Archidiocèse de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 36′ 49″ N 3° 52′ 31″ E / 43.61361, 3.87528 ()

Archidiocèse de Montpellier
(la) Archidioecesis Montis Pessulani
La cathédrale Saint-Pierre de Montpellier.
La cathédrale Saint-Pierre de Montpellier.
Informations générales
Pays France
Affiliation Église catholique en France
Archevêque Mgr Pierre-Marie Carré
Langue(s) liturgique(s) français
Superficie 6 101 km2
Création du diocèse Ve siècle
Élévation au rang d'archidiocèse 2002
Patron saint Pierre
saint Paul
Province ecclésiastique Montpellier
Diocèses suffragants Carcassonne et Narbonne
Mende
Nîmes
Perpignan-Elne
Adresse Archevêché de Montpellier
22, rue Lallemand
BP 2137
34026 Montpellier Cedex 1
Site officiel Site officiel
Statistiques
Population 1 000 000 hab.
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

L'archidiocèse de Montpellier (en latin : Archidioecesis Montis Pessulani ; en occitan : archidiocèsi de Montpelhièr) est un archidiocèse métropolitain de l'Église catholique en France.

Le diocèse de Maguelone est érigé au Ve siècle ou au VIe siècle. Il est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Narbonne. Au VIIIe siècle, le siège épiscopal est transféré de Maguelone à Substantion. Au XIe siècle, il recouvre Maguelone mais, en 1556, il est transféré à Montpellier dont il prend le nom.

Le diocèse de Montpellier (en latin : Dioecesis Montis Pessulani ; en occitan : diocèsi de Montpelhièr) est un des diocèses historiques de l'ancienne province de Languedoc. De 1801 à 1822, il couvre les départements de l'Hérault et du Tarn. Depuis 1822, il ne couvre plus que celui de l'Hérault.

En 2002, il est élevé au rang d'archidiocèse métropolitain avec, pour suffragants, les diocèses de Carcassonne et Narbonne, Mende, Nîmes et Perpignan-Elne. La province ecclésiastique de Montpellier couvre ainsi la région Languedoc-Roussillon.

Depuis 1877, les évêques puis archevêques de Montpellier relèvent quatre titres épiscopaux : celui d'évêque de Lodève, celui d'évêque de Béziers, celui d'évêque d'Agde et celui d'évêque de Saint-Pons-de-Thomières.

Depuis 2011, l'archevêque de Montpellier est Mgr Pierre-Marie Carré. Sa devise est Servir et non pas être servi. Il est assisté de Mgr Claude Azéma qui est, depuis 2003, évêque auxiliaire de Montpellier et évêque titulaire de Murcona (Murconensis).

Article connexe : États de Languedoc.

Jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, Montpellier était le siège du diocèse civil de Montpellier qui députait au états de Languedoc, les états généraux de la province.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Maguelone est érigé au IIIe siècle. En 1536, il est rebaptisé diocèse de Montpellier. Il est alors suffragant de Narbonne.

Le concordat de 1801 regroupe d'anciens diocèses sur des territoires correspondant aux territoires départementaux. Le diocèse de Montpellier se voit alors adjoindre les territoires des anciens diocèses de Lodève, Béziers, Agde et Saint-Pons-de-Thomières pour correspondre aux frontières du département de l'Hérault.

En 1877, le diocèse relève les noms de ces anciens évêchés et adopte la dénomination officielle de diocèse de Montpellier, Lodève, Béziers, Agde et Saint-Pons-de-Thomières.

Lors de la réorganisation des provinces ecclésiastiques françaises en 2002, Montpellier est élevé au rang d'archidiocèse métropolitain avec comme suffragant les diocèses de Carcassonne et Narbonne, Mende, Nîmes et Perpignan

Évêques et archevêques de Montpellier[modifier | modifier le code]

Évêques originaires de l’archidiocèse de Montpellier[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le diocèse est riche de six cathédrales :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]