Climat de la Haute-Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le climat de la Haute-Garonne est un climat tempéré aux influences océaniques et méditerranéennes avec des hivers modérés dans la plaine et plus froids dans le sud, ainsi que de fortes chaleurs l'été dans la plaine, suivies d'automnes très ensoleillés. Les printemps sont en revanche pluvieux. Le climat est aussi marqué par le vent d'autan dans la plaine toulousaine[1].

Généralités sur un climat fragmenté[modifier | modifier le code]

Carte du département Haute-Garonne

Le climat de la Haute-Garonne est particulièrement intéressant, car il se situe à la rencontre de multiples influences qui peuvent être classées en trois principales[2] :

  • le climat aquitain qui est un climat océanique très doux concernant la vallée de la Garonne. Il se caractérise par moins de jours de pluie qu'au nord de la Loire, mais avec des pluies plus durables.
  • le climat de montagne a des températures généralement plus froides et précipitations plus importantes qu'en plaine.
  • le climat méditerranéen a des températures généralement plus chaudes et précipitations plus rares et concentrées sans être inférieures, donc souvent violentes.

Cela s'explique par la géographie de ce département particulièrement étiré, voire compartimenté. En résumé, la Haute-Garonne se divise en trois zones, du sud au nord, dont chacune connaît une influence dominante :

Ainsi, ces trois zones voient une prédominance du climat aquitain, mais avec des influences méditerranéennes ou montagnardes qui s'y ajoutent.

Le Luchonnais et le Comminges[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le Luchonnais et les Comminges partagent plusieurs points communs : des régions du piémont pyrénéen, elles possèdent une altitude qui va de 300-350 m pour la région de Saint-Martory au nord du Comminges à 650m pour Luchon (zones habitées). Bien entendu, les collines de la prémontagne atteignent les 1000 m tandis que les pics du Luchonnais atteignent les 2500 m.

En hiver, le sud de la Haute-Garonne connaît donc régulièrement des chutes de neige, plus fréquentes au fur et à mesure que l'on se dirige vers le Luchonnais. En été, ce sont les orages qui sont plus fréquents, du fait de la convection plus efficace quand l'altitude est élevée. Ces orages sont très gréligènes mais généralement peu venteux. L'orientation est-ouest des Pyrénées fait que le régime offrant le plus de précipitations est le régime de nord ouest. Les flux d'ouest ou de sud n'offrent généralement que peu de pluies. Par effet orographique, la proximité de la montage entraîne des précipitations plus importantes. Ainsi, les précipitations vont elles croissant du nord au sud (les chiffres annuels donnés sont approximatifs):

Le Comminges suit la vallée de la Garonne et possède donc une altitude inférieure aux régions voisines du Couserans à l'est en Ariège et du plateau de Lannemezan à l'ouest dans les Hautes-Pyrénées (400m contre 500m). Cela a une influence tant sur les précipitations et la neige qui y sont plus faibles que sur les orages qui ont tendance à passer sur les deux plateaux (notamment sur Lannemezan, fréquemment concernée par des orages de grêle) en évitant le Comminges.

Une particularité des régions de montagne très présente dans les Pyrénées est l'effet de Foehn. C'est le vent chaud et sec qui concerne le versant sous le vent lors d'un passage perturbé concernant l'autre versant. Ainsi, lorsqu'un flux de sud se met en place, le versant sud des Pyrénées est arrosé et venté tandis que le versant nord connaît un temps particulièrement beau et, surtout, très doux, y compris en plein cœur de l'hiver.

Par exemple, un même jour et au même moment, la température peut être de 10° sur le versant sud des Pyrénées, de 15° à Toulouse (150 m) et de 23° à Luchon (650m). Et cela en plein hiver. Ainsi, le 16 février 2007, la température à Biarritz a atteint 20° à 7h00 du matin, alors qu'elle n'était au même moment que de 3° à Dax, 40km plus au nord (cet exemple concernant une région pyrénéenne peut aussi s'appliquer à la Haute Garonne).

Région toulousaine et Lauragais[modifier | modifier le code]

La région toulousaine connaît un climat de plaine tempéré[3], avec un vent d'autan marqué.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]