Marilène Gill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marilène Gill
Illustration.
Fonctions
Députée à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(6 ans, 11 mois et 16 jours)
Élection 19 octobre 2015
Réélection 21 octobre 2019
Circonscription Manicouagan
Législature 42e, 43e et 44e
Groupe politique Bloc québécois
Prédécesseur Jonathan Genest-Jourdain
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Sorel (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Bloc québécois
Conjoint Xavier Barsalou-Duval (2016-2021)
Diplômée de Université du Québec à Trois-Rivières
Profession Enseignante
Attachée politique
Syndicaliste
Poète

Marilène Gill, née le à Sorel (Québec), est une enseignante, poétesse, syndicaliste et femme politique canadienne. Elle est députée de la circonscription de Manicouagan à la Chambre des communes pour le Bloc québécois depuis les élections fédérales de 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marilène Gill naît le à Sorel en Montérégie. En 2004, elle complète une maîtrise en études littéraires de l'Université du Québec à Trois-Rivières[1]. Depuis 2003, Marilène Gill enseigne la littérature au collégial, au Cégep de Trois-Rivières, au Cégep de Chicoutimi et, depuis 2008, au Cégep de Baie-Comeau[2]. Elle a aussi été syndicaliste, agente de développement et coordonnatrice de la table de concertation en condition féminine de la Côte-Nord[3].

Elle a été co-directrice littéraire, avec l’auteur Mario Brassard, aux Éditions Trois-Pistoles, pour la collection La Saberdache, qui avait pour but de donner à lire des œuvres québécoises écrites entre la Conquête et 1900. Elle est aussi auteure, ayant publié deux recueils de poésie aux éditions Les Herbes rouges[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mère de trois enfants : Loïc, Charlotte et Ulysse. Ce dernier est le fils de Xavier Barsalou-Duval, collègue député bloquiste, rencontré au cours de l’élection de 2015. Il s'agit du premier enfant d'un couple de députés de la Chambre des communes à naître au cours du mandat de ses deux parents. La relation a pris fin en juin 2021[4].

Politique[modifier | modifier le code]

De 2006 à 2008, Marilène Gill est attachée politique de Michel Guimond, député du Bloc québécois de 1993 à 2011.

Lors de l'élection fédérale canadienne du 19 octobre 2015, elle est candidate du Bloc québécois dans la circonscription électorale de Manicouagan et elle est élue députée[5], obtenant 41,2 % des votes exprimés[6]. Durant son premier mandat, elle est porte-parole de son parti en matière de Pêches et Océans, d'Affaires indiennes et du Nord canadien ainsi que de Ressources naturelles[7]. Elle est également whip de son parti de mars 2017 à août 2018. Lorsqu'une crise éclate au Bloc québécois en mars 2018, elle est une des trois députés qui restent fidèles à la cheffe Martine Ouellet. Elle devient alors leader en chambre du Bloc, et ce jusqu'au mois d'août suivant.

Lors des élections de 2019, elle est réélue avec 54 % des voix[8]. Au cours de ce second mandat, elle est porte-parole en matière de Pêches et Océans ainsi que d'Emploi et Développement social[7] tout en étant whip adjointe de son parti.

Lors de l'élection de 2021, elle est réélue une deuxième fois, à nouveau avec 54 % des voies. Elle demeure whip adjointe de sa formation politique et devient porte-parole en matière d’Affaires autochtones et du Nord.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]


Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix % des voix
     Yvon Boudreau Conservateur +04 317, 10,27 %
     Marilène Gill Bloc québécois +17 338, 41,25 %
     Mario Tremblay Libéral +12 343, 29,37 %
     (sortant) Jonathan Genest-Jourdain NPD +07 359, 17,51 %
     Nathan Grills Vert +00673, 1,6 %
Total 42 030 100 %
Source : Élections Canada

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Marilène Gill – Les Herbes rouges » (consulté le )
  2. « Rappel important - Ateliers préparatoires à l'épreuve uniforme de français (ÉUF) », sur DES Express - Derniers échos du cégep, (consulté le )
  3. a et b Marilène Gill, Bloc québécois
  4. Un petit nouveau au Bloc, Journal de Montréal, 9 septembre 2015.
  5. Caroline Cyr, Retour du Bloc québécois dans Manicouagan, Radio-Canada, 19 octobre 2015
  6. « Résultats du vote », Élections Canada, (consulté le )
  7. a et b « Marilène Gill — Fiche de parlementaire », Parlement du Canada
  8. Steeve Paradis, « Victoire sans équivoque pour Marilène Gill dans Manicouagan », Le Manic, (consulté le )
  9. Élections Canada, « Résultats Élection fédérale canadienne de 2021 », sur https://enr.elections.ca/ElectoralDistricts.aspx?lang=f (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Mémoire de maîtrise

Poésie

  • 2005 : Une eau de chien, Les Herbes rouges, 54 p. (ISBN 9782894192368) (recueil de poésie)
  • 2008 : L'Heure verte, Les Herbes rouges, (ISBN 9782894192757) (recueil de poésie)
  • 2008 : Deux lames pour météore, Estuaire, no 133
  • 2008 : Le dit de la mort à l’enfant, Estuaire, no 134
  • 2015 : Nue devant les mécanismes, Estuaire, no 161

Collection La Saberdache (comme directrice littéraire)

  • 2002 : Contes et récits de Napoléon Aubin
  • 2002 : Poésie d’Alfred Garneau
  • 2003 : Réminiscences suivi de Les jeunes barbares d’Arthur Buies
  • 2003 : L’Anglomanie ou Le dîner à l’anglaise de Joseph Quesnel
  • 2004 : De Québec à Mexico de Narcisse-Henri-Édouard Faucher de Saint-Maurice
  • 2005 : L’Intendant Bigot de Joseph Marmette

Liens externes[modifier | modifier le code]