Quartier de Bercy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Quartier de Bercy
Quartier de Bercy
Le quartier, vu du ciel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Paris
Arrondissement municipal 12e
Démographie
Population 14 306 hab. (2016 [1])
Densité 7 518 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 10″ nord, 2° 23′ 00″ est
Superficie 190,3 ha = 1,903 km2
Transport
Gare Gare de Bercy
Métro (M)(6)(14)
Bus (BUS)RATP2429717787215
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quartier de Bercy

Le quartier de Bercy est le 47e quartier administratif de Paris, situé dans le 12e arrondissement.

Située le long de la Seine, cette zone de Paris est l'une des plus anciennement peuplées. Quartier populaire où historiquement arrivaient les marchandises en amont de la Seine, notamment le vin de Bourgogne et le bois du Morvan, il a été profondément restructuré à partir du début des années 1980 avec la construction du palais omnisports de Paris-Bercy (1984), puis du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie (1990).

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Les quatre quartiers administratifs du 12e arrondissement de Paris.

Le quartier de Bercy est bordé au sud par la Seine, au nord-ouest par le quartier des Quinze-Vingts, au nord par le quartier de Picpus, et à l'est par la commune de Charenton-le-Pont. Le pont de Bercy, le pont de Tolbiac et la passerelle Simone-de-Beauvoir le relient au 13e arrondissement.

Les lignes (M)(6) et (M)(14) du métro desservent le quartier par l'intermédiaire des stations Bercy et Cour Saint-Émilion.

En voiture, le quartier est bordé par le périphérique et les voies sur berge. La porte de Bercy constitue le point de départ de l'autoroute A4.

Le quartier est desservi par le tramway par l'arrêt Baron Le Roy de la ligne 3a du tramway et également par les bus 24 et 87.

Historique[modifier | modifier le code]

Le quartier de Bercy s'étend principalement ;

Par la loi du , la commune de Bercy (jusque-là indépendante) est dissoute et son territoire partagé entre les villes de Paris et Charenton[2].

Le quartier de Bercy est constitué le [3] par la fusion d'une partie de l'ancienne commune de Bercy[N 1] et d'une partie de l'ancien 8e arrondissement de Paris (au nord du boulevard de Bercy).

À la fin du XXe siècle, la restructuration et la rénovation du quartier, la « ZAC Bercy », sonneront le glas des entrepôts mais leur souvenir perdure dans le parc qui les a remplacés et jusque dans le nom de la station de métro qui le dessert : Cour Saint-Émilion. Leur architecture, qui faisait l’identité du quartier, a également inspiré la création d’une zone commerciale et de loisirs, Bercy Village, avec ses boutiques et ses terrasses. À l’est de cette zone a été aménagé un quartier d'affaires organisé autour de la place des Vins-de-France.

La ZAC de Bercy est ainsi réalisée par la Société d'économie mixte de l'est de Paris (SEMAEST), en réponse aux objectifs du plan Programme de l'est de Paris de 1987 : la réalisation de logements (sociaux et pour classes moyennes), l’amélioration de l’infrastructure publique, la création de sites pour les secteurs secondaire et tertiaire et l’aménagement d’un terrain en friche. Elle s’étale entre la commune de Charenton-le-Pont (au sud), la gare de Lyon (au nord), la place Daumesnil (à l’est) et à l’ouest la Seine et le secteur Paris Rive Gauche.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Le quartier, entièrement réhabilité à partir des années 1980, abrite essentiellement des constructions modernes :

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

Cimetières[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La commune de Bercy s'étendait sur les actuels quartiers de Bercy, de Picpus et de Bel-Air, ainsi que sur la commune de Charenton-le-Pont dans ses limites actuelles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population en 2016 Recensement de la population - Base infracommunale (IRIS).
  2. Bulletin des lois de l'Empire français, vol. II, t. XIV, (lire en ligne), chap. 738 (« Loi sur l'extension des limites de Paris (du ) »), p. 747–751.
  3. Décret du 3 novembre 1859 qui fixe les dénominations des vingt arrondissements municipaux de la ville de Paris, dans le Bulletin des lois [lire en ligne].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]