Rocher de Gibraltar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Rock of Gibraltar.
Rocher de Gibraltar
Le Rocher de Gibraltar, côté ouest.
Le Rocher de Gibraltar, côté ouest.
Géographie
Altitude 426 m
Massif Cordillères Bétiques
Coordonnées 36° 07′ 27″ N 5° 20′ 35″ O / 36.12417, -5.34306 ()36° 07′ 27″ Nord 5° 20′ 35″ Ouest / 36.12417, -5.34306 ()  
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Territoire d'outre-mer Gibraltar Gibraltar
Ascension
Voie la plus facile Téléphérique ou route
Géologie
Âge Jurassique
Roches Calcaires

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Rocher de Gibraltar

Géolocalisation sur la carte : Gibraltar

(Voir situation sur carte : Gibraltar)
Rocher de Gibraltar

Le rocher de Gibraltar est un monolithe calcaire situé à Gibraltar, sur la côte méridionale de la péninsule Ibérique. Il atteint une hauteur de 426 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dans l'Antiquité, il était considéré comme l'une des deux Colonnes d'Hercule, l'autre étant le Jbel Musa, sur la côte africaine. Le Rocher est une possession de la Couronne britannique. Il fut cédé par l'Espagne à la Grande-Bretagne par les traités d'Utrecht, à la fin de la guerre de Succession d'Espagne.

Géologie[modifier | modifier le code]

Vue panoramique du pic du Rocher.

Cette formation géologique a été créée pendant le Jurassique, il y a environ 200 millions d'années, lorsque la plaque africaine est entrée en collision avec la plaque eurasienne. L'océan Atlantique a traversé le détroit de Gibraltar, ce qui a eu pour conséquence de créer la mer Méditerranée. Le Rocher fait partie des cordillères Bétiques, une chaîne de montagnes qui dominent le sud-est de la péninsule ibérique.

Au nord, le Rocher s'incline verticalement du niveau de la mer jusqu'à une altitude de 411,5 mètres à la Rock Gun Battery. Le point le plus élevé du Rocher atteint 426 mètres au-dessus du détroit. Les quasi-falaises le long du côté oriental du Rocher tombent vers une série de pentes de sable qui datent d'une époque où le niveau de la mer était plus bas qu'aujourd'hui et une plaine de sable prolongeait sa base. Son côté occidental est beaucoup moins raide.

La calcite, le minerai qui produit les calcaires, se dissout lentement dans l'eau. Avec le passage du temps, ce processus peut former des cavernes. Composé de calcaires, le Rocher de Gibraltar compte plus de 100 cavernes.

Fortifications[modifier | modifier le code]

Le château maure[modifier | modifier le code]

Le château maure est une relique de l'occupation maure de Gibraltar, qui a duré 750 ans. Il a été construit en l'an 711, quand Tariq ibn-Ziyad, le chef berbère, a débarqué pour la première fois sur le Rocher qui porterait son nom. Le bâtiment principal qui subsiste est la Tour de l'Hommage, un bâtiment massif de briques et de mortier très dur, dont la partie supérieure a contenu les appartements et un bain maure.

Les galeries[modifier | modifier le code]

Un aspect unique du Rocher est son système des passages souterrains, connu sous le nom des Galeries.

Achevées en 1797, ces galeries se composent d'un système de couloirs, d'embrasures et de passages, d'une longueur totale de presque 300 mètres. Elles offrent une série de vues uniques de la baie de Gibraltar, de l'isthme, et de l'Espagne.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les singes du Rocher[modifier | modifier le code]

La majeure partie du Rocher est une réserve naturelle peuplée par environ 250 macaques berbères - les seuls singes sauvages en Europe. Ces macaques, ainsi qu'un réseau labyrinthique de tunnels, attirent un grand nombre de touristes sur le Rocher chaque année[1].

Ces singes sont protégés par un décret du gouverneur de Gibraltar, d'une part à cause de leur rareté, et d'autre part à cause d'une légende qui affirme que la présence des Anglais à Gibraltar est liée à celle des singes sur le Rocher[2].

Le Rocher de Gibraltar dans la culture[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le prologue du film Tuer n'est pas jouer de la série James Bond (avec Timothy Dalton dans le rôle éponyme) se déroule sur le Rocher de Gibraltar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Académie des Sciences de Paris, Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie des Sciences, Volume 5, Gauthier-Villars, 1837, (ISBN 978-1175742643), pages 43, 75, 450 et 487.
  2. (fr) (en) « Les macaques de Gibraltar », BBC,‎ ? (consulté le 16 janvier 2012)

Galerie[modifier | modifier le code]