Anju Dhillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Anju Dhillon
Fonctions
Députée de Dorval—Lachine—LaSalle
En fonction depuis le
(4 ans, 1 mois et 3 jours)
Élection 2015
Législature Chambre des communes du Canada
Prédécesseur nouvelle circonscription
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Montréal (Québec), (Canada)
Parti politique Parti libéral du Canada
Diplômée de Université Concordia, Université de Montréal
Profession Avocate
Religion Sikhisme

Anju Dhillon (né en 1979) est une avocate et femme politique canadienne. Elle est depuis députée libérale de la circonscription de Dorval—Lachine—LaSalle à la Chambre des communes du Canada. Depuis , elle est également secrétaire parlementaire du gouvernement pour la Condition féminine.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine sikhe et membre d'une famille originaire du Pendjab[1], Anju Dhillon est née à Montréal. Après avoir étudié en science politique à Concordia, elle fait son droit à l'Université de Montréal[2]. Elle est la première personne de la communauté sikhe admise à pratiquer devant les tribunaux du Québec[3]. Elle est bénévole au sein du Parti libéral du Canada depuis l'adolescence, étant active dans l'association libérale de la circonscription de LaSalle—Émard[3]. Comme avocate, elle pratique le droit civil et pénal ainsi que le droit familial. La plus grande partie de sa clientèle vient de la communauté sikhe de LaSalle, le quartier de Montréal où elle a vécu toute sa vie, qui compte près de 8000 personnes. Elle maitrise cinq langues, soit le pendjabi, l'ourdou et l'hindi, en plus du français et de l'anglais[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Anju Dhillon milite depuis l'âge de 13 ans dans l'association libérale de LaSalle—Émard, circonscription dont le député était le futur premier ministre Paul Martin. Elle a été vice-présidente pour les jeunes, puis vice-présidente pour les femmes dans l'exécutif de cette association[3]. En 2013, elle accepte l'invitation de Denis Coderre et pose sa candidature pour le poste de conseiller municipal du district Cecil-P.-Newman de l'arrondissement LaSalle aux élections municipales de Montréal. Elle est défaite par une cinquantaine de voix[5].

Elle est de nouveau candidate, cette fois aux élections fédérales de 2015, dans la nouvelle circonscription de Dorval—Lachine—LaSalle. Elle est élue avec 55 % des voix. Le suivant, elle est nommée secrétaire parlementaire de la ministre de la Condition féminine, Patricia Hajdu[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ikhhlaq Singh Aujla, « Anju Dhillon makes history in Quebec », The Times of India,‎ (lire en ligne)
  2. Michel Labrecque, « Anju Dhillon, un nouveau visage de l'ère Trudeau », sur Ici Radio-Canada.ca, (consulté le 31 janvier 2016)
  3. a b et c Page d'Anju Dhillon, sur le site du Parti libéral du Canada
  4. Marie Pâris, « Sikh-et-choc », Droit-Inc,‎ (lire en ligne)
  5. « Candidatures et résultats pour Montréal, Élections municipales de 2013 », sur Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Gouvernement du Québec, (consulté le 31 janvier 2016)
  6. Agence QMI, « Justin Trudeau nomme 35 secrétaires parlementaires », sur TVA Nouvelles, TVA, (consulté le 31 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]