Communauté de communes Somme Sud-Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Communauté de communes Somme Sud-Ouest
Blason de Communauté de communes Somme Sud-Ouest
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Forme Communauté de communes
Siège Poix-de-Picardie
Communes 119
Président Alain Desfosses (DVD)
Date de création
Code SIREN 200071181
Démographie
Population 38 755 hab. (2016)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Superficie 909,20 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes Somme Sud-Ouest
Localisation de l'EPCI dans le département de la Somme
Liens
Site web http://www.ccsoa.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La Communauté de communes Somme Sud-Ouest (CC2SO) est une communauté de communes française, située dans le département de la Somme.

Elle a été constituée, le , par la fusion de trois anciennes intercommunalités.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République du 7 août 2015, qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, la préfète de la Somme propose en octobre 2015 un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) qui prévoit la réduction de 28 à 16 du nombre des intercommunalités à fiscalité propre du Département. Ce projet prévoit la « fusion des communautés de communes du Sud Ouest Amiénois, du Contynois et de la région d’Oisemont », le nouvel ensemble de 37 412 habitants regroupant 120 communes[1],[2]. À la suite de l'avis favorable de la commission départementale de coopération intercommunale en janvier 2016[3], la préfecture a sollicité l'avis formel des conseils municipaux et communautaires concernés, ce qui a abouti à la création, le [4], de la nouvelle intercommunalité[5].

La commune d'Allery (805 hab), initialement membre de la communauté de communes de la Région d'Hallencourt s'est retrouvée intégrée contre son gré dans la communauté d'agglomération Baie de Somme à la suite de la fusion d'intercommunalités intervenue le . Elle a obtenu de rejoindre le la CC2SO dont elle constitue désormais la 121e commune[6],[7],[8].

Le nombre de communes regrouopées a été réduit en 2019 à 119, compte-tenu de la création de la commune nouvelle d'Ô-de-Selle qui fédère les anciennes communes de Lœuilly, Neuville-lès-Lœuilly et Tilloy-lès-Conty, devenues ses communes déléguées.

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La communauté créée regroupe les communes des trois anciennes communautés, réparties sur les cinq anciens cantons d'Oisemont, de Conty, d'Hornoy-le-Bourg, de Poix-de-Picardie et de Molliens-Dreuil[9]. Son territoire majoritairement rural, s'étend sur 70 km le long d'un axe orienté Sud-est / Nord-ouest. Il est polarisé par des bourgs de mille à 2 400 habitants[10].

S'y est ajouté Allery en 2018.

Avec ses 900 km², ses 119 communes et ses 39 000 habitants, la CC2SO est la plus grande Communauté de communes des Hauts de France et l’une des dix plus grande de France[11].

Composition[modifier | modifier le code]

En 2020, l'intercommunalité est composée des 121 communes suivantes[4] :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Poix-de-Picardie
(siège)
80630 Poyais 11,66 2 408 (2017) 207
Airaines 80013 Airainois 24,88 2 378 (2017) 96
Allery 80019 Allérois 13,07 793 (2017) 61
Andainville 80022 Andainvillois 8,35 254 (2017) 30
Arguel 80026 Arguelois 2,54 29 (2017) 11
Aumâtre 80040 Aumatrois 5,57 180 (2017) 32
Aumont 80041 Aumontois 3,31 145 (2017) 44
Avelesges 80046 Avelesgeois 4,87 57 (2017) 12
Avesnes-Chaussoy 80048 6,12 64 (2017) 10
Bacouel-sur-Selle 80050 Bacouellois 6,24 501 (2017) 80
Beaucamps-le-Jeune 80061 Beaucampois 6,72 202 (2017) 30
Beaucamps-le-Vieux 80062 Beaucampois 5,02 1 421 (2017) 283
Belleuse 80079 7,8 357 (2017) 46
Belloy-Saint-Léonard 80081 Belloysiens 6,55 92 (2017) 14
Bergicourt 80083 Bergicourtois 6,85 145 (2017) 21
Bermesnil 80084 Bermesnilois 4,1 222 (2017) 54
Bettembos 80098 4,16 102 (2017) 25
Blangy-sous-Poix 80106 8,01 181 (2017) 23
Bosquel 80114 9,48 334 (2017) 35
Bougainville 80119 Bougainvillais 10,21 448 (2017) 44
Brassy 80134 2,41 74 (2017) 31
Briquemesnil-Floxicourt 80142 7,35 269 (2017) 37
Brocourt 80143 Brocourtois 2,41 98 (2017) 41
Bussy-lès-Poix 80157 Bussiens 4,4 101 (2017) 23
Camps-en-Amiénois 80165 4,54 188 (2017) 41
Cannessières 80169 Cannessierois 3,75 70 (2017) 19
Caulières 80179 Caulièrois 5,41 206 (2017) 38
Cerisy-Buleux 80183 Cerysiens 5,6 266 (2017) 48
Contre 80210 9,75 153 (2017) 16
Conty 80211 Contynois 23,72 1 735 (2017) 73
Courcelles-sous-Moyencourt 80218 6,78 139 (2017) 21
Courcelles-sous-Thoix 80219 4,37 69 (2017) 16
Croixrault 80227 8,96 434 (2017) 48
Dromesnil 80259 5,38 94 (2017) 17
Épaumesnil 80269 4,74 133 (2017) 28
Éplessier 80273 Éplessierois 14,09 361 (2017) 26
Équennes-Éramecourt 80276 Équenois 9,08 296 (2017) 33
Essertaux 80285 6,6 262 (2017) 40
Étréjust 80297 3,78 44 (2017) 12
Famechon 80301 4,84 266 (2017) 55
Fleury 80317 9,42 223 (2017) 24
Fluy 80319 Fluyens 6,38 332 (2017) 52
Fontaine-le-Sec 80324 7,44 154 (2017) 21
Forceville-en-Vimeu 80330 Forcevillois 2,97 238 (2017) 80
Fossemanant 80334 2,7 93 (2017) 34
Foucaucourt-Hors-Nesle 80336 Foucaucourtois 2,94 80 (2017) 27
Fourcigny 80340 4,55 193 (2017) 42
Framicourt 80343 Framicourtois 5,02 176 (2017) 35
Frémontiers 80352 Frémontois 12,89 154 (2017) 12
Fresnes-Tilloloy 80354 3,52 203 (2017) 58
Fresneville 80355 Fresnevillois 3,4 105 (2017) 31
Fresnoy-Andainville 80356 3,96 86 (2017) 22
Fresnoy-au-Val 80357 8,07 243 (2017) 30
Frettecuisse 80361 5,27 74 (2017) 14
Fricamps 80365 5,55 176 (2017) 32
Gauville 80375 7,32 346 (2017) 47
Guizancourt 80402 5,94 127 (2017) 21
Hescamps 80436 Hescampois 34,56 516 (2017) 15
Heucourt-Croquoison 80437 Heucourtois 5 117 (2017) 23
Hornoy-le-Bourg 80443 Hornoyens 51,23 1 679 (2017) 33
Inval-Boiron 80450 3,32 113 (2017) 34
Lachapelle 80455 2,51 85 (2017) 34
Lafresguimont-Saint-Martin 80456 26,54 550 (2017) 21
Laleu 80459 1,56 117 (2017) 75
Lamaronde 80460 Marondins 2,55 65 (2017) 25
Le Mazis 80522 3,8 106 (2017) 28
Le Quesne 80651 Quesnois 1,43 267 (2017) 187
Le Translay 80767 5,61 248 (2017) 44
Lignières-Châtelain 80479 Lignérois 6,54 385 (2017) 59
Lignières-en-Vimeu 80480 3,29 111 (2017) 34
Liomer 80484 Liomerois 3,89 397 (2017) 102
Marlers 80515 3,93 141 (2017) 36
Meigneux 80525 3,97 175 (2017) 44
Méréaucourt 80528 3,04 6 (2017) 2
Méricourt-en-Vimeu 80531 3,31 103 (2017) 31
Métigny 80543 6,68 118 (2017) 18
Molliens-Dreuil 80554 22,8 958 (2017) 42
Monsures 80558 Monsurois 8,98 227 (2017) 25
Montagne-Fayel 80559 6,93 145 (2017) 21
Morvillers-Saint-Saturnin 80573 12,78 406 (2017) 32
Mouflières 80575 2,76 86 (2017) 31
Moyencourt-lès-Poix 80577 Moyencourtois 10,45 181 (2017) 17
Namps-Maisnil 80582 Nampsois 21,96 987 (2017) 45
Nampty 80583 Namptéens 5,21 289 (2017) 55
Nesle-l'Hôpital 80586 Neslois 4,8 156 (2017) 32
Neslette 80587 2,07 81 (2017) 39
Neuville-au-Bois 80591 2,93 153 (2017) 52
Neuville-Coppegueule 80592 Neuvillois 8,66 521 (2017) 60
Ô-de-Selle 80485 26,72 1 205 (2017) 45
Offignies 80604 4,47 74 (2017) 17
Oisemont 80606 Oisemontais 8,04 1 171 (2017) 146
Oissy 80607 5,52 221 (2017) 40
Oresmaux 80611 11,03 930 (2017) 84
Plachy-Buyon 80627 Plachyssois 10,13 878 (2017) 87
Prouzel 80643 Prouzellois 5,19 552 (2017) 106
Quesnoy-sur-Airaines 80655 16,14 441 (2017) 27
Quevauvillers 80656 Quevauvillois 8,82 1 102 (2017) 125
Rambures 80663 Ramburois 9,9 343 (2017) 35
Riencourt 80673 10,16 178 (2017) 18
Saint-Aubin-Montenoy 80698 10,41 225 (2017) 22
Saint-Aubin-Rivière 80699 3,08 111 (2017) 36
Sainte-Segrée 80719 2,27 57 (2017) 25
Saint-Germain-sur-Bresle 80703 8,69 206 (2017) 24
Saint-Léger-sur-Bresle 80707 1,09 81 (2017) 74
Saint-Maulvis 80709 6,21 267 (2017) 43
Saulchoy-sous-Poix 80728 3,72 71 (2017) 19
Senarpont 80732 Senarpontais 7 647 (2017) 92
Sentelie 80734 5,53 208 (2017) 38
Tailly 80744 4,05 59 (2017) 15
Thieulloy-l'Abbaye 80754 14,66 372 (2017) 25
Thieulloy-la-Ville 80755 3,28 144 (2017) 44
Thoix 80757 Théoduliens 11,12 144 (2017) 13
Velennes 80786 3,96 149 (2017) 38
Vergies 80788 8 163 (2017) 20
Villeroy 80796 6,02 190 (2017) 32
Villers-Campsart 80800 4,45 152 (2017) 34
Vraignes-lès-Hornoy 80813 5,65 96 (2017) 17
Warlus 80821 8,12 222 (2017) 27
Woirel 80828 Woirelois 1,85 60 (2017) 32

