Parti libéral démocrate (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parti libéral-démocrate.
Parti libéral démocrate
Image illustrative de l'article Parti libéral démocrate (France)
Logotype officiel.
Présentation
Président Aurélien Véron
Fondation Avril 2008
Siège 5, rue du Mail
75002 Paris
Fondateur Aurélien Véron
Vice-présidents Anne Bourdu
Arnaud Dassier
Denis Jacquet
Trésorier Éric Juramy
Trésorier adjoint François Gerber
Secrétaire général Ludovic Léa
Secrétaire général adjoint Richard Caillaud
Positionnement Centre droit
Idéologie Libéralisme
Affiliation européenne Parti européen pour les libertés individuelles
Affiliation internationale Interlibertarians
Couleurs Bleu ciel
Site web partiliberaldemocrate.fr

Le Parti libéral démocrate (PLD) est un parti politique français fondé en avril 2008 par Aurélien Véron.

Il entend reprendre le flambeau de Démocratie libérale, formation disparue en 2002 avec le retrait progressif d'Alain Madelin de la vie politique. De sensibilité de centre droit, il souhaite reconstruire un pôle libéral en conservant une autonomie capable de rassembler l'électorat libéral en France face au parti Les Républicains.

Projet et propositions[modifier | modifier le code]

Ce parti préconise de réinventer le modèle social français[1],[2]. Il lui semble qu'il faut remettre la liberté au cœur du débat politique, estimant qu’il n’y a ni prospérité, ni bonheur possible sans elle[3].

Il souhaite mettre en œuvre les mesures suivantes :

  • Retrouver un excédent budgétaire en 3 ans par une réduction massive de la dépense publique[4].
  • Recentrer le gouvernement sur ses deux fonctions régaliennes : sécurité et justice[4].
  • Séparer l’économie et l'État : fins des subventions, des monopoles ; nouvelle loi sur les faillites bancaires[4].
  • Supprimer les niches fiscales, flat tax pour les dépenses locales, TVA pour les dépenses nationales. Payer le salaire complet : libre choix des assurances sociales, dont la retraite[4].
  • Introduire le chèque-éducation, autonomie pédagogique[4].
  • Garantir les libertés, dont la liberté d’expression[4].
  • Réintégrer la fonction publique dans le droit commun du travail et des retraites[4].
  • Abolir les privilèges des élus : interdiction du cumul des mandats, diminution du nombre de sièges et de niveaux institutionnels[4].
  • Libérer le droit de propriété dans l’immobilier[4].
  • Respecter la propriété pour protéger l'environnement[4].
  • Démocratie directe : élargir le référendum d’initiative populaire, rétablir la proportionnelle[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Parti libéral démocrate (PLD) a été lancé en avril 2008 par Aurélien Véron[5].

Il regroupe des cadres issus d'Alternative libérale, de l'UMP, de l'ex-UDF ainsi que des libéraux non encartés.

Le , il annonce travailler à un programme commun avec Alternative libérale et l'Alliance centriste[6].

Lors de la présidentielle de 2012, le PLD soutient la candidature de François Bayrou au premier tour, puis appelle à voter pour Nicolas Sarkozy afin de contrer François Hollande au second[7].

À l'automne 2012, le PLD est l’un des seuls partis français à soutenir Mitt Romney pour la présidentielle américaine[8], regrettant que « tous les dirigeants politiques français, y compris à l'UMP, souhaitent la victoire d'Obama »[9],[10].

Le , le parti annonce son entrée dans l'UDI de Jean-Louis Borloo[11],[12],[13], dont il devient le huitième parti-membre. À la suite de « mésententes », le PLD reprend son indépendance en décembre de la même année, mais ni lui ni l'UDI n'ont communiqué sur le sujet[14].

Aux élections régionales de 2015, le PLD propose l'ouverture de nouvelles lignes de bus par le secteur privé en supprimant le monopole des syndicats de transports régionaux (STIF...), ainsi qu'un référendum obligatoire avant toute hausse d’impôt[15], et présente des listes avec le mouvement Génération Citoyens au sein de la coalition Aux Urnes Citoyens[16],[17] menées par Aurélien Véron en Île-de-France[18],[19],[20],[21],[22],[23] et Christine Singer pour l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine[24],[25],[26],[27].

En avril 2016, le PLD annonce soutenir la candidature de Rama Yade à l'élection présidentielle de 2017[28]. Suite à l'incapacité de celle-ci à réunir les 500 parrainages, Aurélien Véron, président du parti, apporte son soutien à François Fillon[29].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Aurélien Véron.

Aurélien Véron est le président du Parti libéral démocrate depuis la fondation du parti en 2008. Il est l'ancien président de Liberté chérie et d'Alternative libérale. Il a également été membre du Bureau de Réforme et modernité.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Le , la liste « L'Union au centre » qu'il soutient à New York, à l'occasion de l'élection de l'Assemblée des Français de l'étranger, obtient 14 % des voix et un élu.

En mars 2011, les meilleurs scores de ses candidats aux cantonales sont : 11 % pour Farid Chibout dans le canton de Créteil-Sud, 5 % pour Laurent Revranche dans le Saint-Herblain Est, 4,48 % pour Jacques Barthel dans le canton de Strasbourg-9, 3,9 % pour Patrick Aubin dans le canton de Tournefeuille.

En juin 2012, les meilleurs scores[30] de ses candidats aux législatives sont : 14,5 % pour Philippe Karsenty (8e circonscription des français de l'étranger), 8,33 % pour Michel Boulan (14e circonscription des Bouches-du-Rhône), 5,93 % pour David Dallois (1re circonscription du Cher) et 5,24 % pour Thomas Zlowodzki (10e circonscription de l'Essonne).

À la suite des élections municipales de 2014, le PLD compte une cinquantaine d’élus parmi lesquels 4 maires et 15 adjoints au maire[31].

Lors des élections régionales de 2015, la liste « Aux Urnes Citoyens » en Île-de-France réunit prés de 24 000 suffrages[32], soit 0,76 % des suffrages exprimés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notre vision », sur Parti Libéral Démocrate (consulté le 26 octobre 2015).
  2. « "En France, l'austérité reste un fantasme" (Aurélien Véron) », sur La Tribune (consulté le 26 octobre 2015).
  3. « Nos Valeurs », sur Parti Libéral Démocrate (consulté le 26 octobre 2015).
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Notre Programme », sur Parti Libéral Démocrate (consulté le 26 octobre 2015).
  5. « Parti Libéral Démocrate (PLD) », sur http://www.france-politique.fr/ (consulté en décembre 2015).
  6. « Alliance entre centristes et libéraux pour les régionales ».
  7. « Furieux contre Sarkozy, les libéraux adoptent Bayrou faute de mieux », sur Marianne, (consulté le 26 octobre 2015).
  8. Pourquoi Romney doit gagner, Libération, .
  9. « Les futurs «Républicains» de Sarkozy ne ressemblent pas aux Républicains américains », sur Slate.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  10. « Ces libéraux français qui veulent la victoire de Romney », sur Rue89, (consulté le 26 octobre 2015).
  11. Un petit parti libéral rejoint l'UDI, Le Figaro, .
  12. « L'UDI est-elle vraiment plus libérale que l'UMP ? », sur Atlantico.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  13. « Ces patrons qui bousculent la politique », sur L'Opinion (consulté le 26 octobre 2015).
  14. F. Sur. et Ju. B., « Murmures politiques », Le Républicain lorrain, 21 septembre 2014.
  15. « Elections régionales : les Libéraux recrutent des volontaires pour mener le combat dans le 92 », sur leparisien.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  16. « Comment les libéraux percent en politique », sur www.lexpress.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  17. « Aux Actes Citoyens », sur Aux Actes Citoyens (consulté le 28 octobre 2015).
  18. « La droite libérale présentera une liste en Île-de-France », sur Le Figaro (consulté le 26 octobre 2015).
  19. « Régionales 2015: Des mouvements citoyens veulent peser sur le scrutin », sur 20minutes.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  20. « Régionales 2015: qui sont les candidats en Île-de-France? », sur www.lexpress.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  21. « Les Libéraux à l’assaut de la région », sur leparisien.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  22. « Intentions de vote en Ile-de-France aux Elections régionales au 15 octobre 2015 », sur bva.fr, .
  23. « Les Libéraux se lancent dans la course », sur leparisien.fr (consulté le 9 novembre 2015).
  24. « Pour une votation citoyenne », sur www.estrepublicain.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  25. « Il faut un profond renouvellement des élus », sur www.republicain-lorrain.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  26. « LORACTU.fr - Régionales : une candidate propose de privatiser l’aéroport Metz-Nancy Lorraine », sur loractu.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  27. « Ça plane pour Singer », sur www.republicain-lorrain.fr (consulté le 26 octobre 2015).
  28. « Présidentielle: Rama Yade candidate, un espoir pour les libéraux? », sur Contrepoints, (consulté le 30 juin 2016)
  29. « Aurélien Véron : "Pourquoi les libéraux doivent soutenir Fillon" »
  30. « Législatives : les libéraux s’ancrent dans le paysage politique », sur Partiliberaldemocrate.fr (consulté le 26 décembre 2015).
  31. « Comment les libéraux percent en politique », sur www.lexpress.fr (consulté le 16 novembre 2015).
  32. « Elections régionales et des assemblées de Corse, Guyane et Martinique 2015 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 10 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]