Tailly (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tailly.
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Tailly
Entrée du château.
Entrée du château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Somme
Intercommunalité Communauté_de_communes_Somme-Sud-Ouest
Maire
Mandat
Sylviane Calippe
2014-2020
Code postal 80270
Code commune 80744
Démographie
Population
municipale
60 hab. (2014)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 55′ 53″ nord, 1° 56′ 52″ est
Altitude Min. 32 m – Max. 87 m
Superficie 4,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Tailly

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Tailly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tailly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tailly

Tailly est une commune française, située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village agricole picard situé à 25 km au sud-est d'Abbeville, sur l'ancien tracé de la route nationale 1 (actuelle RD 901).

Géologie, hydrographie, relief[modifier | modifier le code]

Le sol est généralement calcaire, légèrement siliceux en quelques endroits.

Le Tailly est affluent de l'Airaines. La nappe d'eau alimentant les puits se trouve à environ 10-12 mètres.

Le territoire correspond à un plateau peu accidenté[1].

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Rose des vents Métigny et Laleu Airaines Le Mesge Rose des vents
N Riencourt
O    Tailly    E
S
Avelesges Warlus Montagne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tailly viendrait de Tilia, lieu planté de tilleuls[1].

Le hameau dit l'Arbre à Mouches correspondrait à un frêne qui se couvrait de ces insectes[1]. Bien en évidence, était autrefois établi, pour l'exemple, le gibet. Les condamnés y étaient exposés jusqu'à décomposition[2]. Ce qui expliquerait l'attrait des mouches...

Histoire[modifier | modifier le code]

On a retrouvé des traces d'anciens habitats gaulois, dont les enclos sont bien visibles par archéologie aérienne[3].

Le lieu fut érigé en cité dès le XIIIe siècle.

François de Biencourt (en Beauvaisis), a été seigneur de Tailly et du Quesnel, comme en atteste une pierre tombale au château[1].

Une vavassorie du duché d'Aumale, tenue en 1500 par messire de Rune, fut ensuite achetée par la famille de Mannay[1].

Jean de Mannay succède à la famille du Quesnel comme titulaire de la seigneurie locale[1].

Un mariage fera passer la seigneurie aux de Bizemont[1].

La seigneurie dépendait de celle d'Aumale[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1965 2008 Hubert Leclerc de Hauteclocque[5],[6]    
mars 2008[7] en cours
(au 23 avril 2015)
Sylviane Calippe[8]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 60 habitants, en diminution de -7,69 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
78 54 88 79 90 99 96 85 94
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
100 101 96 83 77 78 70 68 71
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
53 61 58 61 52 55 46 58 55
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
62 73 60 51 72 64 63 60 60
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006 [12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château et parc du XVIIIe siècle :
    Construit dans les années 1730-1740, le corps de logis surmonté d'un fronton circulaire et flanqué de deux ailes a conservé une partie de ses décors des XVIIIe siècle et XIXe siècle. Adrien de Hauteclocque l'acheta en 1925 pour son fils, le futur maréchal Leclerc de Hauteclocque.
    Visite libre gratuite du parc et de l'exposition dans les communs, consacrée à l'épopée du maréchal Leclerc de Hauteclocque et la Libération de la France en 1944[13].
  • Église Saint-Martin du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Notice historique et géographique réalisée par l'instituteur, M. Hochedé, 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens
  2. Panneau d'informations sur la place de Méricourt-en-Vimeu.
  3. http://www.imagesdepicardie.com/portrait/agache/tailly.htm Photo aérienne prise par Roger Agache
  4. a et b « Tailly » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du Quid, consulté le
  5. a et b Le Courrier Picard, Picardie maritime, 22 avril 2015, avis de décès, p.21.
  6. Vincent Delorme, « Le fils du Maréchal Leclerc est mort », France Bleu,‎ (lire en ligne)
  7. [xls] « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ (consulté le 6 avril 2009)
  8. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  13. « Domaine de Tailly-l'arbre-à-mouches à Tailly (80) », sur le site de Patrimoine de France,‎ (consulté le 6 avril 2009)