Diocèse de Carcassonne et Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 12′ 56″ N 2° 21′ 12″ E / 43.21556, 2.35333 ()

Diocèse de Carcassonne
et Narbonne
(la) Dioecesis Carcassonensis
et Narbonensis
Image illustrative de l'article Diocèse de Carcassonne et Narbonne
La cathédrale Saint-Michel de Carcassonne.
Pays Drapeau de la France France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse suffragant
Création 533
Affiliation Église latine
Province ecclésiastique Montpellier
Siège Carcassonne
Conférence des évêques Conférence des évêques de France
Titulaire actuel Mgr Alain Planet
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Paroisses 339
Prêtres 117
Religieux 22
Religieuses 215
Territoire département de l'Aude
canton de Quérigut
Superficie 6 313 km2
Population totale 311 800 (2006)
Population catholique 181 000 (2006)
Pourcentage de catholique 58,1 %
Site web www.aude.catholique.fr/
Notice sur hierarchy catholic : Consulter

Le diocèse de Carcassonne et Narbonne (en latin : dioecesis Carcassonensis et Narbonensis) est un diocèse de l'Église catholique en France.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse couvre le département de l'Aude ainsi que le canton de Quérigut du département de l'Ariège.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Carcassonne est érigé en 533. Il devient suffragant de l'archidiocèse de Narbonne.

Le premier évêque de Carcassonne dont l'existence est attestée est Serge qui participa au concile de Tolède et à celui de Narbonne.

Par la constitution civile du clergé du 12 juillet 1790, l'Assemblée nationale constituante supprime le siège épiscopal de Carcassonne. Mais la constitution n'est pas reconnue par le Saint-Siège.

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801, le pape Pie VII conserve le diocèse de Carcassonne pour les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales ainsi que le canton de Quérigut du département de l'Ariège.

Conformément aux articles organiques du 28 germinal an X, le diocèse devient un établissement public du culte : la mense épiscopale de Carcassonne.

Par la bulle Paternae caritatis du 6 octobre 1822, Pie VII rétablit le diocèse de Perpignan pour le département des Pyrénées-Orientales.

Le 1er janvier 1906, date de l'entrée en vigueur de la loi de séparation des Églises et de l'État du 9 décembre 1905, la mense épiscopale de Carcassonne est dissoute.

Par un décret du 8 décembre 2002, la Congrégation pour les évêques élève le diocèse de Montpellier au rang d'archidiocèse métropolitain et le diocèse de Carcassonne devient un de ses suffragants.

Le 14 juin 2006, le titre du siège supprimé de Narbonne est transféré au diocèse de Carcassonne qui prend son nom actuel de diocèse de Carcassonne et Narbonne.

Cathédrales et basiliques mineures[modifier | modifier le code]

La cathédrale Saint-Michel de Carcassonne, dédiée à l'archange saint Michel, est l'église cathédrale du diocèse.

Celui-ci compte quatre anciennes cathédrales :

Outre les basiliques Saint-Just et Saint-Pasteur de Narbonne et Saint-Nazaire et Saint-Celse de Carcassonne, le diocèse compte deux autres basiliques mineures :

Évêques de Carcassonne et Narbonne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des évêques de Carcassonne.
Article détaillé : Liste des archevêques de Narbonne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]