Aller au contenu

Sofyan Amrabat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sofyan Amrabat
Image illustrative de l’article Sofyan Amrabat
Sofyan Amrabat avec le Maroc lors de la coupe du monde 2022.
Situation actuelle
Équipe Manchester United
(prêté par l'ACF Fiorentina)
Numéro 4
Biographie
Nationalité Néerlandaise
Marocaine
Nat. sportive Marocaine
Naissance (27 ans)
Huizen (Pays-Bas)
Taille 1,85 m (6 1)[1]
Période pro. Depuis 2014
Poste Milieu récupérateur[2]
Pied fort Droit[3]
Parcours junior
Années Club
2003-2006 HSV De Zuidvogels
2006-2014 FC Utrecht
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2014-2017 FC Utrecht 054 0(1)
2017-2018 Feyenoord Rotterdam 033 0(2)
2018-2020 Club Bruges 030 0(1)
2019-2020 Hellas Vérone 034 0(1)
2020- ACF Fiorentina 107 0(1)
2023- Manchester United 030 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2011 Pays-Bas -15 ans 004 0(0)
2013 Maroc -17 ans 004 0(0)
2015-2016 Maroc -20 ans 002 0(0)
2016 Maroc olympique 001 0(0)
2017- Maroc 057 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 11 juin 2024

Sofyan Amrabat (berbère : ⵙⵓⴼⵢⴰⵏ ⵎⵕⴰⴱⴰⵟ et en arabe: سفيان أمرابط), né le à Huizen aux Pays-Bas, est un footballeur international marocain jouant au poste de milieu de terrain à Manchester United, prêté par l'ACF Fiorentina.

Formé au FC Utrecht, il fait ses débuts professionnels en 2014 et atteint la finale de la Coupe des Pays-Bas en 2016 . Élu meilleur talent du club, il s'engage au Feyenoord Rotterdam en 2017, remporte la Supercoupe des Pays-Bas et la Coupe des Pays-Bas en 2018. Transféré au Club Bruges, il remporte le championnat en 2020. Prêté au Hellas Vérone, il dispute une saison avant d'être transféré à l'ACF Fiorentina, club avec lequel il atteint la finale de la Coupe d'Italie et la Ligue Europa Conférence en 2023.

Il possède également la nationalité néerlandaise. Après avoir honoré quatre sélections avec les Pays-Bas -15 ans, comme son frère Nordin Amrabat, il finit par trancher en faveur du Maroc, sélection avec laquelle il prend part à la Coupe du monde 2018, la CAN 2021, la Coupe du monde 2022 et la CAN 2023.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et famille[modifier | modifier le code]

Sofyan Amrabat naît le 21 août 1996 à Blaricum, aux Pays-Bas au sein d'une famille marocaine berbère originaire de Ben Taïeb, un village berbère situé dans la région montagneuse du Rif au nord-est du Maroc, dans la province du Driouch. Son frère aîné, Nordin Amrabat, est également un joueur professionnel de renommée, ce qui influence fortement sa carrière. La famille (les deux parents et quatre garçons) Amrabat grandit à Huizen[note 1],[4].

Fan de Zinédine Zidane[note 2], il débute jeune sa carrière dans le club de sa ville, le HSV De Zuidvogels (nl). Jouant très souvent au quartier dans un petit terrain de foot près de sa maison, son entourage s'aperçoit rapidement de ses qualités. Résidant à 28 km d'Utrecht, le joueur est testé dans l'académie du FC Utrecht, avant d'intégrer définitivement le club en 2006, à l'âge de dix ans[5].

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Débuts et formation au FC Utrecht[modifier | modifier le code]

Le , alors qu'il est âgé de dix-sept ans, il signe son premier contrat professionnel au FC Utrecht. Dans une vidéo de présentation accompagné de son frère Nordin Amrabat, il cite : « J'ai envie d'atteindre la même chose que mon frère. J'étais présent lors de son contrat, ça fait énormément plaisir qu'il fasse la même chose pour moi. Il est très content pour moi malgré qu'il est critique dans ses avis. Il m'a suivi lors de ma Coupe du monde 2013 avec le Maroc -17 ans et m'a donné beaucoup de conseils pour devenir pro. Aujourd'hui, c'est fait.»

En , l'entraîneur de l'équipe première du FC Utrecht Rob Alflen (nl) fait appel à Sofyan Amrabat pour faire connaissance avec les professionnels et s'entraîner avec les grands. Ainsi, il apparaît pour la première fois sur le banc de l'équipe première le à l'occasion d'un match de Coupe des Pays-Bas face au PSV Eindhoven au Stade Philips, sans pour autant faire d'entrée en jeu (défaite, 2-0)[6]. Il voit Amrabat comme étant un élément sûr pour l'avenir du club, lui promettant même de faire ses débuts dans la saison. Le , Sofyan Amrabat fait ses grands débuts à l'âge de dix-huit ans en entrant en jeu à la place de Kristoffer Peterson dans un match d'Eredivisie qui opposait son club au Vitesse Arnhem (victoire, 3-1)[7]. Durant la saison 2014-2015, il apparaît quatre fois en championnat à cause d'une forte concurrence en équipe première.

Lors de sa deuxième saison au FC Utrecht, Rob Alflen est limogé de son poste d'entraîneur, remplacé par Erik ten Hag. Sous le nouvel entraîneur, il dispute son premier match le en remplaçant Patrick Joosten (nl) à la 66e minute à l'occasion de la 15e journée de championnat face à De Graafschap (victoire, 0-1). Une semaine plus tard, le , il entre à la 89e minute à la place de Bart Ramselaar face à l'Ajax Amsterdam. Le match est remporté à domicile sur le score de 1-0, grâce à un but de Yassin Ayoub. Le , il reçoit sa première titularisation en Coupe des Pays-Bas face à Achilles '29 en portant le no 25, délivrant une passe décisive sur le dernier but inscrit par Patrick Joosten (victoire, 0-5)[8]. Trois jours plus tard, le , il entre en jeu à la mi-temps en remplaçant Yassin Ayoub et délivre une passe décisive sur le deuxième but utrechtois inscrit par Sébastien Haller face à l'AZ Alkmaar en championnat (match nul, 2-2)[9]. Sofyan Amrabat dispute sept matchs en Eredivisie et cinq matchs pour la Coupe des Pays-Bas et délivre en total trois passes décisives. Il termine la saison à la cinquième place du championnat néerlandais et dispute les play-offs pour une qualification au 3e tour de la Ligue Europa 2016-2017. En , il perd la finale face au Heracles Almelo sur un score cumulé de 1-3. Ayant fait bonne impression, il gagne la confiance de son entraîneur et dispute plusieurs matchs amicaux en juillet afin de convaincre Erik ten Hag pour une place importante dans la saison qui suit.

Devenant un joueur clé de l'effectif, le joueur est beaucoup plus souvent titularisé dans la saison 2016-2017 avec Yassin Ayoub et Nacer Barazite. Il termine sa saison 2016-2017 à la quatrième place du classement du championnat néerlandais avec 39 matchs joués dont un but marqué en Eredivisie le face au SC Heerenveen (victoire, 1-3). Lors du mercato d'été en 2017, il est courtisé par de nombreux clubs néerlandais tels que le Feyenoord Rotterdam et l'AZ Alkmaar.

Feyenoord Rotterdam[modifier | modifier le code]

Le , il signe un contrat de quatre ans avec le champion en titre Feyenoord Rotterdam pour une somme de cinq millions d'euros[10]. Il rejoint dans ce club le capitaine Karim El Ahmadi, son coéquipier en équipe du Maroc[11].

