Marilène Gill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marilène Gill
Illustration.
Fonctions
Députée à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(6 ans, 1 mois et 11 jours)
Élection 19 octobre 2015
Réélection 21 octobre 2019
Circonscription Manicouagan
Législature 42e et 43e
Groupe politique Bloc québécois
Prédécesseur Jonathan Genest-Jourdain
Biographie
Date de naissance (44 ans)
Lieu de naissance Sorel (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Bloc québécois
Conjoint Xavier Barsalou-Duval (2016-2021)
Diplômée de Université du Québec à Trois-Rivières
Profession Enseignante
Attachée politique
Syndicaliste
Poète

Marilène Gill, née le à Sorel (Québec), est une enseignante, poétesse, syndicaliste et femme politique canadienne. Elle est députée de la circonscription de Manicouagan à la Chambre des communes pour le Bloc québécois depuis les élections fédérales de 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marilène Gill naît le à Sorel en Montérégie. En 2004, elle complète une maîtrise en études littéraires de l'Université du Québec à Trois-Rivières[1]. Depuis 2003, Marilène Gill enseigne la littérature au collégial, au Cégep de Trois-Rivières, au Cégep de Chicoutimi et, depuis 2008, au Cégep de Baie-Comeau[2]. Elle a aussi été syndicaliste, agente de développement et coordonnatrice de la table de concertation en condition féminine de la Côte-Nord[3].

Elle a été co-directrice littéraire, avec l’auteur Mario Brassard, aux Éditions Trois-Pistoles, pour la collection La Saberdache, qui avait pour but de donner à lire des œuvres québécoises écrites entre la Conquête et 1900. Elle est aussi auteure, ayant publié deux recueils de poésie aux éditions Les Herbes rouges[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mère de trois enfants : Loïc, Charlotte et Ulysse. Ce dernier est le fils de Xavier Barsalou-Duval, collègue député bloquiste, rencontré au cours de l’élection de 2015. Il s'agit du premier enfant d'un couple de députés de la Chambre des communes à naître au cours du mandat de ses deux parents[4].

Politique[modifier | modifier le code]

De 2006 à 2008, Marilène Gill a été attachée politique de Michel Guimond, député du Bloc québécois de 1993 à 2011.

Lors de l'élection fédérale canadienne du 19 octobre 2015, elle est candidate du Bloc québécois dans la circonscription électorale de Manicouagan et elle est élue députée[5], obtenant 41,2 % des votes exprimés[6]. Durant son premier mandat, elle est porte-parole de son parti en matière de Pêches et Océans, d'Affaires indiennes et du Nord canadien ainsi que de Ressources naturelles[7]. Elle est également whip de son parti de mars 2017 à août 2018. Lorsqu'une crise éclate au Bloc québécois en mars 2018, elle est une des trois députés qui restent fidèles à la cheffe Martine Ouellet. Elle devient alors leader en chambre du Bloc, et ce jusqu'au mois d'août suivant.

Lors des élections de 2019, elle est réélue avec 54 % des voix[8]. Au cours de ce second mandat, elle est porte-parole en matière de Pêches et Océans ainsi que d'Emploi et Développement social[7] tout en étant whip adjointe de son parti.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix % des voix
     Yvon Boudreau Conservateur +04 317, 10,27 %
     Marilène Gill Bloc québécois +17 338, 41,25 %
     Mario Tremblay Libéral +12 343, 29,37 %
     (sortant) Jonathan Genest-Jourdain NPD +07 359, 17,51 %
     Nathan Grills Vert +00673, 1,6 %
Total 42 030 100 %
Source : Élections Canada

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marilène Gill – Les Herbes rouges » (consulté le )
  2. « Rappel important - Ateliers préparatoires à l'épreuve uniforme de français (ÉUF) », sur DES Express - Derniers échos du cégep, (consulté le )
  3. a et b Marilène Gill, Bloc québécois
  4. Un petit nouveau au Bloc, Journal de Montréal, 9 septembre 2015.
  5. Caroline Cyr, Retour du Bloc québécois dans Manicouagan, Radio-Canada, 19 octobre 2015
  6. « Résultats du vote », Élections Canada, (consulté le )
  7. a et b « Marilène Gill — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada
  8. Steeve Paradis, « Victoire sans équivoque pour Marilène Gill dans Manicouagan », Le Manic, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Mémoire de maîtrise

Poésie

  • 2005 : Une eau de chien, Les Herbes rouges, 54 p. (ISBN 9782894192368) (recueil de poésie)
  • 2008 : L'Heure verte, Les Herbes rouges, (ISBN 9782894192757) (recueil de poésie)
  • 2008 : Deux lames pour météore, Estuaire, no 133
  • 2008 : Le dit de la mort à l’enfant, Estuaire, no 134
  • 2015 : Nue devant les mécanismes, Estuaire, no 161

Collection La Saberdache (comme directrice littéraire)

  • 2002 : Contes et récits de Napoléon Aubin
  • 2002 : Poésie d’Alfred Garneau
  • 2003 : Réminiscences suivi de Les jeunes barbares d’Arthur Buies
  • 2003 : L’Anglomanie ou Le dîner à l’anglaise de Joseph Quesnel
  • 2004 : De Québec à Mexico de Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice
  • 2005 : L’Intendant Bigot de Joseph Marmette

Liens externes[modifier | modifier le code]