Équipe cycliste Euskaltel Euskadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Euskaltel Euskadi
{{#if:
Image illustrative de l'article Équipe cycliste Euskaltel Euskadi
Informations
Code UCI EUS
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Création 1994
Disparition 2014 [1]
Discipline(s) Route
Budget 9 millions d'€ (2013)[2]
Statut ProTeam
Marque de cycles Orbea
Encadrement
Manager général Igor González de Galdeano
Directeur sportif Álvaro González de Galdeano
Directeur sportif Gorka Gerrikagoitia
Directeur sportif Oscar Guerrero
Directeur sportif Iñaki Isasi
Soigneur Alex Diaz
Médecin Sergio Quilez
Ancien(s) nom(s)
1994
1995-1997
1998-2012
2013
Euskadi-Petronor
Euskadi
Euskaltel-Euskadi
Euskaltel Euskadi

L'équipe cycliste Euskaltel Euskadi est une formation de cyclisme professionnel sur route qui a existé entre 1994 et 2013. Elle participe aux courses du World Tour entre 2005 et 2013.

La formation est considérée comme étant l'équipe du Pays basque car elle a la particularité de n'être composée que par coureurs cyclistes originaire du Pays basque (espagnol ou français) ou formés au Pays basque (comme Samuel Sánchez)[3]. En 2013, manquant de points pour participer au World Tour, des coureurs “non basques” ont été incorporés[4]. La majorité des coureurs sont de nationalités espagnoles.

En proie à des difficultés financières depuis plusieurs années et n'étant pas parvenue à trouver un co-sponsor pour 2014, la formation basque a confirmé sur son site officiel le 20 août 2013, son arrêt après dix-sept ans d'existence[5],[1].

Lorsque l'équipe roule hors d'Espagne, le terme Euskadi est remplacé par Pays Basque. Euskadi désigne la communauté autonome basque qui sponsorise l'équipe en partenariat avec la société téléphonique Euskaltel.

Histoire de l'équipe[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

L'histoire de l'équipe remonte au passage du Tour de France par la ville de Lourdes en 1992. Ce jour-là, Jose Alberto Pradera (alors député de Biscaye) et Miguel Madariaga (manager de l'équipe amateur Beyena) mettent en marche un projet de création d'une équipe cycliste professionnelle basque.

Le 17 juin 1993, est créée, sous le nom de Fundacion Ciclista de Euskadi une fondation privée dont les statuts précisent que pourront courir dans l'équipe cycliste, des coureurs nés dans les territoires historiques basques (Biscaye, Guipuscoa, Alava, Navarre et le Pays basque français) ou des cyclistes formés au sein d'équipes basques (exemples : Íñigo Cuesta, Samuel Sánchez). Lors du Tour de France 1993, Pradera et Madariaga proposent à plusieurs cyclistes d'intégrer, aux côtés de jeunes venant du cyclisme amateur, la première formation de l'équipe, en 1994.

25 000 lettres sont distribuées à des particuliers et des entreprises pour recueillir un soutien financier pour le projet. Lors de la première année, la fondation compte 5 000 socios (partenaires, souvent des individus) qui apportent près de 30 % du budget de l'équipe qui s'élève alors à 127 millions de pesetas[6]. Alors que le projet est accueilli très favorablement au Pays basque, ce budget s'avèrera insuffisant.

L'équipe Euskadi (1994-1997)[modifier | modifier le code]

Logo de l'équipe Euskadi figurant sur le maillot.

En 1994, l'équipe Euskadi fait son apparition dans le peloton professionnel. La tenue, lors des quatre premières saisons, comportait un cuissard noir et un maillot blanc aux manches vertes et côtés rouges (les couleurs de l'ikurriña) portant le logo de la fondation.

La première victoire est remportée en 1994, par Agustin Sagasti, lors du tronçon matinal de la cinquième étape du Tour du Pays basque, après une échappée de près de 80 km.

Très vite, la dette de l'équipe s'élève à 10 millions de pesetas et l'équipe risque de disparaître. En 1995, l'équipe est au bord de la banqueroute et Miguel Madariaga risque la prison. La Députation de Biscaye (dont Pradera n'est plus à la tête) accorde un crédit à l'équipe, grâce auquel elle parvient à survivre. Malgré la situation dramatique, les sponsors qui ont soutenu la création de l'équipe (Etxe-Ondo, Astore, Insalus, Orbea, ...) restent fidèles au projet.

A la mi-saison 1997, à nouveau l'équipe retombe dans une situation économique dangereuse. Elle ne peut plus payer les salaires de ses employés.

L'équipe Euskaltel-Euskadi (1998-2012)[modifier | modifier le code]

Logo Euskaltel-Euskadi de 2000 à fin 2006.

Le 17 juin 1997, la compagnie téléphonique Euskaltel devient sponsor de l'équipe, avec un apport de 26,5 millions de pesetas. Lors du Tour d'Espagne 1997 l'équipe porte déjà les couleurs de son nouveau sponsor. Jusqu'à fin 1999, le maillot est bleu avec le numéro de téléphone 050 mis en valeur. Grâce à Euskaltel, l'équipe acquiert une stabilité financière inespérée. Elle se nomme désormais Euskaltel-Euskadi. À partir de la saison 2000, le maillot de l'équipe est orange.

En 1998, Julián Gorospe rejoint l'équipe en tant que nouveau directeur sportif. Sous sa direction, pendant 9 ans, l'équipe sera transformée en profondeur, passant d'une des équipes les plus modestes à une équipe UCI ProTour.

La première victoire sur un grand tour arrive en 1999, quand Roberto Laiseka, qui faisait partie de l'équipe depuis sa création, s'impose dans la 18e étape du Tour d'Espagne. Il réitère son exploit en 2000 lors de la 11e étape.

À la suite de ces bons résultats, en 2001 l'équipe fait partie des cinq invitées pour le Tour de France. Roberto Laiseka remporte la 14e étape à Luz-Ardiden. Íñigo Chaurreau termine 12e au classement général, tout près des meilleurs coureurs de l'épreuve. Dès lors et jusqu'à aujourd'hui, l'équipe participera à toutes les éditions de la course. Le sponsor Euskaltel édite chaque année un t-shirt orange qui est distribué aux supporters de l'équipe sur une étape pyrénéenne. Des centaines de spectateurs se retrouvent ainsi vêtus de orange sur cette étape, c'est la marea naranja (marée orange).

Logo Euskaltel-Euskadi de 2007 à fin 2012.

Le 1e novembre 2005, l'équipe engage un nouveau Directeur technique, Igor González de Galdeano, qui avait fait partie de l'équipe en tant que cycliste, de 1995 à 1998. Il initie un nouveau cycle au sein de la formation, mettant l'accent sur le travail d'équipe.

Miguel Madariaga quitte son poste de manager général à la fin de la saison 2009. Igor González de Galdeano prend sa succession à la tête de l'équipe [7], mais n'y reste que deux années. En janvier 2012, Miguel Madariaga reprend le poste de manager général en association avec Gorka Gerrikagoitia, en attendant de trouver une solution pour l'année 2013 et les suivantes.

Euskaltel Euskadi : tentative de lancer le « second cycle » de l'équipe (2013)[modifier | modifier le code]

À partir de la saison 2013, l'équipe Euskaltel Euskadi entre dans son « second grand cycle »[8]. Igor González de Galdeano revient à la tête de l'équipe, imposant des changements profonds. Le sponsor principal, Euskaltel, crée une nouvelle société nommée "Basque Cycling Pro Team" qui aura la charge de gérer l'équipe à la place de la Fondation Euskadi (organisme à but non lucratif) jusqu'alors propriétaire de l'équipe. Igor Gonzalez de Galdeano est nommé PDG de cette nouvelle entreprise. De plus, le recrutement de l'équipe ne se limite plus aux seuls coureurs basques ou formés au Pays Basque : neuf nouvelles recrues proviennent de l'étranger[9].

A l'annonce de ces changements dans la philosophie de l'équipe basque, de nombreuses réactions se sont fait jour, tant chez les supporters[10] que chez les anciens coureurs membres de l'équipe[11].

La veille de Paris-Roubaix, le coureur russe Alexander Serebryakov a été contrôlé positif à l'EPO. Il est immédiatement exclu de l'équipe[12],[13].

À la suite de l'annonce que le sponsor Euskaltel se retirait du cyclisme, le pilote de Formule 1 Fernando Alonso essaie acquérir la licence de l'équipe en septembre 2013[14]. Mais il y renonce finalement[15].

Filiales[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin 2012, en plus de l'équipe Euskaltel-Euskadi, la Fundacion Ciclista Euskadi comprend aussi une équipe continentale (Orbea intégrée à la Fondation à la fin de l'année 2006), une équipe amateur créée en 2008 (Naturgas Energía), une école de VTT et une salle pédagogique où elle accueille les enfants des écoles basques dans le but de les sensibiliser à l'usage du vélo et à son fonctionnement.

Elle a aussi des liens avec des équipes amateurs conventionnées (Bidelan-Kirolgi, Suminan, Debabarrena et Caja Rural). Dans le monde cycliste basque, une polémique est née autour de ces équipes conventionnées. D'autres équipes (Seguros Bilbao, Café Baqué, Azysa-Cetya-Viscarret, Azpiru-Ugarte...), non conventionnées, se plaignent de voir leurs coureurs systématiquement exclus du recrutement par la fondation. À cela, Miguel Madariaga a répondu qu'il recrute les meilleurs coureurs basques, quelle que soit leur équipe d'origine.

À partir de 2013, l'équipe Euskaltel Euskadi n'a plus une filiale officielle et envisage de recruter des coureurs de tous horizons.

Principaux coureurs depuis les débuts[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les résultats obtenus au sein de l'équipe par une sélection de coureurs qui se sont distingués soit par le rôle de leader ou de capitaine de route qui leur a été attribué pendant tout ou partie de leur passage dans l'équipe, leur longévité au sein de celle-ci, soit en remportant une course majeure pour l'équipe, soit encore par leur place dans l'histoire du cyclisme en général. La majorité des coureurs cités se distinguent par plusieurs de ces caractéristiques.

Principaux coureurs de l'équipe classés par année d'arrivée
Nom Naissance Nationalité Arrivée Départ Résultats
CabestanyPello Ruiz Cabestany 1962 Drapeau de l'Espagne Espagne 1994 1994
CuestaÍñigo Cuesta 1969 Drapeau de l'Espagne Espagne 1994 1995
ElissaldeThierry Elissalde 1969 Drapeau de la France France 1994 1995
OsaAitor Osa 1973 Drapeau de l'Espagne Espagne 1994 1996
SolaunCesar Solaun 1970 Drapeau de l'Espagne Espagne 1994 1997
LaisekaRoberto Laiseka 1969 Drapeau de l'Espagne Espagne 1994 2006 3 étapes du Tour d'Espagne
1 étape du Tour de France
González de GaldeanoÁlvaro González de Galdeano 1970 Drapeau de l'Espagne Espagne 1995 1998 7e du Tour d'Espagne (1998)
González de GaldeanoIgor González de Galdeano 1973 Drapeau de l'Espagne Espagne 1995 1998
EtxebarriaUnai Etxebarria 1972 Drapeau du Venezuela Venezuela 1996 2007 1 étape du Tour d'Espagne
BelokiJoseba Beloki 1973 Drapeau de l'Espagne Espagne 1997 1998
MartinezJosé Alberto Martinez 1975 Drapeau de l'Espagne Espagne 1997 2003 Critérium International (2002)
ZubeldiaHaimar Zubeldia 1977 Drapeau de l'Espagne Espagne 1997 2008 Deux fois 5e du Tour de France
ChaurreauÍñigo Chaurreau 1973 Drapeau de l'Espagne Espagne 1998 2001
MayoIban Mayo 1977 Drapeau de l'Espagne Espagne 2000 2006 Critérium du Dauphiné libéré (2004)
Tour du Pays basque (2003)
Une étape du Tour de France
6e du Tour de France (2003)
EtxebarriaDavid Etxebarria 1973 Drapeau de l'Espagne Espagne 2001 2004 3e de Liège-Bastogne-Liège (2001)
LandaluzeÍñigo Landaluze 1977 Drapeau de l'Espagne Espagne 2001 2009 Critérium du Dauphiné libéré (2005)
SánchezSamuel Sánchez 1978 Drapeau de l'Espagne Espagne 2001 Championnat de Zurich (2006)
5 étapes du Tour d'Espagne
1 étape du Tour de France
6e du Tour de France (2008)
3e du Tour de France (2010)
5e du Tour de France (2011)
2e, 3e, 7e, 8e et 10e du Tour d'Espagne
Olympic flag.svg Champion olympique de la course en ligne
Meilleur grimpeur du Tour de France (2011)
MartínezEgoi Martínez 1978 Drapeau de l'Espagne Espagne 2002
2008
2005
Tour de l'Avenir (2003)
9e du Tour d'Espagne (2008)
AntónIgor Antón 1983 Drapeau de l'Espagne Espagne 2004 8e du Tour d'Espagne (2007)
9e du Tour d'Espagne (2012)
3 étapes du Tour d'Espagne
1 étape du Tour d'Italie
FernándezKoldo Fernández 1981 Drapeau de l'Espagne Espagne 2004
GonzalezAitor González 1975 Drapeau de l'Espagne Espagne 2005 2005 Tour de Suisse (2005)
AstarlozaMikel Astarloza 1979 Drapeau de l'Espagne Espagne 2007 2009 9e du Tour de France (2007)
NieveMikel Nieve 1984 Drapeau de l'Espagne Espagne 2009 1 étape du Tour d'Espagne
1 étape du Tour d'Italie
10e des Tour d'Italie (2011 et 2012)
10e des Tour d'Espagne (2010 et 2011)

Principaux résultats[modifier | modifier le code]

L'équipe Euskaltel-Euskadi sur le Tour de Suisse 2008.
L'équipe Euskaltel-Euskadi lors du prologue du Tour de France 2010

Courses d'un jour[modifier | modifier le code]

Courses par étapes[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Championnats nationaux[modifier | modifier le code]

Classements UCI[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1998, les équipes cyclistes sont classées par l'UCI dans une division unique. En 1999 le classement UCI par équipes est divisé entre GSI, GSII et GSIII[16]. D'abord classée parmi les Groupes Sportifs II, soit la deuxième division des équipes cyclistes professionnelles, l'équipe Euskaltel accède au niveau supérieur grâce à sa première place en 2001. Les classements détaillés ci-dessous pour cette période sont ceux de la formation Euskaltel en fin de saison. Les coureurs demeurent en revanche dans un classement unique.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
1995 32e Drapeau : Espagne Íñigo Cuesta (223e)
1996 36e Drapeau : Espagne César Solaun (220e)
1997 34e Drapeau : Espagne César Solaun (121e)
1998 28e Drapeau : Espagne Álvaro González de Galdeano (96e)
1999 3e (GSII) Drapeau : Espagne Roberto Laiseka (83e)
2000 1re (GSII) Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia (32e)
2001 17e Drapeau : Espagne David Etxebarria (48e)
2002 24e Drapeau : Espagne David Etxebarria (49e)
2003 13e Drapeau : Espagne Iban Mayo (10e)
2004 15e Drapeau : Espagne Iban Mayo (23e)

À compter de 2005, l'équipe Euskaltel-Euskadi intègre le ProTour. Le tableau ci-dessous présente les classements de l'équipe sur ce circuit, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel[17].

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2005 19e Drapeau : Espagne Aitor González (43e)
2006 17e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (2e)
2007 11e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (9e)
2008 7e Drapeau : Espagne Mikel Astarloza (11e)

En 2009, le classement du ProTour est remplacé par le Classement mondial UCI.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2009 12e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (3e)
2010 13e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (10e)

En 2011, le Classement mondial UCI devient l'UCI World Tour.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2011 14e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (7e)
2012 13e Drapeau : Espagne Samuel Sánchez (9e)
2013 15e Drapeau : Espagne Ion Izagirre (32e)

Euskaltel Euskadi en 2013[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2012 Équipe 2014
Jon Aberasturi 28.03.1989 Drapeau de l'Espagne Espagne Orbea Continental Euskadi
Igor Antón 02.03.1983 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Mikel Astarloza 17.11.1979 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Retraite
Jorge Azanza 16.06.1982 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi
Peio Bilbao 25.02.1990 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Caja Rural-Seguros RGA
Garikoitz Bravo 31.07.1989 Drapeau de l'Espagne Espagne Caja Rural Efapel-Glassdrive
Tarik Chaoufi[n 1] 26.02.1986 Drapeau du Maroc Maroc
Ricardo García Ambroa 26.02.1988 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Ukyo
Gorka Izagirre 07.10.1987 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Ion Izagirre 04.02.1989 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Movistar
Jure Kocjan 18.10.1984 Drapeau de la Slovénie Slovénie Type 1-Sanofi Smartstop
Mikel Landa 13.12.1989 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Astana
Juan José Lobato 29.12.1988 Drapeau de l'Espagne Espagne Andalucía Movistar
Egoi Martínez 15.05.1978 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Retraite
Ricardo Mestre 11.09.1983 Drapeau du Portugal Portugal Carmim-Prio Efapel-Glassdrive
Miguel Mínguez 30.08.1988 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Euskadi
Mikel Nieve 26.05.1984 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Sky
Juan José Oroz 11.07.1980 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi PinoRoad
Rubén Pérez 30.10.1981 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi
Steffen Radochla 19.10.1978 Drapeau de l'Allemagne Allemagne NSP-Ghost Retraite
Adrián Sáez 17.03.1986 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi Retraite
Samuel Sánchez 05.02.1978 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi BMC Racing
André Schulze 21.11.1974 Drapeau de l'Allemagne Allemagne NetApp Retraite (Directeur sportif chez NetApp-Endura)
Alexander Serebryakov[n 2],[18] 25.09.1987 Drapeau de la Russie Russie Type 1-Sanofi
Romain Sicard 01.01.1988 Drapeau de la France France Euskaltel-Euskadi Europcar
Ioánnis Tamourídis 03.06.1980 Drapeau de la Grèce Grèce SP Tableware SP Tableware
Pablo Urtasun 29.03.1980 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi PinoRoad
Gorka Verdugo 04.11.1978 Drapeau de l'Espagne Espagne Euskaltel-Euskadi
Robert Vrečer 08.10.1980 Drapeau de la Slovénie Slovénie Vorarlberg Vorarlberg

Victoires[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur
12/04/2013 1re étape du Tour de Castille-et-León Drapeau de l'Espagne Espagne 05 2.1 Drapeau : Espagne Pablo Urtasun
13/04/2013 2e étape du Tour de Castille-et-León Drapeau de l'Espagne Espagne 05 2.1 Drapeau : Espagne Juan José Lobato
08/06/2013 7e étape du Critérium du Dauphiné Drapeau de la France France 01 WT Drapeau : Espagne Samuel Sánchez
21/06/2013 Championnat de Grèce du contre-la-montre Drapeau de la Grèce Grèce 09 CN Drapeau : Grèce Ioánnis Tamourídis
23/06/2013 Championnat de Grèce sur route Drapeau de la Grèce Grèce 09 CN Drapeau : Grèce Ioánnis Tamourídis
31/07/2013 Circuit de Getxo Drapeau de l'Espagne Espagne 06 1.1 Drapeau : Espagne Juan José Lobato

Saisons précédentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tarik Chaoufi quitte l'équipe le 12 août 2013
  2. Alexander Serebryakov est expulsé par son équipe le 7 avril pour un contrôle positif à l'EPO

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Euskaltel Euskadi no podrá continuar en 2014 ante la falta de un segundo patrocinador
  2. « Euskaltel Euskadi 2013 prend forme », sur euskaltel.euskadi.free.fr,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 8 janvier 2013)
  3. Euskaltel 100% basque à la Vuelta al Pais Vasco
  4. Huit coureurs “non basques” avec Euskaltel-Euskadi
  5. Euskaltel-Euskadi : Disparition de l'équipe en 2014 confirmée
  6. Interview de Miguel Madariaga (22/12/2008)
  7. « Conférence de presse d’Euskaltel Euskadi », sur euskaltel.euskadi.free.fr,‎ 30 novembre 2009 (consulté le 25 décembre 2009)
  8. « Euskaltel Euskadi 2013 prend forme », sur euskaltel.euskadi.free.fr,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 31 décembre 2012)
  9. « Igor Gonzalez de Galdeano confirme l’équipe Euskaltel 2013 », sur euskaltel.euskadi.free.fr,‎ 22 octobre 2012 (consulté le 31 décembre 2012)
  10. « A propos du nouveau projet Euskaltel Euskadi », sur www.foroequipoeuskadi.es,‎ 12 septembre 2012 (consulté le 31 décembre 2012)
  11. « 7 coureurs professionnels regrettent la dérive d’Euskaltel Euskadi », sur euskaltel.euskadi.free.fr,‎ 21 septembre 2012 (consulté le 31 décembre 2012)
  12. « Euskaltel suspend un coureur », sur lequipe.fr,‎ 8 avril 2013 (consulté le 9 avril 2013)
  13. « Serebryakov positif », sur radio-canada.ca,‎ 7 avril 2013 (consulté le 9 avril 2013)
  14. Fernando Alonso achète la licence d'Euskaltel, marca.com, 2 septembre 2013
  15. Alonso renonce finalement à acheter l'équipe cycliste Euskaltel-Euskadi sur rtl.fr, 23 Septembre 2013
  16. Voir l'article Cyclisme sur route (Organisation du cyclisme sur route mondial).
  17. Classements de l'UCI ProTour, sur le site de l'UCI ProTour (consulté le 26 janvier 2008)
  18. « Euskaltel suspend Alexander Serebryakov », sur cyclismactu.net,‎ 7 avril 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]