Bouloc (Haute-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouloc
Bouloc (Haute-Garonne)
La mairie.
Blason de Bouloc
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Intercommunalité Communauté de communes du Frontonnais
(siège)
Maire
Mandat
Serge Terrancle
2020- 2026
Code postal 31620
Code commune 31079
Démographie
Gentilé Boulocains, Boulocaines
Population
municipale
4 659 hab. (2017 en augmentation de 12,16 % par rapport à 2012)
Densité 251 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 53″ nord, 1° 24′ 21″ est
Altitude Min. 127 m
Max. 226 m
Superficie 18,55 km2
Élections
Départementales Canton de Villemur-sur-Tarn
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Bouloc
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Bouloc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouloc
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouloc
Liens
Site web Mairie Site officiel

Bouloc est une commune française située dans le sud-ouest de la France, dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie. La commune se situe entre Toulouse et Montauban, dans le nord de la Haute-Garonne, au cœur de l'aire urbaine de Toulouse.

Bouloc connaît depuis la fin du XXe siècle une importante croissance démographique. Jusqu'au milieu du siècle, la commune n'était qu'un petit village. Aujourd'hui, c'est une ville à part entière. Cette croissance s'explique par la proximité de la commune avec Toulouse, mais aussi par l'étalement urbain, la périurbanisation, et l'apparition de zones d'emplois importantes à proximité, comme Eurocentre par exemple.

Ses habitants sont appelés les Boulocains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bouloc se situe au nord de la Haute-Garonne, dans l'AOC Fronton et dans le Pays Toulousain. La ville se situe au milieu de l'axe Toulouse-Montauban, à 20,5 km de Toulouse[1], 26,5 km de Montauban[2] et 570 km de Paris[3].

Bouloc est la ville-centre d'une unité urbaine, l'unité urbaine de Bouloc, qui compte la commune et celle de Villeneuve-lès-Bouloc. La commune est également membre de l'aire urbaine de Toulouse, et de la zone d'emploi et du bassin de vie de Toulouse[4].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bouloc est limitrophe de six autres communes.

Carte de la commune de Bouloc et de ses proches communes.


Communes limitrophes de Bouloc
Fronton Villaudric Villemur-sur-Tarn

Villematier
(tripoint)

Castelnau-d'Estrétefonds Bouloc
Villeneuve-lès-Bouloc

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Bouloc fait partie du bassin versant de la Garonne. Elle est arrosée par le Lègue ou Ruisseau de Magnanac et son affluent le Ruisseau de Sayrac.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie de la commune est de 1 855 hectares. Son altitude varie de 127 à 226 mètres.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune connaît un climat océanique dégradé, à influences méditerranéennes et continentales, comme la majeure partie nord de la Haute-Garonne.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la route départementale 4, qui relie Fronton à Barrière de Paris, à Toulouse, en passant par le centre-ville. On compte également la route départementale 30, qui relie la zone Eurocentre à Montpitol, et la route départementale 77, qui relie le centre-ville à Saint-Rustice.

Bouloc est traversée au sud-ouest par l'autoroute A62, accessible à partir de la Sortie 10.1 - Eurocentre.

La gare la plus proche est la gare de Castelnau-d'Estretefonds, située sur la ligne de Bordeaux à Sète, et desservie par le réseau TER Occitanie.

La ligne express Hop!301 du réseau Arc-en-Ciel relie la commune à la station Borderouge du métro de Toulouse et à Villemur-sur-Tarn, et la ligne 351 relie la commune à la gare routière de Toulouse et à Villemur-sur-Tarn également.

Enfin, Bouloc est située à 22 km de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

L'essentiel des constructions sont situées au sud du territoire communal, autour de la mairie. La ville s'étendant de plus en plus, le centre-ville commence à gagner du terrain, particulièrement au nord-ouest de la mairie.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2014, le nombre total de logements dans la commune était de 1 791, alors qu'il était de 1 601 en 2009[5].

