Tour de Romandie 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de Romandie 2008
{{#if:
Une carte du parcours serait la bienvenue.
Généralités
Édition 60e
Date 29 avril - 4 mai
Étapes 6
Distance 658,9 km
Pays visité(s) Drapeau de la Suisse Suisse
Lieu de départ Genève
Lieu d’arrivée Lausanne
Partants 151
Résultats
Vainqueur Drapeau : Allemagne Andreas Klöden
39,403 km/h de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : Italie Francesco De Bonis
Classement par points Drapeau : Italie Daniele Bennati
Meilleur sprinteur Drapeau : Italie Morris Possoni
Chronologie
Précédent Tour de Romandie 2007 Tour de Romandie 2009 Suivant

Le Tour de Romandie 2008, inscrit au calendrier de l'UCI ProTour 2008, a eu lieu du 29 avril au 4 mai 2008. Il s'est déroulé sur six étapes qui traversaient la Suisse romande. Il est remporté par l'Allemand Andreas Klöden, leader de l'équipe Astana et vainqueur de l'étape contre-la-montre. L'Italien Damiano Cunego, absent de cette course, conserve sa première place au classement du ProTour à l'issue de cette course.

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Albasini, porteur du maillot jaune, passant la ligne d'arrivée

Le court prologue (1,9 kilomètre) disputé à Genève sur les rive du lac Léman permet au jeune britannique Mark Cavendish (Team High Road) de s'emparer du maillot jaune de leader du classement général. Il cède cette tunique dès le lendemain au Suisse Michael Albasini (Liquigas), troisième du prologue et deuxième de la première étape à Saignelégier derrière Maxim Iglinskiy (Astana). Albasini reste leader pendant deux jours. Malgré plusieurs attaques et un parcours accidenté, la deuxième étape est en effet remportée au sprint par Robbie McEwen (Silence-Lotto), devant Bennati et Cavendish.

L'étape contre-la-montre courue autour de Sion voit la victoire et la prise de pouvoir au classement général de l'Allemand Andreas Klöden (Astana) devant Thomas Dekker (Rabobank). Klöden n'est pas inquiété le lendemain durant l'étape reine de ce Tour de Romandie. Dekker, son principal rival abandonne et l'étape est remportée par le néo-professionnel italien Francesco De Bonis (Gerolsteiner), échappé depuis la première difficulté et qui parvient à résister aux retours de Manuel Beltrán et John Gadret. De Bonis s'empare également définitivement du maillot de meilleur grimpeur.

La dernière étape se conclut au sprint. Daniele Bennati (Liquigas) s'impose devant Markus Zberg et Maxim Iglinskiy.

Andreas Klöden est le premier vainqueur allemand du Tour de Romandie. Ce succès le place en cinquième position du classement de l'UCI ProTour 2008. Roman Kreuziger (Liquigas) et Marco Pinotti (Team High Road) complètent le podium.

Non-invitée sur plusieurs épreuves du ProTour, l'équipe Astana enregistre une deuxième victoire finale sur une course par étape de ce calendrier, un mois après le succès d'Alberto Contador au Tour du Pays basque. L'équipe Liquigas réalise également une bonne semaine avec la deuxième place final de Roman Kreuziger, l'étape de Daniele Bennati et le maillot jaune de Michael Albasini.

Parcours et résultats[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance Vainqueur d’étape Leader du classement général
Prologue 29 avril Genève (clm) 2 km Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
1re étape 30 avril Morges - Saignelégier 184,8 km Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Drapeau : Suisse Michael Albasini
2e étape 1er mai Moutier - Fribourg 172,1 km Drapeau : Australie Robbie McEwen Drapeau : Suisse Michael Albasini
3e étape 2 mai Sion (clm) 18,8 km Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Drapeau : Allemagne Andreas Klöden
4e étape 3 mai Sion - Zinal 127 km Drapeau : Italie Francesco De Bonis Drapeau : Allemagne Andreas Klöden
5e étape 4 mai Le Bouveret - Lausanne 154,2 km Drapeau : Italie Daniele Bennati Drapeau : Allemagne Andreas Klöden

Classement général final[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana en 16 h 43 min 20 s
2. Drapeau : République tchèque Roman Kreuziger Liquigas + 35 s
3. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road 43 s
4. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank 45 s
5. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi 54 s
6. Drapeau : France Sandy Casar La Française des jeux 1 min 05 s
7. Drapeau : Espagne Juan Manuel Gárate Quick Step 1 min 08 s
8. Drapeau : France John Gadret AG2R La Mondiale 1 min 14 s
9. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana 1 min 48 s
10. Drapeau : Espagne José Ángel Gómez Marchante Saunier Duval-Scott 1 min 52 s

Résultats des étapes[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Le prologue s'est déroulé le mardi 29 avril 2008 sur un circuit de 2 kilomètres dans la ville de Genève.

Le premier temps de référence, est établi par Jean-Eudes Demaret (Cofidis), Bradley Wiggins (Team High Road) s'en empare aussitôt, malgré le bon temps de Martin Kohler (BMC Racing Team), le Britannique tient plus d'une heure le haut du pavé, Michael Albasini (Liquigas) fit rebondir la fin de course en détrônant Björn Schröder (Team Milram), surprenant quelques minutes auparavant Wiggins au chronomètre, Albasini était ensuite battu par son coéquipier Daniele Bennati, que l'on croyait déjà vainqueur, mais c'était sans compter le jeune Mark Cavendish (Team High Road), qui allait tenir le bon bout, à la surprise générale, malgré les jolis temps de Martin Elmiger (AG2R La Mondiale), Nick Nuyens (Cofidis), mais aussi des favoris à la victoire finale élancés dans les derniers, Roman Kreuziger (Liquigas), et le tenant du titre, le Néerlandais, Thomas Dekker (Rabobank).

Cavendish s'empare du maillot de leader à la suite de cette victoire démontrant sa bonne forme avant le prochain Giro.

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish Team High Road en 2 min 07 s
2. Drapeau : Italie Daniele Bennati Liquigas m.t
3. Drapeau : Suisse Michael Albasini Liquigas + 1 s
4. Drapeau : Allemagne Björn Schröder Team Milram m.t
5. Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins Team High Road m.t
6. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas m.t
7. Drapeau : Belgique Nick Nuyens Cofidis + 2 s
8. Drapeau : Suisse Martin Elmiger AG2R La Mondiale m.t
9. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank m.t
10. Drapeau : Suisse Martin Kohler BMC Racing m.t

Classement général[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish Team High Road en 2 min 07 s
2. Drapeau : Italie Daniele Bennati Liquigas m.t
3. Drapeau : Suisse Michael Albasini Liquigas + 1 s
4. Drapeau : Allemagne Björn Schröder Team Milram m.t
5. Drapeau : Royaume-Uni Bradley Wiggins Team High Road m.t
6. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas m.t
7. Drapeau : Belgique Nick Nuyens Cofidis 2 s
8. Drapeau : Suisse Martin Elmiger AG2R La Mondiale m.t
9. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank m.t
10. Drapeau : Suisse Martin Kohler BMC Racing m.t

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish
Leader du classement de la montagne : non décerné
Leader du classement à points : Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish

1re étape[modifier | modifier le code]

La première étape s'est déroulée le mercredi 30 avril 2008 entre Morges et Saignelégier.

Cette première étape part de Morges, au bord du lac Léman dans le canton de Vaud, pour arriver à Saignelégier dans le canton du Jura. Les côtes référencées sont toutes situées dans la deuxième moitié du parcours. Après avoir longé le lac de Neuchâtel, les coureurs doivent franchir deux côtes de deuxième catégorie, au Vallon de Saint-Imier (94e kilomètre) et à La Cibourg (commune de La Ferrière). La dernière difficulté, classée en première catégorie, se situe à 22 kilomètres de l'arrivée, à Saulcy[1].

Après un départ sous la pluie, trois coureurs s'échappent au dixième kilomètre : Matti Breschel (Team CSC), Morris Possoni (Team High Road) et Patxi Vila (Lampre). Ils ne seront rejoints qu'à quinze kilomètres de l'arrivée. Auparavant, au sommet de la dernière côte, une accélération de Denis Menchov (Rabobank) a provoqué une scission du peloton, dix hommes se retrouvant en tête de celui-ci. Mikel Astarloza (Euskaltel-Euskadi) puis Alexandre Botcharov (Crédit agricole) attaquent, rejoints ensuite par Jussi Veikkanen (La Française des jeux). Leur avance n'excède pas quelques secondes et ils sont repris à quelques kilomètres de l'arrivée par un peloton composé d'une quarantaine de coureurs[2].

Thomas Dekker (Rabobank) est le premier à lancer le sprint, à 600 mètres de l'arrivée[3]. Son hésitation dans le dernier virage permet à Maxim Iglinskiy (Astana) de prendre une avance décisive et de s'imposer devant Michael Albasini (Liquigas) et Markus Zberg (Gerolsteiner).

Troisième du prologue la veille, Albasini s'empare du maillot jaune de leader du classement général.

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana en 4 h 47 min 28 s
2. Drapeau : Suisse Michael Albasini Liquigas m.t
3. Drapeau : Suisse Markus Zberg Gerolsteiner m.t
4. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank + 2 s
5. Drapeau : Russie Alexander Efimkin Quick Step m.t
6. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana m.t
7. Drapeau : Suisse Oliver Zaugg Gerolsteiner m.t
8. Drapeau : Allemagne Jens Voigt Team CSC m.t
9. Drapeau : République tchèque Roman Kreuziger Liquigas m.t
10. Drapeau : Autriche Bernhard Kohl Gerolsteiner m.t

Classement général[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Suisse Michael Albasini Liquigas en 4 h 49 min 30 s
2. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana + 1 s
3. Drapeau : Suisse Markus Zberg Gerolsteiner + 8 s
4. Drapeau : République tchèque Roman Kreuziger Liquigas m.t.
5. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank + 9 s
6. Drapeau : Espagne Óscar Pereiro Caisse d'Épargne + 10 s
7. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi m.t.
8. Drapeau : Finlande Jussi Veikkanen La Française des jeux m.t.
9. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana m.t.
10. Drapeau : Suisse Thomas Frei Astana + 11 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Drapeau : Italie Morris Possoni
Leader du classement de la montagne : Drapeau : Espagne Patxi Vila
Leader du classement à points : Drapeau : Suisse Michael Albasini

2e étape[modifier | modifier le code]

Robbie McEwen levant les bras à la suite de sa victoire.

La deuxième étape s'est déroulée le jeudi 1er mai 2008 entre Moutier et Fribourg. Longue de 170 kilomètres, elle a été remportée au sprint par l'Australien Robbie McEwen (Silence-Lotto).

Le peloton dans la côte de la Lorette

Dès le quatrième kilomètre, trois coureurs s'échappent : Rémy Di Grégorio (La Française des jeux), José Luis Arrieta (AG2R La Mondiale) et Ian McKissick (BMC Racing). Ils font la course en tête ensemble jusqu'à la côte de la Lorette. Arrieta ne parvient pas à suivre ses compagnons sur cette route à la pente moyenne de 12 %. McKissick est à son tour distancé par Di Grégorio peu après.

Francesco De Bonis (Gerolsteiner) s'extrait du peloton et tente en vain de rejoindre la tête de la course. Le peloton, lancé par les équipes Liquigas et Team High Road, rattrape Di Grégorio à huit kilomètres de l'arrivée, après 158 kilomètres d'échappée.

Alexandre Moos (BMC Racing), José Vicente García Acosta (Caisse d'Épargne) puis Markus Fothen (Gerolsteiner) tentent tour à tour de s'échapper ; Fothen est repris par le peloton sous la flamme rouge.

Björn Schröder (Team Milram) lance le sprint dans les derniers hectomètres, puis est dépassé par Robbie McEwen (Silence-Lotto) qui s'impose devant Daniele Bennati et Matti Breschel[4].

Il s'agit de la première victoire de McEwen en 2008. Le classement général ne subit pas de modification notable.

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

R.McEwen sur le podium de l'étape
Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Australie Robbie McEwen Silence-Lotto en 4 h 16 min 16 s
2. Drapeau : Italie Daniele Bennati Liquigas m.t
3. Drapeau : Danemark Matti Breschel Team CSC m.t
4. Drapeau : Suisse Markus Zberg Gerolsteiner m.t
5. Drapeau : Russie Alexandre Botcharov Crédit agricole m.t
6. Drapeau : Espagne Josep Jufré Saunier Duval-Scott m.t
7. Drapeau : Allemagne Heinrich Haussler Gerolsteiner m.t
8. Drapeau : Italie Daniele Righi Lampre m.t
9. Drapeau : Allemagne Björn Schröder Team Milram m.t
10. Drapeau : Espagne Rubén Pérez Euskaltel-Euskadi m.t

Classement général[modifier | modifier le code]

M.Albasini, porteur du maillot jaune
Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Suisse Michael Albasini Liquigas en 9 h 05 min 46 s
2. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana + 1 s
3. Drapeau : Suisse Markus Zberg Gerolsteiner + 8 s
4. Drapeau : République tchèque Roman Kreuziger Liquigas m.t.
5. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank + 9 s
6. Drapeau : Espagne Óscar Pereiro Caisse d'Épargne + 10 s
7. Drapeau : Finlande Jussi Veikkanen La Française des jeux m.t.
8. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana m.t.
9. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi + 11 s
10. Drapeau : Suisse Steve Morabito Astana m.t.

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Drapeau : Italie Morris Possoni
Leader du classement de la montagne : Drapeau : Espagne Patxi Vila
Leader du classement à points : Drapeau : Suisse Michael Albasini

3e étape[modifier | modifier le code]

La troisième étape s'est déroulée le vendredi 2 mai 2008 dans la ville de Sion, dans le canton du Valais. Disputée contre-la-montre, elle a vu la victoire d'Andreas Klöden devant Thomas Dekker.

Le parcours de ce contre-la-montre est long de 18,8 kilomètres. Tracé autour de la ville de Sion, il présente à mi-parcours une côte avec des pentes de 12 à 19 %[5].

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana en 25 min 32 s
2. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank + 6 s
3. Drapeau : Pays-Bas Stef Clement Bouygues Telecom 20 s
4. Drapeau : Allemagne Tony Martin Team High Road 21 s
5. Drapeau : Suède Gustav Larsson Team CSC 25 s
6. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas 37 s
7. Drapeau : Russie Vladimir Gusev Astana m.t.
8. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road 39 s
9. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank m.t.
10. Drapeau : Estonie Rein Taaramäe Cofidis 41 s

Classement général[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana en 9 h 32 min 28 s
2. Drapeau : Pays-Bas Thomas Dekker Rabobank + 5 s
3. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas 35 s
4. Drapeau : Russie Vladimir Gusev Astana 38 s
5. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road 43 s
6. Drapeau : Estonie Rein Taaramäe Cofidis 44 s
7. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank 45 s
8. Drapeau : Espagne Óscar Pereiro Caisse d'Épargne 46 s
9. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi 54 s
10. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana 55 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Drapeau : Italie Morris Possoni
Leader du classement de la montagne : Drapeau : Espagne Patxi Vila
Leader du classement à points : Drapeau : Suisse Michael Albasini

4e étape[modifier | modifier le code]

La quatrième étape s'est déroulée le samedi 3 mai 2008 entre Sion et Zinal.

Il s'agit de l'étape-reine du Tour de Romandie 2008. Le parcours de 127 kilomètres entre Sion et Zinal a été réduit à 112,4 kilomètres car l'ascension de la côte de Saint-Luc (1re catégorie) est annulée en raison d'un éboulement. Trois côtes figurent sur le trajet : les côtes de Saint-Martin, Vercorin puis la montée finale vers Zinal.

La première difficulté est franchie avec plus d'une minute d'avance sur le peloton par un groupe d'échappés composé de David López García (Caisse d'Épargne), Haimar Zubeldia (Euskaltel-Euskadi), Hubert Schwab (Quick Step), Michael Albasini (Liquigas), Steve Zampieri (Cofidis), Patrice Halgand, Dmitriy Fofonov (Crédit agricole), Volodymyr Gustov (Team CSC), Francesco De Bonis (Gerolsteiner), John Gadret (AG2R La Mondiale) et Stef Clement (Bouygues Telecom).

Leur avance croît jusqu'à près de deux minutes dans la vallée, puis descend à 1 minute et 30 secondes au sommet du Vercorin sous l'effet de l'accélération des équipes Astana, Rabobank et Saunier Duval.

À 26 kilomètres de l'arrivée, Halgand attaque en tête du groupe, suivie par De Bonis, puis Schwab, Gustov et Zubeldia. Le peloton, emmené notamment par le coéquipier de Klöden Maxim Iglinskiy, se réduit et perd le tenant du titre et deuxième au classement général Thomas Dekker qui abandonne.

À 19 kilomètres, comptant 43 secondes d'avance, De Bonis attaque et distance rapidement ses compagnons d'échappée. Plusieurs coureurs sortent du groupe des favoris pour tenter de le rejoindre. Manuel Beltrán (Liquigas) est le premier se lancer. Il est rejoint plus loin par Juan Manuel Gárate et Gadret puis distance ces derniers et rattrape De Bonis dans les derniers kilomètres. Celui-ci parvient à résister aux accélérations du grimpeur espagnol à l'approche de la flamme rouge.

Sans coéquipier, Andreas Klöden est seul en tête du groupe de poursuivant et maintient une vitesse suffisante pour revenir sur le duo de tête à quelques hectomètres de l'arrivée. Gadret attaque à ce moment et semble avoir une bonne avance à 200 mètres de l'arrivée. Dans un dernier effort, De Bonis parvient cependant à reprendre le coureur français pour franchir le premier la ligne d'arrivée[6].

Francesco De Bonis, dont c'est la première année professionnelle, remporte une première victoire de prestige. Passé le premier au sommet des difficultés du jour, il s'empare du maillot de meilleur grimpeur porté jusque là par Patxi Vila, qui a abandonné.

Le maillot jaune Andreas Klöden conforte son avance à la veille de la dernière étape. Son dauphin Dekker ayant abandonné, le Tchèque Roman Kreuziger (Liquigas) prend la deuxième place du classement général avec 35 secondes de retard. Marco Pinotti (Team High Road) complète le podium.

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Italie Francesco De Bonis Gerolsteiner en 3 h 28 min 06 s
2. Drapeau : France John Gadret AG2R La Mondiale + 3 s
3. Drapeau : Espagne Manuel Beltrán Liquigas 5 s
4. Drapeau : France Sandy Casar La Française des jeux 7 s
5. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas m.t.
6. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana m.t.
7. Drapeau : Espagne Juan Manuel Gárate Quick Step m.t.
8. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road m.t.
9. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank m.t.
10. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi m.t.

Classement général[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana en 12 h 59 min 41 s
2. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas + 35 s
3. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road 43 s
4. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank 45 s
5. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi 54 s
6. Drapeau : France Sandy Casar La Française des jeux 1 min 05 s
7. Drapeau : Espagne Juan Manuel Gárate Quick Step 1 min 08 s
8. Drapeau : France John Gadret AG2R La Mondiale 1 min 14 s
9. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana 1 min 52 s
10. Drapeau : Espagne José Ángel Gómez Marchante Saunier Duval-Scott m.t.

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Drapeau : Italie Morris Possoni
Leader du classement de la montagne : Drapeau : Italie Francesco De Bonis
Leader du classement à points : Drapeau : Allemagne Andreas Klöden

5e étape[modifier | modifier le code]

La cinquième et dernière étape s'est déroulée le samedi 4 mai 2008 entre Le Bouveret et Lausanne. Elle a été remportée au sprint par l'Italien Daniele Bennati.

Le Suisse Alexandre Moos (BMC Racing) est le premier attaquant de l'étape, dans la première difficulté du jour. Le col des Mosses est long de 19,1 kilomètres et culmine 1445 mètres avec une pente moyenne de 5,4 %. Mathias Frank (Gerolsteiner), Jérôme Coppel (La Française des jeux), Alexandre Botcharov (Crédit agricole) et Stef Clement (Bouygues Telecom) se lancent à leur tour et le rejoignent dans la descente. Ils comptent une minute et trente secondes d'avance sur le peloton.

Alors que l'écart est réduit à moins d'une minute à moins de quarante kilomètres de l'arrivée, Clement s'échappe du groupe de tête. Il passe le premier la deuxième côte référencée, au 125e kilomètre, avec 14 secondes d'avance sur ses poursuivants et 45 secondes sur Jens Voigt, qui s'est extrait du peloton.

Clement est repris peu après le sommet. Derrière le groupe de tête, Voigt est rejoint par Jussi Veikkanen puis décide de cesser son effort, constatant que le peloton emmené par Astana ne lui laisse que peu d'avance. Veikkanen est également rapidement repris. À vingt kilomètres de l'arrivée, les cinq coureurs de tête comptent une vingtaine de secondes d'avance.

Une première attaque de Coppel et Botcharov renvoie Clement dans le peloton. La seconde lâche Frank. Le trio de tête est rejoint à 15 kilomètres du but. Une dernière tentative de Botcharov ne fait que retarder la jonction d'un kilomètre.

À dix kilomètres de l'arrivée, Nick Nuyens (Cofidis) attaque. Alexandr Kolobnev se lance le premier à sa poursuite, rejoint par Paolo Tiralongo puis Óscar Pereiro. Ces derniers sont repris tandis que Nuyens creuse un écart d'une vingtaine de secondes. Emmené par des coureurs de Liquigas, Gerolsteiner et Team High Road, le peloton le rattrape à quatre kilomètres de l'arrivée.

Une petite côte dans le final est fatale aux ambitions du sprinter britannique Mark Cavendish. Daniele Bennati lance le sprint et distance ses rivaux pour remporter confortablement sa premièr victoire en 2008, devant Markus Zberg et Maxim Iglinskiy[7].

Classement de l'étape[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Italie Daniele Bennati Liquigas en 3 h 43 min 39 s
2. Drapeau : Suisse Markus Zberg Gerolsteiner m.t.
3. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana m.t.
4. Drapeau : Danemark Matti Breschel Team CSC m.t.
5. Drapeau : Allemagne Björn Schröder Team Milram m.t.
6. Drapeau : Royaume-Uni Mark Cavendish Team High Road m.t.
7. Drapeau : Suisse Danilo Wyss BMC Racing m.t.
8. Drapeau : Italie Daniele Righi Lampre m.t.
9. Drapeau : Espagne Daniel Moreno Caisse d'Épargne m.t.
10. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi m.t.

Classement général[modifier | modifier le code]

Coureur Équipe Temps
1. Drapeau : Allemagne Andreas Klöden Astana en 16 h 43 min 20 s
2. Drapeau : Tchécoslovaquie Roman Kreuziger Liquigas + 35 s
3. Drapeau : Italie Marco Pinotti Team High Road 43 s
4. Drapeau : Russie Denis Menchov Rabobank 45 s
5. Drapeau : Espagne Mikel Astarloza Euskaltel-Euskadi 54 s
6. Drapeau : France Sandy Casar La Française des jeux 1 min 05 s
7. Drapeau : Espagne Juan Manuel Gárate Quick Step 1 min 08 s
8. Drapeau : France John Gadret AG2R La Mondiale 1 min 14 s
9. Drapeau : Kazakhstan Maxim Iglinskiy Astana 1 min 48 s
10. Drapeau : Espagne José Ángel Gómez Marchante Saunier Duval-Scott 1 min 52 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Leader du classement des sprints : Morris Possoni
Leader du classement de la montagne : Francesco De Bonis
Leader du classement à points : Daniele Bennati

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Étape
(Vainqueur)
Classement général
Classement de la montagne
Classement des sprints
Classement à points
Prologue
Mark Cavendish
Mark Cavendish non décerné Mark Cavendish Mark Cavendish
Première étape
Maxim Iglinskiy
Michael Albasini Patxi Vila Morris Possoni Michael Albasini
Deuxième étape
Robbie McEwen
Troisième étape
Andreas Klöden
Andreas Klöden
Quatrième étape
Francesco De Bonis
Francesco De Bonis Andreas Klöden
Cinquième étape
Daniele Bennati
Daniele Bennati

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Rabobank 
Team CSC 
Caisse d'Épargne 
Astana 
Silence-Lotto 
Team High Road 
Gerolsteiner 
La Française des jeux 
Saunier Duval-Scott 
Liquigas 
Quick Step 
Team Milram 
Euskaltel-Euskadi 
Cofidis 
AG2R La Mondiale 
Crédit agricole 
Bouygues Telecom 
Lampre 
BMC Racing 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :