Thomas Frei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thomas Frei
Image illustrative de l'article Thomas Frei
Au départ de l'Amstel Gold Race 2008, à Maastricht.
Informations
Nom Frei
Prénom Thomas
Date de naissance 19 janvier 1985 (29 ans)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Spécialité Rouleur
Équipe amateur
Élite II Mannschaft
Équipe professionnelle
2007-2008
2009-04.2010
05.2012-12.2012
Astana
BMC Racing
Christina Watches-Onfone

Thomas Frei, né le 19 janvier 1985 en Suisse, est un cycliste suisse. Passé par les équipes Astana et BMC Racing, il est contrôlé positif à l'EPO en mars 2010 puis suspendu deux ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Frei commence sa carrière professionnelle en 2007 au sein de l'équipe Astana. En 2008, il se classe sixième du championnat de Suisse du contre-la-montre et dixième du Tour d'Autriche. En fin d'année, il est sélectionné en équipe nationale pour les championnats du monde sur route, où il participe à la course en ligne, qu'il abandonne avant l'arrivée, et au contre-la-montre (41e), en l'absence de Fabian Cancellara.

En 2009, il rejoint l'équipe BMC Racing. Il acquiert au mois d'août de cette année-là sa première victoire en tant que coureur professionnel : la quatrième étape du GP Tell. Au championnats de Suisse sur route, il est troisième de la course en ligne et quatrième du contre-la-montre. Il se classe seizième du Critérium du Dauphiné libéré, du Tour de Belgique et du Tour de la Région wallonne.

En avril 2010, il est suspendu provisoirement par son équipe BMC Racing lors du Tour du Trentin, après un contrôle positif à l'EPO[1]. Il avoue se doper depuis l'été 2008, sans que l'équipe BMC ne soit au courant. Il estime que son contrôle positif est dû à une part de chance, le test ayant eu lieu le 21 mars, au lendemain de sa première micro-dose d'EPO depuis trois mois. Il ajoute que s'il avait bu un litre d'eau, le test aurait été négatif. Consécutivement à cet aveu, il est licencié par BMC[2]. En juin, il est condamné à une suspension de deux ans[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dopage : le Suisse Thomas Frei contrôlé positif à l'EPO sur leparisien.fr
  2. (en) « Frei confesses to EPO usage and is released by BMC », sur cyclingnews.com,‎ 27 avril 2010 (consulté le 27 avril 2010)
  3. (en) « Frei given two-year ban for EPO use », sur cyclingnews.com,‎ 29 juin 2010 (consulté le 30 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]