Pour son premier match, son entraîneur Giovanni van Bronckhorst le fait entrer en jeu à la 77e minute à la place de Kevin Diks en finale de la Supercoupe des Pays-Bas (victoire aux tirs au but, 4-2)[12]. À l'occasion de son deuxième match en Ligue des champions avec le Feyenoord Rotterdam, il marque son premier but[13] le face au SSC Naples dans les minutes additionnels (défaite, 2-1)[14]. Difficile de se trouver une place du à la paire Karim El Ahmadi - Tonny Vilhena, la concurrence l'empêche de débuter titulaire à chaque match. Au milieu de la mi-saison, le club rencontre de nombreux problèmes pour le poste de latéral droit à cause de nombreux blessures. Le , il débute titulaire dans le poste d'arrière droit face à Manchester City en Ligue des champions. Jouant dans un faux poste, le joueur sera auteur d'un mauvais match, amassant une masse de critiques de la part de nombreux supporters et journalistes néerlandais. Il fait son retour une semaine plus tard face au PSV Eindhoven dans son poste original et rattrape très vite la mauvaise prestation en Ligue des champions. Il explique : « Il y avait un problème à ce poste. L'entraîneur m'a demandé si je pouvais y jouer. Personne ne voulait, donc j'ai donné mon accord. Je suis très critique envers moi même, c'est pour ça que j'avoue avoir fait d'énormes fautes dans ce poste. Heureusement que dans ma tête, c'est 'on ne fait pas de fautes, on apprend ». Il termine la saison 2017-2018 avec six participations en Ligue des champions et un total de 31 matchs joués avec le club néerlandais.

En début de saison 2018-2019, il remporte la Supercoupe des Pays-Bas pour la deuxième fois consécutive avec le Feyenoord. Le , dans un match où il fut titularisé[15], il voit ses chances de disputer la Ligue Europa s'envoler en encaissant quatre buts face à l'AS Trenčín[16]. En août 2018, Sofyan Amrabat demande au club de le mettre sur le marché du mercato, souhaitant trouver un club où il peut potentiellement trouver une place en tant que titulaire. Il est cependant courtisé par le Sporting Portugal, le FSV Mayence et le Club Bruges[17].

Renfort au Club Bruges et prêt en Italie[modifier | modifier le code]

Amrabat avec le Club Bruges en 2019.

Le , Sofyan Amrabat s'engage pour quatre saisons au Club Bruges pour un montant de 2 millions d'euros[18]. Il hérite du no 6 avec à la tête de l'équipe, l'entraîneur Ivan Leko.

Le , il dispute son premier match de championnat face au RSC Anderlecht, remplaçant Wesley à la 74e minute (victoire, 2-1). À l'occasion de son deuxième match face au SV Zulte Waregem, le , il entre de nouveau en jeu à la place de Ruud Vormer à la 71e minute (victoire, 2-5)[19]. Difficile de trouver sa place de titulaire au sein du club belge, il apparaît rarement sur les listes de Bruges entre le mois de septembre et octobre. Dans l'ombre de son absence, il s'entraîne régulièrement afin de satisfaire l'entraîneur pour mériter une place dans le onze de départ. Le , à l'occasion du match de Ligue des champions opposant le Club Bruges au Borussia Dortmund, il reçoit sa première titularisation dans la compétition. Ayant fait une de ses meilleures prestations depuis ses débuts sous le maillot bleu et noir, il est nommé homme du match (match nul, 0-0)[20]. De janvier à , il accumule les mauvaises prestations en jouant dans des fausses positions dont le poste de défenseur central. N'ayant pas la chance de prouver en tant que milieu relayeur, il termine la saison en tant qu'élément indésirable.

Match opposant le Hellas Vérone à la Juventus FC, premier grand match de Sofyan Amrabat en Serie A.
« Je suis content d'avoir fait ce choix. Je me suis donné à fond à chaque prestation pour montrer de quoi j'étais réellement capable. Grâce à cette grande mi-saison, j'ai eu énormément d'intérêts concrets de grands clubs. »

Sofyan Amrabat en fin 2019 à propos de son début de saison au Hellas Vérone[21].

Le , il officialise son prêt au Hellas Vérone par ses réseaux sociaux officiels. Il porte le no 34 en hommage à son ami Abdelhak Nouri. Prenant place dans le poste de milieu défensif, le joueur retrouve sa position de formation et devient métronome d'une mi-saison complète dans le club promu. Ne prenant part à aucune compétition européenne, l'objectif est fixé seulement sur le championnat et la Coupe d'Italie. Auteur de prestations remarquables, il est très vite courtisé par l'ACF Fiorentina, l'Inter Milan, le SSC Naples et l'AC Milan. Lors du mercato hivernal, il est l'invité dans une émission néerlandaise sur Fox Sports et révèle en direct à la télévision l'accord trouvé entre ses services et les dirigeants du SSC Naples. En fin , il est officiellement annoncé à l'ACF Fiorentina de Franck Ribéry. Cependant, le joueur ne peut pas rejoindre le club avant la fin de saison, car il a déjà joué des matchs dans deux clubs différents en une même saison, à savoir : au Club Bruges et le Hellas Vérone. Le , il est nommé homme du match et se révèle encore plus lors d'un match de championnat face à la Juventus FC de Cristiano Ronaldo. La presse italienne décrit Sofyan Amrabat comme ayant été l'homme qui a permis au Hellas Vérone de remporter la rencontre sur une victoire de 2-1 à domicile[22].

À cause de la pandémie de Covid-19, la Serie A est arrêtée à la fin de février avant qu'elle ne reprennent en juillet. Sofyan Amrabat termine sa saison au Hellas Vérone à la neuvième place dans le classement du championnat. En fin de saison 2019-2020, le quotidien La Gazzetta dello Sport classe Sofyan Amrabat à la huitième place du meilleur joueur de la saison. Sofyan Amrabat dit être honoré d'avoir vu son nom parmi les grands joueurs d'Italie[23].

ACF Fiorentina[modifier | modifier le code]

En fin de mercato hivernal, Sofyan Amrabat signe un contrat de cinq ans avec l'ACF Fiorentina pour un montant de 20 millions d'euros. Son ex-club Bruges voit ainsi plusieurs millions d'euros s'envoler[24]. Le , en fin de prêt, il rejoint le club et s'entraîne un jour plus tard. Pour sa première saison à l'ACF Fiorentina, il participe à aucune compétition européenne. Ses objectifs sont la Serie A et la Coupe d'Italie.

Le , il dispute son premier match de championnat contre le FC Internazionale Milano (défaite, 4-3). Le joueur s'impose rapidement en tant que joueur titulaire et joue quasiment tous les matchs de championnat . Le , Cesare Prandelli est désigné comme nouvel entraîneur de l'ACF Fiorentina[25]. Absent lors de la présentation, Sofyan Amrabat enfreint les restrictions du COVID-19 en Italie en rejoignant un rassemblement de l'équipe du Maroc. Les dirigeants de la fédération italienne avaient interdit aux joueurs de rejoindre leur sélections nationales respectives pour ceux évoluant dans la région de Florence, dû à une forte hausse des cas positifs. Une autre règle enfreinte est que les joueurs seraient contraints d'observer une quarantaine en Italie si un cas positif a été détecté dans leur club. Cela avait été le cas avec l'ACF Fiorentina. Lors de son retour, il reçoit une lourde amende infligée par la fédération italienne. Malgré cela, Cesare Prandelli déclare lors de sa première conférence de presse : « Sofyan Amrabat a des qualités hors-normes. C'est un moteur physique. Il nous sera très important cette saison »[26]. Le , il est éliminé de la Coupe d'Italie en ayant atteint les huitièmes de finales contre le FC Internazionale Milano (défaite, 1-2). Le poste d'entraîneur de Cesare Prandelli aura durée moins d'une saison. Le , il démissionne. Il est rapidement remplacé par Giuseppe Iachini. Auteur d'une saison exceptionnelle en Serie A, l'AC Milan dépose en avril 2021 une somme de 20 millions d'euros pour s'attirer les services de Sofyan Amrabat[27]. L'ACF Fiorentina refuse directement la proposition, demandant une plus grande somme afin de libérer l'international marocain[28]. Le , à l'occasion d'un match de championnat contre la Juventus FC, Sofyan Amrabat réalise une prestation de haut niveau, permettant à son équipe de décrocher le match nul (1-1). Après le match, l'international marocain est mis en lumière par le président de son club Rocco B. Commisso (en) qui déclare : "Je tiens à féliciter particulièrement Amrabat et Franck Ribéry car ils ont joué en pratiquant le Ramadan, ils ont joué un match exceptionnel sans boire et sans manger"[29]. Sofyan Amrabat termine sa première saison à l'ACF Fiorentina avec 31 matchs en championnat et deux matchs en Coupe d'Italie. L'ACF Fiorentina termine la saison à la treizième place de Serie A.

Sofyan Amrabat ne dispute aucune minute lors de la présaison 2021-2022, à la suite d'une opération au niveau de la cuisse[30]. De retour à l'entraînement avec l'ACF Fiorentina en août, il est courtisé par le SCC Naples et le Torino FC[31]. Le , il inscrit son premier but sous les couleurs violets d'une frappe lointaine dans les dernières minutes d'un match de championnat face à Spezia Calcio et offre ainsi la victoire à son équipe sur le score de 1-2. Sofyan Amrabat termine la saison 2021-2022 à la septième place du championnat et obtient une place pour la Ligue Europa Conférence pour la saison suivante. Il comptabilise un nombre de 23 matchs joués en marquant qu'un seul but.

Amrabat (34) titularisé en finale de la Ligue Europa Conférence contre West Ham United en 2023.

Le , il dispute son premier match de la saison 2022-2023 face à l'US Cremonese en étant titularisé par son nouvel entraîneur Vincenzo Italiano (victoire, 3-2). Le , il dispute son premier match de Ligue Europa Conférence face au FC Twente (victoire, 2-1). À la suite des nombreuses rumeurs de départ de Sofyan Amrabat, son entraîneur Vincenzo Italiano déclare le en conférence de presse : « Je suis plus que satisfait du début de saison d'Amrabat et de sa façon de jouer ! Il a énormément progressé, cela m'a surpris pour être honnête. Je ne pense pas qu'il veuille encore partir »[32]. En octobre, il reçoit la distinction du meilleur joueur du club du mois de septembre[33].

Le 24 mai 2023, il atteint la finale de la Coupe d'Italie contre le FC Internazionale Milano (défaite, 2-1)[34],[35]. Le 7 juin 2023, il est titularisé et atteint la finale de l'UEFA Europa Conference League après une défaite de 1-2 contre West Ham United FC au Sinobo Stadium à Prague[36],[37]. Cependant, il termine la saison en championnat à la huitième place du classement de la Serie A.

Manchester United[modifier | modifier le code]

Le , à la fin du mercato estival, Amrabat s'engage en prêt d'une saison avec option d'achat à Manchester United[38]. Il y retrouve son entraîneur formateur Erik ten Hag, qui l'a lancé en professionnel avec le FC Utrecht[39]. Il rejoint ainsi un effectif prenant part à la Ligue des champions avec à ses côtés des joueurs comme Casemiro, Bruno Fernandes ou encore Raphaël Varane.

Après plusieurs jours de blessure, il fait sa première entrée en jeu en Premier League en entrant en jeu le 23 septembre contre Burnley FC en remplaçant Jonny Evans à la 89e minute (victoire, 1-0)[40]. Le 26 septembre, il reçoit sa première titularisation à l'occasion d'un match de Coupe de la Ligue contre Crystal Palace FC, étant titularisé dans le poste de latéral gauche[41]. À la suite de sa première longue apparition, il fait rapidement la une des journaux britanniques qui le qualifient de « joueur qui se tue sur le terrain »[42],[43],[44].

Le 25 mai 2024, il est titularisé à l'occasion de la finale de la FA Cup, l'opposant à Manchester City FC, et remportant ainsi son premier titre avec le club (victoire, 1-2)[45]. Après le match, il est interviewé concernant son avenir, et révèle par la même occasion être « fier d'être un joueur de la meilleur équipe au monde »[46].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Entre le Maroc et les Pays-Bas[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, il reçoit sa première sélection avec l'équipe des Pays-Bas -15 ans sous le sélectionneur Edwin Petersen à l'occasion d'une double confrontation amicale face à la Turquie -15 ans. Le , il entre en jeu face à la Turquie -15 ans en remplaçant Willem Gootjes à la 88e minute au Stade olympique de Mersin (défaite, 3-0). Le , il est titularisé dans le milieu de terrain (victoire, 1-2). En avril 2011, il est de nouveau convoqué pour une double confrontation amicale contre la Slovaquie -15 ans. Le , il entre en jeu à la 52e minute face à la Slovaquie -15 ans au KNVB Campus Zeist (victoire, 1-0). Le , il est titularisé lors de son deuxième match face à la Slovaquie -15 ans et dispute 80 minutes (victoire, 2-0). Sofyan Amrabat, Jaïro Riedewald et Riechedly Bazoer sont les seuls internationaux néerlandais U15 de cette génération à finir footballeurs professionnels[47].

Né aux Pays-Bas de parents marocains, il change de nationalité sportive en faisant une demande de changement de nationalité néerlandaise auprès de la FIFA. En 2013, il participe à la Coupe du monde -17 ans avec le Maroc atteignant les huitièmes de finale[48]. Le joueur, portant le no 6, s'en sort victorieux lors des matchs de poules face à la Croatie -17 ans, l'Ouzbékistan -17 ans et le Panama -17 ans.

« Ce jeune est né ici (Pays-Bas), il a été éduqué ici, il prend de notre culture, les Pays-Bas investissent sur lui, il profite de notre richesse pour finalement nous remercier en choisissant le Maroc juste parce que l'un de ses grands père est Marocain? Ces jeunes ont l'obligation morale de choisir les Pays-Bas. »

Johan Derksen en 2017 après le choix définitif de Sofyan Amrabat[49].

En 2017, il est sur le point d'être convoqué avec l'équipe des Pays-Bas, après avoir été contacté par le sélectionneur Dick Advocaat. Lors de la conférence de presse du 28 septembre 2017, à quelques jours de matchs de qualification à la Coupe du monde 2018 face à la Biélorussie et la Suède, le sélectionneur cite : « Nous avons contacté Sofyan Amrabat et son agent. C'est un joueur avec un grand potentiel. Mais c'est à lui de prendre une décision et pas à nous »[50],[51]. Cependant, les analystes René van der Gijp et Johan Derksen abordent le cas Sofyan Amrabat régulièrement dans l'émission Studio Voetbal diffusée sur Veronica Inside.

Équipe du Maroc[modifier | modifier le code]

Débuts et participation à la Coupe du monde 2018[modifier | modifier le code]

Le , il reçoit sa première convocation en équipe du Maroc. Le , il est titularisé par Hervé Renard pour disputer un match amical face à la Tunisie[52]. Il dispute 90 minutes sous le no 23 avec les Lions de l'Atlas[53]. Le match se solde sur un score de 1-0 en faveur du Maroc sur un but contre son camp marqué par la Tunisie[54]. Le , Sofyan Amrabat figure sur la liste définitive de l'équipe du Maroc sous Hervé Renard où il retrouve son grand frère Nordin Amrabat[55]. Sofyan Amrabat fait son entrée en jeu le dans son premier match officiel face à la Côte d'Ivoire comptant pour la qualification en Coupe du monde 2018 (victoire, 0-2). Son entrée en jeu l'officialisera Marocain, n'ayant plus le choix d'opter pour la sélection des Pays-Bas. Après avoir passé la campagne qualificative à la Coupe du monde 2018 avec le Maroc, Hervé Renard voit Sofyan Amrabat comme une doublure des joueurs Mbark Boussoufa et Karim El Ahmadi[56].

En , Sofyan Amrabat est sélectionné pour prendre part à la Coupe du monde 2018 en Russie[57]. Sofyan Amrabat fait sa première apparition en Coupe du monde 2018 face à l'Iran, à l'occasion du premier match du Maroc. Il remplace Nordin Amrabat à la 76e minute dans le poste de latéral droit avant d'encaisser sur un but contre son camp d'Aziz Bouhaddouz dans la dernière minute du match (défaite, 0-1)[58]. Cependant, il ne prend pas part aux deux autres matchs face au Portugal (défaite, 0-1) et l'Espagne (match nul, 2-2).

Coupe d'Afrique 2019 sous Hervé Renard[modifier | modifier le code]

En 2018, il participe aux phases de qualifications à la CAN 2019. Doublure de Mbark Boussoufa, il fait son entrée en jeu le dans son premier match des éliminatoires à l'extérieur dans un match retour face aux Comores à Mitsamiouli (match nul, 2-2). Un mois plus tard, en , il sera qualifié officiellement à la CAN 2019. Après une saison moyenne avec le Club Bruges, Sofyan Amrabat voit sa participation à la CAN 2019 s'envoler à la suite des décisions du sélectionneur Hervé Renard qui privilégie Mehdi Bourabia et Youssef Aït Bennasser.

En , après une élimination du Maroc à la CAN 2019 à laquelle Sofyan Amrabat n'a pas pris part, Vahid Halilhodzic est élu nouveau sélectionneur du Maroc. Le sélectionneur bosnien considère Amrabat comme un futur pilier de l'équipe du Maroc et successeur de Karim El Ahmadi et Mbark Boussoufa, lui attribuant le no 20. Dès les premiers matchs, il titularise le joueur face au Burkina Faso, face au Niger et face à la Libye avant de l'intégrer dans son onze de base pour le match de qualification à la CAN 2021 face à la Mauritanie (aller).

Coupe d'Afrique 2021 et demi-finaliste en Coupe du monde 2022[modifier | modifier le code]

Le , le Maroc se qualifie automatiquement à la CAN 2021 après un match nul de 0-0 contre la Mauritanie (retour). L'équipe du Maroc termine à la première place de son groupe composée de la Mauritanie, du Burundi et de la République centrafricaine. Sofyan Amrabat dispute la quasi-totalité des matchs qualificatifs (six), délivrant une passe décisive à Hakim Ziyech contre la République centrafricaine.

Le , il figure officiellement dans la liste des 28 joueurs sélectionnés de Vahid Halilhodžić pour la Coupe d'Afrique des nations 2021 au Cameroun[59]. Le , Azzedine Ounahi reçoit sa première titularisation à la place de Sofyan Amrabat, à l'occasion du premier match de la CAN 2021 face au Ghana. Sofyan Amrabat entre à la 87e minute et fait ainsi ses débuts à la CAN. Dans les deux matchs de poule qui suivent (notamment face aux Comores et le Gabon), il dispute la quasi-totalité des matchs. Parvenant à se qualifier en huitièmes face au Malawi (victoire, 2-1), il est éliminé en quarts de finale face à l'Égypte (défaite, 2-1). Lors de ce match, il dispute 120 minutes.

Le , à l'occasion du match aller de barrage de la Coupe du monde 2022 à Kinshasa face à la République démocratique du Congo, il dispute 90 minutes et rentre au Maroc avec un match nul grâce à un but de Tarik Tissoudali (1-1). Lors du match retour à Casablanca, il débute à nouveau en tant que titulaire et valide son ticket à la Coupe du monde 2022 au Qatar grâce à une victoire de 4-1. Le , il est convoqué pour un match de préparation à la Coupe du monde 2022 face aux États-Unis ainsi que deux autres matchs qualificatifs à la CAN 2023 face à l'Afrique du Sud et au Liberia[60]. Le , il débute titulaire en amical face aux États-Unis à Cincinnati et fait l'expérience d'une première grande défaite en sélection (défaite, 3-0)[61],[62]. Le 9 juin, il débute en tant que titulaire à l'occasion du premier match des éliminatoires de la CAN 2023 face à l'Afrique du Sud et remporte difficilement le match sur le score de 2-1[63],[64],[65].

Le , il reçoit une convocation du nouveau sélectionneur du Maroc Walid Regragui pour un stage de préparation à la Coupe du monde 2022 à Barcelone et Séville pour deux confrontations amicaux, notamment face au Chili et au Paraguay[66],[67]. Le , à l'occasion du premier match du sélectionneur Walid Regragui face au Chili au Stade Cornellà-El Prat, il est titularisé et dispute 82 minutes avant d'être remplacé par Yahya Jabrane. Le nouveau sélectionneur lui attribue le no 4 (son ancien no 20 est porté par Achraf Dari). En fin de match, le terrain est envahit par les supporters après le coup de sifflet final (victoire, 2-0)[68],[69]. Le , à l'occasion du deuxième match de la trêve internationale face au Paraguay, il est titularisé et dispute 84 minutes au Stade Benito-Villamarín avant d'être remplacé par Zakaria Aboukhlal (match nul, 0-0)[70].

Amrabat en action lors du Mondial 2022.

Le , il figure officiellement dans la liste des 26 joueurs sélectionnés par Walid Regragui pour prendre part à la Coupe du monde 2022 au Qatar[71]. Le 23 novembre 2022, il est titularisé pour son premier match de compétition face à la Croatie et dispute 90 minutes (match nul, 0-0). Contre la Belgique, il livre une remarquable prestation et remporte le match sur le score de 2-0[72]. Le Maroc valide son ticket pour les huitièmes de finale après une nouvelle victoire face au Canada (victoire, 2-1)[73]. Avec sept points et 270 minutes disputées d'Amrabat, le Maroc termine à la tête du classement du groupe et Amrabat figure dans l'équipe-type des phases de poules de RMC Sport[74], Onze Mondial[75] et Le Figaro[76]. En huitièmes de finale face à l'Espagne, il atteint la séance des penaltys (victoire, 3-0). En quarts de finale face au Portugal de Cristiano Ronaldo, Amrabat livre à nouveau une remarquable prestation dans une victoire de 1-0 signé Youssef En-Nesyri. Lors de ce match, il hérite du brassard de capitaine après les sorties de Romain Saïss et le deuxième capitaine Hakim Ziyech. Sofyan Amrabat et ses coéquipiers sont éliminés de la compétition en demi-finale face à la France (défaite, 2-0)[77]. Le 17 décembre 2022, il dispute son dernier match de Coupe du monde pour le match de la troisième place face à la Croatie (défaite, 2-1).

« Le joueur qui m'a le plus impressionné lors de ce Mondial 2022 ? C'est Sofyan Amrabat. »

Déclaration de Luis Enrique, le 13 décembre 2023 sur Twitch[78].

Le 20 décembre 2022, à l'occasion de son retour du Qatar, il est invité avec ses coéquipiers au Palais royal de Rabat par le roi Mohammed VI, le prince Hassan III et Moulay Rachid pour être officiellement décoré Ordre du Trône, héritant du grade officier[79],[80],[81],[82].

Qualifications et Coupe d'Afrique 2023[modifier | modifier le code]

Le 25 mars 2023, les Marocains font leur retour à domicile et sont accueillis par 65 000 supporters au Stade Ibn-Batouta de Tanger à l'occasion d'un match amical face au Brésil (victoire, 2-1)[83],[84],[85]. Sofyan Amrabat est titularisé sous les yeux des émissaires du FC Barcelone, présents dans les tribunes[86]. Cette victoire du Maroc entre dans l'histoire et l'équipe du Maroc devient la première équipe arabe de l'histoire à battre le Brésil[87]. Ce match bat également une audience record au sein de la population marocaine locale avec au moins 10 millions de téléspectateurs[88],[89]. Trois jours plus tard face au Pérou, il est de nouveau titularisé et les Marocains font match nul au Stade Metropolitano de Madrid (0-0)[90],[91].

Le 28 décembre 2023, il est retenu dans la liste des vingt-sept joueurs marocains sélectionnés par Walid Regragui pour disputer la Coupe d'Afrique des nations 2023[92],[93],[94]. Le 17 janvier 2024, lors de la CAN 2023, Sofyan Amrabat joue son premier match du tournoi, contribuant à la victoire du Maroc 3-0 contre la Tanzanie au Stade Laurent Pokou de San-Pédro[95],[96]. Au cours du tournoi, le Maroc concède ensuite un match nul 1-1 contre la République démocratique du Congo, une rencontre notée pour une altercation générale en fin de match[97],[98]. Lors du troisième match, un second clean-sheet est réalisé, contribuant à la victoire 1-0 contre la Zambie[99]. En huitièmes de finale, les Lions de l'Atlas sont éliminés par l'Afrique du Sud sur un score de 2-0, dans lequel Sofyan Amrabat écope d'un carton rouge en fin de match[100],[101]. Amrabat est titularisé dans l'ensemble du parcours du Maroc dans la compétition.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, Sofyan Amrabat évolue à un poste reculé au milieu de terrain, comme sentinelle devant la défense dit box-to-box. Néanmoins, ses passages au Feyenoord Rotterdam et au Club Bruges l'ont obligé de jouer dans les postes de défenseur central et latéral droit. Ses prestations de courte durée dans ces positions ont déplut à son ancien entraîneur Ivan Leko qui le fait passer en doublure en charnière centrale. Son agressivité sur le terrain et ses tacles lui permettent de gagner énormément en autorité dans un match. Il est complimenté par l'analyste Johan Derksen qui le décrit : « Sofyan Amrabat a un très grand avenir devant lui. Il faut toujours prendre exemple sur les plus grands championnats du monde : ils sont très physique. Lui est physiquement très fort et pratique un football moderne »[note 3].

Joueur complet, au marquage efficace accompagné d'une vision du jeu qui lui permet d'intercepter de nombreux ballons et de relancer vers l'avant, il est un atout pour son équipe, que ce soit en club ou en sélection. Amrabat frappe rarement au but, préférant laisser les attaquants et les ailiers faire le travail. Il a rarement marqué dans sa carrière. Par contre, il distribue très souvent des caviars pour ses coéquipiers. Expert dans cette matière, il caractérise son style de jeu lors de son arrivée en Série A, notamment au Hellas Vérone.

En Italie, le Marocain explique que son passage au Hellas Vérone lui ont permis de mûrir. Sofyan Amrabat y gagne la confiance de son entraîneur Ivan Jurić qui le fait jouer dans le poste préféré de Sofyan Amrabat : milieu récupérateur[102].

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Valeur marchande[modifier | modifier le code]

Valeur marchande de Sofyan Amrabat
(Selon transfermarkt[103])
Club Période Valeur
FC Utrecht 50 000 
FC Utrecht 450 000 
FC Utrecht 3 000 000 
Feyenoord Rotterdam 5 000 000 
Club Bruges 3 000 000 
Hellas Vérone 10 000 000 
ACF Fiorentina 20 000 000 
ACF Fiorentina 12 000 000 
ACF Fiorentina 25 000 000 

Les consultants du site allemand transfermarkt spécialisé dans le domaine de l’économie, de la gestion et des valeurs marchandes notent que Amrabat pointe, mi-2017, largement en tête du club du FC Utrecht avec une valeur marchande estimée à 3 millions d'euros. Quelques mois plus tard, sa valeur sur le marché serait de 5 millions d'euros, un peu plus que son concurrent de la saison Karim El Ahmadi qui serait évalué à plus de 4 millions d'euros. Pour justifier son évaluation, l’agence évoque trois événements exceptionnels lors de la saison 2017-18 : sa place de titulaire malgré son jeune âge, son parcours en Ligue des champions ainsi que l'équipe compétitif qui était à ce moment champion en titre des Pays-Bas. Lors de cette saison, de nombreuses élites du football européen se présentent au club néerlandais pour s'enrôler l'international marocain. Lors de son transfert au Club Bruges, sa valeur marchande baisse du fait de sa situation en club. Auteur de mauvaises prestations, il est souvent mis sur le banc, l'empêchant de prendre part aux matchs.

Après de bonnes performances réalisées lors de la saison 2019-20 sous les couleurs du Hellas Vérone sous forme de prêt, la valeur marchande d'Amrabat devient élevée. Ainsi, en 2019, le SSC Naples est prêt à payer la clause libératoire du joueur fixée à 20 millions d'euros avec un salaire de 1,8 million d'euros à la clé[104]. Son salaire annuel est cependant estimé à au moins un million d'euros par an. Alors que sa valeur chute en fin 2021, à la suite de problèmes avec son entraîneur qui l'empêche d'être titulaire en club, il participe en novembre 2022 à la Coupe du monde 2022 et atteint la demi-finale, en faisant de remarquables prestations. Quelques jours après la fin de la compétition, sa valeur marchande augmente jusqu'aux 25 millions d'euros.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Sofyan Amrabat au 25 mai 2024[105]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d.
2014-2015 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 4 0 0 - - - - - - - - - - 4 0 0
2015-2016 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 11 0 2 1 0 1 - - - - - - - 12 0 3
2016-2017 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 34 1 7 4 0 0 - - - - - - - 38 1 7
Sous-total 49 1 9 5 0 1 - - - - - - - 54 1 10
2017-2018 Drapeau des Pays-Bas Feyenoord Rotterdam Eredivisie 21 1 2 3 0 0 1 0 0 C1 6 1 0 31 2 2
2018-2019 Drapeau des Pays-Bas Feyenoord Rotterdam Eredivisie 0 0 0 0 0 0 1 0 0 C3 1 0 0 2 0 0
Sous-total 21 1 2 3 0 0 2 0 0 - 7 1 0 33 2 2
2018-2019 Drapeau de la Belgique Club Bruges Jupiler Pro League 24 1 0 1 0 0 - - - C1+C3 2+2 0+0 0+0 29 1 0
2019-2020 Drapeau de la Belgique Club Bruges Jupiler Pro League 1 0 0 0 0 0 - - - C1 0 0 0 1 0 0
Sous-total 25 1 0 1 0 0 - - - - 4 0 0 30 1 0
2019-2020 Drapeau de l'Italie Hellas Vérone (prêt) Serie A 34 1 2 - - - - - - - - - - 34 1 2
2020-2021 Drapeau de l'Italie ACF Fiorentina Serie A 31 0 0 2 0 0 - - - - - - - 33 0 0
2021-2022 Drapeau de l'Italie ACF Fiorentina Serie A 23 1 0 2 0 0 - - - - - - - 25 1 0
2022-2023 Drapeau de l'Italie ACF Fiorentina Serie A 29 0 1 5 0 0 - - - C4 15 0 0 49 0 1
Sous-total 83 1 1 9 0 0 - - - - 15 0 0 107 1 1
2023-2024 Drapeau de l'Angleterre Manchester United (prêt) Premier League 21 0 0 4 0 0 - - - C1 5 0 0 30 0 0
Total sur la carrière 234 5 14 22 0 1 2 0 0 - 31 1 0 289 6 15

En sélection[modifier | modifier le code]

Statistiques de Sofyan Amrabat au 11 juin 2024[106]
Années Sélection Phases finales Éliminatoires Amicaux Total
Comp. M. B. P.d. Comp. M. B. P.d. M. B. P.d. M. B. P.d.
2015 Maroc Coupe d'Afrique 2015 - CAN 2017 - 0 0 0 0 0 0
CdM 2018
2016 - CAN 2017 - - 0 0 0
CdM 2018
2017 Coupe d'Afrique 2017 - CAN 2019 0 0 0 1 0 0 2 0 0
CdM 2018 1 0 0
2018 Coupe du monde 2018 1 0 0 CAN 2019 1 0 0 4 0 0 6 0 0
2019 Coupe d'Afrique 2019 - CAN 2019 0 0 0 4 0 0 6 0 1
CAN 2021 2 0 1
2020 - CAN 2021 2 0 0 2 0 0 4 0 0
2021 - CAN 2021 2 0 0 1 0 0 9 0 1
CdM 2022 6 0 1
2022 Coupe d'Afrique 2021 5 0 0 CdM 2022 2 0 0 4 0 0 19 0 0
Coupe du monde 2022 7 0 0 CAN 2023 1 0 0
2023 - CAN 2023 0 0 0 3 0 0 4 0 0
CdM 2026 1 0 0
2024 Coupe d'Afrique 2024 4 0 0 CdM 2026 1 0 0 2 0 0 7 0 0
Total sur la carrière 17 0 0 - 19 0 2 21 0 0 57 0 2

Matchs en équipe du Maroc[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste les rencontres de l'équipe du Maroc dans lesquelles Sofyan Amrabat a été sélectionné depuis le jusqu'à présent.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sofyan Amrabat a construit une carrière impressionnante dans le monde du football, en accumulant des succès au niveau des clubs et en étant reconnu pour ses performances exceptionnelles. Il est formé au FC Utrecht sous la houlette d'Erik ten Hag, où il a rapidement fait ses preuves. En novembre 2016, il a remporté la distinction du meilleur joueur du championnat néerlandais, témoignant de son talent précoce[107]. La même année, il a atteint la finale de la Coupe des Pays-Bas. En 2017, il a été nommé meilleur espoir du club.

En 2017, Sofyan Amrabat a signé avec le Feyenoord Rotterdam aux Pays-Bas. Avec Feyenoord, il a remporté la Supercoupe des Pays-Bas en 2017 et a également figuré dans l'équipe-type de la mi-saison en Eredivisie, ce qui souligne son impact sur le terrain. Il a ensuite remporté la Coupe des Pays-Bas en 2018, ajoutant ainsi un autre trophée à son palmarès[108].

En 2018, il a rejoint le Club Bruges KV en Belgique et a joué un rôle clé dans leur victoire en championnat belge en 2020. Après une saison au Club Bruges KV, il a été prêté à l'Hellas Vérone FC en Italie. Par la suite, avec l'ACF Fiorentina, il a été élu meilleur joueur du mois en 2021, figurant aussi dans l'équipe-type de la saison de la Serie A selon le quotidien The Athletic (en), confirmant ainsi sa qualité et son impact en Serie A[109],[110].

Sofyan Amrabat a également connu le succès sur la scène internationale en étant sélectionné pour faire partie de l'équipe-type africaine de la Coupe du monde 2022, dans la position de milieu de terrain, par la rédaction de TV5 Monde[111]. Il figure également dans l'équipe-type du premier tour[112]. Le quotidien Ouest-France et le journal L'Équipe le placent également dans leur équipe-type de la compétition[113]. Amrabat est également finaliste du prix du meilleur joueur du Mondial 2022 concocté par le quotidien néerlandais Voetbal International[note 4],[114]. En décembre 2023, il figure dans l'équipe-type africaine de l'année concoctée par la CAF Awards[115].

Palmarès de Sofyan Amrabat (5 titres)
FC Utrecht : Feyenoord (3) : Club Bruges KV (1) : ACF Fiorentina (0) : Manchester United (1)

Décorations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Documentaires et interviews[modifier | modifier le code]

  • [vidéo] Ad in gesprek met Sofyan Amrabat, Bunnikside, YouTube, 2016
  • [vidéo] Sofyan Amrabat is politieagent, Fox Sports, 2017
  • [vidéo] Broertjes Amrabat, Nos.nl, 2017
  • [vidéo] Marokko WK - Special : Broertjes Amrabat, Salaheddine, YouTube, 2017
  • [vidéo] Bij Andy in de auto, YouTube, 2017
  • [vidéo] كلنا مع الأسود - سفيان أمرابط, Al Aoula, 2018
  • [vidéo] (ar) Série télévisée Dreamers diffusé en exclusivité sur Arryadia à partir du 6 juin 2023[118]
  • [vidéo] (nl) Série télévisée Superleeuwen : Het Marokkaanse voetbalsprookje diffusé en exclusivité sur NPO 3 à partir du 26 juin 2023[119]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Patrick Juillard, « Sofyan Amrabat à Naples, ça chauffe », Football365.fr,‎ (lire en ligne)
  • Alexandre Jaquin, « Sofyan Amrabat, le taulier de l'ombre des Lions de l'Atlas », RMC Sport,‎
  • Thymoté Pinon, « Décryptage : Comment l'impérial trio défensif Amrabat - Aguerd - Saïss récolte les fruits de l'animation défensive du Maroc », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  • Maxime Berger, « Sofyan Amrabat : la hargne incarnée, le pare-choc idéal de l’équipe marocaine », RTBF International,‎ (lire en ligne)
  • Adrien Candau, « Sofyan Amrabat : merci patron », So Foot,‎ (lire en ligne)
  • Kevin Nieto, « Sofyan Amrabat, le meilleur milieu défensif du Mondial ? », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  • Santi Aouna, « Maroc, Fiorentina : Sofyan Amrabat a l’Europe à ses pieds », Foot Mercato,‎ (lire en ligne)
  • Julien Baudot, « Sofyan Amrabat, la confirmation à la Fiorentina après un Mondial retentissant avec le Maroc », L'Équipe,‎ (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Huizen est situé dans le sud d'Almere.
  2. Sofyan Amrabat révèle son joueur préféré dans le football, décrivant le style de jeu de Zinédine Zidane, en interview avec Andy van der Meyde : vidéo
  3. Johan Derksen à propos des qualités de Sofyan Amrabat. Voir vidéo
  4. Kylian Mbappé est le vainqueur du prix du meilleur joueur de la Coupe du monde 2022 selon Voetbal International.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Sofyan Amrabat », sur footballdatabase.eu
  2. « Fiche de Sofyan Amrabat », sur soccerway.com
  3. « Fiche de Sofyan Amrabat », sur L'Équipe.fr
  4. « MBO Utrecht - Wat kies jij? », sur MBO Utrecht (consulté le )
  5. (nl) « Sofyan Amrabat tekent bij FC Utrecht », sur HSV De Zuidvogels (consulté le )
  6. « Feuille du match PSV vs. Utrecht », sur soccerway.com, (consulté le )
  7. « FC Utrecht verder met kleine Amrabat », sur www.ad.nl (consulté le )
  8. « Feuille du match Achilles '29 vs. Utrecht », sur soccerway.com, (consulté le )
  9. « Feuille du match AZ vs. Utrecht », sur soccerway.com, (consulté le )
  10. « S.Amrabat au Feyenoord Rotterdam », sur L'ÉQUIPE (consulté le )
  11. (nl) « El Ahmadi en Amrabat in voorlopige WK-selectie Marokko- Feyenoord.nl », sur www.feyenoord.nl (consulté le )
  12. « Feuille du match Feyenoord vs. Vitesse », sur soccerway.com, (consulté le )
  13. LDA, « Le but de Sofyan Amrabat contre le SSC Napoli », sur Lions de l'Atlas, (consulté le )
  14. « VIDEOGOAL: Napoli - Feyenoord 3-1 (Sofyan Amrabat) », sur Voetbalflitsen.nl - het leukste en opvallendste voetbalnieuws!, (consulté le )
  15. « Sorry... Cookiewetgeving », sur www.fr12.nl (consulté le )
  16. « Ligue Europa (3e tour) : le Feyenoord a presque dit adieu aux barrages », sur L'ÉQUIPE (consulté le )
  17. « Le Club de Bruges entre dans la danse pour un international marocain », sur Walfoot.be, (consulté le )
  18. « Officiel: Sofyan Amrabat, un renfort de plus pour le Club », sur 7sur7.be (version du sur Internet Archive)
  19. « Feuille du match Zulte-Waregem vs. Club Bruges », sur soccerway.com, (consulté le )
  20. « Le 'Gangster'Amrabat est un atout supplémentaire pour le Club de Bruges: 'Il faut être dur sur le terrain' », sur Walfoot.be, (consulté le )
  21. (nl) Dit was Goedemorgen Eredivisie met Sofyan Amrabat en Huub Stevens foxsports.nl
  22. (it) « Amrabat domina la Juventus. E' lui il migliore del Verona », sur Fiorentina.it, (consulté le ).
  23. (nl) « Interview Sofyan Amrabat: "De waardering van La Gazzetta is mij veel meer waard" », sur Elfvoetbal.nl (consulté le )
  24. (nl) « Club loopt miljoenen mis: Sofyan Amrabat speelt (vanaf zomer) bij Fiorentina », sur Voetbalkrant.com, (consulté le )
  25. (it) « L’arrivo di Prandelli potrebbe far cambiare ruolo ad Amrabat », sur Cronache di spogliatoio, (consulté le )
  26. (it) « Cesare Prandelli torna sulla panchina viola: la Fiorentina esonera Iachini », sur gonews.it, (consulté le )
  27. (en) « Report: Viola reject Milan bid for Amrabat | Football Italia », sur www.football-italia.net (consulté le )
  28. (nl) « 'AC Milan wil Amrabat, Fiorentina wijst eerste bod af' », sur FCUpdate.nl (consulté le )
  29. (it) « Commisso: "Ringrazio Amrabat e Ribery, giocato senza bere nè mangiare. Vittoria mancata, 4 punti contro Juventus" », sur Labaro Viola, (consulté le )
  30. (it) « Cosa succede tra Sofyan Amrabat e la Fiorentina? », sur 90min.com (consulté le )
  31. (it) « Tuttosport - Napoli su Amrabat, ma il Torino prova l'affondo: si lavora per il prestito », sur www.calcionapoli24.it, (consulté le )
  32. (nl) « In Florence zien ze 'compleet andere' Amrabat », sur www.vi.nl (consulté le )
  33. « Serie A: Sofyan Amrabat élu "joueur du mois" de son club », sur Hespress Français, (consulté le )
  34. « Romelu Lukaku et l’Inter Milan décrochent la Coupe d’Italie face à la Fiorentina », sur Le Soir, (consulté le )
  35. « L'Inter Milan remporte sa 9e Coupe d'Italie face à la Fiorentina », sur L'Équipe (consulté le )
  36. « Conference League : West Ham crucifie la Fiorentina en toute fin de match et remporte la finale », sur RTBF (consulté le )
  37. La Rédaction, « Grâce à un but dans les dernières minutes, West Ham remporte la Conference League face à la Fiorentina (1-2) », sur DHnet, (consulté le )
  38. (en) Communications Department, « UNITED COMPLETE LOAN MOVE FOR SOFYAN AMRABAT » Accès libre, sur www.manutd.com, (consulté le )
  39. (en) David McDonnell et Tom Victor, « Man Utd confirm Sofyan Amrabat transfer as Erik ten Hag finally lands reunion », sur mirror, (consulté le )
  40. (nl) « Routinier Evans schiet Ten Hag te hulp bij United-debuut Amrabat », sur Voetbal International, (consulté le )
  41. (en) « Amrabat sparkles on full debut », sur www.manutd.com (consulté le )
  42. (en) Daniel Taylor, « The making of Sofyan Amrabat: 'He plays until he dies' », sur The Athletic (consulté le )
  43. (en) « Sofyan Amrabat: 'A perfect night' | It's not been an easy time », sur SkySports (consulté le )
  44. (en) « Sofyan Amrabat raised eyebrows with his performance against Crystal Palace, Erik ten Hag will be taking notes », sur SPORTbible, (consulté le )
  45. AFP -, « Manchester United surprend City en finale et remporte la FA Cup malgré un but de Jérémy Doku », sur DHnet, (consulté le )
  46. Jacques Allicio, « Amrabat, son message fort aux dirigeants de MU », sur Football 365, (consulté le )
  47. Fiche de Sofyan Amrabat sur transfermarkt.fr
  48. « De marokkaanse droom van Sofyan Amrabat », sur www.ad.nl (consulté le )
  49. https://voetbalflitsen.nl/nieuws/7cjdge/derksen-snapt-niets-van-keuze-van-amrabat-voor-marokko-ik-vind-het-minachting-van-nederland
  50. (nl) « Advocaat bevestigt contact met Amrabat: 'Jongen met potentie' », sur www.vi.nl (consulté le )
  51. (nl) « Advocaat bevestigt gesprekken met Amrabat: "Hij weet hoe we daarin staan" | Goal.com », sur www.goal.com (consulté le )
  52. « Vidéo. Maroc-Tunisie: Sofyan Amrabat, la belle découverte », sur Le360 Sport (consulté le )
  53. (nl) « Sofyan Amrabat kiest voor Marokko », sur NRC (consulté le )
  54. « Amical : le Maroc domine la Tunisie - Afrik-foot.com : l'actualité du football africain », sur www.afrik-foot.com (consulté le )
