Louise Chabot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brosseau.

Louise Chabot
Fonctions
Députée à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(1 mois et 21 jours)
Élection 21 octobre 2019
Circonscription Thérèse-De Blainville
Législature 43e
Groupe politique Bloc québécois
Prédécesseur Ramez Ayoub
Biographie
Date de naissance (64 ans cette année)
Lieu de naissance Saint-Charles-de-Bellechasse, Canada
Parti politique Bloc québécois
Diplômée de UQAM
Profession Syndicaliste
Infirmière

Louise Chabot, née en 1955 à Saint-Charles-de-Bellechasse (Québec), est une syndicaliste et femme politique québécoise. Elle est présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) de 2012 à 2018. Cette organisation représente à son départ près de 200 000 membres, dont 130 000 dans le secteur de l’éducation et de la petite enfance[1]. Elle a coordonné un important projet de syndicalisation qui s’est traduit par le regroupement de plus de 15 000 responsables de services de garde en milieu familial, une première dans le monde syndical canadien[2]. Le 21 octobre 2019, elle est élue députée fédérale de la circonscription de Thérèse-de-Blainville sous la bannière du Bloc québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louise Chabot est née à Saint-Charles-de-Bellechasse dans la région de Chaudière-Appalaches. Son père était ouvrier au ministère des Transports et sa mère était femme au foyer et couturière. Elle est présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) du 29 juin 2012 au 29 juin 2018. Louise Chabot détient un Diplôme d'études collégiales en techniques infirmières du Cégep de Lévis-Lauzon et un baccalauréat en sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Implication au Bloc québécois[modifier | modifier le code]

Depuis mars 2019, Louise Chabot est vice-présidente du Bureau national du Bloc québécois, ayant comme président Yves Perron. Elle se présente comme candidate bloquiste dans la circonscription fédérale de Thérèse-de-Blainville aux élections fédérales de 2019 et devient députée de cette circonscription, succédant au libéral Ramez Ayoub.

Travail et fonctions syndicales[modifier | modifier le code]

Elle a travaillé comme infirmière pendant dix ans à l’Hôtel-Dieu de Lévis et dans trois centres hospitaliers de la région de Trois-Rivières (Centre Cloutier-du Rivage, Sainte-Marie et Saint-Joseph de Trois-Rivières).

Au cours de sa carrière, elle a exercé de nombreuses fonctions syndicales :

  • Elle a été déléguée syndicale de son unité locale au Centre hospitalier Saint-Joseph de Trois-Rivières de 1981 à 1985[réf. nécessaire] ;
  • Elle a assumé la présidence du Syndicat professionnel des infirmières et infirmiers de Trois-Rivières de 1985 à 1988[réf. nécessaire] ;
  • Elle a été présidente fondatrice de la première fédération d’infirmières et d’infirmiers affiliée à une centrale, soit l’Union québécoise des infirmières et infirmiers (UQII-CSQ)[réf. nécessaire] ;
  • Elle a été élue en 2000 au poste de troisième vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). Elle a accédé en 2003 au poste de première vice-présidente de la CSQ[réf. nécessaire].
  • En juin 2012, elle est devenue présidente de la CSQ, la première présidente qui ne provient pas du milieu de l’enseignement[3],[4].

Responsabilités politiques à la CSQ[modifier | modifier le code]

Ses fonctions syndicales l’ont amenée à assumer, pour la CSQ, les responsabilités politiques de nombreux dossiers parmi lesquels on retrouve les suivants :

  • Équité salariale, relativités salariales ;
  • Négociation[pas clair] ;
  • Petite enfance et famille ;
  • Santé et services sociaux ;
  • Action sociopolitique[pas clair] ;
  • International[pas clair] ;
  • Condition des femmes.

Représentation[modifier | modifier le code]

Elle a siégé durant cinq ans au Conseil de la famille et de l’enfance de 2004 à 2009.

Elle a été membre du Comité Entraide pour une période de cinq ans, dont trois ans à titre de coprésidente, de 2007 à 2012.

Elle siège, depuis 2009, au Comité consultatif des partenaires de la Commission de l’équité salariale.

Elle est aussi membre Conseil exécutif du Centre international de solidarité ouvrière (CISO).

Elle commente l'actualité syndicale, sociale et politique sur son blogue[non pertinent].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]