Archidiocèse de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 51′ 12″ N 2° 20′ 57″ E / 48.8533, 2.34925 ()

Archidiocèse de Paris
(la) Archidioecesis Parisiensis
La cathédrale Notre-Dame de Paris
La cathédrale Notre-Dame de Paris
Informations générales
Pays France
Affiliation Église catholique en France
Archevêque Mgr André Vingt-Trois
Langue(s) liturgique(s) français
Superficie 105,4 km2
Création du diocèse IIIe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse 1622
Patron saint Denis (de Paris)
Sainte Geneviève
Province ecclésiastique Paris
Diocèses suffragants Créteil
Évry Corbeil-Essonnes
Meaux
Nanterre
Pontoise
Saint-Denis
Versailles
Adresse Archevêché de Paris
10, rue du Cloître-Notre-Dame
75004 Paris
Site officiel Site officiel
Statistiques
Population 2 212 851 hab.
Population catholique 1 548 996 hab.
Pourcentage de catholiques 70 %
Nombre de paroisses 116
Nombre de prêtres 1 296
Nombre de diacres 108
Nombre de religieux 1 252
Nombre de religieuses 2 500
Notice sur hierarchy catholic : Consulter
Image illustrative de l'article Archidiocèse de Paris
Localisation du diocèse
Image illustrative de l'article Archidiocèse de Paris
Diocèses suffragants

L'archidiocèse de Paris (en latin : Archidioecesis Parisiensis) est archidiocèse métropolitain de l'Église catholique en France.

Érigé au IIIe siècle, le diocèse de Paris (en latin : Dioecesis Parisiensis) est élevé au rang d'archidiocèse métropolitain en 1622. Il est l'archidiocèse historique de l'Île-de-France. En 1790, il s'étendait sur le pays de France, le Hurepoix et une partie de la Brie, la Brie française. De 1801 à 1968, il couvrait le département de la Seine, enclavé dans celui de Seine-et-Oise qui formait le diocèse de Versailles. Depuis 1968, il couvre la commune-département de Paris.

Depuis 2002, il a pour suffragants les diocèses de Créteil, Évry-Corbeil-Essonnes, Meaux, Nanterre, Pontoise, Saint-Denis et Versailles. La province ecclésiastique de Paris couvre ainsi la région Île-de-France.

Contrairement aux six pairs ecclésiastiques primitifs du royaume de France — l'archevêque-duc de Reims, l'évêque-duc de Laon, celui de Langres, l'évêque-comte de Beauvais, celui de Châlons et celui de Noyon — et à l'abbé de l'abbaye Saint-Remi de Reims, gardien de la Sainte Ampoule, et celui de l'abbaye de Saint-Denis, gardien des autres insignes royaux et de la nécropole royale, les évêques puis archevêques de Paris ne participaient pas au cérémonial du sacre des rois de France en la cathédrale de Reims.

Article connexe : Duché-pairie de Saint-Cloud.

De 1690 à 1790, les archevêques de Paris furent ducs et pairs de Saint-Cloud.

De 1801 à 1822, les archevêques de Paris relevèrent le titre d'archevêque de Reims et celui d'archevêque de Sens.

Depuis 1967, les archevêques de Paris sont créés cardinaux-prêtres de l'église Saint-Louis-des-Français de Rome.

Depuis 2007, l'archevêque métropolitain de Paris est le cardinal André Vingt-Trois, qui a pour évêques auxiliaires Mgr Jérôme Beau, Mgr Renauld de Dinechin, Mgr Eric de Moulins-Beaufort et Mgr Michel Aupetit (nommé).

Entre 1790 et 1801, Paris fut le siège épiscopal du diocèse du département de Paris puis de la Seine, un des quatre-vingt-trois diocèses de l'Église constitutionnelle créés par la constitution civile du clergé. Ce diocèse couvrait le département de Paris devenu, en 1795, celui de la Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, Paris aurait été évangélisée par saint Denis. Il aurait été le premier évêque de Paris.

Le premier évêque de Paris attesté est Victorin (Victorinus).

Par la bulle Universi orbis du , le pape Grégoire XV élève Paris au rang de siège archiépiscopal.

La bulle Qui Christi Domini vices (), qui entérina le Concordat de 1801, stipulait que l’archevêque de Paris joigne à son titre ceux des sièges alors supprimés de Reims et Sens. Cette adjonction cessa avec le rétablissement de ces sièges par la bulle Paternae caritatis ().

Territoire[modifier | modifier le code]

À la veille de la Révolution française, l'archidiocèse de Paris confinait : au nord-ouest, avec celui de Rouen ; au nord, avec le diocèse de Beauvais ; au nord-est, avec celui de Senlis ; à l'est, avec celui de Meaux ; au sud-est et au sud, avec l'archidiocèse de Sens ; et, au sud-ouest et à l'est, avec le diocèse de Chartes.