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du territoire communautaire
tel qu'existant au
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
34 34834 25535 02335 28635 90237 36938 22638 755
Nombre retenu à partir de 1968 : population sans doubles comptes.
Les données mentionnées ci-dessus sont établies à périmètre géographique constant, dans la géographie en vigueur au .
(Source : INSEE RGP 2016[12])


Administration[modifier | modifier le code]

L'ancien siège de la CCRO à Oisemont, devenu annexe de la CC2SO.

Siège[modifier | modifier le code]

La communauté a son siège à Poix-de-Picardie, 16 bis route d'Aumale[4].

Élus[modifier | modifier le code]

La communauté est administrée par son Conseil communautaire, composé à compter des élections municipales de 2020 dans la Somme de 147 élus des conseils municipaux représentant chacune des communes membres en proportion de leur population, répartis comme suit[13] :
- 6 délégués pour Airaines, Poix-de-Picardie ;
- 4 délégués pour Conty et Hornoy-le-Bourg ;
- 3 délégués pour Beaucamps-le-Vieux, Ô-de-Selle et Oisemont ;
- 2 délégués pour Allery, Molliens-Dreuil, Namps-Mesnil, Oresmaux, Plachy-Buyon et Quevauvillers ;
- 1 délégué ou son suppléant pour les autres communes.

Au terme des élections municipales de 2020, le conseil communautaire restructuré a réélu le son président, Alain Desfosses, maire de Fresnoy-au-Val, ainsi que ses 15 vice-présidents, qui sont, pour la mandature 2020-2026[11] :

  1. Isabelle de Waziers, maire de Lignières-en-Vimeu, présidente de l'ex-Communauté de communes de la Région d'Oisemont (ex-canton d'Oisemont)
  2. Rose-France Delaire, maire de Poix-de-Picardie (ex-canton de Poix-de-Picardie) ;
  3. Pascal Bohin, maire de Conty (ex-canton de Conty) ;
  4. Janick Lefeuvre, maire de Lafresguimont-Saint-Martin (ex-canton de Hornoy-le-Bourg) ;
  5. Jean-Jacques Stoter, maire de Briquemesnil-Floxicourt (ex-canton de Molliens-Dreuil) ;
  6. Xavier Langlet, maire de Vergies (ex-canton d'Oisemont) ;
  7. Pierre Robitaille, maire de Caulière ;
  8. Jean-Luc Huyon, maire de Plachy-Buyon ;
  9. François Thiverny, maire de Beaucamps-le-Vieux (ex-canton de Hornoy-le-Bourg) ;
  10. Thierry Hébert, maire d’Avelesges (ex-Canton de Molliens-Dreuil) ;
  11. Amaury Caulier, maire de Oisemont ;
  12. Michèle Stamper, élue de Lignières-Châtelain ;
  13. Catherine D’Hoine, maire de Namps-Maisnil ;
  14. James Froidure, maire d’Hornoy-le-Bourg (ex-canton de Hornoy-le-Bourg)
  15. Albert Noblesse, maire d'Airaines.

Liste des présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017[9],[14] En cours
(au 13 juillet 2020)
Alain Desfosses DVD Agriculteur
Maire de Fresnoy-au-Val (1999 → )
Président de l'ex-CC du Sud-Ouest Amiénois (2008 → 2016)
Réélu pour le mandat 2020-2026[11]

Compétences[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité exerce les compétences que lui ont transférées les communes membres, conformément aux dispositions du code général des collectivités territoriales. Il s'agit, aux termes de ses statuts, de[15] :

  • Aménagement de l'espace : schéma de cohérence territoriale (SCoT) ; plan local d'urbanisme (PLU) et documents d'urbanisme de même nature ;
  • Actions de développement économique : zones d'activité ; politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d'intérêt communautaire ; promotion du tourisme ;
  • Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI) ;
  • Aires d'accueil des gens du voyage ;
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés ;
  • Protection et mise en valeur de l'environnement, le cas échéant dans le cadre de schémas départementaux et soutien aux actions de maîtrise de la demande d'énergie ;
  • Politique du logement et du cadre de vie ;
  • Équipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire et équipements de l'enseignement préélémentaire et élémentaire d'intérêt communautaire ;
  • Action sociale d'intérêt communautaire ;
  • Aménagement et entretien de la voirie reconnue d'intérêt communautaire ;
  • Mobilité : Élaboration en lien avec le Pôle Métropolitain d'un Plan de Mobilité Rurale ; Par délégation de la Région, mise en place sur l'ensemble du territoire de la CC2S0 de transport à la demande (TAD) et organisation du transport scolaire. Le transport touristique est une activité permettant d'équilibrer financièrement le coût du transport à la demande ;
  • Petite enfance, enfance, jeunesse : structures d'accueils publiques de la petite enfance multi-accueil, halte-garderie itinérante, relais d'assistantes maternelles et lieux d'accueils enfants-parents, et aide financière aux structures associatives œuvrant dans ces domaines ; Mise en oeuvre d'actions en faveur de la jeunesse ; Coordination des activités en faveur de l'enfance et la jeunesse du territoire en lien avec les partenaires éducatifs ; accueils collectifs de mineurs du territoire et centres d'animations jeunesse pendant les périodes extra-scolaires ; équipements communautaires liés à cette compétence et soutien au secteur associatif oeuvrant dans le domaine de la jeunesse ;
  • Assainissement non collectif : Service Public d'Assainissement Non Collectif (SPANC).

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est un établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre.

Afin d'assurer ses compétences, la communauté de communes perçoit une fiscalité additionnelle aux impôts locaux perçus par les communes, avec une fiscalité professionnelle de zone et une fiscalité sur les éoliennes[4].

Effectifs[modifier | modifier le code]

La nouvelle structure compte à sa création environ 850 agents, issus des anciennes intercommunalités[16].

