Sébastien Grosjean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grosjean.
Sébastien Grosjean
Sébastien Grosjean
Sébastien Grosjean à Roland-Garros 2009.
Carrière professionnelle
1996 – 2010
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (35 ans)
Marseille
Taille / poids 1,75 m (5 9) / 72 kg (158 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Bernard Fritz
Gains en tournois 8 131 803 $
Palmarès
En simple
Titres 4
Finales perdues 9
Meilleur classement 4e ()
En double
Titres 5
Finales perdues 2
Meilleur classement 47e ()
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/2 1/2 1/2 1/16
Double 1/8 1/32 - 1/16
Mixte - 1/8 - -
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2001)

Sébastien Grosjean, né le à Marseille en France, est un ancien joueur de tennis français, professionnel de 1996 à 2010.

Vainqueur au cours de sa carrière de quatre titres du circuit ATP, dont le Masters de Paris-Bercy en 2001, et de cinq titre en double, il atteint le meilleur classement ATP de sa carrière à la fin octobre 2002, avec la quatrième place mondiale. Il est également finaliste des Masters de tennis masculin joués à Sydney en 2001. Avec l'équipe de France de Coupe Davis, Sébastien remporte le trophée en 2001, dont il sera une autre fois finaliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans son enfance, Sébastien Grosjean habite à Ancelle (Hautes-Alpes) où il pratique le ski, puis à Pra-Loup (Alpes-de-Haute-Provence) où il découvre le tennis. Sébastien Grosjean opte définitivement pour le tennis en 1987 ; il est alors entraîné par Sophie Banguard et Georges Bonguyon, puis par Hervé Pagano à Gap (Hautes-Alpes).

En 1990, il intègre le tennis étude de Boulouris (Var), alors dirigé par Patrice Beust, d'où il assiste à la finale de la Coupe Davis 1991 qui l'a beaucoup marqué. En septembre 1992, il intègre l'INSEP, mais il s'adapte assez mal aux courts couverts parisiens et souffre d'un problème de croissance du genou (Maladie d'Osgood-Schlatter). L'aventure à l'INSEP se termine brutalement en mai 1994 : alors que Sébastien Grosjean est no 2 de sa catégorie, on le juge alors « trop petit » pour le tennis. Il retourne alors à Marseille où il s'entraîne avec Bernard Fritz qui lui fait apporter une modification importante en coup droit.

Et les fruits de cette collaboration ne tardent pas à venir puisque Sébastien Grosjean devient champion de France junior en 1995. En 1996, il devient champion d'Europe et du monde junior et commence à gagner ses premiers points au classement mondial : il débute alors sa carrière de joueur professionnel.

1998 est une année riche pour Sébastien. Sur le plan personnel d'abord, puisqu'il se marie avec Marie-Pierre Villani, avec qui il a une fille, Lola. Sur le plan sportif également puisqu'il fait ses débuts en équipe de France de Coupe Davis à Tel Aviv comme remplaçant.

Par la suite tout va aller très vite, en 1999 il se fixe comme objectif de finir dans les 50 premiers mondiaux, et c'est déjà le cas après une finale dans le Masters Series de Key Biscayne en avril. Il fait également une brillante campagne de Coupe Davis avec l'équipe de France, battue seulement en finale par l'Australie.

En 2000 il gagne son premier tournoi à Nottingham, il lui manque alors encore une performance en Grand Chelem, ce qu'il réalise dès le début de l'année 2001 avec une demi-finale à l'Open d'Australie. Il passe même à un point de la finale en manquant 2 balles de matchs, mais perd contre Arnaud Clément alors qu'il menait 2 sets à 0, toutefois la logique fût respecté puisqu'il restait sur une confrontation de 0 victoires à 2 et Clément était classé 18e et lui 19e mondial. Cette saison sera également marquée par une autre demi-finale à Roland-Garros (au passage il bat Andre Agassi en quarts), et une première victoire en Masters Series à Paris (contre Ievgueni Kafelnikov). Enfin, il conclut cette année exceptionnelle en beauté par une finale au Masters (il bat Patrick Rafter et Andre Agassi avant de perdre contre Lleyton Hewitt) et une victoire en Coupe Davis (même s'il perd ses 2 simples contre Patrick Rafter et Lleyton Hewitt). Il finit l'année 6e mondial, et devient logiquement no 1 français.

En 2002, il a un second enfant, Tom. Son troisième enfant et seconde fille, Sam, naît en 2006. Il habite actuellement en Floride à Boca Raton avec sa femme et ses trois enfants. Sur le plan tennis l'année est moins riche malgré un quart de finale à Roland-Garros et une finale de Coupe Davis perdue à Bercy contre la Russie. À cette occasion il domine Ievgueni Kafelnikov mais ne peut rien faire contre Marat Safin.

Il retrouve le top 10 mondial en 2003 grâce notamment à un quart à l'Open d'Australie et une demi-finale à Wimbledon.

Il réédite ces deux performances en 2004 mais, moins régulier dans les autres tournois et souvent handicapé par des blessures, il commence à chuter dans la hiérarchie. Ses principales performances suivantes en Grand Chelem sont deux quarts de finale, à Wimbledon en 2005 et à l'Open d'Australie en 2006.

En 2007 à l'Open d'Australie il rate les huitièmes de finale de 3 balles de matchs, contre David Nalbandian (7-5, 6-4, 6-7(4), 4-6, 1-6). Malgré une saison plutôt pâle, il parvient à remporter un nouveau titre sur le circuit, son premier depuis 2002, à Lyon face au français Marc Gicquel (7-6, 6-4). Il réalise même son premier doublé en remportant aussi le tournoi en double aux côtés de Jo-Wilfried Tsonga (qu'il avait battu en demi-finale du simple).

Sébastien Grosjean était le dernier français à avoir remporté un Masters Series jusqu'à 2008. Jo-Wilfried Tsonga lui a alors succédé en remportant l'Open de Paris-Bercy à son tour.

Sa saison 2008 a été catastrophique en raison de problèmes récurrents à l'épaule droite. Après une rééducation sans effets à Saint-Raphaël, il a dû se résoudre à être opéré en décembre 2008 en raison d'un tendon abimé. L'opération s'étant déroulé comme prévu, il reprend la compétition en juin 2009, lors des tournois de préparation à Wimbledon mais il manquera ce dernier car il n'est pas encore apte à jouer. Il revient en fin d'année pour la saison indoor où il affiche un bilan négatif de 1 victoire pour 4 défaites. À l'open de Moselle il bat notamment le joueur français Nicolas Mahut au premier tour. Au deuxième tour il est éliminé par Gaël Monfils, 13e mondial.

Le , il annonce, prendre avec effet immédiat sa retraite sportive, après l'avoir initialement prévue au terme de la saison[1]. Suite à cette blessure à l'épaule, il ne se sent plus compétitif et préfère arrêter sa carrière.

Après carrière[modifier | modifier le code]

Il devient consultant pour plusieurs chaînes de télévisions suivant l'attribution des droits de retransmission. Il commence à commenter des matchs sur la chaîne Orange puis sur Canal Plus et sur beIn Sports à partir de 2014.

Il assume des fonctions d'ambassadeur à l'Open d'Orléans depuis 2010 et a participé à la création du trophée des alpilles à Saint-Remy de Provence.

À partir de la saison 2011, il est le coentraineur de Richard Gasquet en le conseillant sur une période de 8 à 10 semaines en association avec Ricardo Piatti[2]. Puis à partir de la saison 2014, il assure cette fonction en collaboration avec Sergi Bruguera qui a remplacé l’entraîneur italien auprès du joueur français[3].

Il a créé en 2009 la Fondation Sébastien Grosjean, sous l'égide de la Fondation de France. Cette fondation lutte contre les maladies orphelines, à la fois en soutenant la recherche et en menant des activités de sensibilisation[4], en s'entourant de personnalités[5].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Sébastien Grosjean joue un jeu d'attaquant de fond du court, pratiquant le revers à deux mains et concluant souvent ses points par des coups droit d'attaque, qui constituaient sa principale arme offensive. C'est un joueur très dynamique, possédant un jeu basé sur l'attaque grâce à son jeu de jambe de grande qualité. Il possède aussi de grandes qualités de contreur qui lui permettent de souvent surprendre son adversaire en bout de course. Son revers frappé à plat avec une préparation courte est aussi un grand atout dans son jeu. Dans son évolution tennistique, Sébastien a su tirer profit d'une variation plus fréquente entre son revers à plat et son revers coupé à une main. Son jeu à la volée est aussi excellent, ce qui lui permet d'y monter à bon escient. Son service s'est bonifié avec le temps, en vitesse et en précision. Sa première balle dépasse souvent les 200 km/h et sa seconde balle est servie avec beaucoup d'effet slicé.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple (4)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Finaliste Score
1 19/06/2000 Drapeau : Royaume-Uni Open de Nottingham, Grande-Bretagne Gazon Drapeau : Zimbabwe Byron Black 7-6, 6-3
2 29/10/2001 Drapeau : France Masters de Paris-Bercy, France Synthétique Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov 7-6, 6-1, 6-7, 6-4
3 21/10/2002 Drapeau : Russie Open de Saint-Pétersbourg, Russie Synthétique Drapeau : Russie Mikhail Youzhny 7-5, 6-4
4 22/10/2007 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Synthétique Drapeau : France Marc Gicquel 7-6, 6-4

Finales en simple (9)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueur Score
1 15/03/1999 Drapeau : États-Unis Masters de Miami, États-Unis Dur Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek 4-6, 6-1, 6-2, 7-5
2 26/04/1999 Drapeau : États-Unis Classic d'Atlanta, États-Unis Terre battue Drapeau : Autriche Stefan Koubek 6-1, 6-2
3 10/04/2000 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan II, Casablanca Terre battue Drapeau : Espagne Fernando Vicente 6-4, 4-6, 7-6
4 12/02/2001 Drapeau : France Open 13, Marseille Dur Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov 7-6, 6-2
5 12/11/2001 Drapeau : Australie Masters de tennis masculin, Sydney Synthétique Drapeau : Australie Lleyton Hewitt 6-3, 6-3, 6-4
6 09/06/2003 Drapeau : Royaume-Uni Tournoi du Queen's, Londres Gazon Drapeau : États-Unis Andy Roddick 6-3, 6-3
7 29/09/2003 Drapeau : Japon Open du Japon, Tokyo Dur Drapeau : Allemagne Rainer Schüttler 7-6, 6-2
8 07/06/2004 Drapeau : Royaume-Uni Tournoi du Queen's, Royaume-Uni Gazon Drapeau : États-Unis Andy Roddick 7-6, 6-4
9 18/04/2005 Drapeau : États-Unis Tournoi de Houston, États-Unis Terre Battue Drapeau : États-Unis Andy Roddick 6-2, 6-2

Titres en double (5)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Finalistes Score
1 10/04/2000 Drapeau : Maroc Grand-Prix Hassan II, Casablanca Terre battue Drapeau : France Arnaud Clément Drapeau : Allemagne Lars Burgsmüller
Drapeau : Australie Andrew Painter
7-6, 6-4
2 22/07/2002 Drapeau : États-Unis Tournoi de Los Angeles, États-Unis Dur Drapeau : Allemagne Nicolas Kiefer Drapeau : États-Unis Justin Gimelstob
Drapeau : France Michaël Llodra
6-4, 6-4
3 10/02/2003 Drapeau : France Open 13, Marseille Dur Drapeau : France Fabrice Santoro Drapeau : République tchèque Tomáš Cibulec
Drapeau : République tchèque Pavel Vízner
6-4, 6-4
4 08/03/2004 Drapeau : États-Unis Masters d'Indian Wells, États-Unis Dur Drapeau : France Arnaud Clément Drapeau : Zimbabwe Wayne Black
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
6-3, 4-6, 7-5
5 22/10/2007 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Synthétique Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Croatie Lovro Zovko
6-4, 6-3

Finales en double (2)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 08/10/2001 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Synthétique Drapeau : Canada Daniel Nestor
Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Nenad Zimonjić
Drapeau : France Arnaud Clément 6-1, 6-2
2 26/10/2009 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Dur (int.) Drapeau : France Julien Benneteau
Drapeau : France Nicolas Mahut
Drapeau : France Arnaud Clément 6-4, 7-66

Autres performances[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1997 1er tour Drapeau : Pays-Bas J. Siemerink
1998 1er tour Drapeau : Espagne C. Moyà 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 1er tour Drapeau : États-Unis A. Agassi
1999 1er tour Drapeau : République tchèque B. Ulihrach 3e tour Drapeau : Autriche S. Koubek 3e tour Drapeau : Royaume-Uni T. Henman 1er tour Drapeau : France F. Santoro
2000 3e tour Drapeau : Royaume-Uni T. Henman 3e tour Drapeau : Russie I. Kafelnikov 1er tour Drapeau : États-Unis J. Tarango 3e tour Drapeau : Russie M. Safin
2001 1/2 finale Drapeau : France A. Clément 1/2 finale Drapeau : Espagne À. Corretja 3e tour Drapeau : France N. Escudé 1er tour Drapeau : Argentine M. Zabaleta
2002 2e tour Drapeau : Espagne F. Clavet 1/4 de finale Drapeau : Russie M. Safin 2e tour Drapeau : France A. Clément
2003 1/4 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 2e tour Drapeau : Espagne F. Vicente 1/2 finale Drapeau : Australie M. Philippoussis 1er tour Drapeau : Paraguay R. Delgado
2004 1/4 de finale Drapeau : États-Unis A. Agassi 2e tour Drapeau : Italie P. Starace 1/2 finale Drapeau : Suisse R. Federer 2e tour Drapeau : Allemagne T. Haas
2005 2e tour Drapeau : France J-R. Lisnard 1/8 de finale Drapeau : Espagne R. Nadal 1/4 de finale Drapeau : États-Unis A. Roddick 3e tour Drapeau : Espagne T. Robredo
2006 1/4 de finale Drapeau : Allemagne N. Kiefer 2e tour Drapeau : Argentine M. Vassallo 3e tour Drapeau : Chypre M. Baghdatís 2e tour Drapeau : Allemagne Be. Becker
2007 3e tour Drapeau : Argentine D. Nalbandian 1er tour Drapeau : Chypre M. Baghdatís 2e tour Drapeau : Suède R. Söderling 3e tour Drapeau : Allemagne T. Haas
2008 3e tour Drapeau : États-Unis J. Blake 2e tour Drapeau : France R. Gasquet 1er tour Drapeau : France P-H. Mathieu
2009
2010 1er tour Drapeau : Turquie M. Ilhan
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1996 1er tour
Drapeau : France O. Mutis
Drapeau : Argentine L. Lobo
Drapeau : Espagne J. Sánchez
1997 1er tour
Drapeau : France O. Mutis
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Suède N. Kulti
1998 1er tour
Drapeau : France O. Delaitre
Drapeau : Zimbabwe W. Black
Drapeau : Canada S. Lareau
1999 1er tour
Drapeau : France A. Di Pasquale
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Australie P. Rafter
2000 1er tour
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : Australie L. Hewitt
Drapeau : Australie P. Rafter
2001 1/8 de finale
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : Zimbabwe B. Black
Drapeau : Allemagne D. Prinosil
2002 2e tour
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : Afrique du Sud R. Koenig
Drapeau : Allemagne D. Prinosil
2003
2004 1er tour
Drapeau : France P-H. Mathieu
Drapeau : Australie J. Kerr
Drapeau : États-Unis J. Thomas
2005 1er tour
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
2006 1er tour
Drapeau : France R. Gasquet
Drapeau : Autriche J. Knowle
Drapeau : Autriche J. Melzer
1er tour
Drapeau : Russie D. Toursounov
Drapeau : États-Unis M. Fish
Drapeau : Chili F. González
2007 1er tour
Drapeau : France O. Patience
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
1er tour
Drapeau : France C. Saulnier
Drapeau : Israël J. Erlich
Drapeau : Israël A. Ram
1er tour
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Pologne M. Fyrstenberg
Drapeau : Pologne M. Matkowski
2008 2e tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
Drapeau : République tchèque M. Damm
Drapeau : République tchèque P. Vízner
1er tour
Drapeau : Brésil G. Kuerten
Drapeau : Roumanie F. Mergea
Drapeau : Roumanie H. Tecău
1/8 de finale
Drapeau : France M. Gicquel
Drapeau : Espagne F. López
Drapeau : Espagne F. Verdasco
2009 1er tour
Drapeau : Équateur N. Lapentti
Drapeau : Italie S. Bolelli
Drapeau : Italie A. Seppi
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1997 1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Mauresmo
Drapeau : Australie K. Radford
Drapeau : États-Unis Scott Davis
1998 3e tour (1/8)
Drapeau : France A-G. Sidot
Drapeau : Pays-Bas Caroline Vis
Drapeau : Afrique du Sud J-L. de Jager
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[6] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid puis Shanghai[7] Paris
1998 2e tour
Drapeau : France C. Pioline
1er tour
Drapeau : Espagne A. Costa
1er tour
Drapeau : Suède T. Johansson
1999 Finale
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
1/8 de finale
Drapeau : Australie M. Philippoussis
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
2e tour
Drapeau : États-Unis M. Chang
1er tour
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
2e tour
Drapeau : Chili M. Ríos
1er tour
Drapeau : Suède T. Enqvist
2000 1/8 de finale
Drapeau : Suède M. Norman
3e tour
Drapeau : Australie P. Rafter
1er tour
Drapeau : Ukraine A. Medvedev
1er tour
Drapeau : Suède M. Norman
2e tour
Drapeau : Brésil G. Kuerten
1/8 de finale
Drapeau : Israël H. Levy
2e tour
Drapeau : France F. Santoro
1/2 finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1/8 de finale
Drapeau : Russie M. Safin
2001 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis P. Sampras
3e tour
Drapeau : Roumanie A. Pavel
1/2 finale
Drapeau : Maroc H. Arazi
1/8 de finale
Drapeau : Suède A. Vinciguerra
1/8 de finale
Drapeau : Espagne A. Portas
1/8 de finale
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
Victoire
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
2002 1er tour
Drapeau : France F. Santoro
3e tour
Drapeau : Argentine G. Gaudio
1/2 finale
Drapeau : Espagne J.C. Ferrero
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne T. Haas
2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
1/4 de finale
Drapeau : République tchèque J. Novák
1er tour
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
1/2 finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1/8 de finale
Drapeau : Espagne C. Moyà
2003 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2e tour
Drapeau : États-Unis M. Fish
1er tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Roddick
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
1/4 de finale
Drapeau : Maroc Y. El Aynaoui
2e tour
Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
2004 1/8 de finale
Drapeau : Argentine G. Coria
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
2e tour
Drapeau : Espagne A. Martín
2e tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
1er tour
Drapeau : Russie M. Safin
1er tour
Drapeau : France G. Carraz
1er tour
Drapeau : Suède R. Söderling
2005 2e tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
3e tour
Drapeau : Argentine G. Gaudio
2e tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
1/8 de finale
Drapeau : Italie F. Volandri
1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
1er tour
Drapeau : Russie N. Davydenko
2e tour
Drapeau : États-Unis R. Ginepri
1er tour
Drapeau : États-Unis T. Dent
2006 1/8 de finale
Drapeau : Espagne R. Nadal
3e tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2e tour
Drapeau : Monaco B. Balleret
1er tour
Drapeau : Finlande J. Nieminen
1/8 de finale
Drapeau : Argentine J. Acasuso
2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Russie D. Toursounov
2e tour
Drapeau : États-Unis A. Roddick
2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
2007 1er tour
Drapeau : Argentine J. Acasuso
2e tour
Drapeau : France R. Gasquet
1er tour
Drapeau : Russie M. Youzhny
1er tour
Drapeau : France J-W. Tsonga
2008 1er tour
Drapeau : Suède R. Söderling
2e tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
1er tour
Drapeau : Croatie I. Karlović
2009 1er tour
Drapeau : Croatie I. Ljubičić
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 405 en augmentation 141 en augmentation 89 en augmentation 27 en augmentation 19 en augmentation 6 en diminution 17 en augmentation 10 en diminution 15 en diminution 26 en diminution 28 en diminution 53 en diminution 172 en diminution 678 en diminution 720

En double[modifier | modifier le code]

Année 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Rang 1160 en augmentation 475 en diminution 530 en augmentation 527 en augmentation 133 en augmentation 114 en augmentation 93 en diminution 118 en augmentation 69 en diminution 182 en augmentation 155 en augmentation 95 en diminution 258 en diminution 290 en diminution 443

Source : (en) Classements de Sébastien Grosjean sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Victoires sur le top 8[modifier | modifier le code]

# Adversaire Rang Tournoi Année Surface Tour Score
1 Drapeau : Espagne Carlos Moyà no 1 Drapeau : États-Unis Masters de Miami 1999 dur 1/8 3-6, 6-4, 7-6(9)
2 Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten no 6 Drapeau : États-Unis Masters d'Indian Wells 1999 dur 1/4 6-4, 6-3
3 Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten no 3 Drapeau : Allemagne Tournoi de Stuttgart 2000 terre battue 1/8 7-6(9), 6-3
4 Drapeau : Suède Magnus Norman no 4 Drapeau : Australie Open d'Australie 2001 dur 1/8 7-6(7), 6-3, 0-6, 6-4
5 Drapeau : Russie Marat Safin no 2 Drapeau : Allemagne World Team Cup 2001 terre battue RR 7-6(6), 6-3
6 Drapeau : États-Unis Andre Agassi no 3 Drapeau : France Roland-Garros 2001 terre battue 1/4 1-6, 6-1, 6-1, 6-3
7 Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov no 6 Drapeau : France Masters de Paris 2001 Moquette indoor F 7-6(3), 6-1, 6-7(5), 6-4
8 Drapeau : Australie Patrick Rafter no 5 Drapeau : Australie Masters à Sydney 2001 dur indoor RR 7-6(4), 6-3
9 Drapeau : États-Unis Andre Agassi no 3 Drapeau : Australie Masters à Sydney 2001 dur indoor RR 6-3, 6-4
10 Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov no 6 Drapeau : Australie Masters à Sydney 2001 dur indoor 1/2 6-4, 6-2
11 Drapeau : Australie Lleyton Hewitt no 1 Drapeau : Royaume-Uni Tournoi du Queen's 2003 gazon 1/4 6-3, 6-4
12 Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero no 3 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2003 gazon 1/8 6-2, 4-6, 7-6(2), 7-6(3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tennis: Sébastien Grosjean annonce sa retraite sportive », 20 minutes, mis en ligne le 27 mai 2010
  2. [1], L'equipe.fr, mis en ligne le 22 janvier 2011
  3. [2], Le Parisien.fr, mis en ligne le 27 novembre 2013
  4. Sébastien Grosjean, www.fondationdefrance.org
  5. Un nouveau parrain pour la Fondation Sébastien Grosjean, www.lepoint.fr
  6. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  7. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001), de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]