François-Philippe Champagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champagne.

François-Philippe Champagne
Illustration.
François-Philippe Champagne en 2017.
Fonctions
Ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités
En fonction depuis le
(1 an et 4 mois)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement 29e conseil des ministres
Prédécesseur Amarjeet Sohi
Député à la Chambre des communes
En fonction depuis le
(4 ans et 30 jours)
Élection 19 octobre 2015
Circonscription Saint-Maurice—Champlain
Législature 42e
Groupe politique Libéral
Prédécesseur Lise St-Denis
Ministre fédéral du Commerce international

(1 an, 6 mois et 8 jours)
Premier ministre Justin Trudeau
Gouvernement 29e conseil des ministres
Prédécesseur Chrystia Freeland
Successeur Jim Carr
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Greenfield Park (Québec, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Parti libéral du Canada
Diplômé de Université Case Western Reserve
Université de Montréal
Profession Avocat
Juriste

François-Philippe Champagne, né le à Greenfield Park (Québec), est un avocat, homme d'affaires et homme politique canadien.

Membre du Parti libéral du Canada et député de la circonscription de Saint-Maurice—Champlain à la Chambre des communes depuis 2015, il est ministre du Commerce international dans le cabinet de Justin Trudeau du au , date à laquelle il est nommé ministre de l'Infrastructure et des Collectivités[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Originaire de la Mauricie, François-Philippe Champagne entame en 1989 des études en droit à l’Université de Montréal. En 1992, après son cursus montréalais, il devient étudiant d'été de l’Académie de droit international de La Haye (Pays-Bas), où il obtient un certificat en droit international. Admis au barreau du Québec en 1994, il devient titulaire la même année d'une maîtrise en droit avec mention de l’Université Case Western Reserve de Cleveland (Ohio)[2].

Carrière privée[modifier | modifier le code]

Il travaille alors aux États-Unis dans le domaine du droit. Par la suite, il se rend travailler à Gênes et à Zurich où il travaille pour ABB[3], puis en 2008 à Londres, où il travaille chez AMEC[4] à titre de directeur du développement stratégique, avocat-conseil principal, directeur en chef de l’éthique et membre du comité de direction. Il siège aussi sur plusieurs conseils d’administration, dont celui de l'Incheon Bridge Corporation (Séoul), du Centre d'excellence en efficacité énergétique de Shawinigan ou de Bionest Technologies. En 2009, il est nommé parmi les Young Global Leaders[5] dans le cadre du Forum économique mondial de Davos en Suisse.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il est investi candidat du Parti libéral du Canada dans Saint-Maurice—Champlain le 19 mai 2014. Lors des élections fédérales du 19 octobre 2015, après avoir parcouru le terrain pendant plus de deux ans, il est élu député, obtenant 41,52 % des votes exprimés. Il s’agit du premier élu libéral dans la circonscription depuis l'ex-Premier ministre du Canada, Jean Chrétien.

Le 3 décembre 2015, il est nommé secrétaire parlementaire du ministre des Finances du Canada, Bill Morneau. Le 17 mai 2016, l’analyse du journal Maclean’s dénote que François-Philippe Champagne est le député qui s’exprime le plus dans les 2 langues officielles à la Chambre des communes parmi les 338 députés. Le 7 juin 2016, François-Philippe Champagne se démarque en étant nommé « Député du gouvernement le plus efficace à la période des questions orales » dans le sondage annuel du renommé hebdomadaire The Hill Times qui couvre la politique fédérale canadienne.

Le 10 janvier 2017, François-Philippe Champagne effectue son entrée au conseil des ministres en étant nommé ministre du Commerce international. À ce titre, il participe notamment à l'adoption partielle et provisoire de l'Accord économique et commercial global avec l’Europe, le 21 septembre 2017. À la suite d'un remaniement ministériel le 18 juillet 2018, il est nommé ministre de l'Infrastructure et des Collectivités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conseil des ministres (cabinet) - Chambre des communes du Canada », sur www.noscommunes.ca (consulté le 1er août 2018)
  2. (en)« Another 'little guy from Shawinigan' », sur The Globe and Mail, (consulté le 22 août 2015)
  3. Frédéric Bastien, « L'appel du large », La Presse, Gesca,‎ (lire en ligne)
  4. « Personnalité de la semaine: François-Philippe Champagne | RDI matin week-end | Radio-Canada.ca », sur ICI RDI, Société Radio-Canada, (consulté le 22 août 2015)
  5. « http://www.weforum.org/pdf/YGL/YGL2009_Honorees.pdf », sur http://www.weforum.org (consulté le 15 juillet 2015)