Place du Palais (Saint-Pétersbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

59° 56′ 21″ N 30° 18′ 57″ E / 59.939033, 30.315762

Vue sur la place du Palais et la colonne d'Alexandre depuis une fenêtre de l'Ermitage

La place du Palais (russe : Дворцовая площадь / Dvortsovaïa Plochtchad) est une des principales places du de la ville de Saint-Pétersbourg en Russie. Elle est située à l'extrémité nord de la perspective Nevski non loin du Pont du Palais qui mène à l'île Vassilievski. La place a été le théâtre de plusieurs événements qui ont eu des répercussions sur l'histoire mondiale en particulier le Dimanche rouge (1905) et la Révolution d'Octobre (1917).

Description[modifier | modifier le code]

Le plus ancien des bâtiments encadrant la place est le palais d'Hiver, monument de style baroque édifié par les impératrices en 1754-1762 qui a donné son nom à la place. Bien que les autres bâtiments bordant la place soient de style classique, l'ensemble forme un tout harmonieux.

Le côté sud de la place qui fait face au Palais d'Hiver est en forme d'arc et a été conçue sur un plan de l'architecte Georg Friedrich Veldten (russe : Юрий Матвеевич Фельтен) qui n'a pu être mis en œuvre qu'un demi siècle plus tard, lorsque Alexandre Ier désireux de créer un monument à la mémoire de la victoire russe sur Napoléon, demanda à Carlo Rossi d'édifier le bâtiment dans le style Empire en forme d'arc pour abriter l'État-Major. Le bâtiment édifié en 1819-1821 comprend en son centre un double arc de triomphe surmonté d'un quadrige romain.

Le centre de la place est occupé par la colonne d'Alexandre (1830-1834) de l'architecte Auguste de Montferrand. Elle a été édifiée pour commémorer la victoire d'Alexandre Ier sur les armées napoléoniennes. La colonne de 27 mètres constituée de granit rouge est surmontée d'un ange victorieux qui porte sa hauteur à 47 mètres. Pour son inauguration on fit une parade de 120 000 hommes en présence de l'empereur Nicolas Ier et du prince héritier Guillaume de Prusse et tonner 248 canons pendant soixante-cinq minutes[1].

À l'est de la place se dresse un bâtiment construit sous la direction d'Alessandro Brullo pour abriter l'état-major de la Garde impériale (1837-1844). Le côté ouest donne sur la place de l'Amirauté.

La place du Palais de nuit

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Berelowitch et Medvedkova, op cité p. 263

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wladimir Berelowitch et Olga Medvedkova, Histoire de Saint-Pétersbourg, Paris : Fayard, 1996

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :