Le projet « Politique canadienne » lié à ce portail

Portail:Politique canadienne

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Portail  Portail    Projet  Projet    Index des articles  Index des articles    Buvette dela Chambre des communes  Buvette de
la Chambre des communes


L'Édifice central du Parlement du Canada
Portail de la Politique canadienne
5 150 articles sont actuellement liés au portail
voir les dernières modifications
Élections • Institutions • Législatures •  Partis • Personnalités

Le Canada est une monarchie parlementaire fédérale dont la Constitution a été adoptée lors de la création de la Confédération en 1867 puis rapatriée en 1982 avec l'ajout de la Charte canadienne des droits et libertés.

Le chef d'État est la reine Élisabeth II, représentée au Canada par un gouverneur général et dans chacune des dix provinces par un lieutenant-gouverneur. Le pouvoir législatif est exercé par le Parlement et les législatures provinciales, le pouvoir exécutif par les premiers ministres fédéral et provinciaux. La Cour suprême est le plus haut tribunal du pays.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Institutions
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Notions
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Élections et partis politiques
Couleurs politiques des gouvernements provinciaux
Partis politiques
Féd. NPD Libéral Conservateur Vert BQ · FD
CB NPD Libéral Vert
AB NPD Libéral PC · WR Vert Alberta
SK NPD Libéral Vert Sask.
MB NPD Libéral PC
ON NPD Libéral PC Vert
QC Libéral Vert PQ · CAQ · QS
NB NPD Libéral PC Vert
ÎPÉ NPD Libéral PC Vert
NPD Libéral PC Vert
TNL NPD Libéral PC
YK NPD Libéral Yukon Vert
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Évènements
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Citation
Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Je suis malade… non pas à cause de la boisson [mais parce que] je suis forcé d'écouter les vociférations de mon honorable adversaire. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg John A. Macdonald (1863) en campagne électorale.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Lumière sur une personnalité historique
William Lyon Mackenzie King à Montréal en 1930

Le très honorable William Lyon Mackenzie King (Kitchener, 17 décembre 187422 juillet 1950) fut le dixième Premier ministre du Canada du 29 décembre 1921 au 28 juin 1926, du 25 septembre 1926 au 7 août 1930, et du 23 octobre 1935 au 15 novembre 1948. Totalisant plus de 21 ans, King fut celui qui occupa le plus longtemps le poste de Premier ministre dans l'histoire du Commonwealth.

Il fut élu pour la première fois au parlement sous la bannière du Parti libéral du Canada lors d'une élection partielle en 1908, et il fut réélu lors d'une autre élection partielle en 1909, après avoir été le premier à être nommé ministre du travail.

En 1919 il fut élu chef des Libéraux et revint au Parlement à l'occasion d'une élection partielle. Il demeura en poste comme chef libéral jusqu'en 1948. En 1921 son parti remporta les élections face aux conservateurs d'Arthur Meighen et il devint Premier ministre.

Durant son premier mandat, il eut pour opposant le Parti progressiste du Canada, qui n'appuyait pas les tarifs douaniers.

Durant son deuxième mandat, King introduisit les pensions de retraite. En février 1930, il nomma Cairine Wilson, qu'il connaissait personnellement, au Sénat du Canada. Elle fut la première femme sénateur dans l'histoire du Canada.

King reprit les rênes en 1935. Il fit adopter des lois créant des programmes sociaux, en particulier ceux concernant le logement. Son gouvernement créa également la Société Radio-Canada en 1936, la compagnie aérienne Trans-Canada Airlines (le précurseur d'Air Canada) en 1937 et l'Office national du film du Canada en 1939.

King espérait que le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale pourrait être évité, et il appuyait la stratégie britannique de conciliation.

King réalisa la nécessité de la Seconde Guerre mondiale avant l'invasion de la Pologne par Hitler en 1939. Mais contrairement à la Première Guerre mondiale, lorsque le Canada participait automatiquement à la guerre dès que le Royaume-Uni s'était engagé, King affirma l'autonomie canadienne en attendant jusqu'au 10 septembre, quand un vote eu lieu à la Chambre des communes, avant d'appuyer la décision du gouvernement d'entrer en guerre.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Des élections marquantes
Résultats par province

L'élection fédérale canadienne de 1867 est la 1re élection générale de l'histoire du Canada après la formation du nouveau pays lors de la confédération canadienne. Elle se déroule du 7 août au 20 septembre 1867 afin d'élire les députés de la 1e législature à la Chambre des communes du Canada.

Le Parti conservateur de sir John A. Macdonald remporte une majorité des sièges, ainsi que la majorité des suffrages en Ontario et au Québec. Les candidats se présentaient sous la bannière du Parti conservateur ou sous celle du Parti libéral-conservateur. Le Québec et l'Ontario avait précédemment été unis dans la Province du Canada, gouvernée par une coalition libérale-conservatrice dirigée par Macdonald et George-Étienne Cartier.

Officiellement, le Parti libéral du Canada n'a pas de chef ; toutefois, bien que George Brown n'occupe aucun poste officiel au sein du Parti, il est généralement considéré comme le dirigeant du parti dans la campagne électorale, et aurait probablement été Premier ministre dans l'éventualité peu probable d'une victoire libérale sur Macdonald. Brown se présente simultanément comme candidat à l'Assemblée législative de l'Ontario et à la Chambre des communes et espère devenir Premier ministre de l'Ontario. Toutefois, il ne parvient pas à se faire élire à aucune des deux législatures, et les libéraux demeurent officiellement sans chef jusqu'en 1873.

Avant la confédération, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick ne possédaient pas des partis libéraux et conservateurs formalisés. Les différents groupes politiques dans ces deux provinces se joignent donc à l'un ou l'autre des partis de la Province du Canada. Les deux provinces avaient un Parti conservateur faible. Les opposants aux conservateurs se joignent au Parti libéral du Canada, qui récolte la majorité des sièges et des suffrages dans les deux provinces. En Nouvelle-Écosse, les opposants des conservateurs (et de la confédération) se présentent en tant que candidats anti-confédérés, mais siègent subséquemment au sein du caucus libéral.

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Un article au hasard
Nous vous proposons de lire au hasard l'article :

« Bill Morneau »

Vous pouvez aussi retenter votre chance.
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Articles promus
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
modifier 
 Icône Voir aussi
Sur les autres projets Wikimedia
Commons-logo.svg

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Politique du Canada


Wikisource-logo.svg

Wikisource
(Bibliothèque universelle)
Documents juridiques canadiens

Wikinews-logo.svg

Wikinews
(Actualités)
Politique canadienne

Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif
Pix.gif

Autres portails.

Avertissement