Île volcanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une île volcanique est formée par les éruptions successives d'un volcan, qui fait que son cratère va s'élever au-dessus du niveau de la mer et former une île. Nombre de ces îles sont instables et peuvent également disparaître en quelques mois ou années après leur émergence.

L'une des dernières formées, qui continue de grossir de fin 2013 à 2014 autour de trois cratères qui expulsent régulièrement de la lave ; elle est située au large du Japon dans l'archipel Ogasawara. 8 mois après son émergence, la colonne de particules émises par ce volcan s'élève jusqu'à 2 000 mètres d'altitude et l'île mesurait « 1 550 mètres d'est en ouest et 1 350 mètres du nord au sud »[1]. En septembre 2013, une île de ce type a émergé au Pakistan en mer d'Arabie[1].

Îles des arcs volcaniques en zone de subduction[modifier | modifier le code]

Un type d'île volcanique se trouve sur un arc d'îles volcaniques. Ces îles surgissent lors de la subduction d'une plaque sous une autre. Des exemples sont les îles Mariannes, les îles Aléoutiennes et la plupart des Tonga dans l'océan Pacifique. Certaines des Petites Antilles et les îles Sandwich du Sud sont les seuls exemples dans l'océan Atlantique.

Volcan de rift et de dorsale océanique[modifier | modifier le code]

Un autre type d'île volcanique surgit lorsqu'un rift océanique atteint la surface. Il y a deux exemples : l'Islande, qui est la plus grande île volcanique au monde et l'île Jan Mayen, toutes deux situées dans l'océan Atlantique. La naissance de l'île de Surtsey date de 1963. En Méditerranée on peut noter l'île de Pantelleria.

Îles de point chaud[modifier | modifier le code]

Le dernier type d'île volcanique se forme au niveau des points chauds volcaniques. Un point chaud est plus ou moins stationnaire par rapport à la plaque tectonique en mouvement au-dessus de lui. Ainsi une chaîne d'îles émerge lorsque la plaque bouge. Sur de longues périodes, ce type d'île est finalement érodé et submergé par l'ajustement isostatique pour devenir un mont sous-marin. Le mouvement des plaques au niveau d'un point chaud produit une ligne d'îles orientées dans la direction du mouvement de la plaque. Par exemple, les îles Hawaï, d'Hawaï à l'atoll Kure, qui s'étendent ensuite sous la surface de l'océan, prennent la direction du nord au niveau du mont sous-marin de l'Empereur. L'île Tristan da Cunha est un exemple de point chaud volcanique dans l'océan Atlantique et l'île de la Réunion est elle aussi, une île formée à partir d'un point chaud, mais dans l'océan Indien.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b TFI/AFP (2014) ; Japon : l'île volcanique apparue en novembre continue de grossir ; par Pauline HOHOADJI ; 25 juillet 2014

Article connexe[modifier | modifier le code]