Partit occitan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Partit occitan
Image illustrative de l'article Partit occitan
Logo officiel
Présentation
Président David Grosclaude
Fondation 1987
Idéologie régionalisme, autonomisme, occitanisme, écologisme, progressisme
Affiliation européenne Alliance libre européenne
Adhérents jaune et rouge
Site web partitoccitan.org/
Représentation
Conseillers Régionaux Aquitaine
1 / 85
Conseillers Régionaux Midi-Pyrénées
1 / 91
Conseillers Régionaux Auvergne
1 / 47
Conseillers Régionaux Provence
2 / 123

Le Partit occitan (« Parti occitan », en occitan) est un parti politique autonomiste et écologiste de gauche. Présent en Occitanie, dans les luttes sociales, économiques ou d’aménagement du territoire, il milite aussi pour une Europe des peuples et des régions solidaires. Son combat pour la langue et la culture occitanes va de pair avec la défense de la diversité. Ses élus locaux et régionaux portent la question occitane sur la scène publique.

Il est membre de la fédération Régions et peuples solidaires (R&PS) au niveau français, de l'Alliance libre européenne (ALE-EFA) au niveau européen.

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le Partit occitan s'est formé à Toulouse en 1987 (23-24 mai) par la fusion de divers mouvements occitanistes (Volem Viure Al País, etc.), rejoints par des candidats aux élections régionales de 1986 (liste « Union Occitana » du Tarn, « les Régionalistes » (Haute-Garonne)), d'isolés... Cette union s'est construite autour de la Charte du parti.

[modifier | modifier le code]

Le logo du Partit occitan date de 1987. Il comporte le nom du parti (PARTIT en occitan -PARTI en français - est terminé par un "t") sur deux lignes en majuscules d’imprimerie, police Arial surmonté du mot "òc" en minuscules (ò avec accent grave - sur un fond rouge en sur impression.Les lettres sont en rouge sur fond jaune. Rouge et or.

Le mot "òc" est écrit à la main ou plutôt à la bombe à peinture pour rappeler le graffiti que l’on voit sur les panneaux routiers ou les murs en Occitanie - ou l’autocollant sur les voitures - à partir de 1966 et qui symbolise le réveil de la revendication occitane moderne.

"Òc" (qui signifie "oui" en occitan - qui a donné son nom à la langue et au pays, Occitanie) symbolise la revendication politique, l’identité culturelle en même temps que l’adhésion.

Le nom du parti est en occitan, renforcé par l’adjectif "occitan" pour signifier une revendication d’identité, d’unité sur une base d’identité culturelle des gens qui ont l’òc (autre manière de nommer la langueo ccitane) en commun.

Les deux couleurs, rouge et jaune (sang et or) sont les couleurs historiques de l’Occitanie que l’on retrouve sur le drapeau occitan (croix occitane jaune sur fond rouge). Sur le drapeau occitan, le jaune évoque l’or, rare, précieux, brillant,lumineux, éternel (ne s’oxyde pas), parfait, symbole de richesse, de gloire, de puissance. Il évoque le soleil, la lumière,l’intellect, la raison, l’esprit ...Le rouge évoque le feu la chaleur,... et le sang, la vie, la passion,l’amour (féminin ?), qui nous fait vivre et nous brûle tout à la fois...Pour les troubadours (poètes occitans du XIe et XIIe siècles, les premiers à écrire dans une langue vulgaire... "inventeurs" de "l’Amour", mot occitan "amor", concept hérité de la civilisation arabo-andalouse,cf histoire littéraire...), l’amour est la vie, sans amour il n’y a qu’illusion de vie.

Les deux symbolismes ne s’opposent pas mais se complètent. C’est donc volontairement que les couleurs occitanes ont été reprises sur le logo du P. Oc ainsi que sur le site internet et certaines affiches.

La charte du parti (adoptée en 1987)[modifier | modifier le code]

1. Le fait occitan : Le Partit occitan est ouvert aux hommes et aux femmes qui acceptent le fait occitan dans sa réalité historique et sociale, comme dans ses manifestations nouvelles engendrées par sa renaissance et sa construction.

2. Pour un engagement politique : Le Partit occitan regroupe tous ceux et toutes celles qui veulent prendre part aux débats politiques actuels, participer aux enjeux sociaux et économiques, dans tous les aspects de la vie en société.

3. Par la voie démocratique : Le Partit occitan mène son action par tous les moyens démocratiques de la vie politique et, en particulier, par la participation aux consultations électorales.

4. Pour l'autonomie : L'engagement pour une société occitane maîtresse d'elle-même est strictement respectueux de toutes les règles démocratiques. Le Partit occitan entend mener le combat pour la reconnaissance de la communauté occitane, la pleine réhabilitation de la langue occitane et la défense des intérêts de ses membres, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'État français, en particulier au plan européen: tel est le sens de son objectif d'autonomie.

5. et la justice sociale : L'engagement politique occitan est une ouverture à toutes les exigences d'une société démocratique et, notamment, à la justice sociale et économique. Il est inséparable du combat pour les plus défavorisés.

6. Avec l'Europe de demain : Le Partit occitan considère qu'une de ses tâches urgentes, pour la vie quotidienne comme pour l'avenir de tous, est la construction européenne: une Europe qui doit être celle des peuples et des régions.

7. Pour le respect des droits de l'homme individuels et collectifs : Le Partit occitan œuvre pour le respect des droits de l'homme dans leur dimension individuelle et collective. La solidarité avec le Tiers-Monde et l'action pour la paix sont parmi ses priorités.

8. comme pour le respect de la planète : Le Parti occitan considère que toute société est responsable d'une parcelle du patrimoine naturel planétaire. Elle en est responsable aux yeux des sociétés voisines comme aux yeux des générations à venir. Elle peut disposer de ce patrimoine, mais n'a aucun droit d'en abuser.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Un parti occitaniste[modifier | modifier le code]

Le programme occitaniste du Partit Occitan se définit ainsi :

  • Faire émerger la question occitane dans le champ politique.
  • Proposer un modèle de société reposant sur la démocratie locale, une économie relocalisée et durable, le respect de l'environnement et la solidarité.
  • Participer à l'instauration d'un véritable régionaliste différencié.
  • Mettre sur pied un mouvement politique occitaniste crédible, indépendant de tous les partis et luttant pour la reconnaissance et l'autonomie de l'Occitanie.
  • Désaliéner et conscientiser le peuple occitan.

Un parti écologiste, de gauche[modifier | modifier le code]

Le Partit occitan est présent en Occitanie dans les luttes économiques ou d'aménagement du territoire. Ses militants interviennent dans les luttes pour l'emploi, les services publics, contre la touristification à outrance, contre le nucléaire, pour la sauvegarde du patrimoine naturel...

Au niveau économique, le Partit occitan déclare se prononcer en faveur d'une économie mixte : "« ni le capitalisme sauvage, ni le socialisme centralisateur et bureaucratique ».

Un parti régionaliste et autonomiste[modifier | modifier le code]

Le Partit occitan défend une vision régionaliste de l'organisation des territoires, qui pourrait se mettre en place ainsi :

Un parti européiste[modifier | modifier le code]

L'engagement du Partit occitan en faveur d'une Europe des régions et des peuples solidaires s'exprime par son engagement hexagonal et international.

Le Partit occitan appartient à la fédération Régions et peuples solidaires qui regroupe diverses organisations politiques des peuples et régions de l'hexagone. Le Partit occitan est également membre de l'Alliance libre européenne, rassemblement d'organisations nationalistes et régionalistes de divers pays d'Europe.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Organisation interne[modifier | modifier le code]

Les adhérents du Partit occitan se réunissent tous les 2 ans en Congrès qui élit les membres du Bureau Fédéral (BF).

Le BF assure la représentation politique nationale du Parti et la mise en oeuvre des décisions du Congrès et du Conseil Fédéral.

Le Conseil Fédéral (CF) a la charge de prendre les décisions que nécessitent la vie politique et le fonctionnement de l'organisation entre deux Congrès, dans le respect des orientations définies lors du Congrès précédent. Il se compose de délégués de chaque Section Régionale, après concertation dans les Comités Locaux.

Membres du Bureau Fédéral[modifier | modifier le code]

Les membres du bureau du Partit occitan sont :

- David Grosclaude, président

- Guilhem Latrubesse, secrétaire fédéral

- Anne-Marie Hautant, secrétaire fédérale

- Jan Urroz, trésorier

- Pèire Costa, secrétaire fédéral

- Lidwine Kempf, secrétaire fédérale

- Bernard Vaton, secrétaire fédéral

- Patric Roux, secrétaire fédéral.

Élections[modifier | modifier le code]

Les élus du Partit occitan[modifier | modifier le code]

Participation aux élections et accords[modifier | modifier le code]

Depuis 1987, le Partit occitan a régulièrement présenté des candidats aux élections municipales, cantonales, régionales, législatives et européennes. Le Partit occitan a des élus dans quelques municipalités.

Le Partit occitan est allié des Verts pour les élections législatives de 2007.

Lors des législatives de 2002, le parti a dépassé 1 % des voix dans plusieurs circonscriptions : la première de Haute-Loire (2,09 %), la 3e du Lot-et-Garonne (1,64 %), la 3e des Hautes-Pyrénées (1,09 %).

Autres meilleurs scores :

Aux élections européennes de 2009 le Partit occitan appelle à signer l'Appel « Europe-Écologie » et à participer aux comités locaux[1]. Il rejoint officiellement Europe Écologie à travers la fédération Régions et peuples solidaires. En région sud-est, il participe à côté des autres composantes d'EE à l'élection de François Alfonsi comme eurodéputé représentant les intérêts autonomistes.

Aux élections régionales de 2010 le Partit occitan obtient 5 élus grâce à une union avec Europe Écologie[2],[3] :

Aux élections cantonales de 2011, le parti a présenté des candidats dans les cantons de : Fronton, Toulouse-14, Saint-Martory (31), Toulon 9 (83), Orange-est (84), Manosque sud-est (04), Pàmiers ouest (09), Albi sud (81), L’Ile sur Tarn (81), Saint Paul Cap De Joux (81), Salvagnac (81), Lautrec (81), Montredond-Labessonie (81), Graulhet (81), Peyriac-Minervois (11), Lembeye (64), Geaune (40), Sent Julien Chapteuil (43) (présent au 2e tour).

Dans le cadre de l'élection présidentielle de 2012, le Parti occitan a soutenu Eva Joly, candidate investie par EÉLV.

Le Partit occitan a présenté plusieurs candidats aux élections législatives de 2012, de façon autonome, soutenue par EELV ou bien par le PS.

Pour les élections municipales de 2014, le Partit occitan s'est engagé dans la dynamique autour de Bastir ! Municipalas 2014.

Presse[modifier | modifier le code]

  • Le journal Occitània - VVAP paraît tous les deux mois.
  • Lo Cebier - la letra occitanista (Fédération provençale du Partit occitan), paraît tous les deux mois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]