Siné Hebdo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siné Hebdo
Image illustrative de l'article Siné Hebdo

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Format Tabloïd
Genre Presse satirique
Prix au numéro 2 €
Diffusion 50 000[1] ex. (2009)
Fondateur Siné
Date de fondation 10 septembre 2008
Date du dernier numéro Avril 2010
Éditeur Les Éditions de l'Enragé
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Siné
Rédacteur en chef Catherine Sinet
ISSN 1959-5700
Site web www.sinehebdo.eu

Siné Hebdo est un journal satirique français sans publicité[2] créé par Siné qui parut de septembre 2008 à avril 2010[3], avant de devenir Siné Mensuel.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de son éviction de l'hebdomadaire Charlie Hebdo durant l'été 2008, à la suite de l'affaire Siné, Siné, "héros" pour l'occasion d'un tract[4] de l'écrivain Marc-Edouard Nabe, annonce la création de cet hebdomadaire le en ces termes : « Comment vous prouver mieux ma gratitude que de sortir un canard qui ne respectera rien, n'aura aucun tabou, qui chiera tranquillement dans la colle et les bégonias sans se soucier des foudres et des inimitiés de tous les emmerdeurs ! »[5]. Le premier numéro est paru le .

Siné et le stand de l'Hebdo lors de la manifestation du 19 mars 2009 à Paris

Siné Hebdo, lancé mercredi 10 septembre, était « en rupture de stock dans de très nombreux points de vente dès la fin de matinée, malgré un tirage de 140 000 exemplaires[6] ». Les 140 000 exemplaires du premier tirage ont été vite épuisés, et deux retirages de 5 000 puis de 15 000 exemplaires ont été faits[7]. En conséquence, le tirage du deuxième numéro de Siné Hebdo, qui devait être de 80 000, pourrait être revu à la hausse, à 140 000 exemplaires. Au bout d'un mois de parution, les ventes moyennes de l'hebdomadaire sont de 120 000 exemplaires[8].
Les locaux de la rédaction de Siné Hebdo ont été visités dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre 2008. Des ordinateurs, contenant le fichier d'abonnés, les coordonnées complètes des collaborateurs du journal, le fichier des 10 000 soutiens à Siné, et l'ensemble des travaux déjà publiés et des projets du journal, ont été volés[9].
En mai 2009 Siné Hebdo revendique 60 000 exemplaires par semaine et dépasse son concurrent qui en vend 38 000[10].

Siné Hebdo souffle sa première bougie le 9 septembre 2009 et sort à l'occasion un hors-série spécial anniversaire.

Le , au lendemain du No Sarkozy Day parrainé par le journal, Catherine Sinet annonce la faillite de l'hebdomadaire. Le dernier numéro est sorti le .

En septembre 2010, quelques anciens de Siné Hebdo fondent le journal La Mèche, qui disparaît avec le numéro 13 (daté du vendredi 10 décembre 2010), soit quelques mois seulement après son lancement[11].

Le 7 septembre 2011, paraît le 1er numéro de Siné Mensuel, nouveau périodique lancé par Siné, sa femme Catherine Sinet et l’ensemble de l'équipe dirigée par Emmanuelle Veil[12].

Collaborateurs du journal[modifier | modifier le code]

Les rédacteurs[modifier | modifier le code]

Les dessinateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hors-série Siné Hebdo n° 2, septembre 2009.
  2. Jérôme Bouin, « Viré de Charlie Hebdo, Siné lance Siné Hebdo », sur LeFigaro.fr, 27 août 2008.
  3. « Siné Hebdo s'arrête !» sur le blog officiel du journal, 29 mars 2010, consulté le 29 mars 2010.
  4. Sauver Siné
  5. Siné, « Vous êtes les premiers informés ! », sur son blog Siné déblogue, 26 août 2008.
  6. Frédérique Roussel, « Siné Hebdo chiera tranquillement dans les bégonias », sur Liberation.fr, 2 septembre 2008.
  7. « Gros succès pour le premier numéro de Siné Hebdo », sur NouvelObs.com, 11 septembre 2008.
  8. Renaud Revel, « Siné s'installe », sur Immédias, son blog sur L'Express.fr, 14 octobre 2008
  9. Augustin Scalbert, « La rédaction de Siné Hebdo cambriolée », sur Rue89, 5 octobre 2008.
  10. [1] Le Monde, 13 mai 2009.
  11. La Mèche s'éteint ...
  12. sinemensuel.com / Communiqué "En kiosque ce mercredi 7 septembre 2011"

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]