Indexia Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sfam)

Indexia Group
logo de Indexia Group

Création 21 octobre 1999
Dates clés 2009 : début du déploiement à l’échelle nationale
2016 : Edmond de Rothschild Investment Partners entre au capital du groupe
2018 : Ardian entre au capital du groupe ; Sfam devient le 2e actionnaire du groupe Fnac-Darty
2020 : changement de nom du groupe qui devient Indexia Group
Fondateurs Sadri Kilani Fegaier
Forme juridique SAS, société par actions simplifiée
Siège social 23 avenue Kleber, Paris
Drapeau de France France
Activité Activités des sociétés holding

APE 64.20Z

Produits
Distribution de produits d’assurance spécialisé en téléphonie, multimédia et produits connectés
Société mère SFK holding 538-476-037
Effectif 2400
SIREN 834866824[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web https://www.indexia-group.com/fr-fr/

Chiffre d'affaires Estimé à un milliard d'euros (2021)[2].

comptes non disponibles

Indexia Group (anciennement Sfam) est une société française de courtage en assurance affinitaire dont le siège est basé à Paris. Les méthodes et pratiques commerciales de la société sont l'objet de nombreuses plaintes depuis 2016 qui aboutissent en à une condamnation assortie d'une amende de 10 millions d'euros pour « pratiques commerciales trompeuses »[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Sfam est créée en 1999 par Sadri Fegaier[4]. Sfam est une filiale du Groupe Sfam Développement, société par actions simplifiée détenue majoritairement en 2018 par Sadri Fegaier (président fondateur) et le fonds Ardian[5]. L’entreprise commence son activité en commercialisant ses produits d'assurance pour téléphonie mobile au sein de ses propres points de vente dans la région Rhône-Alpes.

En 2009, la société commence son déploiement national avec le lancement d’un contrat d’assurance tous risques dédié à la téléphonie et au multimédia[6].

En , le fonds Winch Capital 3 géré par Edmond de Rothschild Investment Partners prend une participation minoritaire dans le capital du groupe Sfam[7]. Depuis son siège social de Romans-sur-Isère, inauguré en , l'entreprise est remarquée pour sa forte croissance[8]. En , Sfam est candidat au rachat de Viadéo (le Figaro sera finalement désigné comme repreneur)[9],[10].

En 2017, Sfam rachète le centre d'appel B2S à Roanne, promettant de créer 150 à 200 emplois[11]. La société se développe au niveau national avec l'annonce de la signature de son nouveau siège à Paris[12] et international sur les marchés espagnol et suisse[13]. En , Sfam rachète l’agence de communication digitale Actualys[14].

Le , Sfam rachète au fonds Knight Vinke sa participation de plus de 11 % dans le groupe Fnac Darty (335 millions d’euros), et en devient le deuxième actionnaire[15] avec l'aide du groupe de capital-investissement Ardian qui annonce avoir acquis une participation minoritaire dans Sfam[16],[17].

Le , FEF, la plateforme de co-investissement constituée par CDC International Capital (filiale de la Caisse des Dépôts) et Mubadala Investment Company, annonce sa prise de participation dans Sfam à l’occasion d’une augmentation de capital qui doit financer sa croissance[18].

En janvier 2021, l'entreprise change de nom et devient Indexia Group[19].

Développement[modifier | modifier le code]

La société, spécialisée dans la commercialisation de produits d’assurances avec garanties étendues est présente en France, en Belgique et en Espagne. Le groupe annonce vouloir réaliser, en 2018, cinq cent millions d'euros de chiffre d'affaires. Il revendique cinq millions de clients[20] et 2 500 partenaires[21] et 1 600 personnes employés et vouloir en recruter un millier en 2018[22], principalement des téléconseillers.

Activité[modifier | modifier le code]

SFAM est un courtier en assurance affinitaire qui commercialise et gère ses contrats via un réseau de près de 2 500 distributeurs spécialisés dans les métiers de la téléphonie, du multimédia et de l’optique.

En , l’entreprise signe un accord de partenariat, résilié en 2019, avec le groupe Fnac-Darty, permettant aux clients de souscrire des assurances dans les magasins du groupe[23].

En , le fonds d’investissement français Ardian entre au capital de l’entreprise. Au mois de juillet de la même année, la Caisse des dépôts et le fonds souverain Mubadala Investment Company à travers leur plateforme commune d’investissement, Franco-Emirati Fund (FEF), entrent également au capital de la Sfam[24].

Controverses et critiques[modifier | modifier le code]

Les méthodes et pratiques commerciales de la Société française d'assurances multirisques[25] sont la cible de très nombreuses plaintes depuis 2016[26], et exposées à des critiques de plus en plus manifestes[27],[28] qui se multiplient depuis le début des années [29],[30]. La société est mise en cause par de nombreux consommateurs[31] ainsi que par l'association UFC-Que choisir et son magazine Que choisir pour ses méthodes commerciales litigieuses[32],[33],[34],[27], incluant prélèvements bancaires surprises, dissimulation d'informations au moment de la souscription des contrats en magasin ou par internet, démarchage insistant, souscriptions forcées, résiliation compliquée et dissimulation d'informations au moment de la souscription des contrats en magasin[35].

Les clients achetant un téléphone dans un magasin, souvent une Fnac, se voient en effet proposer une offre de remboursement de 30 euros, ce qui les amène à laisser leurs coordonnées bancaires pour pouvoir en profiter, signant sans le savoir un contrat d'assurance mêlé aux documents. Celui-ci les engage alors pour un an à payer 15,99 euros par mois, les mensualités passant ensuite à 37,99 euros. Les clients ne se rendent souvent compte de la situation que plusieurs mois après[36], sans possibilité de résilier avant la première année d'engagement[37],[38]. Les offres de remboursement fidélité à échéance du contrat ne s'appliquent que sur demande du client et SFAM se donne huit semaines pour réaliser le virement bancaire[39].

Les témoignages de clients mécontents abondent sur les forums consuméristes[27],[40],[41]. Les vendeurs d'enseignes de distribution spécialisées seraient également incités par leur hiérarchie à placer un maximum de ce type d'assurances très lucratives pour l’enseigne de distribution[42]. De nombreux vendeurs de la Fnac et d’autres distributeurs dénoncent la pression qu’ils subissent au quotidien pour vendre les produits d'assurance de produits multimédia de la SFAM[43]. Le , la Fnac cesse sa collaboration avec l'entreprise[44] qui reste son deuxième actionnaire[45].

Condamnation[modifier | modifier le code]

Le , l'UFC-Que choisir annonce porter plainte pour « pratiques commerciales trompeuses »[46],[47]. La Sfam fait alors l'objet d'une enquête de direction de la répression des fraudes (DGCCRF)[37], qui qualifie les pratiques visées de « plus graves encore » que celles ayant valu à l'entreprise de distribution en ligne Amazon une amende d'un million d’euros en [48]. Selon la répression des fraudes, le système mis en œuvre est « pensé pour être déloyal », ses agents ayant trouvé des documents internes prouvant que la Sfam cherchait délibérément à faire souscrire les clients sans leur consentement express[44].

L'entreprise se voit infliger en une amende de dix millions d'euros, pour « pratiques commerciales trompeuses »[36],[49]. La Sfam est également condamnée à rembourser les clients floués, sous réserve du dépôt de leur part d'un dossier avant le [37],[38]. La SFAM, dans sa communication de crise, a affirmé vouloir renforcer les contrôles des processus de vente de ses distributeurs[50].

Perquisition[modifier | modifier le code]

Le , la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes perquisitione le siège social de la société à Romans-sur-Isère et ses bureaux à Paris à la suite d'une « suspicion d’infractions au code de la consommation »[51].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.pappers.fr/entreprise/indexia-group-834866824 »
  2. Eric Treguier, « SFAM, la startup du mobile devenue licorne, ouvre 100 boutiques », sur challenges.fr, (consulté le ).
  3. « SFAM – L’heure de la réparation a sonné », sur www.quechoisir.org (consulté le )
  4. « Sadri Fegaier, l'autodidacte et audacieux patron de Sfam - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le )
  5. https://www.ardian.com/fr/communique-de-presse/20180207-buyout-ardian-prend-une-participation-minoritaire-dans-le-groupe-sfam
  6. Mathieu Lehot, « Sfam, le courtier de Romans-sur-Isère à l’appétit de géant », L'Argus de l'assurance, (consulté le ).
  7. « Le courtier Sfam s'agrandit rapidement - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le )
  8. « Sfam : nouvelle pépite de Romans-sur-Isère », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Le Figaro reprend les actifs de Viadeo », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Viadeo : six candidats pour une reprise compliquée », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Le Figaro.fr avec AFP, « Sfam (assurances) va racheter un centre d'appel et créer de l'emploi », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. « Sadri Fegaier, l'autodidacte et audacieux patron de Sfam - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le )
  13. « Sfam se déploie en Espagne », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Sfam rachète l'agence de communication digitale Actualys - Stratégies », Stratégies,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. Reuters Editorial, « Le courtier en assurances Sfam devient le 2e actionnaire de Fnac Darty », FR,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Ardian acquiert une participation minoritaire dans Sfam », Investir,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Olivier Baccuzat, « Sfam, un courtier au capital de Fnac-Darty ! », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « Assurances : après Ardian, la CDC et Abou Dhabi entrent au capital de Sfam », sur www.cbanque.com (consulté le )
  19. « Assurance affinitaire : Sfam devient Indexia Group », sur NewsAssurancePro
  20. « Sfam duplique sa formule à succès à l'étranger et défriche de nouveaux services », France 24,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. Mathieu Lehot, « Sfam : Sadri Fegaier, le petit prince de l'affinitaire », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « 1.000 CDI à pourvoir : le plan d'embauche hors norme d'une entreprise française », sur www.europe1.fr (consulté le )
  23. Mathieu Lehot, « SFAM, le courtier de Romans-sur-Isère à l’appétit de géant », sur L'Argus de l'assurance, (consulté le ).
  24. Agence France-Presse, « Sfam : après Ardian, la CDC et Abou Dhabi entrent au capital », sur News Assurances Pro, (consulté le ).
  25. Mathieu Lehot, « Assurance affinitaire : SFAM sous le feu des critiques », sur Argusdelassurance.com, L'Argus de l'Assurance, (consulté le ).
  26. « L'assurance SFAM proposée chez FNAC sanctionnée en France », sur Bon à Savoir (consulté le ).
  27. a b et c Cyril Brosset, « Assurance pour mobile - Les trop belles promesses de la SFAM - Actualité », sur Quechoisir.org, UFC-Que Choisir, (consulté le ).
  28. France 3, « Assurances : les pratiques contestées de la SFAM », sur Francetvinfo.fr, Franceinfo, (consulté le ).
  29. Emmanuel Champale, « Prélèvements suprises, contrats obscurs : la SFAM mise en cause par des consommateurs », sur France Bleu, (consulté le ).
  30. Rémi Boulle, « Assurance affinitaire : le courtier Sfam à nouveau sous le feu des critiques », sur L'Argus de l'assurance, (consulté le ).
  31. « Assurances : les pratiques contestées de la SFAM », sur France Info, (consulté le ).
  32. « SFAM – L’UFC-Que Choisir hausse le ton », sur www.quechoisir.org (consulté le )
  33. « Les intermédiaires, conseils et nouveaux actionnaires de la SFAM, dont Ardian, vont-ils devoir s’expliquer ? », sur en-contact.com, (consulté le ).
  34. « L'UFC-Que Choisir porte plainte contre Fnac Darty et SFAM », sur Le Figaro, (consulté le ).
  35. Fabienne Loiseau, « Foriou et Sfam accusés de prélèvements surprises », (consulté le ).
  36. a et b Arnaud Tousch, « Smartphones, tablettes : l'assureur SFAM lourdement sanctionné pour une arnaque », sur RTL, (consulté le ).
  37. a b et c Mickaël Bazoge, « Lourde amende pour l’assureur de produits électroniques SFAM qui sévissait à la Fnac », sur igen.fr, (consulté le ).
  38. a et b Hervé Didier, « L'assureur de portables SFAM condamné pour pratiques trompeuses », sur Comment ça marche, (consulté le ).
  39. « Offre remboursement mobile et multimédia : 30€ remboursés | SFAM », sur sfam.eu (consulté le )
  40. « SFAM - Forum Que Choisir » (consulté le ).
  41. Sandoz, « Sfam », (consulté le ).
  42. Olivier Wurlod, « Les extensions de garantie, un business aussi flou que florissant », sur 24 heures, (consulté le ).
  43. Cyril Brosset, « Affaire SFAM - Les vendeurs témoignent - Actualité », sur Quechoisir.org, UFC-Que Choisir, (consulté le ).
  44. a et b Fabienne Loiseau, « Amende exceptionnelle pour l’assureur Sfam », sur 60 Millions de consommateurs, (consulté le ).
  45. Zone Bourse, « FNAC DARTY : Actionnaires Dirigeants et Profil Société | FNAC | FR0011476928 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  46. Cyril Brosset, « Sfam L’UFC-Que Choisir hausse le ton », sur Que choisir, (consulté le ).
  47. Paul Boulben, « Fnac Darty et Sfam visés par une plainte d'UFC-Que Choisir », sur Les Échos, (consulté le ).
  48. Agence France-Presse, « L'assureur de téléphonie SFAM écope d'une lourde amende pour ses pratiques commerciales », sur 20 Minutes, (consulté le ).
  49. Sarah Ugolini, « L'assureur de smartphones SFAM lourdement condamné pour pratiques commerciales trompeuses », sur Capital, (consulté le ).
  50. Stéphanie Gallo Triouleyre, « SFAM dans le collimateur de la DGCCRF », sur La Tribune, (consulté le ).
  51. Emmanuel Champale, « Perquisition de la répression des fraudes au siège de la SFAM à Romans-sur-Isère », sur France Bleu, (consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel