Magnus Bäckstedt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Magnus Bäckstedt
Image illustrative de l'article Magnus Bäckstedt
Magnus Bäckstedt en 2011
Informations
Nom Bäckstedt
Prénom Magnus
Date de naissance 30 janvier 1975 (39 ans)
Pays Drapeau de la Suède Suède
Équipe actuelle Cyclesport.se-Magnus
Spécialité Classique
Équipe amateur
2011 Uk Youth Cycling
Équipe professionnelle
1996
1997
1998
1998-2001
2002-2003
2004
2005-2007
2008
2009
2012
Collstrop-Eddy Merckx
Palmans-Lystex
Gan
Crédit agricole
Team Fakta
Alessio-Bianchi
Liquigas
Slipstream Chipotle
Cyclesport.se-Magnus
Uk Youth Cycling
Principales victoires
Championnats

MaillotSuecia2.PNG Champion de Suède sur route 2007
MaillotSuecia2.PNG Champion de Suède du contre-la-montre 2003
1 classique
Paris-Roubaix 2004
1 étape dans les grands tours

Tour de France (1 étape)

Magnus Bäckstedt[1],[2],[3],[4] (aussi connu comme Magnus Backstedt dans le circuit international cycliste), né le 30 janvier 1975 à Linköping, est un coureur cycliste suédois. Professionnel de 1996 à 2008. Il reprend sa carrière en 2012 dans l'équipe britannique Uk Youth Cycling une équipe montée par Nigel Mansell champion du monde de Formule 1 1992[5]. Durant sa carrière il a notamment remporté le Paris-Roubaix 2004, et une étape du Tour de France 1998.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant son enfance, Magnus Bäckstedt pratique le ski et est sélectionné en équipe nationale à 14 ans.

Il débute sa carrière de cycliste professionnel en 1996 dans l'équipe belge Collstrop. Son grand gabarit (1,93 m pour 90 kg) lui vaudra le surnom de « grand Magnus » durant sa carrière[6].

Il rejoint l'année suivante l'équipe Palmans, dirigée par Roger De Vlaeminck[7]. Il gagne cette année-là le Grand Prix d'Isbergues. Il est recruté en 1998 par la formation française Gan, qui devient Crédit agricole en cours de saison. Il participe pour la première fois au Paris-Roubaix et au Tour de France, et s'illustre sur ces deux courses. Auteur d'une septième place prometteuse à Roubaix, il gagne la 18e étape du Tour à Autun, en battant au sprint ses trois compagnons d'échappée[8]. Il est le premier vainqueur suédois d'une étape du Tour de France[9].

Après avoir couru en 2002 et 2003, il court chez Fakta et remporte un championnat de Suède contre-la-montre. En 2004, il rejoint l'équipe italienné Alessio. Il y acquiert le principal succès de sa carrière, Paris-Roubaix. Dans une course qu'aucune équipe ne parvient à contrôler, et alors que les favoris Peter Van Petegem et Johan Museeuw sont retardés par une crevaison, Bäckstedt se porte en tête au passage du Carrefour de l'Arbre, en compagnie de Fabian Cancellara, Tristan Hoffman et Roger Hammond. Arrivé au vélodrome, il bat ces trois derniers au sprint pour devenir le premier Suédois à remporter la « reine des classiques »[10],[11].

En 2005, il rejoint la nouvelle équipe ProTour Liquigas, dans laquelle il reste jusqu'en 2007. Il se classe quatrième du Paris-Roubaix 2005. En 2008, il s'engage avec l'équipe Garmin Chipotle, dirigée par son ancien coéquipier au Crédit agricole Jonathan Vaughters.

Au début de l'année 2009, il décide de se retirer de l'équipe Garmin-Slipstream, afin de se consacrer à la nouvelle équipe suédoise Cyclesport.se-MagnusMaximusCoffee.com, dont il est le cofondateur, directeur, ainsi que sponsor via sa société MagnusMaximusCoffee. Il devient également consultant pour Garmin-Slipstream[12].

Début 2012 il redevient professionnel dans une modeste formation anglaise Uk Youth Cylcing qui a la particularité d'avoir été créée par Nigel Mansell et ses fils Leo et Greg qui, grands fanatiques de cyclisme, ont créé une équipe pour aider les jeunes britanniques à devenir professionnel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1994
    • 2e du championnat de Scandinavie du contre-la-montre par équipes
  • 1995
    • 4e et 7e étapes du Boland Bank Tour

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

7 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eurosport Invitational - a tribute to Magnus Bäckstedt », sur Veteranklungan.nu,‎ 9 juin 2009 (consulté le 21 juin 2011)
  2. « Magnus Bäckstedt och Team Cyclesport.se går skilda vägar », sur Velo.se,‎ 8 mai 2009 (consulté le 21 juin 2011)
  3. « Magnus Bäckstedt gör comeback », sur Sverigesradio.se,‎ 18 novembre 2010 (consulté le 21 juin 2011)
  4. « Portrætter: Magnus Bäckstedt », sur Cyclingworld.dk (consulté le 21 juin 2011)
  5. Magnus Backstedt to return to racing with help Nigel Mansell and sons - www.road.cc du 15/10/2010 - consulté le 07/01/2012
  6. « Cyclisme: le Suédois Magnus Bäckstedt met fin à sa carrière », sur dhnet.be,‎ 6 février 2009 (consulté le 7 février 2009)
  7. « Palmans-Lystex 1997 », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 7 février 2009)
  8. (en) « Stage 19, La Chaux-de-Fonds - Autun, 238 km », sur cyclingnews.com (consulté le 7 février 2009)
  9. « Bäckstedt, première victoire d’étape pour un Suédois », sur humanite.fr,‎ 1er août 1998 (consulté le 7 février 2009)
  10. « Le chemin de croix d’un vainqueur suédois méconnu », sur humanite.fr,‎ 12 avril 2004 (consulté le 7 février 2009)
  11. « "Otroligt!" Bäckstedt gets his dream win in Roubaix », sur www.cyclingnews.com,‎ 11 avril 2004 (consulté le 7 février 2009)
  12. « Paris Roubaix winner Backstedt bows out », sur cyclingnews.com,‎ 7 février 2009 (consulté le 8 février 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :