Lower East Side

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 43′ 02″ N 73° 59′ 23″ O / 40.7172, -73.9897 ()

Localisation du Lower East Side

Le Lower East Side est un quartier de l'arrondissement de Manhattan à New York, situé le long de l'East River, entre le pont de Manhattan et la 14e rue. Sa limite ouest se situe aux environs de Broadway. On appelle parfois le quartier "Loisada", déformation phonétique de la prononciation latine.

Le Lower East Side, longtemps habité par une population ouvrière et défavorisée, avait autrefois mauvaise réputation. Plusieurs chefs mafieux encore adolescents y firent leurs armes dans le Five Points Gang, notamment Frankie Yale, Johnny Torrio et Al Capone : leur histoire est racontée à l'écran dans Il était une fois en Amérique avec Robert De Niro même si le film a été tourné dans les rues de Brooklyn.

Le quartier a été et reste encore à certains endroits un centre de la culture juive issue de l'Europe de l'Est. En 1910, 540 000 juifs s'y entassaient[1]. Plus récemment, il a été occupé par d'autres immigrants, notamment d'origine latine et asiatique. C'est particulièrement visible pour sa partie nord, également appelée East village. A la population d'origine polonaise et ukrainienne s'est ajouté un afflux d'immigrants Japonais. Au cours des quinze dernières années, les restaurants à sushi et les marchés de nourriture japonaise s'y sont développés. On trouve aussi un nombre significatif d'immigrants provenant du Bangladesh et des pays musulmans, qui fréquentent la mosquée Madina Masjid à l'angle de la première Avenue et de la 11e rue. La diversité des cultes religieux est caractéristique du quartier, qui comporte plusieurs synagogues, des églises, un important temple Hare Krishna et des lieux de prière Bouddhistes.

Les limites du Lower East Side évoluent dans le temps, à l'image de sa population. La partie au sud de Delancey Street et à l'ouest d'Allen Street fait maintenant partie de Chinatown, tout comme Grand Street. L'East Village, déjà mentionné, est souvent considéré comme un quartier distinct depuis qu'une population plus aisée s'y est installée. Au sud de Houston street, on observe cette même évolution des classes sociales. Des restaurants et boutiques de standing sont apparues le long de Clinton Street. À Orchard Street, on trouve beaucoup de magasins de vêtements, surtout spécialisés dans le cuir. Bowery, autrefois sinistrée et occupée par les gangs, est devenue une zone commerciale très vivante. Cependant, la Bowery Mission, fondée en 1879 pour venir en aide aux sans-logis, reste toujours en activité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maisons du Lower East Side

Au XIXe siècle, le Lower East Side abrite d'abord une importante communauté d'origine allemande[2]. Historiquement, le quartier a hébergé plusieurs représentants d'une contre culture judaïque, gauchiste et parfois révolutionnaire. Emma Goldman, Léon Trotsky, Allen Ginsberg et Abbie Hoffman ont tous séjourné dans le Lower East Side. Les anarchistes Emma Goldman et Alexandre Berkman y publièrent le Mother Earth magazine à partir de 1906. Trotsky a vécu à St. Marks Place en 1917, tout comme Abbie Hoffman en 1967. Hoffman, avec les membres du parti anarchiste Youth International Party (The Yippies, voir Youth International Party), tenait un magasin gratuit (Free Store), collectant les dons de vêtements afin de les offrir aux plus pauvres. Dans les années 1980, un mouvement de squatters s'organisa pour protester contre la destruction des anciens immeubles. Des émeutes éclatèrent lors des expulsions et le couvre-feu fut instauré à Tompkins Square Park.

Le fonds de pension Westbrook, spécialisé dans la vente à la découpe, a investi dans le quartier, suscitant une opposition de certains habitants et faisant monter les prix de l'immobilier[3],[4],[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Paul Jhonson, Une histoire du peuple juif – JCLattès 1989, p.402
  2. F. Weil, Histoire de New York, 2005, p.150
  3. Matt Townsend, Tenants say investment firm is harassing to cash in, The Villager, Volume 78 / Number 2 - June 11 - 17, 2008.
  4. « Equity eying Starrett City hit by complaints from Manhattan tenants », New York Daily News, 22 août 2008.
  5. « Starrett-eyed equity firm hit with tenants' complaints », New York Daily News, 20 août 2008.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]