Réalisations et projets[modifier | modifier le code]

Conformément aux dispositions légales, une communauté de communes a pour objet d'associer des « communes au sein d'un espace de solidarité, en vue de l'élaboration d'un projet commun de développement et d'aménagement de l'espace[17] ».

  • La Communauté de communes Somme Sud-Ouest a pris en charge la compétence scolaire que toutes ses anciennes composantes ne géraient pas.
  • Elle poursuit l'aménagement de la zone d'activités intercommunale de la Mine d'or, située à proximité de l'échangeur de l'autoroute A29, sur le territoire des communes de Croixrault et Thieulloy l'Abbaye.

L'implantation de l'industriel Del Monte (conditionnement de fruits et légumes frais) est en cours sur cette zone en 2017, avec ouverture prévue en 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Coopération intercommunale : La préfète présente un nouveau schéma départemental » [doc], Communiqué de presse, Préfecture de la Somme, (consulté le 15 mai 2016).
  2. Benoît Delespierre, « Intercommunalité : La carte qui fait peur aux élus locaux », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne).
  3. « Somme, la CDCI valide des projets de fusion d’ECPI », Décideurs en région,‎ (lire en ligne).
  4. a b c et d « CC Somme Sud-Ouest (N° SIREN : 200071181) », Fiche signalétique BANATIC, Ministère de l'intérieur - DGCL, (consulté le 22 mars 2020).
  5. « Arrêté préfectoral du 15 avril 2016 portant projet de périmètre de la communauté de communes issue de la fusion de la communauté de communes du sud-ouest Amiénois, de la communauté de communes du Contynois et de la communauté de communes de la région d'Oisemont », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Somme, nos 2016-031,‎ , p. 93-95 (lire en ligne [PDF]).
  6. « La communauté d’agglomération Baie de Somme accepte le départ d’Allery », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2018).
  7. Le Courrier picard, « Allery et Saint-Maxent changent d'intercommunalité », édition Picardie maritime, , p. 11.
  8. « Arrêté préfectoral du 12 décembre 2017 portant extension du périmètre de la communauté de communes Somme Sud-Ouest à la commune d'Allery à compter du  », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Somme, nos 2017-086,‎ , p. 125-126 (lire en ligne [PDF], consulté le 3 mars 2018).
  9. a et b Delphine Richard, « Somme Sud-Ouest L'entente cordiale », Le Courrier picard, édition d'Amiens, pages locales,‎ , D (lire en ligne) « Alors qu’au Nord de la Somme, le Doullennais, Bernavillois et Bocage-Hallue s’écharpent ; qu’au sud-est, une guerre administrative fait rage entre le Val de Noye et Moreuil... Ici, tout roule ».
  10. Isabelle de Waziers, Serge Zacharewicz, Chérif Diallo, « La politique locale du commerce » [PDF], Les rendez-vous de l’AdCF en région, sur http://www.adcf.org, (consulté le 19 avril 2017).
  11. a b et c « Communauté de communes Somme Sud Ouest. Un plébiscite pour Alain Desfosses : Les élus de la Communauté de communes Somme Sud Ouest ont largement renouvelé leur confiance à Alain Desfosses avec 95 % de voix », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juillet 2020).
  12. INSEE, Recensement général de la population 2016, Document mentionné en liens externes.
  13. « Arrêté préfectoral du 3 octobre 2019 fixant la représentativité du conseil communautaire de la Communauté de communes Somme Sud Ouest à compter du prochain renouvellement général des conseils municipaux en mars 20120 », EPCI à fiscalité propre de la Somme, Préfecture de la Somme (consulté le 22 mars 2020).
  14. P. E. R., « Alain Desfosses élu président », Le Réveil, édition Bresle, Oise, Somme, no 3486,‎ , p. 34.
  15. Articles 4 à 6 des statuts de la CC2SO, annexés à l'arrêté préfectoral du 11 janvier 2019, document mentionné en Liens externes.
  16. Sylvie Godin, « La structure va fusionner : La communauté de communes du Contynois baisse le rideau sur vingt ans d’activités. Le président Joseph Bleyaert a tiré un bilan positif des actions menées au sein des 23 communes », Le Bonhomme picard, édition de Grandvilliers, no 3427,‎ , p. 16.
  17. Article L. 5214-1 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]