Phil Rudd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rudd.

Phil Rudd

Description de cette image, également commentée ci-après

Phil Rudd à Seattle en 1995

Informations générales
Surnom Phil Rudd
Nom Phillip Hugh Norman Witschke Rudzevecuis
Naissance (59 ans)
Melbourne, Drapeau de l'Australie Australie
Activité principale Musicien
Genre musical Hard rock
Instruments Batterie
Années actives 1970-1983
1994-présent
Labels EMI, Epic, Atlantic, Albert

Phil Rudd (né Phillip Hugh Norman Witschke Rudzevecuis[1] le à Melbourne en Australie), est le batteur du groupe de hard rock AC/DC. Il a occupé ce poste au sein du groupe de 1975 à 1983, puis de 1994 jusqu'à maintenant.

Depuis le départ du bassiste Mark Evans en 1977, il est le seul membre du groupe à être né en Australie.

En 2003, il fut intronisé au Rock and Roll Hall of Fame avec les autres membres d'AC/DC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Phil a joué dans plusieurs petits groupes à Melbourne avant de rejoindre le groupe Buster Brown, qui avait pour chanteur Angry Anderson (en), le futur chanteur de Rose Tatoo. Ils allaient enregistrer leur premier album, Something to Say, mais Phil quitta le groupe en 1974 pour une brève période dans les Coloured Balls avec Lobby Lloyde (en). Au cours de l'année 1975, il entendit parler des auditions rythmiques que faisait AC/DC par Trevor Young, un autre membre du groupe Coloured Balls. Il demanda à l'ancien bassiste de Buster Brown, Geordie Leach, s'il voulait l'accompagner mais Leach refusa. Phil passa l'audition et fut engagé immédiatement[2]. Il s'intégra très vite au groupe et contribua grandement aux albums de 1975 à 1983 grâce à sa forte frappe et sa rythmique à la précision redoutable.

Renvoi d'AC/DC[modifier | modifier le code]

En 1980 le chanteur du groupe, Bon Scott, meurt. Le groupe se reforma alors avec le chanteur Brian Johnson et enregistra ce qui deviendra leur plus grand succès : Back in Black. Phil était le membre le plus affecté par la mort de Bon mais il décida tout de même de continuer l'aventure, persuadé que Bon n'aurait pas voulu qu'elle s'arrête[3].

Pendant l'enregistrement de Flick of the Switch en 1983, Phil Rudd décida de quitter le groupe. Il avait fini d'enregistrer toutes les sessions de batterie de l'album et officiellement, bien que le batteur B.J. Wilson aida à achever l'enregistrement, seuls les enregistrements de batterie de Phil Rudd furent utilisés lors de la conception de l'album.
Le futur batteur de Dio, Simon Wright remplaça ensuite Phil Rudd et tourna dans les clips accompagnant les singles de l'album.

Le départ de Phil Rudd était dû en partie à ses problèmes avec l'alcool et à un conflit entre lui et Malcolm Young, le guitariste rythmique et fondateur du groupe, qui a fini par devenir physique. Après avoir été renvoyé du groupe, Phil se retira à Tauranga en Nouvelle-Zélande où il acheta une compagnie d'hélicoptères[4].
Sa décision de s'établir en Nouvelle-Zélande était due au fait qu'il était désormais connu car les fans d'AC/DC commencèrent à conduire régulièrement dans les rues où Phil avait jadis vécu afin de le localiser.

Pendant cette période loin d'AC/DC, Phil a dit : « J'ai roulé en voiture, volé en hélicoptère, et je suis devenu un fermier et j'ai planté des cultures. J'ai vécu en Nouvelle-Zélande, ce fut grand, agréable et calme avec personne pour me déranger. » Rudd continua également à jouer de la batterie, « quand je voulais plutôt que lorsque je devais » et construisit son propre studio.

Retour au sein de AC/DC[modifier | modifier le code]

Lors de la tournée suivant l'album The Razors Edge en 1991, AC/DC passa en Nouvelle-Zélande. Phil qui assistait au concert, est passé dans les loges les saluer à la fin du show. La discussion a duré une bonne partie de la nuit et le courant est si bien passé que quelques mois plus tard, alors qu'il commençait à travailler sur l'album Ballbreaker, Malcolm appela Phil Rudd pour l'inviter à venir jouer avec eux sur quelques sessions du futur album.

Chris Slade, le batteur du groupe du moment, décida alors de quitter le groupe, considérant qu'il ne pouvait pas remplacer le batteur d'origine[5].

Le groupe a salué Chris pour sa performance et sa capacité technique, mais a maintenu le fait qu'un certain son avait été absent dans la musique d'AC/DC depuis l'altercation de 1983.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Phil Rudd est divorcé de Lisa O'Brien avec qui il s'était marié en 1983 après avoir quitté AC/DC. Ils ont eu ensemble 5 enfants ( Jack, Steven, Milla, Tuesday et Lucia ). Il avait déjà un fils de sa compagne française Jasmine : Tommy né le 1er octobre 1982. Depuis 2011 Phil est grand-père, de son fils aîné Tommy, et vient donc régulièrement voir sa petite-fille en Europe.

En plus de sa compagnie d'hélicoptères, Phil est passionné par le sport automobile et à une équipe dont le pilote est son fils Steven. Il a une quinzaine de voitures de collections chez lui ( Bentley Supersport, Lambo [Aventador LP 700] à son nom, Murcielago, ainsi que deux Ferraris (599 et F40), une Bentley Mulsanne 2011, une des 20 Aston Martin DBS 2011 existante dans le monde, une Mercedes SLS AMG 2010, une Nissan GTR, Can Am ... ) Il a également ouvert un restaurant 'Phil's Place', à Tauranga. Phil participe souvent à des opérations caritatives.

Le 1er décembre 2010, la police a découvert 25g de marijuana sur son bateau. Il a écopé d'une amende de 250$.

Matériel[modifier | modifier le code]

Rudd utilise des batteries Sonor, des cymbales Paiste, des peaux Evans et des baguettes Easton Ahead.

Tournée Black Ice (2008 - 2010)[modifier | modifier le code]

  • Batteries[6] :
    • Sonor Designer Series
      • 13x13" Tom
      • 16x16" Tom
      • 18×18" Tom
      • 22x18" Grosse caisse
    • Sonor Signature Series Horst Link 14x5" caisse claire (Fût en cuivre, cerclage moulé)
  • Cymbales[7] :
    • Paiste 2002:
      • 14" Medium Hi-Hat
      • 20" Crash
      • 19" Crash
      • 20" Crash
      • 20" Crash
      • 19" Crash
      • 19" Crash
      • 19" Crash
  • Peaux:
    • Evans Drumheads:
      • Grosse caisse: EQ2
      • Toms: Clear G2 on the batter side, EC Resonant on the resonant side
      • Caisse claire: EC Edge Control on the batter side, Hazy 300 on the resonant side, PureSound "Blasters" Snare Wire
  • Hardware[6] :
    • Sonor 600 Series:
      • DT 670 Drum Throne
      • SS 677 Snare Stand
      • CBS 672 Cymbal Boom Stands (6x)
      • CBA 672 Cymbal Boom Arm
    • Sonor GSP 3 Giant Step Bass Drum Pedal
    • Sonor 5000 Series Double Tom Stand
    • Sonor 5000 Series Hi-Hat Stand
  • Accessoires:
    • Daper pads Moongel
    • Rhythm Tech table
    • Footjoy Stasof, gant de golf qu'il utilise à la main gauche

Le drum tech de Phil Rudd[modifier | modifier le code]

Richard Jones, plus connu sous le nom de Dick (ou Dicky) Jones, est le drum tech de Phil Rudd depuis mai 1980, lors des répétitions de production pour l'album Back in Black. Après avoir travaillé comme assistant ingénieur du son pour Jethro Tull, il a voulu trouver un travail de drum tech, et est tombé sur Jake Berry, manageur de la production pour AC/DC à cette époque. Trois personnes étaient retenues pour ce travail, et c'est Richard qui au final a réussi à l'avoir. Après une période d’essai de 3 mois, il est le drum tech d'AC/DC jusqu'à nos jours depuis 30 ans, autant en studio qu'en live, pour Phil Rudd, Simon Wright ou encore Chris Slade.

Dicky considère sa profession comme une chance, une pure partie de plaisir. Il y fait justement allusion au cours de son interview dans les bonus The Fan, The Roadie, The Guitar Tech & The Meat du DVD live Live at River Plate : « Ce que je fais, c'est ce qu'il me plaît, et travailler avec ces types, c'est un vrai plaisir. On travaille pour le meilleur groupe de rock au monde. Que demander de plus ? »

Richard Jones a un grand respect pour Phil Rudd, il est totalement passionné par ce qu'il fait, et considère que c'est le plus important dans ce métier hors du commun. Il est vraiment le bras droit de Phil, toujours à son écoute. Pendant les concert il reste à côté de lui, derrière les amplis de Cliff Williams le bassiste, c'est donc parfois difficile pour lui de communiquer avec Phil, car d'après Richard : « être derrière les baffles de Cliff c'est comme être assis sur le tarmac à côté d'un moteur à réaction ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.everydrummer.com/ac_dc_drummer_-_phil_rudd.htm
  2. Engleheart, Murray AC/DC - Maximum Rock N Roll 2006 ISBN 0 7322 8383 3
  3. http://www.highwaytoacdc.com/index.php?zone=biographies/index&membre_id=6&page_title=Phil%20Rudd
  4. "Metal Hammer & Classic Rock present AC/DC", Metal Hammer magazine special, 2005
  5. [www.highwaytoacdc.com interview de Chris Slade: "Si ce n'est pas cassé, inutile de chercher à réparer"]
  6. a et b [1] What kit does Phil Rudd (AC/DC) play on the "Black Ice" Tour?, SONOR Website, 19 February 2009
  7. [2] Phil Rudd's Artist Profile, Paiste Website

Liens externes[modifier | modifier le code]