Allain Bougrain-Dubourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Allain Bougrain Dubourg
Image dans Infobox.
Allain Bougrain Dubourg en 2019
Fonctions
Membre du Conseil économique, social et environnemental
depuis
Président
Ligue pour la protection des oiseaux
depuis
Biographie
Naissance
(74 ans)
Paris 8ème, Seine
Nom de naissance
Allain, Patrice, Anne, Louis, Joseph, Marie Bougrain
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Père
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Allain Patrice Bougrain Dubourg[1], né le à Paris, est un militant associatif, journaliste, producteur et réalisateur de télévision français. Il est le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) depuis 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Patrice Bougrain-Dubourg (1920-2010), qui fut résistant puis député de Saône-et-Loire après la Libération, et de son épouse, née Edmée Bouïre de Monnier de Beauvallon, et le petit-fils du général Gabriel Bougrain[2].

Il découvre la nature sur l'île de Ré où sa famille a une maison de vacances, et au Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle, étant pensionnaire au lycée Eugène-Fromentin durant sept ans[3].

Épris de la vie animale, il devient à douze ans le correspondant pour La Rochelle du club des Jeunes Amis des Animaux (J.A.A.) fondé par Jean-Paul Steiger (1943-2011) ; à cette époque, il est surtout passionné par les reptiles et les rapaces.

À dix-huit ans, il donne des conférences dans les écoles, puis crée une exposition itinérante, baptisée le Pavillon de la Nature, afin de sensibiliser le public à la protection de la biodiversité. Soutenu par l'académicien Jean Rostand et le Président du Muséum National d'Histoire Naturelle Jean Dorst, il devient lauréat de la Fondation de la Vocation en 1969. Après le décès de Jean Rostand, il le remplaça comme membre du Jury et administrateur de la Fondation jusqu'en mars 2020 .

Journaliste[modifier | modifier le code]

En 1973, TF1 lui propose de venir parler des animaux dans les émissions de la jeunesse, notamment 1,2,3, en piste dans les mercredis de la jeunesse avec Dorothée. En 1974, chaque mercredi sur Antenne 2, il anime une chronique animalière dans «Un sur cinq». Sur cette même chaîne, il poursuit en 1976 avec « Des Animaux et des Hommes », émission hebdomadaire. En 1978, il y crée et produit « Terre des Bêtes » et participe à l’émission mi-fugue mi-raison (les mercredis soirs de 1978 à 1980.

En , il réalise pour Antenne 2 à Blanc-Sablon au Canada le reportage dans lequel Brigitte Bardot lance un appel contre le massacre des bébés phoques.

À partir de 1982, il produit lui-même des émissions : Terre des bêtes (le mercredi après-midi sur Antenne 2 de à ), puis Entre Chien et Loup à partir de la rentrée 1987 (enregistrée en public, diffusée le samedi en fin d’après-midi, avec Laurent Cabrol et Michel Drucker comme chroniqueurs)[4]. En 1988, il crée l'émission Animalia diffusée le samedi et qui sera supprimée par la direction de France 2 en 1996. Suivra la série « A tire d’aile ». Il est également producteur animateur de l’émission « Au nom de la faune », sur la chaîne Animaux, puis du « Journal de la faune » et de « Naturellement » pour la même chaîne.

Depuis 1996, il est producteur et réalisateur au sein de la société Nature Productions. Consacrée exclusivement à l’environnement et à l’animalier, cette société produit des programmes diffusés sur France 5 (co-production avec National Geographic), M6, France 2, France 3, Canal +, etc.

Il est producteur-présentateur de l'émission Au nom de la faune (2000 à 2003) sur la chaîne Animaux et producteur-réalisateur au sein de la société « Nature Productions » dont il est administrateur. En 2000, il anime sur la Cinquième « Les Cinquièmes Rencontres », magazine consacré aux phénomènes naturels.

À la radio, il assure la chronique « Curieux de nature » sur France Bleu puis présente de à , chaque dimanche, sur France Inter « Vivre avec les bêtes » avec Elisabeth de Fontenay. De 2015 à 2017, il assure une chronique le dimanche matin dans le 7/9 du week-end sur France Inter avec Patricia Martin. En 2017, il poursuit sur Europe 1, le samedi matin, dans l'émission de Wendy Bouchard puis Bernard Poirette. Depuis août 2020, il anime le rendez-vous « On refait la planète » sur RTL, chaque dimanche à 19h15, auprès de Vincent Parizot.

Il écrit chaque semaine, depuis février 2021, des articles pour Charlie Hebdo[5],[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il fut le compagnon de Catherine Ceylac, de Brigitte Bardot, puis de l'actrice et chanteuse américaine Jeane Manson, qui figurait à ses côtés parmi les vedettes engagées dans la sauvegarde de la nature[7]. Ils ont eu ensemble une fille.

Responsabilités dans la protection animale[modifier | modifier le code]

De 1977 à 1981, il est chargé de mission pour la protection animale auprès de Pierre Méhaignerie, ministre de l'Agriculture.

Il a été vice-président de l'Observatoire des Marées Noires en 2000, membre du Conseil National du Développement Durable, du Grenelle de l’Environnement, puis du Conseil National de la Transition Écologique, membre du conseil scientifique du parc naturel régional du Queyras, administrateur de l'école de chiens guides d'aveugles de Paris, conseiller auprès d'Océanopolis, coprésident du comité de rénovation du parc zoologique de Vincennes, administrateur du Muséum national d'histoire naturelle.

Il est président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), association nationale reconnue d'utilité publique, depuis 1986[8],[9]. Il est membre du Conseil économique, social et environnemental pour les mandatures 2010 à 2015 et 2015 à 2020[10]. Il est également président du Conseil d’orientation stratégique de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité[11].

Actif sur le terrain, au nom de la LPO il intervient pendant près de 20 ans dans le Médoc pour s'opposer au braconnage de tourterelles des bois. Durant 10 ans, il se rend dans les Landes pour s'opposer au braconnage des ortolans. Intervenant en faveur des oiseaux marins lors du naufrage de l'Erika, il initie, avec la LPO, le préjudice écologique. Il donne régulièrement des conférences sur la biodiversité et la condition animale. Il réalise également des lectures de textes sur la nature avec le pianiste Patrick Scheyder.

Décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

À partir de 1989, il est directeur de la collection État Sauvage aux éditions Atlas. De 1995 à 2002, il est également producteur délégué aux éditions Frémeaux & Associés pour les doubles disques compacts sur la nature et la faune.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les animaux de l'Arche, conte d'Allain Bougrain Dubourg, musique par André Serre-Milan, raconté par Philippe Noiret, Allain Bougrain-Dubourg, Isabelle Adam… [et al.]. Vincennes, Frémeaux & Associés, 2001. Directeur de collection « Ambiances naturelles : île de Ré, Corse » et « Sons de la nature : encyclopédie des oiseaux de jardin, encyclopédie de la ferme, jungles du Sri Lanka, Rapaces, reconnaître les oiseaux de son jardin » Frémeaux et Associés.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Telle Quelle, documentaire sur Brigitte Bardot sa compagne, réalisé pour Antenne 2, 1982
  • Le bêtisier des animaux, 1996
  • Le tourisme animalier, Nature Productions, 1996
  • La montage sacrée, Nature Productions, 1999
  • Amours sauvages, faune en folie, petits sauvages Nature Productions, 2003
  • Micro-Océan, réalisé pour Océanopolis, Brest, 2004
  • Le Pourquoi Pas ?, Nature Productions, 2005
  • L'eau, aqua ça sert ?, Nature Productions, 2006
  • L'île aux faucons, Nature Productions, 2009
  • Les Quatre saisons du Marais poitevin, Éditions Ouest-France, 2011
  • Un siècle pour les oiseaux[16], 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal officiel du 16/11/1999, page 17010
  2. Béatrice Gurrey, « Allain Bougrain-Dubourg, une vie au service des oiseaux », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Kharinne Charov, « Charente-Maritime : ma vie de confiné avec Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  4. « Entre chien et loup ( L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le )
  5. Je suis Charlie, « Articles & dessins de Allain Bougrain-Dubourg », sur Charlie Hebdo (consulté le )
  6. Allain Bougrain-Dubourg, « Les sciences participatives ont le vent en poupe », sur Charlie Hebdo, (consulté le )
  7. « Allain Bougrain Dubourg : Quand Brigitte Bardot m’a demandé en mariage, j’ai eu peur ! », France Dimanche,‎ (lire en ligne)
  8. « 1986. Allain Bougrain Dubourg devient président de la LPO - Histoire de la LPO - LPO », sur lpo.fr, (consulté le ).
  9. « BOUGRAIN-DUBOURG Allain », sur Faune Sauvage (consulté le )
  10. « Allain Bougrain Dubourg », sur www.lecese.fr
  11. « Allain Bougrain Dubourg », sur www.fondationbiodiversite.fr (consulté le )
  12. Décret du 13 juillet 2021 portant élévation dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  13. Décret du 12 juillet 2013 portant promotion et nomination.
  14. Décret du 31 décembre 1999 portant promotion et nomination
  15. « Biographie d'Allain Bougrain-Dubourg (1948-) », sur Futura-Sciences (consulté le ).
  16. Bougrain Dubourg à Poitiers le 6 décembre, La Nouvelle République du Centre-Ouest, 30 octobre 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]