Cees Priem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cees Priem
Image illustrative de l'article Cees Priem
Cees Priem lors du tour des Pays-Bas 1971
Informations
Nom Cees Priem
Date de naissance 27 octobre 1950 (64 ans)
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Équipes professionnelles
1973-1977
1978-1983
1984-1986
1987
Frisol
Ti-Raleigh
Kwantum Hallen-Yoko
Superconfex-Yoko
Équipes dirigées
1988-1998 TVM-Farm Frites

Cees Priem, né le 27 octobre 1950 à Ovezande, est un coureur cycliste néerlandais. Durant sa carrière amateur, il a participé aux Jeux olympiques de 1972 à Munich. Il est ensuite passé coureur professionnel de 1973 à 1987. Il remporte deux étapes du Tour de France, en 1975 et 1980, et du Tour d'Espagne, en 1976 et 1977. Après sa carrière de coureur, il devient directeur sportif de l'équipe TVM, de 1988 à 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière cycliste[modifier | modifier le code]

Cees Priem est longtemps resté chez les amateurs (1967 à 1972). Il remporte de nombreux succès dans des courses de seconde zone aux Pays-Bas. En 1970, il gagne le Tour de Zélande centrale, l'année suivante, il s'adjuge l'Olympia's Tour. En 1972, il participe aux Jeux olympiques de Munich. Il y remporte le contre-la-montre par équipes avec l'équipe des Pays-Bas, composée de Fedor den Hertog, Hennie Kuiper et Aad van den Hoek. L'équipe est cependant déclassée car ce dernier fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à la coramine, produit autorisé à l'époque par l'Union cycliste internationale mais interdit par le Comité international olympique[1].

Il passe professionnel en 1973 où il obtient de nombreux succès dans des petites courses et des victoires d'étapes sur les grands tours. En 1975, il devient champion des Pays-Bas sur route. Membre de l'équipe Ti-Raleigh de 1978 à 1983, il remporte avec elle deux contre-la-montre par équipes du Tour de France 1981 et il est coéquipier de Joop Zoetemelk lors de sa victoire au Tour 1980. Cinq fois il participe au Tour de France, où il s'impose à deux reprises (1975 et 1980) sans jamais réussir à finir la course. Entretemps, il ajoute à son palmarès deux étapes du Tour d'Espagne (1976 et 1977). En 1980, il gagne la Coppa Agostoni et en 1983 les Trois jours de La Panne. Lors de la saison 1984, il s'essaie au demi-fond sur piste et termine troisième du championnat des Pays-Bas.

Directeur sportif et affaires de dopage[modifier | modifier le code]

Après la fin de sa carrière de coureur, Cees Priem devient entre 1988 et 1998 directeur sportif de l'équipe TVM-Farm Frites. Dans le cadre du scandale de dopage du Tour de France 1998, il est arrêté par les autorités judiciaires françaises et considéré comme le principal responsable du dopage organisé au sein de l'équipe TVM. Il est condamné à une peine d'emprisonnement de 18 mois et 80 000 francs suisses d'amende[2]. En mars 1998, un camion de la formation TVM avait été arrêté avec dans son chargement 104 ampoules d’un produit interdit. Le camion de l'équipe essayait d'introduire en Suisse divers produits[3]. En 2014, les deux ex-coureurs de l'équipe TVM, Jeroen Blijlevens et Bart Voskamp, ont avoué que les produits, en particulier les ampoules d'EPO, leur étaient destinés. Les deux coureurs ont déclaré que les dirigeants de l'équipe n'étaient pas au courant et qu'ils avaient été condamné injustement[3][4]. Par la suite, en réponse, Priem se contenta de cette déclaration : « Mieux vaut tard que jamais »[5].

Trois mois avant l'affaire de dopage de 1998, lors de l'Amstel Gold Race, Priem fait accidentellement chuté avec son véhicule, l'un de ses coureur, l'Australien Scott Sunderland. Suite à cet accident, Sunderland reste plusieurs jours dans le coma. Priem qui aurait présenté des excuses très légères selon Sunderland, a dû payer des dommages et intérêts importants à l'Australien (37 000 euros)[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Priem est originaire de Zeeland où il est comme son père, menuisier de profession. Il vit maintenant près de son lieu de naissance d'Ovezande à Wemeldinge.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Cees Priem (1974)
  • 1984
    • Grand prix de la ville de Vilvoorde

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1974 : abandon (4e étape)
  • 1975 : abandon (13e étape), vainqueur d'étape
  • 1980 : abandon (13e étape), vainqueur d'étape
  • 1981 : abandon (14e étape)
  • 1986 : abandon (12e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1976 : 32e, vainqueur d'étape
  • 1977 : vainqueur d'étape

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :