Tour Down Under 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Down Under 2008
{{#if:
Logo
Logo
Généralités
Édition 10e
Date 22 janvier - 27 janvier
Étapes 6
Distance 835 km
Pays visité(s) Drapeau de l'Australie Australie
Lieu de départ Mawson Lakes
Lieu d’arrivée Adélaïde
Résultats
Vainqueur Drapeau : Allemagne André Greipel
44,48 km/h de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : Belgique Philippe Gilbert
Classement par points Drapeau : Allemagne André Greipel
Meilleur jeune Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas
Meilleure équipe Drapeau : France La Française des jeux
Chronologie
Précédent Tour Down Under 2007 Tour Down Under 2009 Suivant

Le Tour Down Under 2008 est la dixième édition du Tour Down Under, course cycliste par étapes inscrite au calendrier de l'UCI ProTour 2008, qui s'est déroulée du 22 janvier au 27 janvier autour d'Adélaïde, en Australie. Le Tour Down Under est la première course du ProTour en dehors du continent européen.

Cette édition est remportée par le sprinteur allemand André Greipel, vainqueur de quatre des six étapes.

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Classements des étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 22 janvier Mawson Lakes > Angaston 129 km Drapeau de l'Australie Mark Renshaw Drapeau de l'Australie Mark Renshaw
2e étape 23 janvier Stirling > Hahndorf 148 km Drapeau de l'Allemagne André Greipel Drapeau de l'Australie Graeme Brown
3e étape 24 janvier Unley > Victor Harbor 139 km Drapeau de l'Australie Allan Davis Drapeau de l'Australie Mark Renshaw
4e étape 25 janvier Mannum > Strathalbyn 134 km Drapeau de l'Allemagne André Greipel Drapeau de l'Australie Mark Renshaw
5e étape 26 janvier Willunga > Willunga 147 km Drapeau de l'Allemagne André Greipel Drapeau de l'Allemagne André Greipel
6e étape 27 janvier Adélaïde > Adélaïde 88 km Drapeau de l'Allemagne André Greipel Drapeau de l'Allemagne André Greipel

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps Points
ProTour
1 André Greipel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Team High Road 18 h 46 min 18 s 50
2 Allan Davis Drapeau de l'Australie Australie UniSA-Australia + 15 s -
3 José Joaquín Rojas Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne + 33 s 35
4 Mickaël Delage Drapeau de la France France La Française des jeux + 37 s 30
5 Mickaël Buffaz Drapeau de la France France Cofidis m.t. 25
6 José Alberto Benítez Drapeau de l'Espagne Espagne Saunier Duval-Prodir + 39 s 20
7 Kjell Carlström Drapeau de la Finlande Finlande Liquigas m.t. 15
8 Luis León Sánchez Drapeau de l'Espagne Espagne Caisse d'Épargne + 41 s 10
9 Richie Porte Drapeau de l'Australie Australie UniSA-Australia m.t. -
10 Stuart O'Grady Drapeau de l'Australie Australie Team CSC + 42 s 2

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1. Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 38
2. Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia 34
3. Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole 24

Classement de la montagne[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1. Drapeau : Belgique Philippe Gilbert La Française des jeux 38
2. Drapeau : France David Moncoutié Cofidis 22
3. Drapeau : France Mathieu Perget Caisse d'Épargne 18

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1. Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne 18 h 46 min 51 s
2. Drapeau : France Mickaël Delage La Française des jeux + 4 s
3. Drapeau : Australie Richie Porte UniSA-Australia + 8 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1. La Française des jeux Drapeau de la France France 56 h 21 min 3 s
2. Saunier Duval-Scott Drapeau de l'Espagne Espagne m.t.
3. Caisse d'Épargne Drapeau de l'Espagne Espagne m.t.

Les étapes[modifier | modifier le code]

Le Tour Down Under est précédé d'un criterium de 50 km appelé Down Under Classic et disputé le 20 janvier dans les rues de Glenelg. Il a été remporté par le sprinter allemand André Greipel, devant les Australiens Mark Renshaw et Robbie McEwen.

