Guillaume Erner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guillaume Erner
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Guillaume Erner, né le , est un journaliste, sociologue et animateur de radio français.

Depuis 2015, il présente Les Matins de France Culture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, pour financer ses études, il travaille quelque temps comme commercial dans une entreprise de prêt-à-porter féminin, dans le quartier parisien du Sentier[1].

Au début des années 2000, après une thèse sur les « modèles explicatifs de l'antisémitisme »[2], il devient docteur[3] en sciences sociales de l'université Paris-Sorbonne[4] et enseignant en sociologie à Sciences Po Paris[1]. En 2004, il publie son premier livre Victimes de la mode ? aux éditions La Découverte, ce qui lui vaut d'être invité à l'émission Eclectik de Rebecca Manzoni, diffusée sur France Inter[3]. À partir de 2007, il devient chroniqueur dans cette même émission[5].

À la rentrée 2011, Guillaume Erner anime l'émission Service public, diffusée de 10 h à 11 h du lundi au vendredi sur France Inter[6],[7]. Depuis 2015, il présente la matinale de France Culture à la place de Marc Voinchet[8],[9].

Il fait partie des nouveaux chroniqueurs qui ont intégré Charlie Hebdo après l'attentat de 2015.

En mars 2019, il répond à l'appel d'Emmanuel Macron pour animer un débat entre le président de la république et plus de 64 intellectuels[10]. Ce débat, dit "Grand Débat des Idées", est un volet du "Grand Débat National" qui se veut être une réponse à la crise des Gilets Jaunes.

Il anime depuis janvier 2020 l'émission Livres & Vous sur Public Sénat.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié à Marie de Gandt, plume de Nicolas Sarkozy de 2009 à 2012, ils ont trois enfants[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Colin Folliot, « Guillaume Erner, "service" gagnant » sur Le Monde, 1er juin 2012.
  2. Guillaume Erner, « Analyse critique du modèle du bouc émissaire en sociologie de l'antisémitisme », Thèse de Doctorat, Paris 4,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b et c Alexandre Le Drollec, « Guillaume Erner, réveil matin sur France Culture » sur L'Obs, 18 octobre 2015.
  4. SUDOC 069296790
  5. Jean-Marie Durand, « Portrait de Guillaume Erner, France Inter : "Ce qui m’intéresse, c’est l’actualité du quotidien" » sur Les Inrocks, 23 novembre 2014.
  6. Valérie Lehoux, « Guillaume Erner, l'espiègle de service de France Inter » sur Télérama, 12 octobre 2011.
  7. « Guillaume Erner, pas si banal » sur Le Parisien, 19 décembre 2011.
  8. Aude Dassonville, « Guillaume Erner, nouveau présentateur de la matinale de France Culture » sur Télérama, 16 juillet 2015.
  9. « Guillaume Erner, le gai savoir au petit déjeuner » sur lemonde.fr du 12 septembre 2015.
  10. « Vidéo et podcast : le débat d'Emmanuel Macron avec des intellectuels en intégrale », sur www.franceculture.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]