Abertzaleen Batasuna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abertzaleen Batasuna
Image illustrative de l'article Abertzaleen Batasuna
Logo officiel
Présentation
Fondation 1988
Idéologie Nationalisme basque
Affiliation européenne Alliance libre européenne
Couleurs vert, blanc et rouge
Site web abertzaleen-batasuna.over-blog.com/

Abertzaleen Batasuna (AB) (Union des patriotes en français) est un parti politique nationaliste du Pays basque français ou nord, Iparralde. Il travaille à la reconnaissance du Pays basque dans son ensemble (provinces du nord et du sud, actuellement séparés entre les États français et espagnol) au sein d'une Europe fondée sur une fédération de peuples et non d'États-nations.

Présentation[modifier | modifier le code]

Fondé en 1988, entre autres axes de travail, il œuvre à l'obtention d'une première reconnaissance institutionnelle du Pays basque nord, notamment la création d'un département Pays basque puisqu'il s'agit d'une revendication majoritaire[1] au sein de la population de la partie basque des Pyrénées-Atlantiques. C'est un parti de gauche qui a un centaine d'élus dans les municipalités du Pays basque nord et qui compte une douzaine de maires et un conseiller général (Alain Iriart, canton de Saint-Pierre-d'Irube).

Aux dernières élections législatives de juin 2007, il s'est présenté en coalition avec deux autres formations abetzale sous le nom de « Euskal Herria Bai » (Oui au Pays Basque), et a amélioré ses résultats, autour de 9 % des votes exprimés, avec une progression sensible sur la Côte Basque.

Au cours de l'année 2009, le parti a annoncé qu'il allait mettre en place un groupe de réflexion sur son idéologie.

En juin 2009, Abertzaleen Batasuna a activement soutenu la liste d'Europe Écologie menée par José Bové et sur laquelle figurait une représentante d'AB. "Voter Europe Ecologie, c'est voter Abertzale !"[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Revendication soutenue par la majorité des maires des communes du Pays Basque français. http://www.maire-info.com/article.asp?param=6264&PARAM2=PLUS
  2. Communiqué d'AB du 13 avril 2009