1re étape[modifier | modifier le code]

Onze kilomètres après le départ donné dans la localité de Mawson Lakes, au nord d'Adélaïde, le peloton découvre la première côté référencée (« King of the mountain », KOM) du Tour Down Under 2008. Passé en tête, le Belge Philippe Gilbert (La Française des jeux) portera le lendemain le maillot distinctif du classement de la montagne.

Cette première étape est marquée par l'échappée, démarrée au quarantième kilomètres, de l'Australien Richie Porte (UniSA-Australia) et des Français Dimitri Champion (Bouygues Telecom) et Mickaël Buffaz (Cofidis). Ce dernier, passé en tête des deux premiers sprint intermédiaires, revêtira le maillot de leader du classement par points et prendra la troisième place du classement général à la faveur des secondes de bonifications.

Le peloton revient sur les trois coureurs à trois kilomètres de l'arrivée. La victoire est disputée au sprint, et enlevée par l'Australien du Crédit agricole Mark Renshaw, qui acquiert là son premier succès sur une épreuve du ProTour. Suivent l'Espagnol José Joaquín Rojas (Caisse d'Épargne), les Australiens Graeme Brown (Rabobank) et Allan Davis (UniSA-Australia), et l'Allemand Robert Förster (Gerolsteiner).

L’étape 1 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole 3 h 13 min 33 s 3 pts
2 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne m.t. 2 pts
3 Drapeau : Australie Graeme Brown Rabobank m.t. 1 pts
Classement général après l’étape 1
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole 3 h 13 min 23 s
2 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne + 04
3 Drapeau : France Mickaël Buffaz Cofidis m.t.

2e étape[modifier | modifier le code]

Comme la veille, trois coureurs échappés ont animé l'étape. Le Français Yoann Offredo de La Française des jeux est le premier à s'extraire du peloton après cinq kilomètres de course, rejoint plus tard par ses compatriotes Stéphane Poulhiès (AG2R La Mondiale) et Nicolas Crosbie (Bouygues Telecom). Ces trois coureurs sont rattrapés à l'approche de l'avant-dernier tour du circuit final. Malgré d'autres offensives, d'abord de Javier Aramendia (Euskaltel-Euskadi), Jérémy Roy (La Française des jeux) et Kasper Klostergaard (Team CSC), puis de Pierre Rolland (Crédit agricole), le peloton aborde le final groupé. Le sprint est remporté par l'Allemand André Greipel de l'équipe Team High Road, dans la localité d'Hahndorf, fondée par des Allemands en 1839. Il devance les Australiens Graeme Brown et Allan Davis, et l'Espagnol José Joaquin Rojas, déjà bien placés la veille.

Au classement général, Brown s'empare grâce aux bonifications du maillot orange de son compatriote Renshaw. Les deux coureurs ont toutefois le même temps, ainsi que Greipel, troisième. Les classements annexes conservent les mêmes leader, à l'exception du classement par équipes[1].

L’étape 2 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 3 h 46 min 55 s 3 pts
2 Drapeau : Australie Graeme Brown Rabobank m.t. 2 pts
3 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia m.t.
Classement général après l’étape 2
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Australie Graeme Brown Rabobank 7 h 00 min 18 s
2 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole m.t.
3 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road m.t.

3e étape[modifier | modifier le code]

Le début d'étape, empruntant la Southern Expressway, est animé. Un premier trio composé de Jérôme Pineau (Bouygues Telecom), Simon Clarke (UniSA-Australia) et František Raboň (Team High Road) s'extrait du peloton dès le premier kilomètre. Repris trois kilomètres plus loin, un groupe composé de Ritchie Porte (UniSA-Australia), Allan Johansen (Team CSC), Bernhard Eisel (Team High Road), Kjell Carlström (Liquigas) et Yann Huguet (Cofidis) lui succède, mais s'avère aussi éphémère. C'est ensuite au tour de Philippe Gilbert (La Française des jeux) et Nicolas Portal (Caisse d'Épargne) de tenter leur chance, avant d'être rattrapés au kilomètre 14. L'attaque décisive est portée par Wesley Sulzberger (UniSA-Australia) suivi par Mickaël Delage (Française des Jeux) et Kjell Carlstrom. Ce trio compte jusqu'à plus de six minutes d'avance. Tandis que Delage franchit en tête la seule difficulté du jour, le Mount Compass, le peloton, lancé à vive allure, se scinde en deux.

