Jean-Paul Jaeger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Jager ou De Jaeger et Jager.
Jean-Paul Jaeger
Image illustrative de l'article Jean-Paul Jaeger
Portrait de Jean-Paul Jaeger
Biographie
Nom de naissance Jean-Paul Maurice Jaeger
Naissance (69 ans)
Nancy (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Jean Bernard
Évêque d'Arras, Boulogne et Saint-Omer
Depuis le
Précédent Henri Derouet
Évêque de Nancy-Toul
Précédent Jean Bernard Jean-Louis Papin Suivant
Évêque coadjuteur de Nancy-Toul

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Paul Jaeger, né Jean-Paul Maurice Jaeger le à Nancy en Meurthe-et-Moselle, a été ordonné prêtre le pour le diocèse de Lille. Nommé évêque coadjuteur du diocèse de Nancy-Toul le 11 avril 1991, il a été consacré le 2 juin suivant et est devenu évêque titulaire le 30 novembre de la même année. Depuis le 12 août 1998, il est évêque d'Arras, succédant à Mgr Henri Derouet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au Petit Séminaire d’Hazebrouck, il est entré au séminaire diocésain de Lille et a obtenu une licence en philosophie à la Faculté catholique et Université d’État de Lille et une licence de théologie à la Faculté de théologie de Lille.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Son ministère sacerdotal a été principalement consacré à l'enseignement. En effet, il a été successivement enseignant au Collège Saint-Jacques de Hazebrouck (1974-1980), dont 2 années comme professeur de philosophie, et responsable du cycle Lycée, puis directeur du LEP « Fondation Depoorter » à Hazebrouck (1980-1981), supérieur du lycée privé Jean-XXIII à Roubaix (1981-1986) et enfin supérieur du Séminaire interdiocésain de Lille (1986-1991).

Nommé évêque coadjuteur de Nancy et Toul le 11 avril 1991, il en est devenu l'évêque titulaire le 30 novembre 1991, avant de devenir évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer le 12 août 1998.

Au sein de la conférence des évêques de France, il a été membre de la Commission Sociale de 1992 à 1993, président de la Commission, puis du Comité épiscopal, de la Mission en Milieux Indépendants en 1993, président de la Commission épiscopale des Mouvements Apostoliques et des Associations de Fidèles en 1994. Depuis novembre 2000, il préside le comité épiscopal Éducation, Vie et Foi des jeunes, et le comité épiscopal du Monde scolaire et universitaire.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Sur le port du voile à l'école[modifier | modifier le code]

Comme président du comité épiscopal sur l'éducation, Mgr Jean-Paul Jaeger a été auditionné le 14 octobre 2003 par la Mission d’information de l’Assemblée nationale française sur la question du port des signes religieux à l’école, représentant ainsi la conférence épiscopale française. Il a ainsi apporté une position ouverte et nuancée sur cette question très sensible et a clarifié la position de l'Église de France vis-à-vis de la laïcité. Il s'est également prononcé en faveur de l'enseignement du fait religieux à l'école[1].

Sur la situation des migrants[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2005, il a interpellé le ministre de l'intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy, sur la situation des migrants qui errent dans la région de Calais dans l'espoir de gagner le Royaume-Uni[2].

À propos des licenciements dans la région Nord-Pas-de-Calais[modifier | modifier le code]

En 2003, il publie un cri du cœur suite aux vagues de licenciements qui ont secouées le Pas-de-Calais. Au-delà des statistiques, il insiste sur les multiples drames individuels que cela génère et affirme que l'Église est solidaire de tous ceux qui vivent cette épreuve et rejoint ceux qui se mobilisent[3].

À propos de Mgr Williamson[modifier | modifier le code]

Dans un texte nuancé publié sur le site de son diocèse, il revient sur la levée de l'excommunication par Benoît XVI sur quatre évêques ordonnés par Mgr Lefebvre, dont Mgr Williamson qui a tenu publiquement des propos négationnistes, que Mgr Jaeger qualifie "d'outrageants", dans la même période. Il explique en particulier qu'il faut comprendre les "subtilités" du droit canon : la levée de l'excommunication ne vaut pas réintégration, mais en ouvre simplement le chemin[4].

Suite à la profanation de tombes musulmanes[modifier | modifier le code]

Suite à la profanation de 148 tombes musulmanes du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette, près d'Arras, dans la nuit du 5 au 6 avril 2008, il s'est vivement indigné, rappelant que ce cimetière "doit appeler à la dignité et à la fraternité puisque sont enterrés là des hommes de différentes origines, et notamment de différentes religions, qui ont versé leur sang pour les mêmes combats, pour la même liberté, pour les mêmes valeurs et tous ont droit au même repos"[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'épiscopat français
  • (en) Fiche sur catholic-hierarchy.org
  • Fiche sur le site du diocèse d'Arras

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mission d'information de l'Assemblée nationale française sur la question du port des signes religieux à l'école -Audition de Monseigneur Jean-Paul JAEGER, évêque d'Arras, président de la commission « éducation, vie et foi des jeunes » de la Conférence des évêques de France [Voltaire]
  2. La lettre du jour! - L'Aviseur international
  3. Assez !
  4. Déclaration sur le site du diocèse
  5. interview de Mgr Jaeger suite à la profanation de tombes musulmanes
Précédé par Jean-Paul Jaeger Suivi par
Jean Albert Marie Auguste Bernard
Évêque de Nancy
1991-1998
Jean-Louis Henri Maurice Papin
Henri Derouet
Évêque d'Arras
1998- ....
-