Dominic LeBlanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominic LeBlanc
Dominic LeBlanc.
Dominic LeBlanc.
Fonctions
Ministre canadien des Pêches, des Océans et de la Garde côtière
En fonction depuis le
(1 an, 6 mois et 13 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement Trudeau
Prédécesseur Hunter Tootoo
Leader du gouvernement à la Chambre des communes

(9 mois et 15 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement Trudeau
Prédécesseur Peter Van Loan
Successeur Bardish Chagger
Député à la Chambre des communes
pour Beauséjour
En fonction depuis le
(17 ans et 17 jours)
Élection 27 novembre 2000
Réélection 28 juin 2004
23 janvier 2006
14 octobre 2008
2 mai 2011
19 octobre 2015
Législature 37e, 38e, 39e, 40e, 41e et 42e
Prédécesseur Angela Vautour
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Ottawa (Ontario, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Canada
Conjoint Jolène Richard (depuis 2003)
Diplômé de Université de Toronto
Université de Trinity College
Faculté de droit de Harvard
Profession Avocat

Dominic LeBlanc, né le 14 décembre 1967 à Ottawa (Ontario), est un avocat, notaire et homme politique canadien. Il représente à la Chambre des communes depuis 2000 la circonscription de Beauséjour (Nouveau-Brunswick) sous la bannière du Parti libéral du Canada, et est ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne depuis 2016 dans la cabinet de Justin Trudeau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominic LeBlanc naît le à Ottawa, en Ontario[1]. Son père est Roméo LeBlanc, un Acadien originaire de Memramcook, au Nouveau-Brunswick, qui est tour à tour député, ministre, sénateur et gouverneur général[1].

Dominic LeBlanc tente de devenir chef du parti libéral en 2008[2]. En 2010, William John Kolacek, un résident de Grande-Digue, le menace de mort ; il est accusé au début 2011[3].

Il est réélu le 2 mai 2011[1]; il est alors le seul député libéral au Nouveau-Brunswick[4]. À la suite de la démission du chef Michael Ignatieff, il annonce réfléchir à la possibilité de se présenter une deuxième fois à la direction du parti[4].

Dans le cadre du 29e conseil des ministres du Canada, Justin Trudeau lui confie les postes de leader du gouvernement à la Chambre des communes et de ministre des Pêches et Océans en 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « LEBLANC, L'hon. Dominic, C.P., B.A., LL.B., LL.M. », sur PARLINFO (consulté le 3 mai 2011)
  2. « Direction du PLC: une course à deux », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 6 février 2010).
  3. La Presse canadienne, « Le suspect retourne en cour », L'Acadie Nouvelle,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Mathieu Roy-Comeau, « Dominic LeBlanc en réflexion », CapAcadie.com,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien et documents externe[modifier | modifier le code]