John McCallum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John McCallum
John McCallum.jpg
Fonctions
Ambassadeur du Canada en République populaire de Chine (d)
depuis le
Guy Saint-Jacques (d)
Ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada
-
Ministre du Revenu national
-
Stan Keyes (en)
Ministre des Anciens combattants du Canada
-
Rey Pagtakhan (en)
Ministre de la Défense nationale
-
Député de la Chambre des communes du Canada
Markham--Thornhill
-
H. James Jones (en)
Bob Saroya (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Site web

John McCallum (né le à Montréal) est un homme politique, économiste, professeur et auteur canadien. Il a été plusieurs fois ministre dans les cabinets de Jean Chrétien et de Paul Martin, et Ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté dans celui de Justin Trudeau. En janvier 2017, il accepte le poste d'ambassadeur du Canada en Chine.

Biographie[modifier | modifier le code]

McCallum détient un baccalauréat ès arts du Queens' College de l'université de Cambridge, un diplôme d’études supérieures de l’Université de Paris et un doctorat en économie de l’Université McGill.

Il enseigna l'économie de 1978 à 1994, tout d'abord à l'Université du Manitoba, ensuite à l'Université Simon Fraser puis à l'UQAM et finalement à l'Université McGill, où il fut doyen de la faculté des arts. En 1994, il part travailler à Banque royale du Canada où il fut vice-président principal et économiste en chef.

Il est également auteur ou coauteur de huit ouvrages ou monographies, de même que de nombreux articles. Ses écrits portent sur des questions budgétaires et financières, sur les performances comparatives des pays membres de l’OCDE en matière de macroéconomie, sur l’intégration économique Canada/États-Unis et sur d’autres questions relatives à l'économie.

En 2000, il est élu député libéral de Markham—Unionville et il a été toujours réélu depuis.

Tout d'abord nommé en 2002 Secrétaire d'État aux Institutions financières internationales, il est appelé à changer de poste la même année et devient ministre de la Défense nationale avant d'être muté au poste de ministre des Anciens Combattants jusqu'à l'élection de 2004. Lors de la formation de son nouveau cabinet, Paul Martin le nomme ministre du Revenu national, et en 2005 il devient concurremment ministre des Ressources Naturelles jusqu'à l'élection de 2006. En 2006, Bill Graham le nomme critique libéral en matière de finances. Il prêta également intention de se porter candidat au congrès d’investiture du parti, mais il donna finalement son appui à Michael Ignatieff.

En février 2016, il présente le projet de loi C-6 visant à abroger la loi mise en place par les conservateurs en 2015 appliquant la déchéance de citoyenneté aux Canadiens binationaux reconnus coupables de terrorisme, espionnage ou encore de trahison et qui rétablira dans sa nationalité canadienne la seule personne qui en avait été déchue en 2015, expliquant « Cette loi a créé deux classes de Canadiens et nous croyons fortement qu'il n'y a qu'une classe de Canadiens et que tous les Canadiens sont égaux[1]. »

Lors du remaniement ministériel de janvier 2017, il quitte le Conseil des ministres et abandonne son siège au parlement pour accepter le poste d'ambassadeur en Chine[2]. Il a été nommé officiellement le 10 mars 2017[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agence France Presse, « Le Canada va abroger la loi sur la déchéance de citoyenneté », lepoint.fr, (consulté le 28 février 2016)
  2. Fannie Olivier, Lina Dib, « Remaniement majeur du cabinet Trudeau », Le Soleil, (consulté le 15 janvier 2017)
  3. Affaires mondiales Canada, « Le Canada nomme un nouvel ambassadeur en Chine », (consulté le 29 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]