Diocèse de Tarbes et Lourdes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diocèse de Tarbes et Lourdes
(la) Dioecesis Tarbiensis et Lourdensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Tarbes et Lourdes
La cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède de Tarbes.
Pays France
Église Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création IVe siècle
Affiliation Église catholique en France
Province ecclésiastique Toulouse
Siège Évêché de Tarbes et Lourdes
5, place Charles-de-Gaulle
65000 Tarbes
Diocèses suffragants aucun
Conférence des évêques Conférence des évêques de France
Titulaire actuel Mgr Nicolas Brouwet
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Territoire Hautes-Pyrénées
Population totale 225 000
Site web tarbesetlourdes.cef.fr/diocese/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

Le diocèse de Tarbes et Lourdes (en latin : Dioecesis Tarbiensis et Lourdensis) est un diocèse de l'Église catholique en France.

Érigé au IVe siècle, le diocèse de Tarbes (en latin : Dioecesis Tarbiensis) est le diocèse historique de la Bigorre, pays traditionnel de la Gascogne. Supprimé en 1801, il est rétabli dès 1822 et couvre, depuis, le département des Hautes-Pyrénées. Depuis 1912, il porte le nom de diocèse de Tarbes et Lourdes. Depuis 2002, il est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Toulouse. Depuis 2012, Mgr Nicolas Brouwet est l'évêque de Tarbes et Lourdes.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1790, la constitution civile du clergé maintient le siège épiscopal de Tarbes pour le département des Hautes-Pyrénées.

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du [1], le pape Pie VII supprime le siège épiscopal de Tarbes et incorpore le territoire de l'ancien diocèse dans celui de Bayonne qui couvre alors les trois départements des Landes, des Basses et des Hautes-Pyrénées et est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Toulouse.

Mais, par la bulle Paternae charitatis du [2], Pie VII rétablit le siège épiscopal de Tarbes pour le département des Hautes-Pyrénées.

À la suite des apparitions mariales à Sainte Bernadette, le diocèse prend, le , son nom actuel de diocèse de Tarbes et Lourdes.

En vertu d'une bulle apostolique du , le pallium est accordé aux évêques de Tarbes et de Lourdes, mais pour Lourdes seulement.

Le , le diocèse devient suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Toulouse.

Cathédrale et basiliques[modifier | modifier le code]

La cathédrale du diocèse de Tarbes et Lourdes est Notre-Dame-de-la-Sède de Tarbes.

Le diocèse compte trois basiliques mineures à Lourdes : la basilique Notre-Dame-du-Rosaire, la basilique de l'Immaculée-Conception et la basilique Saint-Pie X.

Évêques de Tarbes et Lourdes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques de Tarbes.

Évêques originaires du diocèse de Tarbes et Lourdes[modifier | modifier le code]

  • Mgr Prosper-Marie Billère, évêque de Tarbes, né en 1817 à Bertren
  • Mgr Joseph-Marie Laucaigne, évêque missionnaire au Japon, né en 1838 à Gardères
  • Mgr Jean-Marie Barthe, évêque de Trichinopoly, né en 1849 à Lézignan
  • Mgr Jean-Joseph Pays, évêque de Carcassonne et Narbonne, né en 1882 à Julos
  • Mgr Pierre Marque, archevêque de Colombo, né en 1882 à Gardères
  • Mgr Firmin Lafitte, archevêque de Buenos-Aires, né en 1888 à Peyrun
  • Mgr André Lacrampe, archevêque de Besançon, né en 1941 à Agos-Vidalos


Notes[modifier | modifier le code]

  1. (la) Bolla Qui Christi Domini, dans Bullarii romani continuatio, T. XI, Rome, 1845, pp. 245-249.
  2. (la) Paternae charitatis dans Bullarii romani continuatio, T. XV, Rome, 1853, pp. 577-585.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]