Metro AG

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Metro AG
logo de Metro AG
illustration de Metro AG

Création 1964
Fondateurs Otto BeisheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme
Action Bourse de FrancfortVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Düsseldorf
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Interim Christian Baier et Rafael Gasset
Activité Libre-service de gros
Produits Cash & carryVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Metro, Makro
Effectif 97 639 (2019/20)
TVA européenne DE206248727[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.metroag.de

Chiffre d'affaires 25 632 millions d'euros en 2019/20 [2]

Metro AG, ou Metro Group, est un groupe de distribution allemand. Il est notamment connu pour ses enseignes de vente en gros, cash & carry, aux professionnels dans de nombreux pays (Metro Cash & Carry et Makro).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier point de vente ouvre en 1964 à Mülheim, en Allemagne. Dès l'origine, le fondateur de Metro, Otto Beisheim, décide de n'avoir comme clients que des professionnels indépendants, détaillants alimentaires, cafetiers, hôteliers, restaurateurs, artisans, professions libérales, PME et PMI. Il propose des produits spécifiques dans des conditionnements adaptés (aujourd'hui jusqu'à 30 000 références en alimentaire et en marchandises générales, selon les sites).

Présence mondiale du groupe Metro

Après l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas, Metro choisit de s'installer en France. Le premier Metro Français a ouvert ses portes en 1971 à Villeneuve-la-Garenne, en banlieue parisienne. Sur une surface de 15 000 m2, il proposait 35 000 références réparties sur 41 rayons. En 1972, un second entrepôt est ouvert à l'opposé du premier par rapport à Paris, à Chennevières-sur-Marne dans le Val-de-Marne. Puis, en 1973, le troisième entrepôt est inauguré à Lomme, en banlieue lilloise. En 1987, après avoir ouvert 8 entrepôts de 16 000 m2, Metro ouvre à Vaulx-en-Velin, le premier entrepôt de 9 000 m2, répondant au concept "ECO". Suivront Nantes en 1988 et l'original (car à l'architecture spécifique) Nice en 1989. Ce concept sera développé jusqu'à réduire les entrepôt à 2 700 m2 permettant à Metro de multiplier les ouvertures pour atteindre aujourd'hui 98 entrepôts.(le dernier étant ouvert à Venelles en )

Metro a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 64,337 milliards d'euros, ce qui représente une croissance d'environ 10,4 % par rapport à 2006.

En Metro AG s'allie avec Auchan pour négocier conjointement avec les fournisseurs internationaux[3].

En , la Compagnie de la Baie d'Hudson acquiert la chaîne de grands magasins Kaufhof à Metro pour 2,8 milliards de dollars. La compagnies de la Baie d'Hudson annonce en même temps son souhait de vendre au moins 40 % des propriétés immobilières de Kaufhof à sa co-entreprise avec Simon Property Group, spécialisée dans la gestion immobilière[4].

En , Metro annonce son intention de scinder ses activités de distributions de commerces électroniques comprenant Media Markt et Saturn, par rapport à ses activités dans le commerce alimentaire[5],[6]. Cette scission est approuvée par la direction en [7].

En , Metro annonce l'acquisition pour 200 millions d'euros de Pro à Pro, filiale de Colruyt destinée aux professionnels et employant 1 700 personnes[8].

En , Metro commence à être coté en deux sociétés distinctes : une division "gros et hypermarchés" et une division "électronique grand public."[9]

En , Metro annonce la vente d'une participation majoritaire dans ses activités en Chine à Wumart, ne gardant qu'une participation de 20 % et valorisant ces activités à 2,1 milliards de dollars[10].

En , Metro annonce la vente pour 300 millions d'euros de son enseigne d'hypermarché Real, déficitaire et ayant 34 000 salariés, au fonds d'investissement SCP, qui prévoit de démanteler l'enseigne par ventes successives[11].

Les enseignes du groupe[modifier | modifier le code]

Principaux actionnaires[modifier | modifier le code]

Au [12]:

EP Global Commerce 40,6%
Meridiam Stiftung / Beisheim Holding 23,06%
J.O. Hambro Capital Management 2,02%
The Vanguard Group 1,25%
Amundi Asset Management SA (Investment Management) 1,18%
Dimensional Fund Advisors LP 1,13%
BlackRock Fund Advisors 1,07%
Ceconomy 1,00%
Ennismore Fund Management Ltd 0,90%

Controverses[modifier | modifier le code]

En août 2020, à la suite de menaces et d'intimidations anonymes en Allemagne, l'analyste actions, en charge du suivi du commerce de détail alimentaire, de Kepler Cheuvreux a été contrainte d'arrêter de suivre le groupe Casino et l'enseigne de distribution allemande Metro. L'analyste avait conseillé aux investisseurs clients de Kepler Cheuvreux de « conserver » le titre Metro et de « réduire » les positions sur Casino. Ces deux groupes ont notamment pour actionnaire minoritaire le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. Ce dernier, au même titre que le groupe Casino, a condamné les menaces adressées à l'analyste. Ni Kepler Cheuvreux, ni l'analyste, n'ont commenté cette affaire. Une enquête est actuellement en cours de la part de la police allemande, tandis l’Autorité des marchés financiers (AMF) a déclaré « déplorer » cette situation. Le gendarme financier a également indiqué avoir informé le procureur de la République[13][14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.metroag.de/en/imprint » (consulté le 23 septembre 2020)
  2. (en) « METRO in figures », sur reports.metroag.de
  3. Après l’accord avec Système U, Auchan s’allie à Metro, Challenges, 23 octobre 2014
  4. Saks owner to buy Germany's Kaufhof chain for $3.2 billion, Matthias Inverardi, Reuters, 15 juin 2015
  5. German retailer Metro seeks to split in two to speed growth, Georgina Prodhan et Emma Thomasson, Reuters, 30 mars 2016
  6. Le géant allemand de la distribution Metro veut se scinder en deux, Les Échos, 30 mars 2016
  7. Allemagne: la scission de Metro approuvée, Figaro, 6 février 2017
  8. Metro buys French food services group Pro a Pro from Colruyt, Reuters, 8 juillet 2016
  9. « Deux cotations distinctes pour le groupe Metro », sur Les Echos,
  10. Julie Zhu et Matthias Inverardi, « Metro to sell majority stake in Chinese business to Wumart », sur Reuters,
  11. Morgan Leclerc, « Vendus par Metro, les hypermarchés allemands Real vont être démantelés », sur LSA,
  12. Zone Bourse, « METRO AG : Actionnaires »
  13. « Quand les analystes financiers font l'objet de tentatives d'intimidation », sur Les Echos, (consulté le 21 août 2020)
  14. « Une analyste financière de Kepler victime d’« intimidation » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]