  55. (nl) « Broers Amrabat hopen tegen Oranje de bal in de familie te houden », sur nos.nl (consulté le )
  56. « Bankzitter Amrabat vreest niet voor het mislopen van WK », sur FCUpdate.nl (consulté le )
  57. « Sofyan Amrabat naar WK Ajacied », sur www.ad.nl (consulté le )
  58. « Feuille du match Maroc vs. Iran », sur soccerway.com, (consulté le )
  59. « Voici la liste des joueurs retenus par Vahid Halilhodzic pour la CAN », sur Medias24, (consulté le )
  60. « 🚨 Maroc : la liste de Vahid Halilhodzic, Mazraoui et Harit de retour, pas Ziyech ! », sur Onze Mondial,‎ (consulté le )
  61. « Amical : le Maroc giflé par les Etats-Unis », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  62. « Amical : les États-Unis surclassent le Maroc », sur L'Équipe (consulté le )
  63. « Qualifs CAN 2023 : le Maroc s'en sort in extremis face à l'Afrique du Sud », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  64. Pierre GUYON, « Can 2023. Le Maroc a souffert mais s’impose en fin de match contre l’Afrique du Sud », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  65. « 🚨 Maroc – Afrique du Sud : les Lions de l’Atlas s'imposent in extremis et se rassurent ! », sur Onze Mondial,‎ (consulté le )
  66. « Officiel: la première liste de Walid Regragui est tombée, avec Hakim Ziyech », sur Le360 Sport (consulté le )
  67. « Maroc : la première liste de Regragui, grands retours de Ziyech et Belhanda ! », sur Onze Mondial, (consulté le )
  68. « Amicaux : le Maroc surclasse le Chili, l'Algérie domine la Guinée », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  69. R. T. L. Newmedia, « Les Diables sont prévenus, les Marocains sont chauds: des centaines de supporters envahissent le terrain après une victoire... en amical (vidéo) », sur RTL sport, (consulté le )
  70. Abderrahmane Ichi, LE MATIN, « Préparatifs Mondial-2022 Match nul entre le Maroc et le Paraguay », sur Le Matin (consulté le )
  71. « Coupe du monde 2022 : la liste du Maroc dévoilée », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  72. « Résultat Belgique - Maroc (0-2) la 2e journée de Coupe du Monde 2022 Qatar 27/11 », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  73. « Le Maroc l’emporte face au Canada, termine en tête du groupe F et file en 1/8e de finale de la Coupe du monde », sur RTBF (consulté le )
  74. « Coupe du monde 2022: notre équipe type de la phase de poules », sur RMC SPORT (consulté le )
  75. « Coupe du monde : l'equipe-type de la phase de poules », sur Onze Mondial (consulté le )
  76. « Coupe du monde : Szczesny, Gakpo, Mbappé... Notre équipe type après le 1er tour », sur LEFIGARO, (consulté le )
  77. Nicolas Christiaens, « Toujours aussi cynique, la France met fin au rêve marocain et rejoint l’Argentine en finale (2-0) », sur La Libre.be (consulté le )
  78. « Maroc : Amrabat a impressionné Luis Enrique », sur www.maxifoot.fr (consulté le )
  79. « Les Lions de l'Atlas reçus et décorés par le roi Mohammed VI au Palais royal », sur Le360.ma (consulté le )
  80. « Coupe du monde : les joueurs marocains décorés par le roi Mohammed VI (en vidéo) », sur LEFIGARO, (consulté le )
  81. « Coupe du monde 2022: le roi du Maroc reçoit et décore l'équipe nationale dans la salle du trône », sur BFMTV (consulté le )
  82. Léo Scalco, « La sélection marocaine a été reçue et décorée par le Roi Mohamed VI au palais royal de Rabat », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  83. « Maroc-Brésil : La presse internationale ébahit par l'exploit des Lions face à la Seleção », sur Hespress Français - Actualités du Maroc, (consulté le )
  84. « Football : victoire historique du Maroc contre le Brésil en match amical », sur TV5MONDE, (consulté le )
  85. « Le Maroc s’impose en amical contre le Brésil et s’offre une victoire historique (vidéo) », sur Le Soir, (consulté le )
  86. « Mercato : Des émissaires de Barça au Maroc pour observer Sofyan Amrabat », sur Africa Foot United (consulté le )
  87. Josué SOSSOU, « Le Maroc, première sélection arabe à battre le Brésil », sur 24 Heures au Bénin, (consulté le )
  88. Anas Bakhkhar, « Maroc : une audience record pour la victoire face au Brésil », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  89. « SNRT: record d’audience pour Maroc-Brésil », sur Le 360 Français (consulté le )
  90. Max Franco Sanchez, « Amical : le Maroc se casse les dents sur le Pérou ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le )
  91. « Le Maroc et le Pérou se quittent sur un nul », sur L'Équipe (consulté le )
  92. Par Andreas Guerin Le 28 décembre 2023 à 12h12, « CAN 2024 : Hakimi, Ounahi et Harit convoqués… La liste officielle du Maroc », sur leparisien.fr, (consulté le )
  93. Hanif Ben Berkane, « CAN 2023 : la liste du Maroc avec des surprises ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le )
  94. « La liste du Maroc pour la CAN avec Amine Adli mais sans Sofiane Diop », sur L'Équipe (consulté le )
  95. « CAN 2024 : le Maroc réussit son entrée en lice face à la Tanzanie (3-0) », sur Le Soir, (consulté le )
  96. « Maroc vs. Tanzanie - 17 janvier 2024 - Soccerway », sur fr.soccerway.com (consulté le )
  97. Ouest-France, « CAN. Une bagarre a éclaté à fin du match entre le Maroc et la RDC », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  98. « Maroc – Congo se termine en bagarre générale », sur RTBF (consulté le )
  99. Par Edgar Groleau Le 24 janvier 2024 à 20h06 et Modifié Le 24 Janvier 2024 À 23h07, « Zambie-Maroc (0-1): les Marocains s'imposent sans briller, la Côte d'Ivoire qualifiée... le résumé de la soirée », sur leparisien.fr, (consulté le )
  100. « L'Afrique du Sud élimine le Maroc en huitièmes de finale de la CAN », sur L'Équipe (consulté le )
  101. « Maroc vs. Afrique du Sud - 30 janvier 2024 - Soccerway », sur fr.soccerway.com (consulté le )
  102. (it) Gianmarco Fantauzzi et Gianmarco Fantauzzi, « Fiorentina, la rinascita di Amrabat: la virtù del "saper aspettare" », sur Footballnews24.it, (consulté le )
  103. « Sofyan Amrabat - Progression de la valeur marchande », sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  104. « Amrabat arrive à Bruges, un mercato à plus de 20 millions d'euros », sur 7sur7.be (consulté le )
  105. « Fiche de Sofyan Amrabat », sur transfermarkt.fr.
  106. « CARRIÈRE INTERNATIONALE » Accès libre, sur www.transfermarkt.fr (consulté le )
  107. (nl) « Speler van de maand november: Sofyan Amrabat! », sur FC Utrecht (consulté le )
  108. (nl) « 2018: Feyenoord wint 100e TOTO KNVB Bekerfinale », sur www.totoknvbbeker.nl (consulté le )
  109. « Italie: Sofyan Amrabat dans l’équipe type de l’année », sur Le360 Sport (consulté le )
  110. LesEco.ma, « Serie A: Sofyan Amrabat désigné "joueur du mois" de son club », sur LesEco.ma, (consulté le )
  111. « Le 11 type africain de la Coupe du Monde 2022 | TV5MONDE - Informations », sur information.tv5monde.com, (consulté le )
  112. « Sofyan Amrabat, de flop au FC Bruges à l'équipe type du premier tour du Mondial », sur www.proximus.be (consulté le )
  113. La rédaction des sports, « Coupe du monde. Mbappé, Messi, Amrabat… Notre équipe type du Mondial 2022 », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  114. (nl) « Mbappé troeft Amrabat en Messi af als VI's Beste Speler van het WK », sur Voetbal International, (consulté le )
  115. https://fr.hespress.com/343515-caf-awards-2023-hakimi-et-amrabat-dans-lequipe-type-de-lannee.html
  116. Yabiladi.com, « Maroc : Le roi décore les membres de l’équipe nationale de ouissams royaux », sur www.yabiladi.com (consulté le )
  117. « Les dix types de wissams royaux accordés par Mohammed VI », sur Telquel, Casablanca, (consulté le )
  118. « Arryadia TV offre un sublime cadeau à ses spectateurs : Une mini-série documentaire sur les Lions de l’Atlas ! (extraits) », sur Le7tv.ma, (consulté le )
  119. (nl) « Superleeuwen: Het Marokkaanse voetbalsprookje » (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :