The (International) Noise Conspiracy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The (International) Noise Conspiracy en concert en 2009

Le groupe The (International) Noise Conspiracy prit forme fin 1998 à Umeå (Suède).

Ses membres, issus de 5 groupes différents de hardcore suédois souhaitent utiliser leur musique comme une arme à l'assaut de la culture capitaliste.

Leur musique est un hybride de garage rock, de soul des 60's et de punk de la première vague. Depuis leur formation, le quintette a produit une bonne quantité d'EP, et deux albums : The First Conspiracy (1999) et Survival Sickness (2000).

Fascinés par une citation du chanteur/parolier Phil Ochs selon laquelle "la formule rock parfaite serait une combinaison d'Elvis et de Che Guevara" , le guitariste Lars Strömberg et le chanteur Dennis Lyxzén décidèrent fin 1998 de fonder un groupe qui réaliserait cette "vision idéale". Lyxzén, qui venait juste d'assister à l'implosion de son groupe hardcore Refused était impatient de repartir dans une nouvelle formation, et d'utiliser à nouveau sa musique comme support pour un message politique. Strömberg, qui partageait son enthousiasme, cofonda avec lui T(I)NC. À l'époque, Strömberg jouait, et joue encore, dans un groupe de punk de Umeå : Separation. Le duo se mit en chasse de futurs membres qui partagent leurs idéaux. Ils trouvèrent un bassiste en leur ami Inge Johansson qui faisait, et qui fait toujours, partie du groupe de art/noise Female Anchor of Sade, tandis que les deux dernières pièces de T(I)NC, la guitariste/organiste Sara Almgren et le batteur Ludwig Dahlberg étaient issus du groupe politico-musical Saidwas.

Une fois les rôles attribués, T(I)NC entra en studio en 1999 pour enregistrer 12 titres. Les pistes sont sorties sous la forme d'une série d'EP plus tard dans l'année, sur quatre labels différents : The Black Mask Collective (label du groupe), Premonition, Car Crash, et Trans Solar Records. La plupart des titres de ces EP sont présents sur le premier album du groupe The First Conspiracy (1999).

Les membres du groupe ne se sont pas éloigné pour autant de leur projets personnels au cours de l'année 1999. Lyxzén fit paraître un album, intitulé Songs in the Key of Resistance, et un EP-titre pour son groupe Lost Patrol. Le style et le message du groupe reste dans une veine semblable à celle où évolue The (International) Noise Conspiracy. Johansson travailla aussi avec Female Anchor of Sade, qui produit Tanks to Everyone.

T(I)NC revint en mai 2000 pour leur deuxième album, Survival Sickness, sorti sur Burning Heart en Europe, et une branche d'Epitaph aux États-Unis. C'est ce label qui fit paraître The First Conspiracy aux États-Unis en 2001, où son contenu idéologique reçu un accueil tiède. Plus tard cette année-là, celui réservé à l'EP Capitalism Stole my Virginity se révéla plus chaleureux, du fait de l'intérêt grandissant des fans du garage rock US pour le rock scandinave. Au printemps 2003, parait Bigger Cages, Longer Chains, un EP qui contient plusieurs vidéos et un message politique d'une brièveté significative.

Dennis Lyxzén devenu aussi chanteur du groupe Hardcore AC4 en 2008[1],[2]. Johansson travailla aussi avec CSS en 2011.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Push To Fire « INTERVIEW: AC4 », consulté le 22 avril 2013
  2. (en) Idioteq « AC4: Stay wild! », consulté le 22 avril 2013

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]