Bobby Morrissey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robert Joseph Morrissey dit Bobby Morrissey (né le à Alberton) est un homme politique canadien. Il est actuellement député à la Chambre des communes du Canada, représentant la circonscription prince-édouardienne d'Egmont depuis 2015. Il a été député libéral de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard de 1982 à 2000.

Carrière et vie privée[modifier | modifier le code]

Il naît à au d'Alberton, fils de Bernard et Marie (née O'Connor) Morrissey, qui vivent à Seacow Pond près de Tignish, il y réside toujours. Il est l'arrière-arrière-arrière-petit-fils de Pierre M. Chiasson, premier acadien à s'établir dans la région de Tignish. Il fait sa scolarité à la Tignish Regional High School au Holland College et étudie à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. Lors de son entrée en politique il travaille comme pêcheur à Seacow Pond. Il a été administrateur de la Commission scolaire Unit 1, président du conseil consultatif communautaire de West Prince et organisateur du Irish Moss Festival. [[Église catholique[Catholique romain]], il a été vice-président du Conseil paroissial de St. Simon et St. Jude.[1]

Après 2000 il devient consultant spécialisé en relations avec le gouvernement, règles de pêches, marché du travail et développement communautaire. Il a été président de PFI Group et de Global Food Technologies, et directeur de Royal Star Investments. Sur le plan communautaire il a co-fondé et présidé la Tignish Seniors Home Care Co-op (coopérative de soins à domicile pour les personnes âgées), a été vice-président de Tignish Special Needs Housing (logements adaptés) et membre du conseil d’administration de la Fondation des maladies du cœur de l’Î-P-É[2].

Vie politique provinciale[modifier | modifier le code]

Membre du Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard, il est candidat à l'élection générale prince-édouardienne de 1982 dans 1er Prince, détenue depuis vingt ans par le parti. Élu avec 12 voix d'avance il conservera le siège en creusant l'écart avec les conservateurs et sera réélu lors élections de 1986, 1989, 1993 et 1996, cette fois-ci dans la nouvelle circonscription de Tignish-DeBlois.

Le 2 mai 1986, il est nommé au Conseil exécutif de l'Île-du-Prince-Édouard à titre de ministre des Transports et des Travaux publics[3] par le Premier ministre Joe Ghiz. Il est devient ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence de développement de l'Île-du-Prince-Édouard en 1989, égalementministre responsable du réaménagement de la Base des Forces canadiennes Summerside et de la communauté environnante à la suite de sa fermeture par le gouvernement fédéral en 1989[4]. Le 15 avril 1993, il devient ministre du Développement économique et du Tourisme et ministre responsable d'Enterprise PEI[1].

Après la défaite des libéraux à l'élection générale de 1996, il devient chef de l'opposition à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard et porte-parole de l'opposition en matière de finances.

Pendant son mandat, il siège au Comité permanent des privilèges, des règles et des projets de loi d'intérêt privé et au Comité permanent des affaires communautaires et du développement économique. Il a été président du Comité permanent des comptes publics[1].

Après 20 ans de mandat, il annonce qu'il ne se représentera pas à l'élection générale de 2000, se lançant dans une carrière dans le privé.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Vie politique fédérale[modifier | modifier le code]

En novembre 2007, Bobby Morrissey est nommé comme candidat pour le Parti du libéral du Canada dans Egmont pour les élections fédérales canadiennes de 2008, suite au départ à la retraite du député libéral Joe McGuire. Il retire cependant sa candidature en août, choisissant plutôt de rester dans le secteur privé[5].

En novembre 2014, il recandidate à l'investiture dans la même circonscription en vue des élections fédérales canadiennes de 2015[6]. Il est à nouveau désigné et va cette fois au bout, battant la députée sortante conservatrice Gail Shea avec une large avance.

Il devient alors membre du Comité permanent des pêches et des océans et du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées[7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2015
Candidat Parti # de voix % des voix
     (X) Gail Shea Conservateur +06 185, 28,97 %
     Bobby Morrissey Libéral +10 521, 49,29 %
     Herb Dickieson NPD +04 097, 19,19 %
     Nils Ling Vert +00543, 2,54 %
Total 21 346 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « « Robert Joseph Morrissey » Biographie sur le site de l'Assemblée Législatives de l'Île-du-Prince-Édouard », Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard, consulté le 02 janvier 2018.
  2. « Rencontrez Robert Morrissey », biographie sur son site officiel, consulté le 02 janvier 2018.
  3. « Oath taken, Ghiz names PEI Cabinet », The Globe and Mail, 3 mai 1986.
  4. « Ghiz drops three, ushers in four », The Globe and Mail, 7 juin 1989.
  5. « Morrissey drops out of MP race », CBC News, 06 août 2008, consulté le 02 janvier 2018.
  6. « Robert Morrissey elected as Liberal candidate for Egmont », The Guardian. Charlottetown, 22 novembre 2014, consulté le 02 janvier 2018.
  7. « Toutes les fonctions » sur le site de la Chambre des communes du Canada, consulté le 29 décembre 2017, consulté le 2 janvier 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]