Lit (hydrologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lit.

En hydrologie, le lit est l'espace occupé par un cours d'eau, de façon permanente ou temporairement. Il regroupe deux entités distinctes :

  • Le lit mineur, lit ordinaire ou « lit apparent », est le chenal où l'eau s'écoule avant débordement. Il peut être occupé en permanence ou de manière saisonnière[1].
  • Le lit majeur, appelé aussi « plaine d'inondation » ou « lit d'inondation », est la partie adjacente au chenal d'écoulement d'un cours d'eau, qui n'est inondée qu'en cas de crue. La bordure extérieure du lit majeur correspond au niveau de la plus grande crue historique enregistrée[1].

On définit encore sur certains cours d'eau un lit moyen, intermédiaire entre le lit mineur et le lit majeur, qui est l'espace occupé par le cours d'eau lors de crues courantes, telles que les crues saisonnières[1].

On attribue à Brunetto Latini[2], encyclopédiste médiéval, la première utilisation du terme lit pour désigner l'espace occupé par un cours d'eau : "La rivière semble dormir, mais il lui arrive de sortir de son lit." [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c L'eau dans son environnement rural Jacques Border Éditions Johanet 2007.
  2. Brunetto Latini, Li livres dou tresor,‎ ~1265
  3. Vazken Andréassian, Pourquoi les rivières débordent-elles ?, vol. n° 61, Le Pommier, coll. « Les Petites Pommes du Savoir »,‎ 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :