Alain Vidalies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Vidalies
Alain Vidalies, le 15 septembre 2010.
Alain Vidalies, le 15 septembre 2010.
Fonctions
Ministre délégué aux Relations avec le Parlement
Président François Hollande
Gouvernement Jean-Marc Ayrault I et II
Prédécesseur Patrick Ollier
Successeur Jean-Marie Le Guen
Député de la 1re circonscription des Landes
Élection
Réélection
Prédécesseur circonscription créée
Successeur Florence Delaunay
Conseiller général du canton de Mont-de-Marsan-Sud
Prédécesseur M. Audouin
Successeur Guy Duvignac
Prédécesseur Guy Duvignac
Successeur Renaud Lahitète
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Grenade-sur-l'Adour (Landes)
Parti politique PS
Diplômé de Université de Pau et des Pays de l'Adour
Université de Bordeaux
Profession Avocat

Alain Vidalies, né le à Grenade-sur-l'Adour (Landes), est un homme politique français. Il est ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement dans le gouvernement Jean-Marc Ayrault, du 16 mai 2012 au 31 mars 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit à Pau et Bordeaux, Alain Vidalies devient avocat, spécialisé dans le droit du travail. Son engagement politique remonte à ses années passées à la faculté de Pau, où il anime le collectif des étudiants socialistes.

Ses débuts dans la vie professionnelle coïncident avec ses premiers combats électoraux. Il est élu conseiller général en 1979, devient vice-président du conseil général à l'action sociale, puis député de la première circonscription des Landes en 1988. Il est également 1er adjoint au maire de Mont-de-Marsan pendant 13 ans.

À l'Assemblée nationale, vice-président de la commission des Lois, Alain Vidalies consacre son premier mandat de député à l'amélioration des conditions de travail des salariés.

Il est rapporteur de lois sociales importantes (loi sur la prévention des accidents du travail, loi limitant le recours à l'intérim et aux CDD, loi portant création du conseiller du salarié, loi sur la lutte contre le travail clandestin). Réélu en 1997, Alain Vidalies s'engage dans le débat sur les 35 heures. Il participe également à l'œuvre réformatrice de la gauche plurielle en matière de droit de la famille (droit du conjoint survivant, réforme de la prestation compensatoire).

Il est rapporteur de la mission sur l'esclavage moderne qui dénonce le scandale de l'exploitation et de la traite des êtres humains. Réélu député en et 2007, il siège au Bureau National du Parti socialiste. Secrétaire national aux entreprises de 2005 à 2008, il devient secrétaire national au travail et à l'emploi lors du congrès de Reims, en novembre 2008.

Il devient ministre délégué chargé des relations avec le Parlement du premier gouvernement Ayrault le .

Alain Vidalies est membre du collectif Jamais sans mon département.

Il est membre du groupe d'études sur le problème du Tibet de Assemblée nationale[1].

Le , il est réélu député de la 1re circonscription des Landes avec 59,12 % des voix exprimées[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :