Championnat de France de football 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligue 1 2015-2016
Description de l'image Logo de la Ligue 1 (2008).svg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) LFP
Édition 78e
Lieu(x) Drapeau de la France France et Drapeau de Monaco Monaco
Date du
au
Participants 20 équipes
Matchs joués 380
Affluence 7 939 638 (20 894 par match)
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1er échelon
Niveau inférieur Ligue 2 2015-2016
Palmarès
Tenant du titre Paris Saint-Germain (5)
Promu(s) en début de saison ES Troyes AC
GFC Ajaccio
SCO Angers
Vainqueur Paris Saint-Germain (6)
Deuxième Olympique lyonnais
Troisième AS Monaco
Relégué(s) Stade de Reims
GFC Ajaccio
ES Troyes AC
Buts 960 (2,53 par match)
Averti Cartons Jaunes 1476
Red card.svg Cartons Rouges 116
Meilleur joueur Drapeau : Suède Zlatan Ibrahimović
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Suède Zlatan Ibrahimović (38)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Argentine Ángel Di María (18)

Navigation

La saison 2015-2016 de Ligue 1 est la soixante-dix-huitième édition du championnat de France de football et la quatorzième sous l'appellation « Ligue 1 ». La saison débute le 7 août 2015 et se termine le 14 mai 2016.

Elle voit le Paris Saint-Germain être sacré champion pour la quatrième année consécutive, et la sixième fois de son histoire.

Participants[modifier | modifier le code]

Les 17 premiers du Championnat de France de football 2014-2015 ainsi que les trois premiers de la Ligue 2 2014-2015 participent à la compétition.

Club Dernière
montée
Budget
en M[1]
Classement
2014-2015
Entraîneur Depuis Stade Capacité
théorique
Nombre de saisons
en Ligue 1
Paris SG 1974 490 1er Drapeau : France Laurent Blanc 2013 Parc des Princes 48 527 42
Olympique lyonnais 1989 170 2e Drapeau : France Hubert Fournier
Drapeau : France Bruno Génésio
2014
2015
Stade de Gerland
Parc Olympique lyonnais
42 591
59 186
56
AS Monaco 2013 250 3e Drapeau : Portugal Leonardo Jardim 2014 Stade Louis-II 18 523 56
Olympique de Marseille 1996 122 4e Drapeau : Argentine Marcelo Bielsa
Drapeau : Espagne Míchel
Drapeau : France Franck Passi
2014
2015
2016
Stade Vélodrome 67 395 66
AS Saint-Étienne 2004 68 5e Drapeau : France Christophe Galtier 2009 Stade Geoffroy-Guichard 41 965 62
Girondins de Bordeaux 1992 60 6e Drapeau : France Willy Sagnol
Drapeau : France Ulrich Ramé
2014
2016
Stade Matmut-Atlantique 42 115 62
Montpellier HSC 2009 42 7e Drapeau : France Rolland Courbis
Drapeau : France Pascal Baills
Drapeau : France Bruno Martini

Drapeau : France Frédéric Hantz
2013
2015
2015

2016
Stade de la Mosson 32 950 23
Lille OSC 2000 70 8e Drapeau : France Hervé Renard
Drapeau : France Frédéric Antonetti
2015
2015
Stade Pierre-Mauroy 50 157 55
Stade rennais FC 1994 43 9e Drapeau : France Philippe Montanier
Drapeau : France Rolland Courbis
2013
2016
Roazhon Park 29 778 58
EA Guingamp 2013 25 10e Drapeau : France Jocelyn Gourvennec 2010 Stade de Roudourou 18 256 9
OGC Nice 2002 40 11e Drapeau : France Claude Puel 2012 Allianz Riviera 35 624 56
SC Bastia 2012 25 12e Drapeau : France Ghislain Printant
Drapeau : France François Ciccolini
2014
2015
Stade Armand-Cesari 17 000 33
SM Caen 2014 28[2] 13e Drapeau : France Patrice Garande 2012 Stade Michel-d'Ornano 21 250 14
FC Nantes 2013 38[3] 14e Drapeau : Arménie Michel Der Zakarian 2012 Stade de la Beaujoire 38 004 48
Stade de Reims 2012 31 15e Drapeau : France Olivier Guégan
Drapeau : France David Guion
2015
2016
Stade Auguste-Delaune 21 628 33
FC Lorient 2006 30 16e Drapeau : France Sylvain Ripoll 2014 Stade du Moustoir 18 500 11
Toulouse FC 2003 30 17e Drapeau : France Dominique Arribagé
Drapeau : France Pascal Dupraz
2015
2016
Stadium 33 500 28
ES Troyes AC 2015 23 1er (Ligue 2) Drapeau : France Jean-Marc Furlan
Drapeau : France Claude Robin
Drapeau : FranceDrapeau : Algérie Mohamed Bradja
Drapeau : France Michel Padovani
Drapeau : France Olivier Tingry
2010
2015
2016
2016
2016
Stade de l'Aube 20 400 15
GFC Ajaccio 2015 13,8 2e (Ligue 2) Drapeau : France Thierry Laurey 2013 Stade Ange-Casanova 3 200 0
Angers SCO 2015 24 3e (Ligue 2) Drapeau : France Stéphane Moulin 2011 Stade Jean-Bouin 18 000 23
Légende des couleurs

Calendrier[modifier | modifier le code]

2015 2016
  Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin
1 mer. Trophée mar. Journée 2 dim. mar. ven. lun. mar. ven. dim. mer.
2 jeu. dim. mer. ven. lun. 16 sam. mar. Quarts de f. 32 lun. jeu.
3 ven. lun. jeu. 9 Journée 4 jeu. 32es de f. 24 jeu. dim. Demi-finale ven.
4 sam. 3e tour Portugal dim. Journée 4 ven. lun. jeu. ven. lun. Demi-finale Écosse
5 dim. 3e tour ven. lun. Journée 4 17 mar. ven. 29 Quarts de f. Demi-finales dim.
6 lun. 3e tour sam. mar. ven. dim. mer. 25 dim. Quarts de f. ven. lun.
7 mar. ven. dim. mer. 13 lun. jeu. dim. lun. Quarts de f. 37 mar.
8 mer. 1 Serbie Arménie dim. Journée 6 ven. lun. 8es de finale ven. dim. mer.
9 jeu. dim. lun. ven. lun. Journée 6 20 mar. 8es de finale 33 lun. jeu.
10 ven. lun. mar. sam. mar. Journée 6 dim. 8es de f. 8es de finale dim. mar. Roumanie
11 sam. mar. ven. Danemark mer. ven. lun. jeu. ven. lun. mer. sam.
12 dim. mer. 5 lun. jeu. 18 Quarts de f. ven. 30 Quarts de f. jeu. dim.
13 lun. jeu. dim. mar. Allemagne dim. Quarts de f. 26 dim. Quarts de f. ven. lun.
14 mar. ven. lun. mer. sam. lun. jeu. dim. lun. Quarts de f. 38 mar.
15 mer. 2 Journée 1 jeu. dim. 8es de finale ven. lun. 8es de finale ven. dim. Albanie
16 jeu. dim. Journée 1 ven. lun. 8es de finale 21 8es de finale 8es de finale 34 lun. jeu.
17 ven. lun. Journée 1 10 Angleterre jeu. dim. 8es de finale 8es de finale dim. mar. ven.
18 sam. Barrages ven. dim. mer. ven. lun. 16es de finale ven. lun. Finale sam.
19 dim. Barrages 6 lun. jeu. 19 mar. ven. 31 mar. jeu. Suisse
20 lun. Barrages dim. Journée 3 ven. dim. 16es de f. 27 dim. Demi-finale ven. lun.
21 mar. ven. lun. Journée 3 14 lun. jeu. dim. lun. jeu. Finale mar.
22 mer. 3 mar. Journée 3 dim. mar. ven. lun. mar. ven. dim. mer.
23 jeu. dim. 7 ven. lun. mer. 22 8es de finale mer. Finale lun. jeu.
24 ven. lun. jeu. 11 Journée 5 jeu. dim. 8es de finale jeu. 35 mar. ven.
25 sam. Barrages ven. dim. Journée 5 ven. lun. 16es de finale Pays-Bas lun. mer. sam.
26 dim. Barrages 8 lun. Journée 5 sam. Demi-finale ven. sam. Demi-finale jeu. Irlande
27 lun. Barrages dim. 3e tour ven. dim. Demi-finale 28 dim. Demi-finale ven. lun.
28 3e tour ven. lun. 3e tour 15 lun. jeu. dim. lun. Demi-finales Finale mar.
29 3e tour 4 Journée 2 jeu. dim. mar. ven. lun. Russie ven. dim. mer.
30 3e tour dim. Journée 2 ven. lun. mer. 23 mer. 36 Cameroun jeu.
31 ven. lun. 12 jeu. dim. jeu. mar.
  Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin


dim. Jour sans match 1 Match de Ligue 1
dim. Mise à disposition des internationaux sam. Campagne de l’Équipe de France 32es de finale Coupe de France
Allemagne Rencontre de l'équipe de France sam. Euro 2016 (10.06-10.07) 8es de finale Coupe de la Ligue
Russie, Portugal à domicile, à l'extérieur Journée 1 Ligue des champions
Finale sur terrain neutre 16es de finale Ligue Europa
Source : LFP

Compétition[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le classement est calculé avec le barème de points suivant : une victoire vaut trois points, le match nul un. La défaite ne rapporte aucun point. Critères de départage :

  1. plus grand nombre de points ;
  2. plus grande différence de buts générale ;
  3. plus grand nombre de buts marqués ;
  4. plus grande différence de buts particulière ;
  5. meilleure place au Challenge du fair-play (1 point par joueur averti, 3 points par joueur exclu)

Le titre du Paris Saint-Germain est assuré dès le 13 mars 2016, à l'occasion d'une victoire à Troyes lors de la 30e journée. Il s'agit là du deuxième titre acquis par le club parisien cette saison, après le trophée des champions remporté en début de saison.

Source : Classement officiel sur le site de la LFP.

Classement — mise à jour : 21 mai 2016
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain T S L C 96 38 30 6 2 102 19 +83
2 Olympique lyonnais 65 38 19 8 11 67 43 +24
3 AS Monaco 65 38 17 14 7 57 50 +7
4 OGC Nice 63 38 18 9 11 58 41 +17
5 Lille OSC 60 38 15 15 8 39 27 +12
6 AS Saint-Étienne 58 38 17 7 14 42 37 +5
7 SM Caen 54 38 16 6 16 39 52 -13
8 Stade rennais FC 52 38 13 13 12 52 54 -2
9 Angers SCO P 50 38 13 11 14 40 38 +2
10 SC Bastia 50 38 14 8 16 36 42 -6
11 Girondins de Bordeaux 50 38 12 14 12 50 57 -7
12 Montpellier HSC 49 38 14 7 17 49 47 +2
13 Olympique de Marseille 48 38 10 18 10 48 42 +6
14 FC Nantes 48 38 12 12 14 33 43 -10
15 FC Lorient 46 38 11 13 14 47 58 -11
16 EA Guingamp 44 38 11 11 15 45 53 -8
17 Toulouse FC 40 38 9 13 16 45 55 -10
18 Stade de Reims 39 38 10 9 19 44 57 -13
19 GFC Ajaccio P 37 38 8 13 17 37 58 -21
20 ES Troyes AC P 18 38 3 9 26 28 83 -55
Qualifications européennes
Ligue des champions 2016-2017
  •      1er et 2e du championnat : phase de groupes
  •      3e du championnat : troisième tour pour non-champions


Ligue Europa 2016-2017
  •      4e : phase de groupes
  •      5e et 6e : troisième tour de qualification


Relégation en Ligue 2 2016-2017
  •       18e, 19e et 20e du championnat


Abréviations

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Paris Saint-Germain Football Club Angers Sporting Club de l'Ouest

Lanterne rouge par journée[modifier | modifier le code]

Espérance sportive Troyes Aube Champagne Gazélec Football Club Ajaccio Montpellier Hérault Sport Club Gazélec Football Club Ajaccio En Avant de Guingamp Montpellier Hérault Sport Club

Matchs[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats — mise à jour : 14 mai 2016
Résultats (▼dom., ►ext.) GFCA SCO SCB GB SMC EAG LOSC FCL OL OM ASM MHSC FCN OGCN PSG SDR SRFC ASSE TFC ESTAC
GFC Ajaccio 0-2 3-2 2-0 1-0 0-0 2-4 1-1 2-1 1-1 0-1 0-4 1-1 3-1 0-4 2-2 1-1 0-2 2-2 2-3
Angers SCO 0-0 1-0 1-1 2-0 0-0 2-0 5-1 0-3 0-1 3-0 2-3 0-0 1-1 0-0 0-0 0-2 0-0 2-3 1-0
SC Bastia 1-2 1-0 1-0 1-0 3-0 1-2 0-0 1-0 2-1 1-2 1-0 0-0 1-3 0-2 2-0 2-1 0-1 3-0 2-0
Girondins de Bordeaux 1-1 1-3 1-1 1-4 1-0 1-0 3-0 3-1 1-1 3-1 0-0 2-1 0-0 1-1 1-2 4-0 1-4 1-1 1-0
SM Caen 2-0 0-0 0-0 1-0 2-1 1-2 1-2 0-4 1-3 2-2 2-1 0-2 2-0 0-3 0-2 1-0 1-0 1-0 2-1
EA Guingamp 2-1 2-2 1-0 2-4 1-1 1-1 2-2 0-1 2-0 3-3 2-2 2-2 2-3 0-2 1-2 0-2 2-0 2-0 4-0
Lille OSC 1-0 0-0 1-1 0-0 1-0 0-0 3-0 1-0 1-2 4-1 2-0 0-1 1-1 0-1 2-0 1-1 1-0 1-0 1-3
FC Lorient 1-0 3-1 1-1 3-2 2-0 4-3 0-1 1-3 1-1 0-2 1-1 0-0 0-0 1-2 2-0 1-1 0-1 1-1 4-1
Olympique lyonnais 2-1 0-2 2-0 3-0 4-1 5-1 0-0 0-0 1-1 6-1 2-4 2-0 1-1 2-1 1-0 1-2 3-0 3-0 4-1
Olympique de Marseille 1-1 1-2 4-1 0-0 0-1 0-0 1-1 1-1 1-1 3-3 2-2 1-1 0-1 1-2 1-0 2-5 1-1 1-1 6-0
AS Monaco 2-2 1-0 2-0 1-2 1-1 3-2 0-0 2-3 1-1 2-1 2-0 1-0 1-0 0-3 2-2 1-1 1-0 4-0 3-1
Montpellier HSC 0-2 0-2 2-0 0-1 1-2 2-1 3-0 2-1 0-2 0-1 2-3 2-1 0-2 0-1 3-1 2-0 1-2 2-0 4-1
FC Nantes 3-1 2-0 0-0 2-2 1-2 1-0 0-3 2-1 0-0 0-1 0-0 0-2 1-0 1-4 1-0 0-2 2-1 1-1 3-0
OGC Nice 3-0 2-1 0-2 6-1 2-1 0-1 0-0 2-1 3-0 1-1 1-2 1-0 1-2 0-3 2-0 3-0 2-0 1-0 2-1
Paris Saint-Germain 2-0 5-1 2-0 2-2 6-0 3-0 0-0 3-1 5-1 2-1 0-2 0-0 4-0 4-1 4-1 4-0 4-1 5-0 4-1
Stade de Reims 1-2 2-1 0-1 4-1 0-1 0-1 1-0 4-1 4-1 1-0 0-1 2-3 2-1 1-1 1-1 2-2 1-1 1-3 1-1
Stade rennais 1-0 1-0 1-2 2-2 1-1 0-3 1-1 2-2 2-2 0-1 1-1 1-0 4-1 1-4 0-1 3-1 0-1 3-1 1-1
AS Saint-Étienne 2-0 1-0 2-1 1-1 1-2 3-0 0-1 2-0 1-0 0-2 1-1 3-0 2-0 1-4 0-2 3-0 1-1 0-0 1-0
Toulouse FC 1-1 1-2 4-0 4-0 2-0 1-2 1-1 2-3 2-3 1-1 1-1 1-1 0-0 2-0 0-1 2-2 1-2 2-1 1-0
ESTAC Troyes 0-0 0-1 1-1 2-4 1-3 0-1 1-1 0-1 0-1 1-1 0-0 0-0 0-1 3-3 0-9 2-1 2-4 0-1 0-3
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Statistiques[modifier | modifier le code]

Domicile et extérieur[modifier | modifier le code]

Source : Classement domicile et Classement extérieur sur LFP.fr.

Domicile
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 48 19 15 3 1 59 12 +47
2 Olympique lyonnais 40 19 12 4 3 42 16 +26
3 OGC Nice 38 19 12 2 5 32 16 +16
4 AS Monaco 36 19 10 6 3 30 19 +11
5 SC Bastia 35 19 11 2 6 23 14 +9
6 AS Saint-Étienne 34 19 10 4 5 25 15 +10
7 Lille OSC 33 19 9 6 4 21 11 +10
8 Girondins de Bordeaux 31 19 8 7 4 27 20 +7
9 SM Caen 30 19 9 3 7 19 23 -4
10 FC Nantes 29 19 8 5 6 20 20 0
11 FC Lorient 28 19 7 7 5 26 21 +5
12 Montpellier HSC 27 19 9 0 10 26 23 +3
13 Stade de Reims 26 19 7 5 7 28 23 +5
14 Angers SCO 26 19 6 8 5 20 15 +5
15 Toulouse FC 25 19 6 7 6 29 21 +8
16 En Avant de Guingamp 25 19 6 7 6 31 28 +3
17 Stade rennais FC 25 19 6 7 6 25 25 0
18 GFC Ajaccio 22 19 5 7 7 23 32 -9
19 Olympique de Marseille 20 19 3 11 5 27 24 +3
20 ESTAC Troyes 10 19 1 7 11 13 36 -23
Extérieur
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 48 19 15 3 1 43 7 +36
2 AS Monaco 29 19 7 8 4 27 31 -4
3 Olympique de Marseille 28 19 7 7 5 21 18 +3
4 Lille OSC 27 19 6 9 4 18 16 +2
5 Stade rennais FC 27 19 7 6 6 27 29 -2
6 OGC Nice 25 19 6 7 6 26 25 +1
7 Olympique lyonnais 25 19 7 4 8 25 27 -2
8 Angers SCO 24 19 7 3 9 20 23 -3
9 AS Saint-Étienne 24 19 7 3 9 17 22 -5
10 SM Caen 24 19 7 3 9 20 29 -9
11 Montpellier HSC 22 19 5 7 7 23 24 -1
12 FC Nantes 19 19 4 7 8 13 24 -11
13 En Avant de Guingamp 19 19 5 4 10 16 28 -12
14 Girondins de Bordeaux 19 19 4 7 8 23 37 -14
15 FC Lorient 18 19 4 6 9 21 37 -16
16 GFC Ajaccio 15 19 3 6 10 14 26 -12
17 SC Bastia 15 19 3 6 10 13 28 -15
18 Toulouse FC 15 19 3 6 10 16 34 -18
19 Stade de Reims 13 19 3 4 12 16 34 -18
20 ESTAC Troyes 8 19 2 2 15 15 47 -32


Évolution du classement[modifier | modifier le code]

Journées → 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 En tête Relégable
GFC Ajaccio 12 17 18 20 20 20 19 20 20 20 19 18 18 16 16 13 15 16 12 14 13 13 16 17 17 18 18 18 18 18 18 18 18 18 17 17 18 19 22
Angers 1 4 3 4 7 6 6 5 2 2 2 3 4 5 3 3 2 2 3 2 3 5 3 4 5 8 9 9 9 12 10 9 8 8 8 8 9 9 1
Bastia 4 5 2 6 9 15 15 11 13 15 16 15 15 18 17 16 18 17 16 16 15 15 13 15 14 12 14 11 10 13 11 11 11 12 14 14 14 10 2
Bordeaux 15 15 14 10 12 13 16 12 14 14 13 14 11 13 14 17 12 14 14 12 10 10 7 11 11 9 10 12 13 14 14 12 12 13 15 12 10 11
Caen 6 3 6 9 5 4 7 6 3 3 3 5 3 3 2 2 3 4 4 5 7 7 5 6 8 10 7 4 6 7 6 8 9 9 9 10 8 7
Guingamp 18 18 20 16 14 8 11 13 11 11 12 11 12 10 12 14 17 18 18 19 18 16 14 13 13 15 16 16 17 16 15 15 15 14 12 15 15 16 7
Lille 18 16 16 12 13 14 13 16 12 13 15 16 16 17 18 18 13 11 11 13 14 14 15 14 15 13 12 15 14 9 9 7 7 6 6 6 6 5 3
Lorient 11 12 15 18 17 10 9 10 9 9 9 9 7 9 9 9 8 8 8 9 12 12 12 12 12 14 13 10 12 11 13 14 13 11 13 16 16 15 1
Lyon 10 7 12 5 6 7 4 8 6 6 4 2 2 2 4 4 5 6 9 6 9 9 11 10 6 5 5 3 3 4 4 3 2 3 2 2 2 2
Marseille 17 19 13 15 11 12 12 15 16 16 14 12 13 12 11 8 9 9 10 11 8 8 10 8 10 11 11 13 11 10 12 13 14 15 16 13 13 13 1
Monaco 2 6 8 13 8 11 10 9 10 10 8 6 9 6 7 6 4 3 2 3 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 2 3 3 3 3
Montpellier 20 20 19 19 19 19 20 18 18 18 17 17 17 14 13 15 16 13 15 15 16 18 17 18 18 16 15 14 15 15 16 16 16 16 11 11 11 12 13
Nantes 7 8 4 8 10 16 17 14 15 12 10 7 10 11 10 11 11 12 13 10 11 11 9 7 7 6 6 8 8 6 8 10 10 10 10 9 12 14
Nice 16 13 9 11 15 9 8 7 8 5 6 8 6 4 6 5 7 5 5 4 4 3 4 3 3 3 3 5 4 3 3 5 4 4 4 5 4 4
Paris SG 8 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 37
Reims 2 2 7 2 3 5 5 4 7 8 11 13 14 15 15 12 14 15 17 17 17 17 18 16 16 17 17 17 16 17 17 17 17 17 18 18 19 18 5
Rennes 13 9 5 3 2 2 3 3 4 7 7 10 8 8 8 10 10 10 7 8 6 4 6 9 9 7 8 6 5 5 5 4 5 7 7 7 7 8
Saint-Étienne 13 14 10 7 4 3 2 2 5 4 5 4 5 7 5 7 6 7 6 7 5 6 8 5 4 4 4 7 7 8 7 6 6 5 5 4 5 6
Toulouse 4 10 11 14 16 17 14 17 17 17 18 19 19 19 19 19 19 19 19 18 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 19 17 17 26
Troyes 9 11 17 17 18 18 18 19 19 19 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 34

En gras et italique, équipes comptant un match en retard :

  • Lille-Nantes, match de la 7e journée, a été joué entre les 8e et 9e journées ;
  • Nice-Nantes, match de la 9e journée, interrompu en début de deuxième mi-temps en raison des conditions climatiques, a été rejoué intégralement entre les 12e et 13e journées ;
  • Bastia-Nantes, match de la 27e journée, a été joué entre les 29e et 30e journées ;
  • GFC Ajaccio-Marseille, match de la 28e journée, a été joué entre les 29e et 30e journées ;
  • Bordeaux-Paris SG, match de la 35e journée, a été joué entre les 37e et 38e journées.

Buts marqués par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de buts marqués lors de chaque journée[4].

Classement des buteurs[modifier | modifier le code]

# Buteur Club Buts
Note 1
Pen.
Note 1
Pas.
Note 2
J
Note 3
Min.
Note 4
Pts.
Note 5
1 Drapeau : Suède Zlatan Ibrahimović Paris Saint-Germain 38 5 13 23 2549 67
2 Drapeau : France Alexandre Lacazette Olympique lyonnais 21 2 2 14 2957 33
3 Drapeau : Uruguay Edinson Cavani Paris Saint-Germain 19 0 5 14 2309 38
4 Drapeau : Belgique Michy Batshuayi Olympique de Marseille 17 2 6 16 2935 26
5 Drapeau : France Wissam Ben Yedder Toulouse FC 17 2 4 13 2882 21
6 Drapeau : France Hatem Ben Arfa OGC Nice 17 5 6 12 2825 31
7 Drapeau : France Valère Germain OGC Nice 14 0 6 13 3105 28
8 Drapeau : Cameroun Benjamin Moukandjo FC Lorient 13 5 2 11 2225 19
9 Drapeau : France Ousmane Dembélé Stade rennais FC 12 1 5 9 1932 21
10 Drapeau : France Andy Delort SM Caen 12 4 2 12 3137 27
Source : Classement des buteurs sur le site de la LFP


1 : Nombre de buts inscrits (+) avec nombre de pénaltys (-)
2 : Nombre de passes décisives (+)
3 : Nombre de matchs durant lequel le joueur a marqué (+)
4 : Temps de jeu total en minutes (-)
5 : Nombre de points du club du buteur (+)

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Zlatan Ibrahimović Benjamin Moukandjo Zlatan Ibrahimović Michy Batshuayi Hatem Ben Arfa Edinson Cavani Nabil Fékir Alassane Pléa Floyd Ayité Theoson Jordan Siebatcheu

Classement des passeurs[modifier | modifier le code]

Passeur Club Pas.
Note 1
CPA.
Note 1
J
Note 2
Min.
Note 3
1 Drapeau : Argentine Ángel Di María Paris Saint-Germain 18 2 13 2122
2 Drapeau : Suède Zlatan Ibrahimović Paris Saint-Germain 13 0 11 2549
3 Drapeau : Algérie Ryad Boudebouz Montpellier HSC 12 4 10 3242
4 Drapeau : France Nicolas de Préville Stade de Reims 9 4 8 2915
5 Drapeau : Maroc Nabil Dirar AS Monaco 8 2 8 1547
6 Drapeau : France Billy Ketkeophomphone Angers SCO 8 4 7 2686
7 Drapeau : France Jimmy Briand EA Guingamp 7 0 5 2935
8 Drapeau : Algérie Rachid Ghezzal Olympique lyonnais 7 3 6 1593
9 Drapeau : Tunisie Wahbi Khazri Note 4 Girondins de Bordeaux 7 4 6 1579
10 Drapeau : Côte d'Ivoire Giovanni Sio Stade rennais FC 6 0 6 2597
Source : Classement officiel des passeurs


1 : Nombre de passes décisives (+) dont coups de pied arrêtés (-)
2 : Nombre de matchs durant lequel le joueur a effectué une ou plusieurs passes décisives (+)
3 : Temps de jeu total en minutes (-)
4 : Wahbi Khazri a quitté son club de Bordeaux et le championnat de France lors du mercato hivernal, avant la 23e journée.

Leader par journée[modifier | modifier le code]

Ángel Di María Zlatan Ibrahimović Ángel Di María Zlatan Ibrahimović Wahbi Khazri Jimmy Briand Grejohn Kyei Lenny Nangis Alassane Pléa Grejohn Kyei

Plus grosses affluences de la saison[modifier | modifier le code]

Palmarès
Rang Match Journée date Affluence
1 Olympique de Marseille - Paris Saint-Germain J25 07.02.16 63 235[5]
2 Olympique lyonnais - AS Monaco J37 07.05.16 56 696[6]
3 Olympique lyonnais - Paris Saint-Germain J28 28.02.16 56 662[7]
4 Olympique de Marseille - Olympique lyonnais J06 20.09.15 56 194[8]
5 Olympique de Marseille - SM Caen J01 08.08.15 56 158[9]
6 Olympique lyonnais - Olympique de Marseille J22 24.01.16 56 105[10]
7 Olympique lyonnais - OGC Nice J34 15.04.16 55 744[11]
8 Olympique lyonnais - ES Troyes AC J20 09.01.16 55 168[12]
9 Olympique de Marseille - ES Troyes AC J03 23.08.15 54 056[13]
10 Olympique de Marseille - AS Saint-Étienne J27 21.02.16 50 570[14]

Affluences journée par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de spectateurs lors de chaque journée[15].

En 38 journées, les stades ont accueilli 7 939 638 spectateurs, soit une moyenne de 208 938 par journée et 20 894 par match.

Événements de la saison[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Mai 2015 : le GFC Ajaccio accède pour la première fois de son histoire à l'élite.
  • 1er août 2015 : le PSG continue sur la lancée de sa saison précédente en s'imposant 2-0 face à l'Olympique lyonnais au cours du Trophée des champions.
  • 8 août 2015 : Marcelo Bielsa démissionne du poste d'entraîneur de l'Olympique de Marseille, à la suite de la défaite à domicile de son équipe face au Stade Malherbe de Caen (0-1), à l'occasion de la 1re journée de championnat. Son adjoint Franck Passi assure l'intérim. Le 19 août, l'espagnol Míchel prend le relais.
  • 25 septembre 2015 : à la suite d'incidents lors du match OM-OL du dimanche 20 septembre, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel sanctionne l'Olympique de Marseille par un huis clos partiel[Note 1], à titre conservatoire, et ce jusqu'au 15 octobre[16].
  • 24 octobre 2015 : première victoire du Gazélec Football Club Ajaccio en Ligue 1 (3-1 contre l'OGC Nice).
  • 11 novembre : le LOSC, alors seizième, ne comptant que deux victoires et la deuxième pire attaque du championnat (7 buts inscrits), met fin à sa collaboration avec Hervé Renard.
  • 22 novembre 2015 : Frédéric Antonetti est nommé entraîneur de Lille.
  • 3 décembre 2015 : au lendemain d'une défaite 3 à 0 face au Toulouse FC, alors 19e du championnat, Jean-Marc Furlan quitte son poste d'entraîneur de l'ES Troyes AC. Le club est alors dernier du championnat, sans victoire et à treize points du premier non-relégable. Cinq jours plus tard, Claude Robin est nommé au poste[17].
  • 18 décembre : l'Espérance sportive Troyes Aube Champagne n'a toujours pas remporté la moindre victoire à la mi-saison, fait inédit dans le championnat de France.
  • 23 décembre : Rolland Courbis démissionne de son poste d'entraineur au Montpellier HSC[18]. Au départ de celui-ci en décembre 2015, Pascal Baills prend en charge l'équipe première avec Bruno Martini.
  • 24 décembre : Hubert Fournier, entraineur de l'Olympique lyonnais, est licencié par Jean-Michel Aulas à cause d'un début de saison très moyen marqué par une élimination de toute compétition européenne et une 9e place à la trêve, à 6 points du 2e. Il est remplacé par son adjoint Bruno Génésio[19].
  • 20 janvier : Rolland Courbis remplace Philippe Montanier à la tête du Stade rennais, à la suite d'une défaite contre Bourg-Péronnas à domicile en 1/16e de finale de la Coupe de France. Courbis était présent à Rennes depuis 1 semaine en tant que conseiller du président.
  • 9 janvier : inauguration du Parc Olympique Lyonnais.
  • 23 janvier : Troyes signe sa première victoire de la saison à LOSC Lille (3-1), après 22 journées de championnat.
  • 26 janvier : Frédéric Hantz devient entraineur de Montpellier à la suite du mauvais classement du club qui est 17e de Ligue 1.
  • 28 janvier : Bastia limoge Ghislain Printant qui est remplacé par François Ciccolini[20].
  • 4 février : Lanterne rouge, l'ESTAC Troyes se sépare de son entraineur, Claude Robin, après une lourde défaite à Guingamp (4-0, soit le troisième revers en encaissant quatre buts en un mois). Le trio Mohamed Bradja, Michel Padovani et Olivier Tingry prend la relève de façon provisoire[21].
  • 27 février : Dominique Arribagé démissionne de son poste d'entraîneur du Toulouse FC après une défaite 1-2 face au Stade Rennais dans le temps additionnel ou avant celui-ci Toulouse menait 1-0
  • 28 février : Le Paris Saint-Germain perd pour la première fois de la saison face à l'Olympique Lyonnais (2-1). Leur série d'invincibilité s'arrête après 36 matchs sans défaite en Ligue 1.
  • 1er mars : Toulouse Football Club choisit comme entraîneur Pascal Dupraz pour tenter de se maintenir.
  • 13 mars : le Paris Saint-Germain écrase Troyes sur le score de 9-0 et devient champion de France pour la 6e fois de son histoire.
  • 14 mars : Bordeaux décide de limoger Willy Sagnol et de le remplacer par Ulrich Ramé[22].
  • 20 mars : Dans le choc entre le premier et le deuxième du classement, on assiste à la première défaite à domicile de Paris contre Monaco (0-2), qui met aussi un terme à une série d'invincibilité de 34 matchs à domicile.
  • 2 avril : à la suite de sa défaite face au SCO d'Angers (0-1), Troyes est officiellement relégué en Ligue 2 à l'issue de la 32e journée.
  • 19 avril : L'Olympique de Marseille décide de limoger son entraîneur Míchel et de le remplacer par Franck Passi par intérim.
  • 24 avril : à la suite du match ayant opposé l'Olympique de Marseille au FC Nantes (1-1), l'entraîneur de cette dernière équipe, Michel Der Zakarian annonce qu'il ne sera plus entraîneur du club la saison prochaine[23], confirmant les désaccords profonds qui l'oppose au président du FC Nantes, Waldemar Kita.
  • 25 avril : à la suite de sa victoire 1-0 face au Football Club Sochaux-Montbéliard pour le compte de la 35e journée de Ligue 2, l'Association sportive Nancy-Lorraine retrouvera officiellement l'élite du football français la saison prochaine.
  • 07 mai : Lors de la 37e journée, l'Olympique lyonnais lamine l'AS Monaco sur le score de 6-1 et assure sa deuxième place, en bas du classement on assiste à la victoire de Toulouse face à Troyes et sort de la zone de relégation.
  • Le même jour, du côté de la Beaujoire, Michel Der Zakarian fait ses adieux à la Tribune Loire et au public nantais. Cependant, le président du FC Nantes, Waldemar Kita, ordonne de monter le son de la sono lorsque l'entraîneur nantais est invité à s'exprimer devant son public. De plus, le 7 mai est l'anniversaire du président Kita et c'est en vengeance à la déclaration de MDZ le 24 avril au sujet de son départ du club, qu'il a ordonné ce coup. Cette action est relayée par les journalistes et suscite le tolé[24]. Encore une fois, l'histoire de Michel Der Zakarian avec Waldemar Kita, et plus généralement de tous les coachs étant passés sous sa direction, se finit mal.
  • 14 mai : Lors de la dernière journée, le Toulouse FC se maintient en Ligue 1 en allant gagner à Angers sur le score de 3 à 2, le Stade de Reims quant à lui est relégué en Ligue 2 malgré une belle victoire face à l'Olympique lyonnais 4 à 1.

Nombre de relégations en Ligue 2[modifier | modifier le code]

La LFP décide le 21 mai 2015 de réduire à deux le nombre de clubs de Ligue 1 relégués en Ligue 2 à l’issue de la saison 2015-2016 et des suivantes et confirme cette décision le 9 juillet 2015[25]. Cette décision a été annulée par la Fédération française de football à la suite de réclamations de différents clubs professionnels notamment de Ligue 2 et un premier recours de la LFP pour suspendre cette annulation a été rejeté par le Conseil d’État pour défaut d’urgence de la requête de la LFP. Le Conseil d’État prononce sa réponse finale à la requête de la LFP le 13 janvier 2016 indiquant que ce n’est pas à lui de statuer s’il préférable de faire deux ou trois accessions/relégations[26] ; ainsi, au moins pour la saison 2015-2016, le nombre de relégations en Ligue 2 reste de trois clubs de Ligue 1 comme les années précédentes. À partir de la saison prochaine, il y aura un match de barrages aller-retour entre le 18e de Ligue 1 et le 3e de Ligue 2.

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Parcours en coupes d'Europe[modifier | modifier le code]

Parcours européen des clubs[modifier | modifier le code]

Le parcours des clubs français en coupes d'Europe est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc le nombre de clubs français présents en coupes d'Europe les années suivantes.

Club Compétition Résultat Ultime(s) adversaire(s)
Paris Saint-Germain Ligue des champions Quart de finale Drapeau : Angleterre Manchester City
Olympique Lyonnais Phase de groupes (4e) Drapeau : Russie Zénith Saint-Pétersbourg Drapeau : Espagne Valence CF Drapeau : Belgique La Gantoise
AS Monaco Barrages Drapeau : Espagne Valence CF
Ligue Europa Phase de groupes (3e) Drapeau : Belgique RSC Anderlecht Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur Drapeau : Azerbaïdjan Qarabağ Ağdam
Olympique de Marseille Seizième de finale Drapeau : Espagne Athletic Bilbao
AS Saint-Etienne Drapeau : Suisse FC Bale
Girondins de Bordeaux Phase de groupes (4e) Drapeau : Russie FC Rubin Kazan Drapeau : Angleterre Liverpool FC Drapeau : Suisse FC Sion

Coefficient UEFA du championnat français[modifier | modifier le code]

Le parcours des clubs français en UEFA est important puisqu'il détermine le coefficient UEFA, et donc les futures places en coupes d'Europe des différents clubs français.

Le classement UEFA de la fin de saison 2015-2016 donne le classement et donc la répartition et le nombre d'équipes pour les coupes d'Europe de la saison 2017-2018.

  •      Indices UEFA pouvant encore évoluer
Rang
2016
Rang
2015
Évolution
Ligue
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
  •      
Coefficient
  •      
Places en LC Places en LE Équipe en lice
PG TB T3 PG TB T3 LC LE
1 1 en stagnation Drapeau : Espagne Espagne 20,857 17,714 23,000 20,214 20,071 en augmentation101,856 3 1 - 1 1 1 2 1
3 3 en augmentation1 Drapeau : Allemagne Allemagne 15,250 17,928 14,714 15,857 15,857 en augmentation79,606 3 1 - 1 1 1 0 0
2 2 en diminution1 Drapeau : Angleterre Angleterre 15,250 16,428 16,785 13,571 13,250 en diminution75,284 3 1 - 1 1 1 0 1
4 4 en stagnation Drapeau : Italie Italie 11,357 14,416 14,166 19,000 11,500 en diminution70,439 2 1 - 1 1 1 0 0
5 5 en stagnation Drapeau : Portugal Portugal 11,833 11,750 9,916 9,083 10,333 en diminution52,915 2 1 - 1 1 1 0 0
6 6 en stagnation Drapeau : France France 10,500 11,750 8,500 10,916 11,083 en augmentation52,749 2 - 1 1 1 1 0 0
7 7 en stagnation Drapeau : Russie Russie 9,750 9,750 10,416 9,666 11,500 en augmentation51,082 1 - 1 1 1 1 0 0

Coefficient UEFA des clubs engagés en Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

Ce classement est fondé sur les résultats des clubs entre la saison 2011-2012 et la saison 2015-2016. Il sert pour les tirages aux sort des compétitions européennes 2016-2017. Seuls les clubs français sont ici présentés.

Rang
2016
Rang
2015
Évolution Club 11-12 12-13 13-14 14-15 15-16 Coefficient
7 11 en augmentation4 Drapeau : France Paris Saint-Germain 9,100 27,350 26,700 23,183 26,183 en augmentation112,516
27 25 en diminution2 Drapeau : France Olympique lyonnais 19,150 14,350 16,700 3,683 9,183 en diminution63,016
41 35 en diminution6 Drapeau : France Olympique de Marseille 21,100 6,350 5,700 2,183 11,183 en diminution46,516
57 68 en augmentation11 Drapeau : France AS Monaco 2,100 2,350 1,700 23,183 7,183 en augmentation36,516
72 85 en augmentation13 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 2,100 14,350 3,700 2,183 6,183 en augmentation28,516
79 114 en augmentation35 Drapeau : France AS Saint-Étienne 2,100 2,350 3,200 7,1832 11,183 en augmentation26,016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Uniquement les virages.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un roi, dix-neuf prétendants », L'Équipe,‎ , p. 6-7
  2. « Les dossiers chauds du Mercato caennais », sur Caen.maville.com (consulté le 7 août 2015)
  3. « FC Nantes : Conférence de presse : Une saison pleine d'ambition », sur fcnantes.com, (consulté le 21 décembre 2015)
  4. « Buts par journée », sur lfp.fr
  5. « Feuille de match Olympique de Marseille - Paris Saint-Germain », lfp.fr,
  6. a et b « Rapport du match OL-Monaco », sur LFP.fr,
  7. « Feuille de match Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain », lfp.fr,
  8. « Feuille de match Olympique de Marseille - Olympique Lyonnais », lfp.fr,
  9. « Feuille de match Olympique de Marseille - SM Caen », lfp.fr,
  10. « Feuille de match Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille », lfp.fr,
  11. « Feuille de match Olympique Lyonnais - OGC Nice », lfp.fr,
  12. « Feuille de match Olympique Lyonnais - ESTAC Troyes », lfp.fr,
  13. « Feuille de match Olympique de Marseille - ESTAC Troyes », lfp.fr,
  14. « Feuille de match Olympique de Marseille - AS Saint-Étienne », lfp.fr,
  15. « Affluences par journée », sur lfp.fr
  16. Voir « Après les incidents OM-OL, huis clos partiel au stade Vélodrome », sur L'Express,
  17. « Claude Robin : «Un projet de reconstruction» », sur lequipe.fr, (consulté le 12 décembre 2015)
  18. « Rolland Courbis démissionne de Montpellier », sur L'Equipe.fr (consulté le 23 décembre 2015)
  19. « Aulas a tranché : Hubert Fournier est remplacé par Bruno Génésio sur le banc de l'OL », sur Eurosport, (consulté le 24 décembre 2015)
  20. « Bastia : Ghislain Printant démis de ses fonctions d'entraîneur », sur L'Equipe.fr, (consulté le 28 janvier 2016)
  21. « Troyes : Claude Robin limogé », sur L'Equipe.fr, (consulté le 4 février 2016)
  22. « Willy Sagnol débarqué de Bordeaux, Ulrich Ramé le remplace », sur http://www.lequipe.fr/, (consulté le 14 mars 2016).
  23. « Nantes : Michel Der Zakarian a annoncé son départ en fin de saison », sur L'Equipe.fr (consulté le 8 mai 2016)
  24. « FC Nantes. Quand Kita empêche Der Zakarian de s'exprimer », sur Ouest-France.fr (consulté le 8 mai 2016)
  25. « Ligue 1 - Ligue 2 : Accessions / Relégations » sur le site de la LFP, 9 juillet 2015. Consulté le 9 juillet 2015.
  26. « Montées/descentes L1/L2 : la FFF confortée », sur Sport24, (consulté le 13 janvier 2016).
  27. « Classement des attaques », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  28. « Classement des défenses », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  29. « Buts inscrits lors de la première journée », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  30. « Buts inscrits lors de la dernière journée », sur LFP.fr (consulté le 14 mai 2016)
  31. « Rapport du match FC Nantes-EA Guingamp », sur LFP.com,
  32. « Statistiques des buts sur penalty », sur LFP.com (consulté le 18 avril 2016)
  33. « Statistiques des coups franc directs », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  34. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-SCO d'Angers », sur LFP.fr,
  35. a et b « Rapport du match SM Caen-OL », sur LFP.fr,
  36. « Cartons de la première journée », sur LFP.com (consulté le 18 avril 2016)
  37. « Rapport du match EA Guingamp-FC Lorient », sur LFP.fr,
  38. « Buts marqués dans le temps additionnel », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  39. « Rapport du match AS Monaco-ES Troyes AC », sur LFP.fr,
  40. « Rapport du match ES Troyes AC-Girondins de Bordeaux », sur LFP.fr,
  41. « Possession », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  42. a et b « Rapport du match Paris SG-AS Saint-Étienne », sur LFP.fr,
  43. « Rapport du match SCO d'Angers-Paris SG », sur LFP.fr,
  44. a et b « Buts marqués par journée », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)
  45. a, b, c, d, e et f « Rapport du match ES Troyes AC-Paris SG », sur LFP.fr,
  46. « Rapport du match OM-ES Troyes AC », sur LFP.fr,
  47. « Rapport du match Paris SG-SM Caen », sur LFP.fr,
  48. « Rapport du match Toulouse FC-FC Lorient », sur LFP.fr,
  49. « Rapport du match OL-AS Saint-Étienne », sur LFP.fr,
  50. « Rapport du match Stade de Reims-Toulouse FC », sur LFP.fr,
  51. « Rapport du match Stade rennais-FC Nantes », sur LFP.fr,
  52. « Rapport du match Paris SG-OGC Nice », sur LFP.fr,
  53. « Rapport du match OGC Nice-Stade rennais », sur LFP.fr,
  54. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Lille OSC », sur LFP.fr,
  55. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Paris SG », sur LFP.fr,
  56. « Rapport du match OM-Paris SG », sur LFP.fr,
  57. « Rapport du match Gazélec Ajaccio-Toulouse FC », sur LFP.fr,
  58. a, b, c, d, e et f « Statistiques », sur LFP.fr (consulté le 18 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]