Yves Robillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yves Robillard
Illustration.
Fonctions
Député de Marc-Aurèle-Fortin
En fonction depuis le
(2 ans et 10 mois)
Élection 2015
Législature Chambre des communes du Canada
Prédécesseur Nouvelle circonscription
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Verdun (Québec)
Parti politique Parti libéral du Canada
Ex-Parti libéral du Québec et Coalition Avenir Québec
Diplômé de Université du Québec à Montréal
Profession Enseignant, fonctionnaire

Yves Robillard (né en 1942) est un enseignant, fonctionnaire et homme politique canadien. Il est depuis octobre 2015 député libéral de la circonscription de Marc-Aurèle-Fortin à la Chambre des communes du Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yves Robillard est né en 1942 à Verdun et habite le quartier Sainte-Rose de la ville de Laval depuis 1967 environ[1],. Diplômé de l'université du Québec à Montréal[2], il détient un brevet "B" d’enseignement, un diplôme en pédagogie, un diplôme en techniques des loisirs et un baccalauréat en relations humaines[3].

Il a fait une carrière d'enseignant en anglais au secondaire, en particulier à Kuujjuaq, et a été directeur d'école à Akulivik, au Nunavik (Nord du Québec)[1]. Il a également été coordonnateur des loisirs à la Commission scolaire des Mille-Îles et fonctionnaire à la Ville de Laval[3].

Il fut commandant au sein de l’escadron 21 (réserve des Forces armées canadiennes), Major de l’Aviation et Chef du personnel pour les camps des Cadets de l’Air à la base militaire de Bagotville.[4]

Fondateur, entre autres, de la jeune Chambre de commerce de Ste-Rose et du Club Optimiste Vimont-Auteuil, ses aptitudes relationnelles seront reconnues et il aura éventuellement l’opportunité de devenir officier de relations publiques au Service du génie et au Service des ressources humaines de Ville de Laval.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Yves Robillard a été secrétaire particulier (chef de cabinet) du président de l'Assemblée nationale du Québec, puis leader de l'opposition officielle, Jean-Noël Lavoie jusqu'en 1977[5],[1]. Il est une première fois candidat aux élections générales québécoises de 1981[6], représentant le Parti libéral du Québec. Il a été défait dans la circonscription de Vimont par le candidat du Parti québécois Jean-Guy Rodrigue. Il a tenté d'être de nouveau le candidat libéral aux élections de 1985 mais n'a pas été choisi par les membres de son association de circonscription[7].

En 2012 Yves Robillard était militant de la Coalition Avenir Québec de François Legault[8]. En février 2014 il est devenu président de l'Association libérale fédérale de la circonscription de Marc-Aurèle-Fortin[9]. Plus tard cette année-là, il démissionne afin de faire campagne en vue de l'investiture libérale[1]. En mai 2015 il est choisi candidat libéral, et le 19 octobre suivant est élu à la Chambre des communes du Canada.

À présent à Ottawa, il siège sur le Comité permanent de la défense nationale, ainsi que sur le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Caroline Lévesque, « Yves Robillard est candidat pour le PLC dans Marc-Aurèle-Fortin », Courrier Laval,‎ (lire en ligne)
  2. L’Université du Québec félicite les nouveaux députés et salue les nominations des ministres Navdeep Singh Bains et Kirsty Duncan en Recherche et en Innovation
  3. a et b Page d'Yves Robillard, sur le site du Parti libéral du Canada.
  4. Page personnelle d'Yves Robillard
  5. « L'équipe libérale du Québec (publicité électorale) » [PDF], sur La Presse, (consulté le 25 avril 2016) : « Vimont: Yves Robillard, 36 ans. Fonctionnaire à Ville de Laval. Secr. particulier du leader de l'Opposition (1976-1977). », p. C12
  6. Jean-Paul Charbonneau, « Joron quitterait la politique », La Presse,‎ , A13 (lire en ligne)
  7. « J.-P. Théorêt, candidat libéral dans Vimont », La Presse,‎ , A5 (lire en ligne)
  8. Stéphane St-Amour, « Denis Robillard pourrait faire le saut au provincial », Courrier Laval,‎ (lire en ligne)
  9. Stéphane St-Amour, « Les libéraux fondent l'association fédérale de Sainte-Rose », Courrier Laval,‎ (lire en ligne)
  10. « yvesrobillard », sur yvesrobillard (consulté le 6 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]