Le regroupement des hommes de tête et du premier peloton, à trois kilomètres de l'arrivée, est l'occasion de nouvelles offensives. Luis León Sánchez (Caisse d'Épargne) est le premier à contre-attaquer, suivi de Pineau, Alessandro Proni (Quick Step) et Stuart O'Grady (Team CSC). Le peloton revient, et Philippe Gilbert tente à nouveau sa chance, à moins de deux kilomètres de l'arrivée. Le Belge conservant son avance, le sprint est lancé par Allan Davis (UniSA-Australia) qui revient sur lui, et franchit la ligne d'arrivée en tête. Mark Renshaw, deuxième, reprend la tête du classement général, ainsi que du classement par points. Un autre Australien, Mathew Hayman (Rabobank), est troisième de l'étape devant Davide Viganò (Quick Step) et André Greipel[2].

L’étape 3 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia 3 h 13 min 48 s
2 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole m.t. 2 pts
3 Drapeau : Australie Mathew Hayman Rabobank m.t. 1 pts
Classement général après l’étape 3
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole 10 h 14 min 00 s
2 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia + 2 s
3 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road + 6 s

4e étape[modifier | modifier le code]

Le parcours relativement accidenté du début de la quatrième étape s'avère propice aux attaques, amenant le peloton du niveau de la mer à une altitude de plus de 400 mètres à travers les collines d'Adélaïde. Trois coureurs, Nicki Sørensen (Team CSC), Mathieu Perget (Caisse d'Épargne) et Simon Clarke (UniSA-Australia), rejoints ensuite par Arkaitz Duran Daroca (Saunier Duval-Prodir), parviennent à creuser un écart raisonnable. Tandis que ce groupe, Arkaitz Duran en tête, franchit la difficulté du jour, une soixantaine de coureurs se détachent du peloton et reviennent rapidement en tête de la course. Après dix kilomètres de poursuite, le peloton se rassemble.

Javier Aramendia (Euskaltel-Euskadi), déjà échappé l'avant-veille, parvient à s'extraire durablement du peloton. Le peloton lancé par les équipes Crédit agricole et Rabobank ne le rattrape qu'à moins de dix kilomètres de l'arrivée.

André Greipel remporte au sprint sa deuxième étape sur ce Tour Down Under, devant le leader Mark Renshaw qui conforte son maillot ocre avec quatre secondes d'avance sur l'Allemand. José Joaquín Rojas, toujours placé, complète le podium du jour et conserve le maillot de meilleur jeune.

L’étape 4 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 3 h 14 min 46 s 3 pts
2 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole m.t. 2 pts
3 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne m.t. 1 pts
Classement général après l’étape 4
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Australie Mark Renshaw Crédit agricole 13 h 28 min 38 s
2 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road + 4 s
3 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia + 7 s

5e étape[modifier | modifier le code]

L'étape disputée autour de la localité de Willunga, dont le parcours est identique depuis 2002, est l'étape-reine du Tour Down Under, avec l'ascension de la colline de Willunga.

Plusieurs attaques se succèdent dans le premier des trois tours du circuit situé à l'ouest de Willunga. Jérôme Pineau (Bouygues Telecom), Thomas Fothen et Volker Ordowski (Gerolsteiner) prennent une légère avance et sont rejoints par une vingtaine de coureurs. Ce groupe important est rapidement repris par le peloton. Un quatuor formé de Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale), Benoît Joachim (Astana), Sébastien Portal (Cofidis) et Andoni Lafuente (Euskaltel-Euskadi) subit le même sort.

L'offensive menée par Gregory Henderson (Team High Road), Carlo Westphal (Gerolsteiner) et Aitor Galdós (Euskaltel-Euskadi), suivis de Renaud Dion (Ag2r-La Mondiale) et Julien Mazet (Astana), s'avèrent plus fructueuse. Ce groupe compte jusqu'à près de 5 minutes d'avance. Cet écart se réduit à l'approche du dernier circuit, située à l'est de Willunga. Sous l'impulsion de l'équipe Team High Road, le groupe est rattrapé peu avant la colline de Willunga. L'équipe du double vainqueur d'étape André Greipel poursuit son effort dans l'ascension, provoquant une scission du peloton. Tandis que David Moncoutié (Cofidis), Luis León Sánchez (Caisse d'Épargne)) et Philippe Gilbert (La Française des jeux) franchissent la côte en tête, suivi du premier groupe formé d'une quarantaine de coureurs, le leader du classement général Mark Renshaw se trouve retardé, de même que le sprinter Graeme Brown.

Adam Hansen, coéquipier de Greipel et récent champion d'Australie du contre-la-montre, entre alors en scène. Maintenant un rythme soutenu, il empêche le retour de coureurs lâchés. En l'absence du porteur du maillot ocre, André Greipel s'impose à nouveau au sprint, devant Allan Davis et Jose Alberto Benitez Roman, Philippe Gilbert et Michael Albasini. Grâce au travail de ses coéquipiers, l'Allemand s'empare également de la tête du classement général, Renshaw étant relégué à plus d'une minute.

L’étape 5 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 3 h 14 min 46 s 3 pts
2 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia m.t.
3 Drapeau : Espagne José Alberto Benítez Saunier Duval-Prodir m.t. 1 pts
Classement général après l’étape 5
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 16 h 55 min 18 s
2 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia + 7 s
3 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne + 20 s

6e étape[modifier | modifier le code]

Le Tour Down s'achève traditionnellement par une étape disputée sur un circuit tracé dans les rues d'Adélaïde, dont les coureurs font 16 tours[3].

Avec sept secondes de retard au classement général, Allan Davis peut espérer prendre emporter l'épreuve au bénéfice des bonifications. Vainqueur du premier sprint intermédiaire, il est devancé par André Greipel au second.

Un groupe, composé de Koen de Kort (Astana), Wim Vansevenant (Silence - Lotto), Francesco Gavazzi (Lampre), Nicolas Portal et Luis León Sánchez (Caisse d'Épargne) parvient à s'échapper durant trois tours. Il n'empêche cependant pas cette étape de déboucher une nouvelle fois sur un sprint massif. Comme les deux jours précédents, Greipel domine ses adversaires, et s'adjuge la première épreuve du ProTour 2008, avec quatre victoires en six étapes.

L’étape 6 Résultat
Cycliste Équipe Temps Points
ProTour
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 1 h 53 min 13 s 3 pts
2 Drapeau : Allemagne Robert Forster Gerolsteiner m.t. 2 pts
3 Drapeau : Australie Graeme Brown Rabobank m.t. 1 pt
Classement général après l’étape 6
Cycliste Équipe Temps
1 Drapeau : Allemagne André Greipel Team High Road 18 h 46 min 18 s
2 Drapeau : Australie Allan Davis UniSA-Australia + 15 s
3 Drapeau : Espagne José Joaquín Rojas Caisse d'Épargne + 33 s

Évolution des porteurs de maillots[modifier | modifier le code]

Étape
(Vainqueur)
Classement général
Classement par points
Classement de la montagne
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
1re étape
Mark Renshaw
Mark Renshaw Mickaël Buffaz Philippe Gilbert José Joaquín Rojas Ag2r-La Mondiale
2e étape
André Greipel
Graeme Brown Astana
3e étape
Allan Davis
Mark Renshaw Mark Renshaw Team CSC
4e étape
André Greipel
5e étape
André Greipel
André Greipel André Greipel La Française des jeux
6e étape
André Greipel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Greipel wins the dash into Hahndorf », récit et classements complets, Cyclingnews.com, 23 janvier 2008.
  2. (en) «  Davis takes victory for UniSA - Australia », récit et classements complets, Cyclingnews.com, 24 janvier 2008.
  3. (en) « 'Gorilla' Greipel gets the stage - and the overall », Cyclingnews.com, 27 janvier 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]