Groupe Darty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Darty.
Groupe Darty
logo de Groupe Darty
Logotype du groupe Darty.

Création 2003
Fondateurs Kingfisher
Action Bourse de LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Londres, Angleterre
Drapeau de Grande-Bretagne Royaume-Uni
Direction Régis Schultz[1].
Activité Grande distribution spécialisée
Produits Matériel électroménager
Société mère Drapeau de la France Fnac (100 %)
Filiales Darty France
Site web dartygroup.com

Le Groupe Darty, officiellement Darty Plc (précédemment Kesa Electricals jusqu'en 2012), est un groupe anglais spécialisé dans la distribution de matériel électroménager en Europe et en Turquie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le groupe Darty possède les enseignes Darty en France, en Italie, au Portugal et en Turquie, Vanden Borre en Belgique, BCC aux Pays-Bas, et Datart en Tchéquie et Slovaquie.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

En 2003, le groupe de magasins de bricolage Kingfisher se sépare de sa filiale européenne Kingfisher Electricals qui regroupe alors les magasins français BUT et Darty, britanniques Comet, belges Vanden Borre, néerlandais BCC et tchèques Datart. La nouvelle entité est alors renommée Kesa Electricals.

En 2004, l'entreprise compte 200 magasins en France et au Luxembourg, et plus de 10 000 salariés. Elle poursuit son développement à l'international et s'implante en Italie en 2004, en Suisse en 2005 et en Turquie en 2007[réf. nécessaire].

En 2007, il rachète l'enseigne Menaje del Hogar en Espagne et au Portugal qui est rebaptisée Darty en 2010.

Cessions d'actifs[modifier | modifier le code]

En 2008, Kesa Electricals se sépare des magasins BUT qu'il revend au consortium français Decomeubles Partners (composé de Colony Capital, Goldman Sachs et Merchant Equity Partners[2]). Après des erreurs de stratégie le groupe se retire en juillet 2009 du marché suisse, les quatre magasins ouverts sont revendus au groupe Coop et passent sous l'enseigne Fust[3].

En 2011, c'est au tour du réseau de magasins Comet au Royaume-Uni d'être cédé pour 2 livres sterling au groupe Hailey[4] et le 31 juillet 2012, le groupe Kesa Electricals fait le choix de changer de nom pour celui de Darty Plc.

En avril 2013, Darty ferme ses magasins en Espagne et supprime 650 emplois. Enfin, au mois de juin suivant, le groupe cède ses magasins luxembourgeois à HIFI international.

En , le Groupe M6 annonce la finalisation de la cession de 100 % du capital de Mistergooddeal au Groupe Darty[5].

Propositions de rachat[modifier | modifier le code]

En , le groupe Fnac propose le rachat du groupe Darty pour un montant de 720 millions d'euros[6],[7]. Le 6 octobre de la même année, les actionnaires des deux groupes parviennent à un accord.

Le 2 mars 2016, Conforama présente une contre-offre pour 125 pence par titre en cash (contre 105 pence, essentiellement en titres pour la Fnac)[8]. Le 16 mars 2016, Le conseil d'administration recommande l'offre de Conforama[9]. Les offres et contre-offres de la Fnac et de Conforama se bousculent.

Finalement, le 26 avril 2016, Conforama "jette l'éponge". La Fnac remporte le duel en annonçant contrôler 51 % du capital du groupe Darty, le valorisant à près de 1,2 milliard d'euros[10].

Capital[modifier | modifier le code]

Avant le rachat par la Fnac en 2016, les principaux actionnaires du groupe Darty étaient Knight Vinke (18 %), Capital Research and Management Company (filiale de The Capital Group Companies) (12,07 %), Standard Life Investments (filiale de Standard Life) (7,24 %), Aviva (4,98 %), Axa (4,84 %), BlackRock Investment Management (4,76 %), Aberdeen Asset Management (4,74 %), Legal & General (4,06 %), Norges Bank Investment Management (3,02 %)[1].

Le Groupe Darty était coté à la bourse de Londres sous le code DRTY.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

À partir de l'été 2014, le groupe Darty utilise le logo de son enseigne Darty pour sa communication.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Darty (ex-Kesa Electricals) sur boursier.com
  2. « Les actionnaires de Kesa Electricals valident la cession des magasins But », Les Échos, 26 février 2008
  3. « Darty en Suisse, c’est bel et bien fini ! », sur strategies.fr,
  4. (en) « Comet electrical stores sold by Kesa for £2 », sur strategies.fr,
  5. « M6 : Finalisation de la cession de mistergooddeal.com au groupe Darty », « Business Wire » pour BFM Business, 1er avril 2014.
  6. « 4 questions pour comprendre le possible rachat de Darty par la Fnac », Le Monde.fr, 30 septembre 2015.
  7. « Groupe Fnac annonce avoir remis une offre en vue de l’acquisition de Darty », sur le site groupe-fnac.com.
  8. Zone Bourse, « Groupe Fnac : en baisse après l'offre de Conforama sur Darty. | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 2 mars 2016)
  9. « Rachat de Darty : la FNAC ne veut pas jeter l'éponge face à Conforama », sur leparisien.fr (consulté le 23 mars 2016)
  10. « Conforama jette l’éponge dans la bataille pour Darty », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]