Sophie Joissains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sophie Joissains
Illustration.
Fonctions
Maire d'Aix-en-Provence
En fonction depuis le
(3 mois et 21 jours)
Élection
Prédécesseur Maryse Joissains-Masini
Vice-présidente du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
déléguée à la Culture et au Patrimoine
En fonction depuis le
(6 mois et 12 jours)
Élection
Président Renaud Muselier

(6 mois et 19 jours)
Élection
Président Christian Estrosi
Adjointe au maire d'Aix-en-Provence

(1 an, 2 mois et 20 jours)
Élection
Maire Maryse Joissains-Masini

(9 ans, 6 mois et 1 jour)
Élection
Réélection
Maire Maryse Joissains-Masini
Vice-présidente de la Métropole d'Aix-Marseille-Provence
déléguée à la Réforme métropolitaine
En fonction depuis le
(1 an, 6 mois et 5 jours)
Élection
Président Martine Vassal
Vice-présidente de la Commission
des Lois du Sénat

(2 ans, 9 mois et 28 jours)
Élection
Président Philippe Bas
Sénatrice française

(11 ans, 10 mois et 1 jour)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Circonscription Bouches-du-Rhône
Groupe politique Union centriste
Successeur Patrick Boré
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Aix-en-Provence (France)[1]
Nationalité Française
Parti politique UDI
Père Alain Joissains
Mère Maryse Joissains-Masini
Diplômée de Université Aix-Marseille III
Profession Juriste criminologue

Sophie Joissains, née le à Aix-en-Provence, est une femme politique française. Membre de l’UDI, elle est sénatrice des Bouches-du-Rhône de 2008 à 2020 et maire d'Aix-en-Provence depuis 2021, succédant à sa mère, Maryse Joissains-Masini.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d’Alain Joissains, maire (UDF-Parti radical) d’Aix-en-Provence de 1978 à 1983, et de Maryse Joissains-Masini, qui occupe cette même fonction de 2001 à 2021 ainsi que le mandat de députée (UMP) des Bouches-du-Rhône de 2002 à 2012.

Juriste criminologue, Sophie Joissains fait ses études à la faculté de droit de l'université d'Aix-Marseille. Elle travaille dans une société de production cinématographique à la sortie de ses études[2], avant de rejoindre ses parents et travailler à leur service notamment en tant que directrice de cabinet de la communauté d'Aix.

Sophie Joissains est mère d'une fille. En 2005, elle est atteinte d'un cancer[3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Conseillère juridique au cabinet de sa mère, présidente de la communauté d'agglomération du Pays d'Aix de 2001 à 2008, Sophie Joissains devient en 2008 adjointe au maire d'Aix-en-Provence, chargée de la Politique de la ville et de la Culture. Dans le même temps, elle est élue vice-présidente de la communauté du pays d'Aix, avec 140 voix sur 143 votants.

Sénatrice[modifier | modifier le code]

Le 21 septembre 2008, elle est élue sénatrice des Bouches-du-Rhône[4], sur la liste de Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille. À 38 ans, elle devient alors une des benjamines[3] du Sénat, jusqu'au renouvellement de 2011.

Comme sa mère, elle s'oppose à la création de la Métropole d'Aix-Marseille-Provence. Elle réclame notamment l'organisation d'un référendum pour que le pays d'Aix puisse sortir de la métropole[5]. Au Sénat, elle dépose une proposition de loi en 2019 pour que la compétence voirie redevienne communale et non plus métropolitaine[6].

Conseillère régionale[modifier | modifier le code]

Vice-présidente chargée de la culture et du patrimoine culturel de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle est élue présidente de l’Arcade (Agence des arts du spectacle de Provence-Alpes-Côte d’Azur) lors du conseil d’administration du . Elle est également présidente de la commission Culture et Langues régionales de l’Association des régions de France (ARF)[7].

Maire d'Aix-en-Provence[modifier | modifier le code]

Elle démissionne de son mandat de sénatrice le , peu après la réélection de sa mère à la mairie d’Aix-en-Provence, dont elle est devenue la deuxième adjointe[8],[9]. Après la démission de sa mère, elle est élue maire le [10]. L’une de ses premières mesures est de demander à la présidente de la métropole, Martine Vassal, des bennes provisoires pour faire face à la grève des éboueurs[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sophie Joissains - Who's Who », sur whoswho.fr (consulté le ).
  2. Le parisien du 25.09.2008
  3. a et b « Samia et Sophie, les benjamines du Sénat », Le Républicain lorrain, 23 septembre 2008
  4. Élections sénatoriales de 2008 - résultats dans les Bouches-du-Rhône sur le site du Sénat
  5. « Sophie Joissains réclame un RIC pour « rester ou pas dans la Métropole » », sur gomet.net, (consulté le ).
  6. « [Sénat] Une proposition de loi de Sophie Joissains sur la compétence voirie », sur gomet.net, (consulté le ).
  7. « Sophie Joissains est la nouvelle présidente élue de l’Arcade », sur www.profession-spectacle.com,
  8. Groupes politiques.
  9. « Les délégations des vice-présidents de la Métropole Aix-Marseille-Provence », sur madeinmarseille.net, (consulté le ).
  10. « Sophie Joissains succède à sa mère à la mairie d’Aix-en-Provence, l’opposition s’offusque », sur Ouest-France,
  11. « Quand les poubelles montent au nez de Sophie Joissains », sur gomet.net, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]