Elizabeth Holloway Marston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elizabeth Holloway Marston
Couple Marston.png
William Moulton Marston portant son épouse Elizabeth Holloway Marston-New Hampshire en 1916
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 100 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint

Elizabeth Holloway Marston (-) est une avocate et psychologue américaine. Elle est l'épouse de William Moulton Marston et lui servit d'inspiration, ainsi que son autre partenaire Olive Byrne pour la création du personnage Wonder Woman.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elizabeth Holloway Marston commence ses études en psychologie et obtient son baccalauréat en droit en 1918 dans un contexte où l'accès à l'enseignement aux femmes est limité. Elle est diplômée par la suite au barreau à l'Université de Droit de Boston, la première université mixte du Massachusetts. Elle suivt son mari William Moulton Marston à l'Université de Harvard. Après avoir eu son premier enfant à 35 ans, elle mène plusieurs missions scientifiques et devient rédactrice en chef pour Encyclopædia Britannica et le magazine McCall, un périodique féminin[1]. En 1925, le couple rencontre une étudiante, Olive Byrne, nièce de Margaret Sanger, militante féministe. Le trio mène une vie commune, en union libre, durant 40 ans et ont quatre enfants ensemble[2]. Cette union reste secrète, ne respectant pas les normes conjugales de l'époque. Après la révélation accidentelle de cette union, William Moulton Marston est licencié de son poste de professeur. À cette occasion en 1941, William Moulton créa Wonder Woman dont les deux femmes lui inspirent les caractéristiques du personnage imposant ainsi une vision originale de la femme dans la bande dessinée.

En 1947, après la mort de William Moulton Marston d'un cancer, les deux femmes continuent à mener une vie commune[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 2018, le film My Wonder Women, réalisé par la réalisatrice américaine Angela Robinson, relate cette union libre et l'influence féministe de son auteur[4].

Publications scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Marston, W. H., King, C. D., & Marston, E. H. (1931). Integrative psychology: A study of unit response. New York: Harcourt Brace.
  • Marston, E. H. (1927). Training the toddler and the adolescent girl. The Journal of Abnormal and Social Psychology, 22, 217-221.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marguerite Lamb, « Who Was Wonder Woman », Boston University Alumni Magazine,‎ (lire en ligne)
  2. « "My Wonder Women": l'histoire méconnue d'une super-héroïne féministe », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Elizabeth Holloway Marston », Psychology's feminist voice,‎ (lire en ligne)
  4. « "My Wonder Women": l'histoire méconnue d'une super-héroïne féministe », Le Point,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lepore, J. (2014). The secret history of Wonder Woman. New York: Knopf.
  • Lepore, J. (2014, September 22). The last Amazon: Wonder Woman returns. The New Yorker.
  • Lamb, M. (2001, Fall). Who was Wonder Woman 1? Bostonia.

Liens externes[modifier | modifier le code]