Amstel Gold Race 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amstel Gold Race 2008
{{#if:
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 43e
Date 20 avril
Distance 257,4 km
Pays visité(s) Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Lieu de départ Maastricht
Lieu d’arrivée Fauquemont
Partants 184
Arrivants 147
Résultats
Vainqueur Drapeau : Italie Damiano Cunego
39,06 km/h de moyenne
Chronologie
Précédent Amstel Gold Race 2007 Amstel Gold Race 2009 Suivant

La 43e édition de l'Amstel Gold Race a eu lieu le 20 avril 2008. Disputée sur 257,4 kilomètres, elle est partie de Maastricht pour se conclure au sommet du Cauberg à Valkenburg. Elle a été remportée par l'Italien Damiano Cunego, devant le Luxembourgeois Fränk Schleck et l'Espagnol Alejandro Valverde. Il s'agit de la cinquième épreuve de l'UCI ProTour 2008.

Parcours[modifier | modifier le code]

Le départ de la course est donné sur la Grand place de Maastricht. Le parcours de 257.4 kilomètres est jalonné de 31 difficultés.

Contexte[modifier | modifier le code]

UCI ProTour 2008[modifier | modifier le code]

Huitième épreuve du ProTour en 2007, l'Amstel Gold Race en est la cinquième manche en 2008 en raison du retrait des courses organisées par les sociétés Amaury Sport Organisation, Unipublic et RCS Sport.

L'Allemand André Greipel (Team High Road), est en tête du classement individuel de ce circuit grâce à sa victoire au Tour Down Under en janvier. Il devance les vainqueurs du Tour du Pays basque et du Tour des Flandres, Alberto Contador (Astana) et Stijn Devolder (Quick Step)[1].

L'Amstel Gold Race ouvre la semaine des classiques ardennaises. La Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège ont lieu respectivement le mercredi et le dimanche suivant.

Équipes participantes et leaders[modifier | modifier le code]

Outre les dix-huit équipes ProTour, cinq équipes continentales professionnelles ont été invitées à participer à cette édition : Barloworld, Landbouwkrediet-Tönissteiner, Skil-Shimano, Slipstream Chipotle, Topsport Vlaanderen.

Quatre anciens vainqueurs de l'Amstel Gold Race sont au départ. L'équipe allemande Gerolsteiner en compte deux dans son effectif, qui avaient en outre réalisé le doublé en 2007 : le tenant du titre Stefan Schumacher et l'Italien Davide Rebellin. Ce dernier s'est montré en forme en fin d'hiver en remportant notamment Paris-Nice. La Team CSC sera emmenée par le Luxembourgeois Fränk Schleck, lauréat de l'édition 2006. Enfin, la Team Milram compte dans ses rangs Erik Zabel, vainqueur en 2000, à l'époque où l'arrivée n'était pas située au sommet du Cauberg[2].

L'équipe locale Rabobank se présente pour la première fois sans son ancien leader Michael Boogerd. Le coureur néerlandais, présent à sept reprises sur le podium et vainqueur en 1999, a achevé sa carrière à la fin de la saison 2007. L'équipe garde cependant un effectif solide : Óscar Freire s'est imposé sur Gand-Wevelgem, Juan Antonio Flecha a été troisième du Tour des Flandres deux semaines plus tôt, Joost Posthuma a remporté les Trois jours de La Panne, Thomas Dekker a fini troisième du Tour du Pays basque. Enfin, le jeune Robert Gesink a été la révélation de Paris-Nice.

Leader de la Caisse d'Épargne, Alejandro Valverde a remporté Paris-Camembert quelques jours auparavant et s'était imposé sur la Flèche wallonne et Liège-Bastogne-Liège en 2006. Il compte à ses côtés notamment le lauréat du Tour de France 2006 Óscar Pereiro.

Outre Dekker, plusieurs coureurs s'étant montré à leur avantage au Tour du Pays basque sont présents. Kim Kirchen, double vainqueur d'étape, est le leader de l'équipe Team High Road et Damiano Cunego est celui de la Lampre. Sandy Casar mène l'équipe La Française des jeux en compagnie de Philippe Gilbert, fort de cinq victoires en début de saison. Le Belge Maxime Monfort sera avec Sylvain Chavanel le principal atout de l'équipe Cofidis, en l'absence de Nick Nuyens, deuxième du récent Tour des Flandres, qui a déclaré forfait en raison d'une inflammation aux genoux[3]. Mikel Astarloza emmène la formation basque Euskaltel-Euskadi,

Les espoirs de l'équipe Saunier Duval-Scott reposent sur Riccardo Riccò, neuvième en 2007, et qui a fait des classiques ardennaises l'un des objectifs de saison[4].

Le double champion du monde Paolo Bettini (Quick Step) sera absent, souffrant d'une côte fracturée contractée sur chute au Tour du Pays basque[5]. Troisième en 2007 et premier en 2005, Danilo Di Luca n'est pas présent, son équipe LPR Brakes n'étant pas invitée.