Parmi ces logements, 93,9 % étaient des résidences principales, 0,7 % des résidences secondaires et 5,4 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 89,2 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 10,6 % des appartements[5].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 79,7 %, en légère baisse par rapport à 2009 (82,1 %). La part de logements HLM loués vides était de 2,7 % contre 2 %, leur nombre étant croissant 45 contre 30[5].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Bouloc est situé en zone inondable. Cependant, la commune n'est pas un territoire à risque important d'inondation, n'étant pas traversée par un fleuve ou une rivière[6].

La commune est également concerné par un risque de mouvement de terrain et de retrait-gonflement des sols argileux. On compte également un risque de séisme de 1/5 (très faible)[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bou-, altération de bon « bon » et loc « lieu » en gascon, d'où le sens global de « bon lieu », c'est-à-dire « lieu agréable » ou « lieu propice »[7].

Homonymie avec les Bonlieu (Jura, [Conventui] Boni Loci 1319; Drôme, Bonus locus 1170), ainsi que Bonloc[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bouloc fut l'hôte de visiteurs célèbres, parmi lesquels Alphonse de Poitiers en 1144, le pape Calixte II en 1119, Philippe le Bel en 1303, le roi Charles IX accompagné de Catherine de Médicis et de Michel de l'Hospital en 1565, et enfin Louis XIII le , jour de l'exécution du Duc de Montmorency à Toulouse.

La commune fait partie de la région historique de l'Occitanie et du Languedoc.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Bouloc

Son blasonnement est : Taillé : au premier de gueules au besant d'argent chargé d'une croix cléchée pommetée de douze pièces de sable, au second d'or au four à brique de sable surmonté d'une grappe de raisins feuillée du même.

La croix du Languedoc : Bouloc a toujours été rattachée à la métropole du Languedoc. La présence de la typique croix du Languedoc symbolise ces liens étroits et anciens mais aussi actuels.

La grappe de raisin : Le passé viticole, jusqu'à 600 hectares de vignes en exploitation à la fin du XIXe siècle, et son rattachement actuel à l'aire d'appellation d'origine contrôlée des côtes du Frontonnais, sont représentés par une grappe de raisin, aussi noire que l'est la négrette.

Le four à briques et à tuiles : Plusieurs usines de fabrication de briques ont marqué le passé de Bouloc. Cette période exceptionnelle est représentée par la silhouette d'un bâtiment typique, mais aujourd'hui disparu, qui est un four de cuisson.

Les couleurs : L'une, le rouge, est la couleur du sang et du feu, l'autre, le jaune est la couleur de l'or et du soleil. Ce sont 2 couleurs éclatantes, lumineuses, qui, associées symbolisent le midi.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Bouloc est une commune avec une sensibilité de gauche, malgré une montée récente de l'extrême droite.

Résultats pour la commune des scrutins français depuis 2000.
Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours.
Année Élu(e) Battu(e) Participation
2002 79,97 % Jacques Chirac RPR 20,03 % Jean-Marie Le Pen FN 83,84 % [9]
2007 47,85 % Nicolas Sarkozy UMP 52,15 % Ségolène Royal PS 89,79 % [10]
2012 53,36 % François Hollande PS 46,64 % Nicolas Sarkozy UMP 87,10 % [11]
2017 65,87 % Emmanuel Macron EM 34,13 % Marine Le Pen FN 79,08 % [12]
Élections législatives, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu(e) Battu(e) Participation
Bouloc (Haute-Garonne) est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
Avant 2010, Bouloc (Haute-Garonne) est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
2002 55,75 % Françoise Imbert PS 44,25 % Geneviève de Cazaux UMP 62,81 % [13]
2007 57,62 % Françoise Imbert PS 42,38 % Grégoire Carneiro UMP 64,85 % [14]
Après 2010, Bouloc (Haute-Garonne) est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats de .
2012 64,16 % Françoise Imbert PS 35,84 % Grégoire Carneiro UMP 56,20 % [15]
2017 69,63 % Jean-François Portarrieu LREM 30,37 % Julien Leonardelli FN 45,93 % [16]
Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 39,04 % Kader Arif PS 11,11 % Alain Lamassoure UMP 42,90 % [17]
2009 24,02 % Dominique Baudis UMP 18,58 % José Bové EE 44,60 % [18]
2014 27,29 % Louis Aliot FN 18,82 % Virginie Rozière PRG 48,11 % [19]
2019 23,87 % Jordan Bardella RN 23,71 % Nathalie Loiseau LREM 55,17 % [20]
Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 64,10 % Martin Malvy PS 21,58 % Jacques Godfrain UMP 65,58 % [21]
2010 70,55 % Martin Malvy PS 29,45 % Brigitte Barèges UMP 55,38 % [22]
2015 49,19 % Carole Delga PS 30,91 % Louis Aliot FN 65,83 % [23]
Élections cantonales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu(e) Battu(e) Participation
Bouloc (Haute-Garonne) est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2001 % % indisponible %
2004 67,13 % Louis Bonhomme
élu(e) au premier tour
PS 15,38 % Marie-Hélène Champagnac UMP 69,68 % [24]
2008 % % indisponible %
2011 71,34 % Ghislaine Cabessut PS 28,66 % Michèle Pellizzon FN 52,62 % [25]
Élections départementales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu(e)s Battu(e)s Participation
Bouloc (Haute-Garonne) est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2015 51,68 % Ghislaine Cabessut, Jean-Luc Raysseguier PS 24,78 % Jean-Marc Dumoulin, Marie-Hélène Champagnac DVD 59,20 % [26]
Élections municipales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu(e) Battu(e) Participation
2001 % % indisponible %
2008 76,48 % Christian Faurie
élu(e) au premier tour
DVG 23,52 % Francis Benarrous 70,48 % [27]
2014 100 % Ghislaine Cabessut
élu(e) au premier tour
DVG 58,86 % [28]
2020 62,22 % Serge Terrancle
élu(e) au premier tour
DVC 37,77 % Ghislaine Cabessut DVG 52,20 % [29]
Référendums.
Année Oui (national) Non (national) Participation
1992 51,26 % (51,04 %) 48,74 % (48,96 %) 72,66 % [30]
2000 77,01 % (73,21 %) 22,99 % (26,79 %) 34,57 % [31]
2005 42,18 % (45,33 %) 57,82 % (54,67 %) 80,19 % [32]


Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 3 500 habitants et 4 999 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de vingt sept[33],[34].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 1999 Louis Bonhomme PS retraité
mars 1999 2014 Christian Faurie PS retraité
mars 2014 2020 Ghislaine Cabessut PS Fonctionnaire, conseillère départementale
28 mai 2020 En cours Serge Terrancle    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Bouloc fait partie du canton de Villemur-sur-Tarn. Avant le redécoupage départemental de 2014, Bouloc faisait partie de l'ex-canton de Fronton. La commune fait également partie de la cinquième circonscription de la Haute-Garonne.

La commune est membre de la communauté de communes du Frontonnais.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes du Frontonnais[35]. Depuis , la communauté de commune mit en place la collecte du tri sélectif en porte à porte.

Finances locales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Depuis la mise en place de la nouvelle municipalite en 2014, le jumelage n'existe plus.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[36]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[37]. En 2017, la commune comptait 4 659 habitants[Note 1], en augmentation de 12,16 % par rapport à 2012 (Haute-Garonne : +6,51 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
633746712851830875829864868
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
861825836827788797838706700
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
710655646576566566594619643
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6687701 0841 9252 2572 9253 7163 8364 154
2017 - - - - - - - -
4 659--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[38] puis Insee à partir de 2006[39].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune compte une école élémentaire et une école maternelle. À la rentrée 2013-2014, 489 enfants étaient scolarisés en 18 classes. 7 à l'école maternelle et 11 à l'école élémentaire avec également 1 CLIS (CLasse d'Inclusion Scolaire de 12 places). Bouloc compte également un centre de loisirs et une crèche.

Les élèves de la commune dépendent du collège Alain Savary de Fronton.

Les lycées les plus proches sont :

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Plusieurs fois dans l'année, l'association « APOIRC » organise son « Salon Musical » dans la salle des fêtes de Bouloc, le dimanche après-midi à 16 h.

L'association « Les Amis de la Radio » gère une Webradio installée sur la commune et diffuse des émissions culturelles et sportive sur CETA Radio.

Associations[modifier | modifier le code]

Bouloc possède plus de cinquante associations. La commune est reconnue pour avoir une vie associative importante.

Santé[modifier | modifier le code]

On compte trois médecins généralistes sur la commune, ainsi qu'un centre médico-social géré par le département et une pharmacie.

Les hôpitaux les plus proches sont situés sur Toulouse et Montauban.

Sports[modifier | modifier le code]

Bouloc possède plusieurs associations sportives : basketball, football, karaté, judo/ju-jitsu, futsal, tennis, sport équestre, etc.

Médias[modifier | modifier le code]

La commune est couverte par le journal local La Dépêche du Midi et son édition locale nord-est de la Haute-Garonne,le petit journal (hebdomadaire) ainsi que par France 3 Occitanie.

Cultes[modifier | modifier le code]

La commune compte une église catholique, l'église Notre-Dame.

Economie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2014, le revenu fiscal médian par ménage était de 23 475 €. 63,6 % des foyers fiscaux étaient imposables[40].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2014, la population âgée de 15 à 64 ans s'élevait à 2 868 personnes, parmi lesquelles on comptait 78 % d'actifs dont 71,6 % ayant un emploi et 6,4 % de chômeurs[5].

On comptait 639 emplois dans la zone d'emploi, contre 585 en 2009. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone d'emploi étant de 2 068, l'indicateur de concentration d'emploi est de 30,9 %, ce qui signifie que la zone d'emploi offre un peu moins d'un emploi pour trois habitants actifs[5].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Au , Bouloc comptait 379 établissements : 17 dans l’agriculture-sylviculture-pêche, 25 dans l'industrie, 65 dans la construction, 232 dans le commerce-transports-services divers et 40 étaient relatifs au secteur administratif[5].

En 2016, 49 entreprises ont été créées à Bouloc, dont 29 par des autoentrepreneurs[5].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le retable à ailes du maître-autel (XVIIe siècle) est classé au titre des monuments historiques[41].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Infos, distance et photos de Bouloc et Toulouse », sur www.voldoiseau.com (consulté le 25 février 2018)
  2. « Infos, distance et photos de Bouloc et Montauban », sur www.voldoiseau.com (consulté le 25 février 2018)
  3. « Infos, distance et photos de Bouloc et Paris », sur www.voldoiseau.com (consulté le 25 février 2018)
  4. « Commune de Bouloc (31079) − COG | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 25 février 2018)
  5. a b c d e f et g « Dossier complet - Commune de Bouloc (31079) » (consulté le 25 février 2018)
  6. a et b « Géorisques | Mieux connaître les risques sur le territoire », sur www.georisques.gouv.fr (consulté le 25 février 2018)
  7. Albert Dauzat et Charles Rostaing, DENLF, Guénégaud, 1979, p. 94b.
  8. ibidem
  9. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  10. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  11. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  12. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  13. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  14. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  15. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  16. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  17. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  18. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  19. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  20. Résultats des élections européennes de 2019 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  21. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  22. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  23. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  24. Résultats des élections cantonales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  25. Résultats des élections cantonales de 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  26. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  27. Résultats des élections municipales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  28. Résultats des élections municipales de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  29. Résultats des élections municipales de 2020 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  30. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  31. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  32. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  33. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  34. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031079.html.
  35. http://www.cc-dufrontonnais.fr/index.php/amenager-proteger/environnement
  36. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  37. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  38. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  39. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  40. « Revenus et pauvreté des ménages en 2014 − Commune de Bouloc (31079) | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 25 février 2018)
  41. Base Palissy : PM31000066.