Thierry Hoquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la philosophie
Cet article est une ébauche concernant la philosophie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Thierry Hoquet est un spécialiste de la philosophie des sciences naturelles et de la philosophie des Lumières.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il enseigne de 1999 à 2012 à l'Université de Paris-X Nanterre, université où il a été recruté comme maître de conférences en 2004. Depuis le premier septembre 2012, il est professeur de philosophie des sciences à l'Université Jean Moulin Lyon 3.

Il est décrit comme étant un philosophe des dualismes et des technologies[1].

Dans Cyborg Phylosophie, il propose un pronom indéterminé, « ille(s)»[2]. Il travaille également sur la virilité[3]. Par la suite, il aborde l’égalité des sexes dans un roman, Sexus Nullus ou l'Egalité[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Buffon, histoire naturelle et philosophie, Paris, Honoré Champion, 2005.
  • Buffon/Linné: éternels rivaux de la biologie?, Paris, Dunod, 2007.
  • Darwin contre Darwin : comment lire l'origine des espèces ?, Paris, Seuil, 2009.
  • La Virilité. À quoi rêvent les hommes ?, Paris, Larousse, coll. « Philosopher », 2009.
  • Cyborg philosophie : Penser contre les dualismes, Paris, Le Seuil, coll. « L'ordre philosophique », 2011.
  • Sexus nullus, ou l’égalité, Donnemarie-Dontilly, France, Éditions iXe, coll. « ixe' prime », 2015

Traductions[modifier | modifier le code]

Charles Darwin, Sur l’Origine des espèces, Paris, Le Seuil (« Sources du Savoir »), 2013. Il s'agit de la traduction française complète de la première édition (1859) de l’ouvrage, celle qui a « ébranlé les fondements du monde », selon la formule d'Ernst Mayr. La traduction est annotée et accompagnée d'annexes. Elle reprend la pagination originale de manière à faciliter la circulation entre la traduction et la version originale.

• Joan Roughgarden, Le Gène généreux. Pour un darwinisme collaboratif, Paris, Le Seuil (« Science ouverte »), 2012. L'ouvrage propose une réplique au Gène égoïste de Richard Dawkins.

Anthologies[modifier | modifier le code]

La Vie, Paris, Garnier Flammarion, 1999. • Le Sexe biologique. Anthologie historique et critique, en trois volumes. Tome I : « Femelles et Mâles ? Histoire naturelle des (deux) sexes », Paris, Hermann, 2013.

Webographie[modifier | modifier le code]

  • Edition électronique de l'Histoire Naturelle de Buffon, avec Pietro Corsi et Stéphane Pouyllau, Paris, Centre A.-Koyré-CRHST/CNRS, 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les lunettes de Google », sur lemonde.fr,‎ (consulté le 16 juin 2015)
  2. « Hen [pronom] : en suédois, désigne indifféremment un homme ou une femme », sur www.liberation.fr,‎ (consulté le 16 juin 2015)
  3. « La fausse virilité du dragueur », sur lexpress.fr,‎ (consulté le 16 juin 2015)
  4. « Pourquoi l'Etat met-il le nez dans nos culottes ? », sur http://sexes.blogs.liberation.fr,‎ (consulté le 16 juin 2015)