Paris et sa banlieue étaient divisées en deux archiprêtrés : celui de la Madeleine et celui de Saint-Séverin.

L'archiprêtré de la Madeleine comprenait les cures d'Auteuil, Boulogne, Chaillot, Charonne, Clichy, Montmartre et Villiers-la-Garenne. Celui de Saint-Séverin comprenait les cures de Vaugirard et Montrouge ainsi que celles d'Aubervilliers, La Chapelle-Saint-Denis, Conflans, Passy et La Villette-Saint-Lazare.

Le reste de l'archidiocèse était divisé en trois archidiaconés, subdivisés en sept doyennés : l'archidiaconé de Paris ou grand archidiaconé comprenait les deux doyennés de Chelles et Montmorency ; celui de Josas, les deux doyennés de Châteaufort et Montlhéry ; et celui de Brie, les deux doyennés de Lagny et Vieux-Corbeil ainsi que, enclavé dans l'archidiocèse de Sens, le doyenné de Champeaux.

Le doyenné de Chelles comprenait notamment les paroisses de Chelles, Le Bourget, Charenton, Dugny, Gagny, Montreuil, Pomponne, Villepinte et Vincennes.

Le doyenné de Montmorency comprenait notamment les paroisses de Montmorency, Argenteuil, Conflans-Sainte-Honorine, Écouen, Frépillon, Gonesse, Louvres, Luzarches, Marly-la-Ville, Saint-Denis et Villiers-le-Bel.

Le doyenné de Châteaufort comprenait notamment les paroisses de Châteaufort, Arpajon, Chevreuse, Dampierre, Limours, Meudon, Nanterre, Saint-Cloud, Saint-Germain-en-Laye, Palaiseau, Sceaux, Trappes, Versailles et Villepreux.

Le doyenné de Montlhéry comprenait notamment les paroisses de Montlhéry, Ablon, Athis, Choisy-le-Roi, Courcouronnes, Écharcon, Gentilly, Ivry, Lonjumeau, Morangis et Savigny.

Le doyenné de Lagny comprenait notamment les paroisses de Lagny, Champigny, Chenevières, Chessy, Jossigny, Gournay, Malnoue, Pontcarré, Roissy et Serris.

Le doyenné de Vieux-Corbeil comprenait notamment les paroisses de Vieux-Corbeil, Brie-Comte-Robert, Chatre, Chevry, Créteil, Croquetaine, Grégy, Sansalle, Sognolles, Sucy, Tournan et Villeneuve-Saint-Georges.

Le doyenné de Champeaux comprenait les sept paroisses de Champeaux, Andrezel, La Chapelle-Gauthier, Fouju, Saint-Méry, Quiers et Verneuil-l'Étang.

Archevêché de Paris[modifier | modifier le code]

Sac de l'Archevêché de Paris en 1830

L’archevêché de Paris fut d’abord installé dans un palais à proximité de Notre-Dame de Paris. Ce bâtiment fut saccagé en février 1831 lors d’un épisode révolutionnaire.

Le pont de l’Archevêché et le quai de l’Archevêché perpétuent le souvenir de cet ancien archevêché, ainsi que le square de l’Archevêché avant qu’il ne devienne le square Jean-XXIII.

Après ce saccage, l’État loua (de 1840 à 1849) l’hôtel de Chenizot[1] sis 51, rue Saint-Louis-en-l’Île, dans l’île Saint-Louis. C’est dans cet archevêché que les Parisiens défilèrent devant la dépouille de monseigneur Affre, mortellement blessé devant une barricade.

En 1849, l’archevêché s’installa en l’hôtel du Châtelet sis 127, rue de Grenelle pour y rester jusqu’en 1906[2] (loi de séparation des Églises et de l’État).

Sous le Second Empire, Eugène Viollet-le-Duc proposa l’édification d’un palais de l’Archevêché de Paris dans la partie nord-est de l’île de la Cité[3].

Depuis l’été 2013, le siège de l’archevêché est installé au 10, rue du Cloître-Notre-Dame, sur l’île de la Cité, face à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Évêques et archevêques de Paris[modifier | modifier le code]

Évêques originaires de l'archidiocèse de Paris[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, L’Île Saint-Louis, rue par rue, maison par maison, Les Éditions de Minuit, 1967, 285 pages, pages 243-244.
  2. Jacques Hillairet, L’Île Saint-Louis, rue par rue, maison par maison, Les Éditions de Minuit, 1967, 285 pages, page 243.
  3. Yvan Christ, Paris des Utopies, éd. Balland, Paris 1977, p. 41.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :