Randy Boissonnault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Randy Boissonnault
Illustration.
Fonctions
Ministre canadien de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et des Langues officielles
En fonction depuis le
(8 mois et 18 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement Trudeau
Prédécesseur Carla Qualtrough (Emploi & Développement de la main-d’œuvre)
Ginette Petitpas Taylor (Langues officielles)
Ministre du Tourisme
Ministre associé des Finances

(1 an et 9 mois)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement Trudeau
Prédécesseur Poste créé (Tourisme)
Mona Fortier (Finances)
Successeur Soraya Martinez Ferrada
Député à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(2 ans, 6 mois et 24 jours)
Élection 20 septembre 2021
Circonscription Edmonton-Centre
Législature 44e
Groupe politique Libéral
Prédécesseur James Cumming

(4 ans et 2 jours)
Élection 19 octobre 2015
Circonscription Edmonton-Centre
Législature 42e
Groupe politique Libéral
Prédécesseur Laurie Hawn
Successeur James Cumming
Biographie
Nom de naissance Randy Paul Andrew Boissonnault
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Morinville (Alberta, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral

Randy Boissonnault (né le ) est un homme politique canadien membre du Parti libéral du Canada.

Il est député de la circonscription d'Edmonton-Centre à la Chambre des communes du Canada des élections fédérales de 2015 à celles de 2019[1], où il est défait.

Il était l'un des cinq députés ouvertement LGBT siégeant au 42e Parlement canadien, aux côtés de Rob Oliphant, Seamus O'Regan, Randall Garrison et Sheri Benson[2]. Il a été le premier député ouvertement gay élu en Alberta[3].

Il appartient à la minorité linguistique franco-albertaine.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Boissonnault est né dans la ville franco-albertaine de Morinville[1].

Après avoir obtenu son diplôme de l'Université de l'Alberta, il a étudié à l'Université d'Oxford en tant que boursier Rhodes[1]. Il a ensuite travaillé comme chargé de cours au Campus Saint-Jean de l' Université de l'Alberta et comme journaliste et commentateur politique pour Radio-Canada et Les Affaires[4].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Boissonnault a été élu aux élections fédéral de 2015 dans la circonscription d' Edmonton-Centre. Il est le premier député libéral à gagner dans la circonscription depuis près d'une décennie[1].

Après avoir été assermenté comme député, il est nommé secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien[1].

Le , il est nommé conseiller spécial sur les questions LGBTQ2 auprès du premier ministre[5]. Le rôle consiste à conseiller Trudeau « sur l'élaboration et la coordination du programme LGBTQ2 du gouvernement du Canada », y compris la protection des droits des LGBT au Canada et la lutte contre la discrimination actuelle et historique.

Il a été battu aux élections de 2019.

De nouveau candidat lors des élections fédérales de 2021, il bat le conservateur sortant dans sa circonscription d'Edmonton Centre et revient donc à la Chambre des communes[6].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « A Force Of Nature », Avenue Magazine Edmonton, mai 2016, consulté le 06 août 2020.
  2. "Hedy Fry wins decisively as Liberals sweep Canada for majority". Daily Xtra, October 20, 2015.
  3. "Edmonton's newest Liberal, Randy Boissonnault, got taste for politics at U of A and wanted to bring generational change to national politics". Edmonton Journal", October 21, 2015
  4. http://randyboissonnault.liberal.ca/biography/ Randy Boissonault - Biography - Liberal.ca
  5. "Feds name gay MP as ‘LGBTQ2 issues’ advisor". Daily Xtra, November 15, 2016.
  6. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Élections fédérales en Alberta : un gain de plus pour les libéraux | Élections Canada 2021 », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  7. Élections Canada, « Résultats Élection fédérale canadienne de 2021 », sur enr.elections.ca (consulté le ).
  8. Élections Canada, « Résultats Élection fédérale canadienne de 2019 », sur enr.elections.ca (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]