Récit de la course[modifier | modifier le code]

La grande échappée du jour se forme au 35e kilomètres[6]. Yuriy Krivtsov (AG2R La Mondiale), Albert Timmer (Skil-Shimano) et Kristof Vandewalle (Topsport Vlaanderen) font la course en tête pendant plus de 180 kilomètres, comptant jusqu'à près de 13 minutes d'avance. Ils sont repris à une quarantaine de kilomètres de l'arrivée, peu avant le Loorberg[7].

Malgré les attaques répétées des coureurs de la CSC, le peloton est resté dense. Après le regroupement, un groupe de cinq coureurs se portent en tête. Composé de Robert Gesink (Rabobank), Philippe Gilbert (La Française des jeux), Kim Kirchen (Team High Road), Igor Astarloa (Team Milram) et Mario Aerts (Silence-Lotto), il reste peu de temps à l'avant. Après deux tentatives vaines des Italiens Carlo Scognamiglio (Barloworld) puis Dario Cataldo (Liquigas) dans le Kruisberg, Kim Kirchen attaque dans l'Eyserbosweg, suivi par Johan Vansummeren (Silence-Lotto). Cette initiative ne porte pas fruit, mais opère une sélection à l'avant de la course.

À 17 kilomètres de l'arrivée, c'est au tour du Russe Sergueï Ivanov (Astana) de se porter en tête, rattrapé par le champion d'Autriche Christian Pfannberger (Barloworld). Leur duo compte 12 secondes d'avance avant de susciter une vive réaction de ses poursuivants. Sept coureurs les rejoignent à douze kilomètres : Davide Rebellin (Gerolsteiner), Joaquim Rodríguez, Alejandro Valverde (Caisse d'Épargne), Fränk Schleck, Karsten Kroon (Team CSC) et Damiano Cunego (Lampre). Rodriguez roule en tête du groupe, empêchant le retour des poursuivants emmenés par Gesink pour ramener Óscar Freire à l'avant de la course.

Les neuf coureurs arrivent au pied du Cauberg pour se disputer la victoire. Après un relais de Kroon, Schleck est en tête à 500 mètres de l'arrivée et décroche Rebellin et Valverde. Cunego le suit, puis le passe au sprint dans les derniers hectomètres. Valverde complète le podium avec deux secondes de retard.

Damiano Cunego, qui participait pour la première fois à l'Amstel Gold Race, remporte sa troisième victoire sur une grande classique après ses deux succès au Tour de Lombardie. Elle lui permet de détroner André Greipel en tête du classement du ProTour.

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
1. Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie Lampre en 6 h 35 min 43 s
2. Fränk Schleck Drapeau du Luxembourg Luxembourg Team CSC m.t
3. Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne + 2 s
4. Davide Rebellin Drapeau de l'Italie Italie Gerolsteiner m.t
5. Thomas Dekker[8] Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank + 6 s
6. Christian Pfannberger Drapeau de l'Autriche Autriche Barloworld + 14 s
7. Sergueï Ivanov Drapeau de la Russie Russie Astana + 18 s
8. Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne + 23 s
9. Karsten Kroon Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Team CSC + 27 s
10. Jérôme Pineau Drapeau de la France France Bouygues Telecom + 45 s

Classement individuel du ProTour à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pos. Nom Pays Équipe Points
1 Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie Lampre 73
2 André Greipel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team High Road 62
3 Alberto Contador Drapeau de l'Espagne Espagne Astana 58
4 Thomas Dekker Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank 52
5 Stijn Devolder Drapeau de la Belgique Belgique Quick Step 50
6 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne 45
7 Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie Silence-Lotto 42
8 Óscar Freire Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank 40
9 Nick Nuyens Drapeau de la Belgique Belgique Cofidis 40
10 Juan Antonio Flecha Drapeau de l'Espagne Espagne Rabobank 35

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Gerolsteiner 
AG2R La Mondiale 
Astana 
Bouygues Telecom 
Caisse d'Épargne 
Cofidis 
Crédit agricole 
Euskaltel-Euskadi 
La Française des jeux 
Liquigas 
Quick Step 
Rabobank 
Saunier Duval-Scott 
Silence-Lotto 
Team CSC 
Team High Road 
Lampre 
Team Milram 
Barloworld 
Landbouwkrediet 
Skil-Shimano 
Slipstream Chipotle 
Topsport Vlaanderen 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Classement de l'UCI ProTour au 12 avril 2008, sur le site de l'UCI ProTour.
  2. (en) Carte de l'Amstel Gold Race 2000, Cyclingnews.com, 2000.
  3. « Nick Nuyens renonce à l'Amstel Gold Race », La Dernière Heure/Les Sports, 17 avril 2008.
  4. (en) « Riccò aims for Ardennes Classics and Giro », Cyclingnews.com, 2 janvier 2008.
  5. (en) « Paolo Bettini skips Amstel Gold », Cyclingnews.com, 16 avril 2008.
  6. « Amstel Gold Race: victoire de Cunego ! », La Dernière Heure/Les Sports, 20 avril 2008.
  7. (en) « Cunego debuts and reings in sprint on Cauberg », Cyclingnews.com, 20 avril 2008.
  8. En raison d'un contrôle antidopage positif à l'EPO, effectué en décembre 2007 et réanalysé en 2009, les résultats de Thomas Dekker postérieurs au 24 décembre 2007 sont annulés

Liens externes[modifier | modifier le code]